Retrouvez Aude sur son site professionnel

 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 femmes et cheval...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
philosophi



Féminin
Nombre de messages : 7068
Age : 37
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Mar 6 Avr 2010 - 22:00

comme quoi, on est jamais à l'abri des surprises avec un cheval. Moi ca me rassure que Lotus fasse des conneries, c'est quand même un vrai cheval et pas un robot Wink
Et puis pense que ca redonne courage à tout ceux qui galèrent, quand même les bons galèrent des fois Wink bref merci SDE de nous redonner courage tire langue
Revenir en haut Aller en bas
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18652
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Mer 7 Avr 2010 - 9:26

Le choc nous fait râler sûr, mais l'essentiel c'est que le cheval sait aussi pourquoi tu l'as fait, manifestement Lotus sait. Nello est pareil même si je perds mon sang-froid après je peux le papouiller sans qu'il pense s'en prendre une et il ne me fuit pas vraiment, donc tant qu'on a ça c'est qu'on fait quand même la part des choses. Et je plussoie philosophi, c'est que nous on ne vous trouvait plus aucun défaut ça décourage ça tire langue

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
Barracuda



Féminin
Nombre de messages : 4901
Age : 28
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Dim 11 Juil 2010 - 15:35

Un docu d'Equidia que l'on peut voir sans avoir la chaîne :
ici aller sur le cheval au féminin

( à voir rapidement, la video ne reste que jusqu'au 12/07
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Eden0147
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5455
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Lun 12 Juil 2010 - 10:24

Merci pour le lien.

Alors je trouve que le reportage mélange plusieurs trucs :

Sophie Bienaimé rapporte l'histoire de l'équitation en amazone (mais contrairement à ce qu'elle dit les femmes médiévales montaient à cheval... à califourchon)

Les femmes dans le monde de l'entreprise (comme partout les femmes accèdent à des postes à responsabilité et comme partout elles ont parfois du mal à être les supérieures des hommes ) rien de spécifique au monde du cheval.

la mode et les vêtement "fashion" chez les cavalières. Là si je ne m'abuse ces habits à la mode ne peuvent toucher que les cavaliers de club qui ne mettent pas la main à la fourche. Car comment garder propre un ensemble bleu ciel ou rose pâle plus de 10 min quand on retend des clotures électriques, qu'on panse un cheval recouvert de boue ou qu'on vide une brouette de fumier ? Mystère Very Happy

C'est déjà plus facile quand on donne un coup de brosse à un cheval en box, à qui on vient de retirer la couverture, et qu'on n'a qu'à le seller avant de monter.

Ensuite la partie sur le grooming. ils montrent une femme qui "materne" un cheval, lui pose les bandes, le panse. "la femme reste dans un shéma traditionnel de maternage" hum, pour avoir longuement observé des palefrenier/e/s je peux vous dire qu'ils manient la fourche, conduisent des camions > 3,5 tonnes, et exécutent moult tâches avec leurs biceps. Donc dans cette partie ils ont montré ce qui allait dans le sens de leur théorie sociologique Smile

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
Alastyn
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 9136
Age : 29
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Lun 12 Juil 2010 - 10:54

Ceci dit les groom surtout de haut niveau sont de plus en plus des femmes car elles ont plus de qualités recherchées pour cet emplois : l'aspect materner mais aussi nourrir, matos, camion, transport chevaux... Elles pensent à tout et ont en plus une relation privilégié avec les chevaux.

Apres toutes ces qualités d'organisation et de gestion sont-elles particulièrement feminines? Il y a aussi des hommes qui y arrivent, mais si les cavaliers préfèrent réellement prendre des femmes, on peut se poser la question. C'est surement plus une personne de confiance qu'ils recherchent, s'il y a plus de femmes c'est qu'elles doivent etre plus nombreuses à être attirées par ce métier, donc a être employé

_________________
conseils et astuces TREC : http://trec-28.e-monsite.com/
blog de Val : http://apprentie-treckiste.blogspot.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://trec-28.e-monsite.com/
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5455
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Lun 12 Juil 2010 - 16:46

100% d'accord avec ça.
Ou bien la question des salaires entre en jeu ? (femmes moins payées ?)

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
Camille
Modérateur
Modérateur


Féminin
Nombre de messages : 6000
Age : 32
Localisation : St Quentin
Date d'inscription : 01/05/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Mar 13 Juil 2010 - 23:39

J'ai moi aussi regardé le documentaire.

Certaines des réflexions qui y sont proposées sont intéressentes, d'autres me gênent un peu...

Pour expliquer la féminisation de l'équitation au début du 20 ème siècle, période à laquelle la discipline sort de la pratique militaire :
- la société des loisirs a favorisé une arrivée massive des femmes dans l'équitation
- cette période correspond à une émancipation des femmes ; émancipation dans les pratiques vestimentaires
- investissement de bastions masculins par les femmes
- la façon dont l'équitation s'organise (les clubs n'ont pas les moyens d'enseigner la monte en amazone aux femmes qui nécessite des chevaux, du matériel et des moyens spécifiques)
La voix off poursuit ensuite en disant "d'autres facteurs culturels ont favorisé cette entrée en masse des femmes dans l'équitation. Monter à cheval a toujours été compatible avec la féminité. Une cavalière se doit d'être gracieuse et élégante. La tenue vestimentaire permet d'afficher et d'exalter la féminité. Un élément dont les femmes se sont largement emparées et qui a contribué au succès de la discipline."
Je partage l'avis de SDE. Ca peut s'appliquer aux pratiquantes de clubs qui n'ont d'autres soins à apporter qu'un pansage à un cheval déjà presque propre mais pas aux autres. Quand on doit faire les clôtures, panser un cheval qui vit au pré, on cherche du pratique. Et puis la mode, ça intéresse beaucoup les adolescentes, normalement après on devient un peu plus raisonnable, non ?

A propos des métiers équestres, on explique que près de 50% dans employés du monde de l'équitation sont des femmes et qu'elles sont majoritaires dans les métiers auxquelles on associe des qualité féminines : l'enseignement et le métier de groom (maternage, etc).
Moi le métier de groom, ça m'évoque la dureté physique, les longs trajets à conduire un camion pour se rendre sur des terrains de concours et des journées de travail sans fin . Je ne pense au maternage et aux calins aux chevaux lol

A propos de l'éthologie, on explique qu'elle est associée à la lutte pour la défense des animaux, qu'on ne dresse plus un cheval, on cherche à obtenir sa collaboration et que la contrainte n'existe plus, qu'il suffit d'être bien avec son cheval quitte à ne plus lui monter sur le dos. Ca me fait grincer des dents ! C'est un peu simpliste comme explication. L'éthologie permet de comprendre le comportement des chevaux et la manière dont ils fonctionnent. Pour ce qui est de l'équitation éthologique, en ce qui me concerne, je la considère comme un outil pour éduquer un cheval de la façon la plus cohérente possible et faire en sorte qu'il soit agréable et sûr à l'utilisation ( à pied comme à cheval). Pas comme une "cannisation" des chevaux qui ressemble à des concours d'agility dog...

Enfin, à propos de l'équitation de haut niveau, il y est dit que les chevaux sont instrumentalisés et que les hommes tiennent le haut du paver. On y explique toutefois que des femmes font leur apparition et sont majoritaires dans certains pays (ex: Etats-Unis) notamment parce que les chevaux d'aujourd'hui sont plus adaptées que ceux d'il y a 20 ans (près du sang, fins, maniables) et qu'hommes ou femmes, pour réussir le problème et le même, il faut un bon cheval. Je trouve qu'ils oublient de dire que c'est comme en entreprise où les femmes ont du mal à accéder à des hautes fonctions, en équitation, on confie plus souvent un bon cheval à un homme qu'à une femme...
Revenir en haut Aller en bas
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5455
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Mer 14 Juil 2010 - 9:14

C'est vrai que par certains côtés ce reportage est manichéen.
Les femmes ne veulent plus monter à cheval mais faire de l'agility-horse dans la collaboration avec leur cheval tout en le câlinant vêtues de jolies tenues

Les hommes-cavaliers de haut niveau instrumentalisnet leurs chevaux de concours mais heureusement il y a un groom féminin qui est là pour les chouchouter

Enfin depuis 80 ans, au-delà de la morpho des chevaux, ya aussi l'enseignement qui a changé. Quand je lis (ça doit être lui) le CDT Licart qui dit que, pour tenir à cheval, faut s'accrocher avec le mollet pour être indéboulonnable.... Que c'est la force de la "pince" quand on tient le cheval bien serré entre nos jambes... qui fait qu'on est plus fixe en selle et qu'on tombe moins...

Bah forcément une femme est moins forte qu'un homme donc monte moins bien, elle tombe plus (+), CQFD.... (notez que dans ce cas, les cyclistes ayant des mollets plus musclés, ils montent encore mieux, lol)

Pour moi le début du 20èS, le progrès c'est pas tant que l'équitation sort du domaine militaire, c'est que ça se démocratise.
En 1900 il y avait les riches, oisifs, qui montaient pour le fun, le sport, l'image sociale, et les gens de la campagne qui utilisaient le cheval pour leur travail.

A partir de l'arrivée de l'automobile, aucun intérêt pour quelqu'un des villes de monter à cheval ou conduire une charrette. Du coup l'arrivée des centres équestres, où des ouvriers, employés de bureau, et n'importe quelle classe sociale, a pu apprendre à monter, ça a changé la donne. La séparation "cheval de travail/ cheval de riche snob" a disparu...

Chez les militaires le problème a toujours été la dichotomie entre les cavaliers formés, par leur niveau social, depuis leur jeune âge (fils d'écuyer, fils de riche, fils de noble) qui montaient très bien à cheval, et les "masses" des appelés, qu'il fallait former, vite fait, à tenir à cheval et aller à la guerre avec. Tous les écuyers ont cherché LA méthode miracle qui marche vite, bien, pour tous.

Alors oui, je suis d'accord pour dire que les premiers manèges étaient tenus par des militaires, donc que les leçons d'autrefois c'était selon le manuel d 'instruction des nouvelles recrues ! mais c'est pas le fait d'être militaires qui en faisait des cavaliers mieux ou supérieurement formés.

D'ailleurs comment le pauvre cheval monté par Licart, mollets serrés le plus fort possible, pouvait-il comprensdre les actions de jambe ? Quand il serrait encore plus fort au point de le suffoquer ? C'est pas précisé dans sa méthode

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Sam 31 Juil 2010 - 23:41

Je vois que ce sujet continue à susciter des réflexions.

Réaction rapide à un point évoqué ci-dessus : dans les quelques concours de dressage que j'ai vus, je trouve qu'à cheval une femme est plus gracieuse qu'un homme ;

ça peut rejoindre ce qui était en gras plus haut :
"Une cavalière se doit d'être gracieuse et élégante. La tenue vestimentaire permet d'afficher et d'exalter la féminité".
Revenir en haut Aller en bas
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5455
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Dim 1 Aoû 2010 - 10:46

Pour la femme gracieuse ben il y en a qui sont de vrais sacs à patates ! Faut pas généraliser !
Et je connais certains hommes qui sont, vraiment, gracieux, légers comme des ballerines à cheval. C'est d'une beauté ! (je pense précisément à un mec qu'on croise souvent dans des démos, il fait bien 1m80, il est corpulent, mais faut voir sa façon de tenir à cheval : j'ai pas de photos de ce grand rresseur en queue de pie DSL... dommage

ce mec-là m'a marquée, c'était une vraie plume, une grâce, un ange :

ce qu'on a envie d'être toute sa vie et le but vers quoi on tend sans succès lol

Par contre la "grâce" féminine tient aussi au costume bien sûr... Pas qu'à la grâce équestre.

Enfin je mettrais un bémol, pour avoir revu Margit Otto-Crépin, qui me faisait rêver sur Corlandus dans les années 80 = hou là là, c'est plus une belle femme blonde, fine et gracieuse, c'est certes une merveilleuse cavalière mais rondelette, boudinée elle avait l'air d'une boule sur son grand cheval de sport... Haaa le mythe s'est cassé une aile ! :(

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
Camille
Modérateur
Modérateur


Féminin
Nombre de messages : 6000
Age : 32
Localisation : St Quentin
Date d'inscription : 01/05/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Dim 1 Aoû 2010 - 16:30

@SDE a écrit:

Chez les militaires le problème a toujours été la dichotomie entre les cavaliers formés, par leur niveau social, depuis leur jeune âge (fils d'écuyer, fils de riche, fils de noble) qui montaient très bien à cheval, et les "masses" des appelés, qu'il fallait former, vite fait, à tenir à cheval et aller à la guerre avec. Tous les écuyers ont cherché LA méthode miracle qui marche vite, bien, pour tous.

Alors oui, je suis d'accord pour dire que les premiers manèges étaient tenus par des militaires, donc que les leçons d'autrefois c'était selon le manuel d 'instruction des nouvelles recrues ! mais c'est pas le fait d'être militaires qui en faisait des cavaliers mieux ou supérieurement formés.

D'ailleurs comment le pauvre cheval monté par Licart, mollets serrés le plus fort possible, pouvait-il comprensdre les actions de jambe ? Quand il serrait encore plus fort au point de le suffoquer ? C'est pas précisé dans sa méthode

J'ai chez mes parents un manuel du gradé de cavalerie qui appartenait à mon arrière grand-père. Lorsque nous avons eu cet échange, je me suis tout de suite dit que je profiterai de mon retour à la maison pour le feuilleter à nouveau (c'est une édition de 1918).

Alors, il n'y a pas de bibliographie à la fin qui cite les grands maîtres lol ! Le propos est simple, clair et me paraît juste.
A propos de la position du cavalier par exemple :
- Les fesses portent également sur la selle et le plus en avant possible
- Les cuisses tournées sans effort sur leur plat embrassant également le cheval, ne s'allongeant que par leur propre poids et celui des jambes
- Le pli des genoux liant
- Mes jambes libres et tombant naturellement, les mollets en contact avec le cheval sans le serrer, la pointe des pieds tombant librement, lorsque le cavalier est sans étriers
- Le rein sans raideur et jamais creusé
- Le haut du cors aisé, libre et droit
- Les épaules également effacées
- Les bras libres, les coudes tombant naturellement
- La tête droite, aisée et déagée des épaules
- Une rêne de bridon dans chaque main comme il est dit

Par contre, c'est effectivement pour former le gros des troupes... On y liste par exemple les assouplissements du cavalier (élévation des cuisses, rotation des bras, flexion des jambes, rotation du rein), on y explique aussi comment apprendre le trot enlevé :
Les principes en sont les suivants :
Le cheval marchant au trot, le cavalier incline le haut du corps en avant, puis, prenant appui sur les étriers tout en conservant l'adhérence des genoux, il se laisse enlever par une réaction du cheval, maintient son assiette isolée de la selle pendant que la réaction suivante se produit et il continue ainsi, en évitant toujours une réaction sur deux.
Au début, on facilite au cavalier le mécanisme du trot enlevé, soit en lui faisant caresser l'encolure de son cheval, ce qui détermine l'inclinaison du corps en avant, soit en lui faisant saisir une poignée de crins avec l'une des deux mains.
La bonne exécution du trot enlevé exige que l'assiette s'éloigne modérément, que le contact de la selle soit repris moelleusement, sans choc, que l'appui sur les étriers soit franc, que l'articulation du pied soit souple et que le talon soit maintenu plus bas que la pointe du pied.

Je passe sur le champ lexical militaire : "ordre", "exécuter", "commandement". tire langue On peut toutefois reconnaître aux auteurs la grande rigueur avec laquelle ils décrivent chaque mouvement et chaque exercice !



Revenir en haut Aller en bas
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5455
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Dim 1 Aoû 2010 - 19:21

C'est quasi les recommandations du manuel que j'ai pour apprendre à monter à cheval de je sais plus qui, un petit guide à l'usage de tous (même des paysans et même des femmes attention ! lol)
clair, simple.

Par contre j'en ai lu plusieurs (destinés à la cavalerie militaire cette fois) où dès la 1ère lecçon, falalit sauter à cheval... et ce lui qui n'y arrive pas est un nul qui ne métire pas de faire de l'équitation

Enfin ça devait être galère à ces pauvres chevaux, de supporter des débutants mal dégrossis plusieurs heures par jour, en bride... et aussi pour les pov' gars, qui n'avaient jamais monté de leur vie, d'être enrôlés, et hop partir en campagne ! !

Ton livre est superbe ! ça doit être intéressant ! tu ne pourrais pas faire un spot dessus dans "livres" ?

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18652
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Dim 1 Aoû 2010 - 20:41

Je trouve les conseils de ce livre sympa, en fin de compte un mot revient souvent, liberté, avec aisance et naturel, ce qui me plaît pas mal plutôt que de forcer à tout prix pour entrer dans des normes géométriques chiffrées, ils semblent insister sur trouver le liant, l'équilibre, le confort (en même temps ça me paraît logique: comment des soldats pourraient user de leurs armes s'ils peinaient à tenir en selle sans effort? Moins on a d'efforts à faire pour rester en selle en équilibre, plus on a d'énergie pour le combat, donc il leur fallait sûrement chercher à former des cavaliers qui puissent "s'oublier" et oublier leur équilibre, pour ne penser qu'au combat, non?)

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5455
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Lun 2 Aoû 2010 - 9:24

sur la tapisserie de Bayeux les mecs sont super à l'aise à cheval ! Sans arrêt en train de discuter LOL


c'est clair que ça vaut mieux que "vous tiendrez vos mains écartées 15,8 cm l'une de l'autre " avec le mono qui vérifie à l'aide d'un double-décimètre Very Happy

Dans le "manuel" que j'ai pour les auto-didactes, il conseille de ne pas trotter tant que tu n'es pas à l'aise au pas, pour reboutonner ta veste, te moucher, priser du tabac (hihi) remettre ton chapeau etc ! "avec le plus grand naturel" j'adore !

et ne pas galoper si tu n'es pas à l'aise pour faire tout ça au trot Smile

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18652
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Lun 2 Aoû 2010 - 9:37

ah cool, à garder en tête aussi ça!!!

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
Camille
Modérateur
Modérateur


Féminin
Nombre de messages : 6000
Age : 32
Localisation : St Quentin
Date d'inscription : 01/05/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Lun 2 Aoû 2010 - 12:20

OK, je vais en parler dans la rubrique des livres.

Je suis d'accord avec vous, j'y retrouve des définitions que j'ai moi aussi apprises ou lues dans des ouvrages beaucoup plus récents. C'est de l'équitation élémentaire pour former le gros des troupes mais il n'y a pas de raccourcis faciles, les notions sont complètes.

Mon arrière grand-père faisait partie de ceux qui ne savaient pas monter à cheval à l'entrée du service militaire. A l'époque, il durait 4 ans, il a donc eu le temps d'apprendre ! Je sais qu'il en est sorti passionné de chevaux et que celui qu'il a monté durant son service s'appelait Félix ! Il semble que les leçons qu'ils recevaient étaient très intensives mais je n'en sais pas beaucoup plus...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Aujourd'hui à 21:27

Revenir en haut Aller en bas
 
femmes et cheval...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
 Sujets similaires
-
» ... et elle roula les cheveux aux vents... nan mais ca va pas oui !
» femmes et cheval...
» cheval a confier
» comment savoir si son cheval est heureux???
» poulain 2009 pie noir croisement cheval x poney à vendre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aude et Etoile :: Pratiques et techniques équestres :: Autour des méthodes-
Sauter vers: