Retrouvez Aude sur son site professionnel

 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 femmes et cheval...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18649
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Jeu 28 Jan 2010 - 13:34

Et comme toujours un débat entraîne un autre sujet, c'est toujours ouvert c'est génial cette capacité à rebondir pour réfléchir ensemble...


Moi le sens de l'oreintation que ce soit avec une carte, des détails, un plan fait exprès pour moi, je me perds toujours, c'est obligé et je semble tenir ça de mon père qui est pareil. Ma mère a appris à lire les cartes mais sinon peu d'orientation, est-ce génétique?

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Jeu 28 Jan 2010 - 15:12

un enfant est presque tjrs ingrat vis à vis de ceux qui les aiment...
Je n'en ai pas, mais cela me semble tout de même un peu exagéré...

il y a tjrs qqu'un qui me déçoit, et je tombe de haut...
je me retrouve totalement là-dedans ; j'en ai fait personnellement les frais cette année avec pas moins de quatre personnes que je croyais mes amis et desquelles j'étais très proche...je m'étais trompé...

Pour l'orientation, effectivement il est possible de progresser, notamment pour lire une carte ; mais je crois qu'il y a une part d'inné, pour l'orientation sans carte.

Bon mais même si tout cela est très intéressant et que je ne vois pas d'inconvénient à en discuter, on déborde du sujet ; revenons aux femmes et au cheval !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Jeu 28 Jan 2010 - 16:36

Le sens de l'orientation plus ou moins pointu est prouvé scientifiquement. Il y a une histoire de corps calleux là-dedans, je n'ai plus les détails. Les femmes ont le corps calleux très "communiquant", ce qui fait qu'une activité comme l'orientation qui nécessite un cerveau compartimenté ne leur convient pas, à l'inverse des hommes. Les hommes sont donc plus capables que les femmes de se repérer du à leur cerveau très compartimenté, mais ils ne peuvent pas faire deux choses en même temps, chose que nous les femmes nous arrivont à faire grâce à notre cerveau dont les deux moitié s'échangent constamment les infos.

En voiture, ma mère est du genre à me dire "tourne à droite" et à m'engueuler quand je l'ai fais, parce que elle voulait dire à gauche xD... Des fois je vous jure c'est pas facile lol !
Mon frère a un excellent sens de l'orientation, c'est extrèmement rare qu'il se perde. Moi je suis une vaie catastrophe. Je confonds de temps en temps ma droite de ma gauche (pour me rectifier dans la seconde) mais pour me repérer en forêt, c'est assez drôle à voir. Toute seule, je prenais la grosse piste et une fois que la moitié du temps était écoulée, hop je faisais demi-tour sur mes pas xD (la blonde). Mon cheval avait au début du mal à comprendre xD

Concernant les enfants, hé bien moi non plus je n'en veux pas. Ce n'est même pas une question du ventre qui se déforme ou tout le toin-toin, mais je pense que je ne suis pas faite pour avoir un enfant. L'idée d'avoir une attache qui m'empêche de faire ce que je veux de ma vie et de ma pauvre carcasse ne me plaît pas du tout. De plus je n'aime pas faire comme tout le monde, alors celle ou celui qui pourra me convaincre devra s'accrocher. J'ai peur d'être une mauvaise mère, d'en faire un serial killer ou même un petit con, chose que je ne supporterai pas. En plus je n'ai pas de patience avec les enfants, et comme le dit Nathalie (je suis ta fille cachée c'est pas possible sur beaucoup de points on pense pareil xD), je trouve que les enfants ont une tendance à être vicieux et sournois qui m'effraie.
Pour l'anecdote, cet été ma mère et moi étions chez une amie qui a une belle maison. Il y avait son fils, et depuis quelques mois ils ont un petit chiot jack russell. C'est un vrai amour de cabot, qui sait très bien se faire comprendre. Bref j'adore ce chien. On était donc en plein été, et l'amie de ma mère a une graaaande piscine. Et le chien adorait se baigner dedans. Son fils est gentil, mais comment dire... Un moment il a eu un geste de cruauté gratuite envers son propre chien, j'ai été extrèmement choquée. Et quand il a tourné les yeux vers moi, il avait une horrible lueur dans les yeux, ça m'a limite foutu le frisson. Le chien n'a pas eu mal ou quoi que ce soit, mais disons qu'il le forçait à aller chercher son jouet posé sur une marche de la psicine immergée. Le petit chien ne voulait pas et il couinait genre "ben mon jouet !". Et le petit lui a mis brusquement la tête sous l'eau, comme ça, sans raison...

C'est une image que je pense garder longtemps tellement elle m'a choquée. Et puis ce regard... C'était vraiment du vice gratuit. Mes parents ont réussi à anihiler chez mon frère et moi cette espèce de pulsion de sadisme qu'ont tous les enfants, et depuis toute petite j'ai fréquentée des enfants et puis des ados qui avaient ce vice gratuit. Je n'ai jamais compris d'où ça leur vient, et j'ai cette peur bleue de ne pas savoir réfréner cette vilaine pulsion dès qu'elle apparaît. De plus, quand je vois les erreurs qu'ont fait mes parents (plus ou moins graves), je n'ai surtout pas envie de l'infliger à un probable enfant. En n'ayant pas d'enfant, je considère que je me protège moi, mais aussi le "futur" bébé. De plus, trop de parents ne respectent pas l'intégrité de leur enfants.

Je m'explique. Ce qui m'intéresse dans le contact avec les animaux, c'est que même si on les éduque, ce sont deux caractères qui se rencontrent et qui apprennent à se connaître. Alors qu'avec un petit enfant, c'est tellement facile de le mouler à sa main en toute impunité. Si un jour je décide d'avoir un enfant, je l'adopte, c'est clair ! Je trouve que deux personnalités déjà forgées (plus ou moins totalement) qui apprennent à se connaître est une bien plus belle aventure qu'un petit être perverti dès la naissance par ses parents. Mouler un petit être à sa main et prétendre l'aimer c'est pour moi trop facile, c'est trop facile d'ensuite projeter des désirs sur cet enfant. Je pense que c'est pour ça que j'aime tellement les films comme Danse avec les Loups, où deux civilisations totalement différentes et déjà construites apprennent à s'aimer. Et pour finir, on est déjà 6 milliards sur Terre, mettre un enfant au monde ce serait renier des convictions que j'ai. Donc si je veux un enfant, je l'adopte.

Ce qui est dingue, c'est que lorsqu'une personne ne veut pas d'enfants, l'entourage ne comprend pas. Quand j'ai fais la connerie de le dire à des copains à moi, ça a été le ras-de-marée immédiat "mais pourquoi ?" genre vu comme je ne veux pas faire comme le monde ça y est je suis une paria.
Revenir en haut Aller en bas
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5454
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Jeu 28 Jan 2010 - 18:19

Bon pour une fois je ne suis pas le seul mouton noir. Quelque part ça fait du bien Smile Ca me réconforte. Merci.

Personnellement je me suis trouvée magnanime car pour ne pas plomber l'ambiance de la personne qui avait la gentillesse de m'avoir invitée la dernière fois je n'ai rien dit de tout ce que je pensais à ces femmes/ mères qui criaient haro sur le baudet. Dans le monde pourri qui est le mien je ne vois pas l'intérêt de mettre un enfant au monde. Entre le chômage, la pollution, et le reste, c'est suffisamment difficile de survivre en étant adulte alors pour moi ce serait moralement condamnable d'avoir un enfant.

Le pire c'est que ces dames n'ont pas arrêté de se plaindre, entre le travail difficile, les pb d'argent, les hommes (maris infidèles, divorce difficle etc). Moi je suis heureuse de ma vie. Je ne dépends de personne et j'ai ce qu'il me faut. J'ai travaillé dur pour avoir un travail et je me prive pour entretenir mon cheval mais j'ai un toit sur la tête, de la nourriture, un homme gentil et un cheval, je ne demande rien de plus.

Plusieurs m'ont dit que mon bonheur était factice et que j'allais tomber de haut, dans mon nuage, que je m'illusionnais car le bonheur n'existe pas, etc... Alors pourquoi en même temps essayer de me casser ma béatitude et me dire de faire un enfant ce qu'il y a de mieux dans la vie même pas mal Paradoxal non ?

Bon je vais clore la parenthèse pour ne pas trop polluter le post. Mais pour une fois que je sors de mon trou je me suis faite harceler et ça ne va pas m'inciter à rencontrer du monde pour la prochaine fois ! zen

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Jeu 28 Jan 2010 - 18:23

Oui, les femmes arrivent à faire deux choses en même temps ; j'ai déjà entendu dire cela ; mais j'ai un peu de mal le croire...Si c'est vrai, cela serait un "avantage" pour le cheval ?

Pour ce qui est des enfants, décidément, avec vous, la nation française est appelée à disparaître...ceci dit, je ne suis pas beaucoup mieux... Je n'ai pas beaucoup analysé cette question car on ne fait pas des enfants pour avoir des enfants, encore faut-il l'envisager avec une personne avec laquelle on souhaite se poser cette question...

Je comprends vos raisons/arguments ; avoir un enfant peut effectivement soit donner de grandes satisfactions, ou bien pourrir la vie...c'est la loterie ; mais je crois que ce qu'il devient est fonction de comment on l'éduque ; donc un peu comme un cheval, il faut lui consacrer beaucoup de temps. Je préfère vos positions plutôt que ceux qui font des enfants, ne s'en occupent pas, ce qui conduit trop souvent à en faire des voyous...

Je refais le lien avec le sujet initial : cette volonté de ne pas avoir d'enfant serait-elle le "propre" des cavalières, qui, inconsciemment, n'acceptent pas de devoir s'arrêter de monter, ou bien craignent de devoir consacrer moins de temps à leur cheval ??
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Jeu 28 Jan 2010 - 18:39

SDE, tu as fait ton message en même temps que le mien ; tu confirmes mon postulat ; je n'ai pas grand chose à ajouter à mon message.
Seulement, je suis d'accord avec vous que le contexte n'incite pas à l'optimisme quant à l'avenir des enfants ; ceci dit, si nos ancêtres avaient raisonné ainsi lors des nombreuses périodes troublées de l'histoire de France (et eu les moyens de mettre leur position en application...) ; nous ne serions pas ici aujourd'hui...
Revenir en haut Aller en bas
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5454
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Jeu 28 Jan 2010 - 19:08

bah la plupart des cavalières que je côtoie ont des enfants ! c'est moi l'exception, pas elles !

si nos ancêtres avaient raisonné ainsi lors des nombreuses périodes troublées de l'histoire de France (et eu les moyens de mettre leur position en application...
justement on a la chance d'avoir ces moyens-là...
Alors je compte bien en profiter...

personnellement je pense que la disparition de lhumanité par manque de progéniture ne risque pas d'arriver... on se sera auto-détruit bien avant ça !(bombe atomique, gaz à effet de serre, métaux lourds, etc) et j'en passe.

enfin la destruction de l'humanité, comme celle des autres espèces, est dans l'ordre des choses, même le soleil n'est pas éternel.

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18649
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Jeu 28 Jan 2010 - 19:15

Faire deux choses à la fois peut servir à cheval: s'occuper à al fois de lui et de l'environnement, gérer son corps et le nôtre, en rando faut pouvoir se repérer, lire une carte ou autre, et veiller au cheval qui, tout éduqué qu'il soit, peut décider de remettre la règle en cause ou avoir peur soudainement... Je pense que ça a une utilité, surtout quand on est face à un animal aux réactions si rapides et vives...

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Jeu 28 Jan 2010 - 20:31

Je sortais en rando avec un couple dont la femme était derrière son mari (en tête), qui lisait la carte à son homme et lui donnait ttes les directions...Elle, elle "conduisait" en mme tps que de lire la carte, à toutes les allures et à travers les arbres...LOL! Donc, c'est un exemple de "la femme peut faire 2 choses à la fois"... Smile
Brifon et SDE je vous rejoins sur pleins de choses... Smile La violence de mon père en plus... sad
Tauris: Je ne sais pas si c'est typique "cavalières", le fait de ne pas vouloir d'enfants, mais, j'en ai voulu juste pendant un an, et, je n'avais pas le mec...Je ne montais plus à cheval depuis au moins 8 ans à l'époque. Puis, après je me suis dit que s'il me ressemblait, il vaudrait mieux pas que j'en ai. La vie a vu juste à mon sujet et heureusement que je n'en ai pas eu à 20 ans!!! Vu ce que devient notre monde!!! Facile de dire "ça vient de l'éducation" mais, si tu veux que ton enfant soit accepté, il doit fréquenter d'autres enfants, qui eux, ne sont pas forcément éduqués à ton idée, ou pas éduqués du tout...Et on sait tous qu'il n'y a que la gentillesse et le positif qui ne soit pas contagieux! LOL!
Revenir en haut Aller en bas
philosophi



Féminin
Nombre de messages : 7064
Age : 37
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Jeu 28 Jan 2010 - 21:05

Quand on a envie d'un enfant, on se pose pas la question du chomage, de la pollution, etc... L'envie de donner la vie est bien au-dessus de telles choses si matérielles, et heureusement d'ailleurs.
Je suis tout à fait d'accord sur le fait, qu'on puisse ne pas vouloir d'enfant, et qu'on puisse être heureux sans, parce que simplement on en a pas envie. Mais le chomage, la pollution.... ah non, ca c'est pas une explication pour moi... tire langue D'ailleurs je pense que cette envie ou non-envie ca ne s'explique pas, c'est quelque chose qu'on a en soi, sans pouvoir vraiment le dire avec des mots.

Tauris: "cette volonté de ne pas avoir d'enfant serait-elle le "propre" des cavalières, qui, inconsciemment, n'acceptent pas de devoir s'arrêter de monter"
C'est vrai qu'avec ce post, on pourrait en venir à cette conclusion. Moi-même je suis souvent tiraillée entre le temps que je passe avec mon cheval, et celui que je passe avec mon enfant. Mais j'arrive quand même à conjuguer les deux grace à un peu d'organisation et un conjoint qui m'aide beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Marie & Tango



Féminin
Nombre de messages : 7276
Age : 23
Localisation : Aube
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Jeu 28 Jan 2010 - 21:16

@philosophi a écrit:
Quand on a envie d'un enfant, on se pose pas la question du chomage, de la pollution, etc...

Vraiment ? Bon, je ne veux pas d'enfant à mon âge hein, mais quand on veut un enfant, je crois qu'on envisage toutes les possibilités pour qu'il soit heureux et épanoui et donc quand on a pas de métier stable et qu'on a du mal à se nourrir durant les fins de mois, on n'envisage pas d'avoir un enfant qui serait malheureux si ?!
Enfin moi, ça me semble logique de se poser ces questions pour le bien être de l'enfant à venir... faire vivre son enfant futur dans un monde pourri (pollution etc...), on se pose forcément cette question, non ?
Je trouves cette réaction surprenante... en faite, je ne pensais pas du tout qu'on ne se pose pas la question des "malheurs de la planète" avant d'avoir un enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Ven 29 Jan 2010 - 7:35

Marie,
Tu m'enlèves les mots de la bouche!!!
Faire un enfant dans notre monde actuel sans penser à la suite est une action purement égoïste... Tant pis si je me fais jeter... Mais un futur chômeur, pollué, assisté, ce n'est pas l'ambition que j'aurais pour un enfant...Je veux pouvoir subvenir à ses besoins financiers, physiques et intellectuels par mes propres moyens et ne pas compter sur les allocs... Et pour ça, il faut des sous et du temps...Choses que je n'ai pas (entre autre). Smile
Revenir en haut Aller en bas
Nariane



Féminin
Nombre de messages : 3330
Age : 35
Localisation : Lyon / ouest lyonnais
Date d'inscription : 16/11/2009

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Ven 29 Jan 2010 - 9:35

Eh bien moi, je serai bien embétée de ne pas etre née et je remercie mes parents d'avoir eu l'inconscience de me donner la vie!

Les arguments sur l'avenir du monde en peril ne me semblent pas pertinents et un peu "prétentieux". Qui peut dire avec certitide de quoi demain sera fait?


Je comprend tres bien les arguments materiels de nathalie (temps et argent), et je ne veux moi meme pas d'enfant avant que mon cheval soir dressé et que j'ai eu le temps d'en profiter...( cequi nous emène dans plusieurs années!)

Ca parait egoiste pour certains, mais je suis persuadée qu'il faut realiser librement ses projets sans souci du qu'en dira t'on.

Et je pense profondement que chacun fait ce qu'il veut, il n'y a pas de mauvais choix, si on est sur de ce qu'on fait, si on s'est bien ecouté avant d'agir, on fera au mieux. C'est vrai pour les enfants, c'est vrai pour les chevaux.

Comme Brifon, j'ai moi aussi du mal avec la malice de certains enfant, je fremis a l'idée d'avoir comme enfant un p'tit con , mais rien n'est inévitable. Il y a des enfants gentils , il y en a des ingrats, on ne peut pas faire de généralités!

Je ne me permet jamais de remarque deplacée avec les gens qui ne veulent pas d'enfant, et qui sont bien souvent des gens passionnés par autre chose, mais je ne trouve pas non plus inconscient et honteux de vouloir en avoir( ou d'en avoir)!
Revenir en haut Aller en bas
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18649
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Ven 29 Jan 2010 - 10:27

Pour l'instant je ne sais pas du tout, personnellement, si j'aurai des enfants ou non. On verra!! Déjà je ne conçois pas d'y réfléchir sans savoir avec qui tire langue c'est une décision qui se prend à deux. Si ça tombe mon couple me suffira, si aç tombe je resterai célibataire, si ça tombe j'aurai un besoin fou d'avoir un enfant, ou 5, ou alors pas du tout et j'aurai plein d'animaux... J'attends ce que ma vie deviendra et les rencontres que je ferai, sans trop m'interroger. Chaque chose en son temps...

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Ven 29 Jan 2010 - 12:39

Ariane,
Il y a 28 ans, le monde n'était pas tel qu'il est devenu. Rien n'est moins sûr que l'avenir dans de bonnes conditions. N'importe qui peut perdre son travail du jour au lendemain. Il y a 28 ans, je pouvais me trouver du travail 1h après avoir débarqué dans un lieu inconnu. Maintenant ce n'est plus faisable, mme pas envisageable.
Tant mieux si tu es optimiste... Moi non.
Je pense que donner la vie à un petit être sans défenses, qui va grandir... Doit être un cadeau, pour lui...Pas pour soi (enfin, en 2ème position) Il faut l'amener dans un beau monde, avec un avenir joyeux, c'est lui faire son premier cadeau. Smile
Tu dis que tu es contente d'être née, grâce à l'inconscience de tes parents...Ils étaient dans une situation précaire??? (au moment de ta conception)
Revenir en haut Aller en bas
Magali



Féminin
Nombre de messages : 4474
Age : 43
Localisation : Albi, Tarn
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Ven 29 Jan 2010 - 13:39

Tauris a écrit:
Pour petit jaune
puis a vendu sa juju pour s'acheter un entier (là cris d'horreur des filles!)
Pourquoi ces cris d'horreur ??

Bon, je m'incruste à nouveau à l'endroit qui ne va pas, vu que j'ai pas pu suivre les avancées (hors "normes"... aië, non pas taper) du post, simplement pour répondre à Tauris à une remarque faite donc deux pages avant... (Oui, certains de mes ancêtres étaient des mollusques, et alors!?)
"cris d'horreurs des filles": ben oui, on ne vend pas sa juju sous prétexte que c'est une "pisseuse", qu'elle est sympa mais pas assez "wouaw" pour le spectacle, bref, qu'on va mieux se la péter sur un entier!!! Surtout qu'il a finalement revendu son entier au bout de peu de temps pour racheter une juju, plus jeune que la précédente, et surtout plus facile à "éduquer"... Dans le cadre équestre où je zone, ce comportement est peu bien vu, surtout qu'il n'y a que que des filles donc...
Bref, je sors, continuez à réfléchir intensément!
Au fait moi non plus, pas d'enfants, pour toutes les raisons citées et non citées...!
Revenir en haut Aller en bas
Magali



Féminin
Nombre de messages : 4474
Age : 43
Localisation : Albi, Tarn
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Ven 29 Jan 2010 - 13:41

Et 2012 là-dedans?!!! boulet 1 Ok, je sors!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Ven 29 Jan 2010 - 13:50

trop lol trop lol
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Ven 29 Jan 2010 - 14:18

Quelle participation !

Steph_nello : Déjà je ne conçois pas d'y réfléchir sans savoir avec qui
Oui, je rejoins totalement ; je suis aussi dans ce cas.

Pour le reste, avoir ou ne pas avoir d'enfants ; tout dépend de ce que l'on veut faire de sa vie et comment on voit l'avenir. Je rejoins les différents arguments pouvant être mis en avant pour ne pas en avoir, quand on est jeune ; par contre, ensuite, avec l'âge, il y a de fortes chances de le regretter je pense...

Petit_jaune : Dans le cadre équestre où je zone, ce comportement est peu bien vu, surtout qu'il n'y a que que des filles donc...
Et si c'était vendre un hongre ou un entier peu impressionnant pour "se la péter" avec une superbe jument ; la réaction serait la même avec ces filles (je ne suis pas sûr du lien entre le fait que ce soit des filles et le sexe de l'animal rejeté)

Sinon, je vois qu'il y a tout de même ici plus "d'anti" que de "pro" enfants .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Ven 29 Jan 2010 - 14:26

Je ne suis pas une anti-enfant, Tauris!!!
Ceux des autres me suffisent! Ils m'aiment bien en plus!!! Sauf 1, très mal élevé, un enfant roi qui me dit lui mme qu'il est méchant parce qu'il fait exprès d'embêter sa mère et auquel je réponds: Si tu étais profondément méchant, je ne te parlerais pas, tu ne m'intéresserais pas..." Smile
Les filles d'une amie sont super sympas, natures et bien élevées. Mes neuveux sont éduqués à "la baguette" mais, sans violence, et ça marche bien.
Voilà qques exemples...
Revenir en haut Aller en bas
Nariane



Féminin
Nombre de messages : 3330
Age : 35
Localisation : Lyon / ouest lyonnais
Date d'inscription : 16/11/2009

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Ven 29 Jan 2010 - 14:31

nathalie a écrit:
Ariane,
Il y a 28 ans, le monde n'était pas tel qu'il est devenu. Rien n'est moins sûr que l'avenir dans de bonnes conditions. N'importe qui peut perdre son travail du jour au lendemain. Il y a 28 ans, je pouvais me trouver du travail 1h après avoir débarqué dans un lieu inconnu. Maintenant ce n'est plus faisable, mme pas envisageable.
Tant mieux si tu es optimiste... Moi non.
Je pense que donner la vie à un petit être sans défenses, qui va grandir... Doit être un cadeau, pour lui...Pas pour soi (enfin, en 2ème position) Il faut l'amener dans un beau monde, avec un avenir joyeux, c'est lui faire son premier cadeau. Smile
Tu dis que tu es contente d'être née, grâce à l'inconscience de tes parents...Ils étaient dans une situation précaire??? (au moment de ta conception)


Nathalie:
Je suis assez d'accord avec tes arguments, mais mon optimisme naturel est le plus fort !
Quand aux choix que font nos parents en nous concevant,je ne conait pas leurs motivations, mais je veux dire qu'au final, en ce qui me concerne, j'aime la vie et je suis heureuse de la connaitre (donc je comprend que l'on fasse ce pari et qu'on ait des enfants).

Pour le boulot, je suis bien placée pour savoir que c'est tres dur ( beaucoup d'etudes interressantes pour un job peu passionnant, mais qui a le mérite de nous nourir mon cheval et moi), mais quand meme, je n'arrive pas à mettre enfants et boulot sur le meme plan.

Mais ce sont des questions compliquées , et tu as certainement plus de recul que moi sur la question.

En attendant, vive les chevaux!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Ven 29 Jan 2010 - 14:49

Je suis d'accord avec Nathalie sur son pessimisme (en partie au moins), parce que la 3ème Guerre Mondiale, je la sens plâner au dessus de nos têtes, et un jour, tout le mal que les pays du Nord ont fait va se payer. Comme on dit, la merde finit toujours par retomber. Sachant que j'ai cette impression de gros cataclysme, je n'ai pas envie d'avoir d'enfants. (une raison de plus). Cette "perspective" ne m'empêche surtout pas de vivre et de rire, bien au contraire ! Mais quand on voit dans quel monde on vit, je me dis (peut-être avec beaucoup de présomption) que j'ai beaucoup de chance d'avoir un fort caractère qui m'aide à surmonter les déceptions, les constats sur la méchanceté humaine, son système autodestructeur, etc. Mais un petit enfant, qui voit tout ça avec les yeux de l'innocence, est-ce qu'il pourra le surmonter ?

Après j'ai une sorte de blocage vis à vis des enfants. Comment dire, j'ai l'impression de devoir faire semblant, et je n'y arrive pas. Je n'arrive pas à être naturelle et à m'intéresser naturellement et spontanément à eux. Je sais c'est horrible à dire, mais je n'y arrive pas, je suis obligée de prendre sur moi, c'est un truc de fou. Je pense qu'un psy pourrait m'aider là-dessus, et encore. Sachant que mes convictions ont etoffé cette impression de base, je pense que c'est définitivement mort.

Pour ce qui est de faire un enfant à deux, je trouve que beaucoup ici sont très naïfs. Je ne suis pas féministe ou quoi que ce soit, mais je n'ai aucune confiance dans les hommes au niveau "fonder un foyer". Ca n'empêche pas que j'apprécie leur compagnie en tant qu'amis ou amants, mais je ne leur fais pas du tout confiance. Je n'attends aucune chose positive à long terme de leur part. Je pense que c'est du au fait que mon père s'est barré quand j'avais 13 ans en laissant toutes ses dettes derrière lui, mais je ne sais pas, je trouve cette idée de fonder un foyer à deux complètement naïve. En plus, on va dire que l'infidélité de l'homme (et de la femme aussi d'ailleurs) est prouvé scientifiquement. Vous direz que je cite la science quand ça m'arrange, et c'est tout à fait vrai. Avant, un homme et une femme pouvait fonder un foyer sur la durée. Le bonheur y était présent ou pas, c'est une autre histoire. Mais aujourd'hui, quand on voit qu'on a un espèce de cota sexuel à atteindre, que les hommes ont très souvent tendance à rentrer dans le cliché "plus j'en ai plus j'suis fort" (alors que selon moi le vrai mérite n'est pas d'avoir le plus de femmes possibles dans son lit mais le minimum possible, ce qui signifirait qu'on arrive à les surprendre à chaque fois, ce qui pour moi dénote un vrai mérite sexuel, quitte à rentrer dans ce mode de pensée). J'adore la compagnie des hommes dans elle reste assez distante, car je me dis que si je creuse plus profond, je serais forcément déçue, c'est limite mathématique.

Quant au fait de savoir si c'est souvent les cavalières qui n'ont pas d'enfants, je pense qu'il ne faut pas généraliser. Dans mes anciens clubs il y avaient des cavalières avec un ou deux enfants, d'autres avec une ribambelles de lardons, d'autres sans aucun enfant. Je pense par contre que touts les gens de chevaux ont un désir de maîtriser une chose. Après on choisit de maîtriser la fougue du cheval (et là on devient l'archétype de la personne qui "mate" le cheval) ou alors on décide de maîtriser sa pensée, son amitié, et là on cherche à devenir son ami. Après ces cavalières reportent dans leur vie cette envie de maîtriser les choses, alors soit en éduquant ses enfants à la baguette, soit en étant dominatrice avec son homme (ou sa femme d'ailleurs), ou encore en maîtrisant sa simple indépendance et en n'ayant aucun enfant... Sujet très intéressant à creuser !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Ven 29 Jan 2010 - 16:37

Brifon
Pour ce qui est de faire un enfant à deux, je trouve que beaucoup ici sont très naïfs. Je ne suis pas féministe ou quoi que ce soit, mais je n'ai aucune confiance dans les hommes au niveau "fonder un foyer".
Je trouve que tu es dure et que c'est une généralité sur les hommes peut être un peu hâtive ; un cliché ? il y a donc forcément des exceptions.
Les hommes doivent-ils avoir plus confiance dans les femmes pour fonder un foyer ? J'en doute...
Sinon, très intéressante l'analyse de la fin de ton message !

Pour Nathalie : oui, anti n'était pas le préfixe approprié, plûtôt "sans" enfant

Pour Ariane : Et toi, tu es dans la "catégorie" avec ou sans enfant ?
Revenir en haut Aller en bas
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5454
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Ven 29 Jan 2010 - 17:53

L'envie de donner la vie est bien au-dessus de telles choses si matérielles, et heureusement d'ailleurs.
heu, de mon point de vue, avant de donner la vie à quelqu'un qui n'a rien demandé, je me pose la question : est-ce qu'il / elle aura une vie meilleure que moi ? Mangera à sa faim, couchera au chaud, ne sera pas bouffé par le mercure ou cramé par les ultra-violets quand la couche d'ozone sera détruite.

Aura-t-il la possibilité d'avoir un maximum de fric vu que dans les prochaines années seuls les "mieux armés" c a d les plus friqués survivront...

Et encore survivre n'est pas vivre...

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5454
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Ven 29 Jan 2010 - 18:06

D'ailleurs je pense que cette envie ou non-envie ca ne s'explique pas, c'est quelque chose qu'on a en soi, sans pouvoir vraiment le dire avec des mots.

là je suis OK par contre... à en discuter avec des copines, ayant ou non des enfants... bah ya pas vraiment de "bonne raison" qu'on veuille en avoir ou non... ça vient du coeur pas du cerveau Smile

Les arguments sur l'avenir du monde en peril ne me semblent pas pertinents et un peu "prétentieux". Qui peut dire avec certitide de quoi demain sera fait?

certitude, non, forte probabilité, oui :
à 12 ans je me suis fait opérer de l'appendicite (1987) grâce à la sécu mes parents n'ont pas eu 35 000 F (soit 5 000 euros) à débourser + frais d'horpitalisation ( 1200F chambre normale soit env 200 euros/ jour, multipliez par 4 jours )
quand il n'y aura plus la sécu faudra hypotéquer sa voiture pour une semblable "broutille" (2h d'opération anodine) . Alors que dire de celui qui atrappera une maladie plus grave...

plus de caisse de retraite donc tu seras à la charge de tes enfants ...

Enfin dans le meilleur des cas, moi je verrais plutôt le futur comme dans MadMax (guerres à cause des pénuries de pétrole)

mais rien n'est inévitable.
si, ya des trucs inévitables
les maladies rares et indétectables
les intoxications au mercure (non détectées et non soignées en France, alors si tu as un pb faut avoir assez de sous pour aller en clinique privée en Allemagne...) (-- du moins en 2010)
le plus horribles l'enfant qui meur de maladie incurable., pour avoir fréquenté Gustave Roussy plus souvent qu'à mon tour ... ça me retourne TROP de voir ça !

Je ne suis pas une anti-enfant, Tauris!!!
Ceux des autres me suffisent! Ils m'aiment bien en plus!!!


tiens moi aussi Smile en + je suis maîtresse d'école Smile

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Aujourd'hui à 19:17

Revenir en haut Aller en bas
 
femmes et cheval...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» ... et elle roula les cheveux aux vents... nan mais ca va pas oui !
» femmes et cheval...
» cheval a confier
» comment savoir si son cheval est heureux???
» poulain 2009 pie noir croisement cheval x poney à vendre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aude et Etoile :: Pratiques et techniques équestres :: Autour des méthodes-
Sauter vers: