Retrouvez Aude sur son site professionnel

 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 femmes et cheval...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Magali



Féminin
Nombre de messages : 4474
Age : 43
Localisation : Albi, Tarn
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Dim 28 Mar 2010 - 19:54

Ensuite, des gens mal assortis à leur monture, ben là encore, c'est la responsabilité de l'encadrant. C'est à lui d'avoir l'autorité de dire à un cavalier, quitte à le facher, que la monture qu'il voudrait n'est pas celle qui lui convient. Ca m'est arrivé, j'ai été écoutée, ouf! Maintenant, ce n'était pas mon boulot pour vivre, je ne risquais pas grand-chose si je m'étais faite virer...
Et en général, un encadrant réellement soucieux de la sécurité de ses cavaliers l'est aussi de celle de ses chevaux, car c'est totalement lié!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18652
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Dim 28 Mar 2010 - 21:24

ok ok Un jour mon moniteur en voyant "Stéphanie" sur le cahier m'a prise pour une autre Stéphanie et m'a mis un cheval réputé dur. Moi je lui faisais confiance donc suis partie du principe que j'avais assez progressé... On devait sauter. Antoine me voit arriver, se rend compte de l'erreur mais décide de voir la détente comment ça se passe. ma foi bien. Du coup on commence le saut, mais au bout de trois passages de la croix de détente il m'a dit d'arrêter. Il m'a expliqué son erreur, dit que là il voyait Fonceur qui ne pensait qu'à foncer (lol) et me manquait de respect, et me sachant incapable de le maîtriser en saut il m'a proposé de finir sur du plat ou changer de cheval. Quelqu'un du groupe, plus avancé que moi, a donc échangé sa monture et j'ai fini sur un cheval qui me convenait (et l'autre cavalier a galéré sur Fonceur... malgré tout hein lol). Enfin bref il n'a pas eu "peur" de me dire que j'avais pas le niveau, et de stopper, car il savait qu'en plat et dressage je gèrerais mais pas en saut. Et je n'ai pas été vexée pour autant, j'étais déjà étonnée de poser les fesses sur ce cheval alors!!

Par contre il n'a pas hésité en cas d'intuition d'entente à me mettre sur Fableuse, ponette rodéo, et ma soeur sur Diva, même genre, elles foutaient tout le monte par terre, mais après nous avoir bien observées il a proposé de tenter le coup, et on a collé tout de suite. Comme quoi assortir des cavaliers et chevaux c'est un métier...

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Lun 29 Mar 2010 - 10:34

Je vois que ce sujet continue à vivre, en faisant des circonvolutions autour du thème initial.
De celui ci je retiens :
- les hommes sont plus cass-cou que les femmes à cheval ; je crois que c'est vrai
- certaines cavalières ne maîtrisent pas leur cheval , mais là, je ne sais pas en proportion si les cas sont plus férquents que chez els hommes, il y en a aussi qui ne maîtrisent pas

Sinon, au niveau sécurité et chute, je viens d'en exépérimenter une nouvelle avec mon cheval (cela devait arriver, je n'étais qu'à 2, donc...). Les circonstances : galop demandé en descente dans une prairie ; j'ai vu que quelque chose n'allait pas, après des coups de cul à répétition, il a fini par m'éjecter ; heurement pas de mal, et le cheval est resté sur place.
Ma réaction : reprise des rênes ; 2 tapes pour signifier qu'il ne faut pas recommencer cela ; et j'ai repris au galop ce que j'avais demandé pour ne pas en rester là ; et cela s'est bien passé. Est-ce une réaction propre à un homme ?
Revenir en haut Aller en bas
Marie & Tango



Féminin
Nombre de messages : 7278
Age : 23
Localisation : Aube
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Lun 29 Mar 2010 - 11:08

Tauris, pour la punition, ça dépend de la vitesse de l'exécution après la chute... le cheval ne risque-t-il pas de croire que si il s'était sauvé au lieu de rester bêtement arrêté il n'aurait pas reçu de baffe ?
Sinon, pour la reprise du galop, je dirais que ça dépend de l'angle de la pente ! Si c'est fort pentu et que mon cheval m'éjecte, est ce que ce ne serait pas parce qu'il a peur de tomber/glisser/ne pas tenir ? Si c'est une pente légère, oui, j'aurais repris le galop certainement mais un petit galop en étant plus vigilante.

Mais bon, ça c'est la réaction d'une ado, une femme qui a des enfants aurait peut être réagit différemment encore !
Revenir en haut Aller en bas
Magali



Féminin
Nombre de messages : 4474
Age : 43
Localisation : Albi, Tarn
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Lun 29 Mar 2010 - 13:35

Perso, le galop en pente je ne le tenterais que sur un dadou très bien équilibré.
Sur la mienne par exemple, qui est suffisamment éduquée pour ne pas me virer, mais qui n'est pas équilibrée du fait de sa conformation, si je le tentais je pense la connaître assez pour dire qu'elle choisirait de repasser au trot plutôt que se casser la figure par terre.
Le travail en pente nécessite un dos et une musculature parfaitement équilibrée, ainsi qu'ue conformation équilibrée pour le cheval.
Si ce n'est pas le cas, on accentue simplement le déséquilibre, et le dadou a la sensation qu'il va se casser la figure.
Donc soit on est un très bon cavalier qui sait re-équilibrer sa monture de façon à ce qu'elle puisse le gérer quand même, soit on est moins bon, et là, dadou répond selon son niveau d'éducation! La mienne refuserait le galop et passerait au trot sans tentative d'éjectage, mais j'en connais d'autres qui me signifieraient que ce n'est pas dans leurs possibilités en m'éjectant!
Donc Tauris, je ne sais quel type de pente c'était, je ne peux donc pas vraiment répondre, mais as-tu réellement pris en compte la difficulté de ce que tu lui demandais? Il a eu la sympathie de te dire que ça n'allait pas avant de t'éjecter au final ,et ensuite il est resté, ton cheval n'a pas fait ça sur un coup de tête, il t'a simplement prévenu avec ses moyens actuels (peu respectueux je te l'accorde!) qu'il allait devoir réagir à une forte gêne!
Donc on sort de la question sécurité, pour arriver à la représentation du cheval dans notre tête: un aniaml bien plus fort que nous, donc souvent qui devrait pouvoir faire des choses que l'on n'a pas forcément analysées avant de lui demander.
Un galop en pente, ça nécessite:
- un cheval qui sait s'équilibrer parfaitement au galop, donc qui peut se cadencer sur un petit galop comme sur un ample, à la demande,
- un cheval équilibré, càd, n'ayant aucune complexité osseuse le déséquilibrant, aucun blocage nulle part, et une musculature de dos suffisante pour reporter son poids sur son arrière-main afin de pouvoir se retenir avec son avant-main,
- et dans le même temps galoper,
- un cavalier qui sait à la fois faire oublier le déséquilibre de son poids, ses mains pour libérer complètement l'avant-main,
- tout en ayant un cheval suffisamment à l'écoute sur son filet pour pouvoir le re-équilibrer ou autre.
Ca en fait des trucs!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Lun 29 Mar 2010 - 14:40

Vos réactions m'éclairent ; il est vrai que j'ai dû trop lui en demander ; d'autant, qu'il n'est pas coutumier de m'éjecter, ce n'est arrivé que deux fois et c'était les premières semaines lors de la prise en main.
La pente était je ne sais pas trop, à 20 % environ, sur une distance de 150 m environ.
La punition, je l'ai appliqué tout de suite après m'être relevé, mais je n'ai pas impacté le fait que cela pourrait lui donner l'idée de ne pas rester sur place la prochaine fois...et cela me trouble...
Quelle est donc la bonne conduite à tenir en pareille circonstance ?
Mais là on sort du thème initial, c'est peut être à couper coller dans un nouveau sujet par un administrateur du forum ?
Revenir en haut Aller en bas
Magali



Féminin
Nombre de messages : 4474
Age : 43
Localisation : Albi, Tarn
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Lun 29 Mar 2010 - 18:56

Je ne pense pas que la punition l'ait traumatisé, mais perso, je pense qu'il a réagi comme il le pouvait à ce moment, donc il ne la méritait pas vraiment. Ensuite, tu as l'air d'avoir un dadou sympa, et je persiste à dire qu'il t'a prévenu par ses défenses, le message de la punition ne me parait pas clair... Et vraiment, le travail en pente, c'est pas évident du tout pour tous, ça comprime pas mal notamment le garrot sur lequel percute toute la poussée, donc ce n'est pas anodin déjà au pas, alors au galop!

Cependant, je ne lui donne pas non plus raison de t'avoir flanqué par terre, mais je l'interprête comme encore un manque de communication inter-espèce dans votre couple!!!

Mais on rejoint quand même un peu le thème initial, car je dirais que je présente une réaction assez féminine de "Pourquoi a-t-il fait ça? Qu'est-ce que j'aurais dû faire pour éviter cette réponse fort désagréable et lui permettre de rester avec moi?" alors que toi, tu pars de façon assez masculine directement sur "manque de respect lorsqu'il m'a mis par terre, je punis", quitte à revenir sur l'incident pour y réfléchir plus tard.
Ensuite je reste dans cette option avant toute féminine du dialogue avec le cheval, qui me pousse à prendre toutes formes de réponses pour justement des réponses, pas forcément l'idée reçue de "il ne veut pas, il abuse, je vais le corriger, c'est moi le plus fort / le plus dominant, il fera comme je veux...etc" (non que ce soit ton cas, hein, mais on rencontre fréquemment ce monologue chez le cavalier masculin, mais attention, je n'ai pas non plus généralisé!)
Donc somme toute, le débat reste au bon endroit!!!
De plus, je disais précédemment que l'on touchait à sa propre représentation du cheval, dans l'évocation de ton souci, puisque l'on parle d'analyser une difficulté avant de la proposer à dadou; et la représentation du cheval chez chacun reste également dans le cadre de ce débat!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Magali



Féminin
Nombre de messages : 4474
Age : 43
Localisation : Albi, Tarn
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Lun 29 Mar 2010 - 18:59

Ceci dit, remarque qui devrait figurer dans un autre post, il me semble que tu as déjà dit que ton cheval portait assez haut la tête; ce fait + cet incident me pousserait à faire attention à tout ce qui fait recours au garrot, car il se peut que sa conformation justement fasse que ton dadou soit sensible à ce niveau, donc la descente faut y aller mollo, ménage-le. Et n'ignore pas ses messages quand il te dit que ça ne va pas!!! tire langue

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Mar 30 Mar 2010 - 7:36

Très intéressant cet échange !
Oui, sur le coup, cette chute et l'insistance des coups de cul pour y parvenir m'a beaucoup surpris ; après, une fois relevé, comme j'étais seul, il m'a fallu prendre une décision rapidement ; et j'ai opté pour ce que j'ai mis plus haut. Après, les deux tapes que je lui ai administrées n'étaient pas franchement violentes ; c'était plus pour la symbolique de marquer ma désapprobation...

Pour le port de la tête, les choses ont évolué récemment, en fait depuis que j'ai ma selle définitive avec laquelle non seulement le cavalier, mais aussi le cheval se sentent plus à l'aise. Quelques cours aidant, il arrive maintenant à se mettre assez naturellement sur la main, étend son encolure vers le bas ; ce qui devrait lui muscler le dos et l'arrière-main si j'ai tout compris.

Mais c'est sûr que je suis allé trop loin ; je ne me suis pas rendu compte de l'effort que demandait un galop en descente, exercice encore prématuré par rapport au travail de fond d'endurance et de musculation dans lequel je me suis engagé avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18652
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Mar 30 Mar 2010 - 13:51

Ce qu'il y a aussi je pense et que peu de gens acceptent c'est que la sanction doit arriver très très vite. Dans les 3 secondes je crois. Je me suis fait rabrouer de ne pas avoir mis une baffe à mon cheval qui s'est enfui pour se promener seul chez le voisin agriculteur en traversant la route, ben oui j'ai mis 10 minutes à le rattraper, et le baffer quand il me laisse reprendre le contrôle et pose el nez sur ma main, pour moi ça voulait dire "tu te barres c'est marrant, tu me laisses te toucher je t'en colle une", la baffe si elle avait eu lieu aurait eu lieu au moment pile où il me tournait le dos pour s'écarter de moi en m'ignorant, malheureusement j'avais le bras trop court pour l'atteindre lol. Après moi quand je tombe c'est ma faute chaque fois (et clairement ma faute, sauf une seule fois mais j'ai mis 5 minutes à me relever donc là encore pas de sanction réelle) donc pas de punition, et si c'est lui, comme je mets évidemment plus de 3 secondes à chuter, me relever, récupérer cheval qui m'attend toujours sur place et agir, je préfère ne rien faire, je remonte et on reprend calmement et fermement.

Quant à la violence des tapes, Nello a la même réaction voire une réaction plus marquée quand l'intention est là, même si c'est moi-même que je frappe involontairement, si c'était par sanction envers lui ça le marque fort, alors qu'une grosse tape pour rien (mauvaise appréciation des distances, mouche à chasser) le fera à peine tourner une oreille. Je pense qu'ils comprennent bien la symbolique de nos gestes en fin de compte.

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Mar 30 Mar 2010 - 17:16

3 secondes ; évidemment, j'ai mis un peu plus de temps.

Tiens, sinon, je trouve la citation de ta signature vraiment très belle ; qui est ce Roy Croft ?
Revenir en haut Aller en bas
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18652
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Mar 30 Mar 2010 - 19:40

(la minute de la honte) je sais pas Smile j'ai trouvé ça sur un site quelconque et ça m'a parlé Very Happy alors je l'ai mise en espérant garder ça à l'esprit...

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
Marie & Tango



Féminin
Nombre de messages : 7278
Age : 23
Localisation : Aube
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Mer 31 Mar 2010 - 12:00

(sur internet, ill disent que oui tire langue )
Revenir en haut Aller en bas
Barracuda



Féminin
Nombre de messages : 4901
Age : 28
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Mer 31 Mar 2010 - 20:00

pour la chute de la pente au galop, elle était en effet prévisible.
Je ne galope jamais un cheval en descente ( même au trot j'ai du mal, mais ca c'est un " traumatisme" personnel).
Comme il a été dit plus haut, le cheval doit être parfaitement équilibré avec un cavalier également perfect . Les descentes, même au petit galop sont à l'origine de nombreuses chutes ou désastreuses débandades, donc moi j'évite toujours ^^

Après en effet tu as eu une réaction d'homme, moi je n'aurais pas frappé car j'aurais analysé que c'était de ma faute. Après tu n'es pas seulement un homme mais un Homme ! nos réactions par la " violence" sont naturelles pour l'être humain, ca dépend de l'éducation ( équestre !) que l'on a reçu.
Un exemple : mon cheval de DP me chique au box quand je m'occupe de lui. Ma réaction : tape sur le nez en haussant la voix, ce qu'on m'a toujours appris. LE mono de l'écurie ( qui a travaillé à la Cense) m'a conseillé ne pas frapper car ca incite le cheval à aller de plus en plus vite dans son jeu de morsure mais au contraire à caresser au point de l'envahir, ce qui va l'ennuyer et donc il arretera de jouer.......est-ce là une réaction de " femme " de la part d'un homme ? je pense plutôt qu'il est question ici de tact et de connaissance équestre ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/Eden0147
Invité
Invité



MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Jeu 1 Avr 2010 - 7:22

Je fonctionne beaucoup avec des récompenses quand les choses que fait mon cheval sont bien : fin de balade, au cours d'une séance d'acquisition du pas espagnol, parfois en cours de balade après avoir franchi un obstacle devant lequel il rechignait (type flaque par ex)
En contrepartie, je sanctionne, mais sans violence, c'est à dire marquer ma désaprobation mais sans l'apeurer ; quand quelque chose ne va pas.
Le premier cas est beaucoup plus fréquent que le second ; je dois le récompenser 100 fois pour une sanction ! ; donc je vous rassure, je ne torture pa smon cheval !

Pour Marie : ils disent oui à quoi sur internet ?
Revenir en haut Aller en bas
Magali



Féminin
Nombre de messages : 4474
Age : 43
Localisation : Albi, Tarn
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Jeu 1 Avr 2010 - 12:59

@Barracuda a écrit:
LE mono de l'écurie ( qui a travaillé à la Cense) m'a conseillé ne pas frapper car ca incite le cheval à aller de plus en plus vite dans son jeu de morsure mais au contraire à caresser au point de l'envahir, ce qui va l'ennuyer et donc il arretera de jouer.......est-ce là une réaction de " femme " de la part d'un homme ? je pense plutôt qu'il est question ici de tact et de connaissance équestre ^^
C'est la méthode préconisée par E de C pour le moment où le poulain commence à vouloir tout chiquer. Effectivement, avec ma pouliche, je pratique le "sur"-calin de museau et les tentatives de morsure sont (pour l'instant!) quasi nulles, même si nous entrons dans l'âge "morue" et que la fréquence va sûrement augmenter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18652
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Jeu 1 Avr 2010 - 13:45

On ne dit pas que tu tortures ton loulou Smile je pense que quiconque battrait son cheval ne s'inscrirait même pas sur ce forum Wink

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18652
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Lun 5 Avr 2010 - 18:53

Une expérience toute fraîche bien sympa: j'ai appris que tout ce que je dis c'est des conneries... hum

Je m'explique: jument 9 ans, trotteuse qui a été débourrée, a "fauté" en course à l'entraînement, pâture pendant 6 ans, rachetée il y a 1 an, arrivée à la ferme il y a 10 jours. Je vous laisse imaginer son état de travail quoi. Sa proprio apparemment n'a pas monté depuis ses 17 ans (je sais pas quel âge elle a now). Today je rentre de balade fais mes soins et tutti quanti, et puis je vais voir au paddock. La fameuse jument est déchaînée d'avance, déjà au montoir c'est la guerre, bon je dis rien. Elle flippe dans le bout du paddock, haies, jardin avec berger allemand gueulard par intermittence, grandes banderoles de pub qui volent. Bref automatiquement la ju a peur. Madame se débrouille comme elle peut et c'est honorable. Mais F. (un homme) recommande illico une cravache, et trois coups sur son cul elle fera plus chier elle marchera droit tu verras... J'objecte gentiment que ça risque de la crisper plus encore, qu'elle a déjà peur, réponse "c'est des conneries" ah bon oui oui la jument elle se dandine se cabre et tente de fuir pour faire chier sa cavalière, simplement, elle a juste envie d'être chieuse, peur? Non absolument pas... J'essaie d'argumenter de mon point de vue, réponse faut pas laisser faire ça je suis d'accord, faut rentrer dans le lard et lui apprendre qui est le maître, non pas d'accord la jument a peur ça sert à rien... Je me suis fait remballer méchamment, la jument est juste conne et ce que je dis c'est des "conneries", j'ai pété un plomb et répliqué "ah oui, et Nello comment il est ça résulte de mes conneries? Si c'était des conneries j'aurais pas un cheval pareil", pas de réponse il prend sa cravache et fonce au paddock.



Je suis partie, j'ai dit au revoir vite fait mais Caro m'a arrêtée car elle a vu ma mine défaite, donc je lui ai expliqué, elle m'a dit d'arrêter, que F. était chiant à tout prendre en main mais qu'on savait comment il était, que je devais lâcher prise et pas faire attention, l'ignorer, et puis elle est allée voir, elle m'a dit qu'elle venait de conseiller de marcher en main autour pour rassurer la ju... Bref je me suis réfugiée avec Nello pour sécher mes larmes, moi penser qu'une pauvre jument qui ne comprend pas ce qu'on lui veut va s'en prendre une ça me retourne... Bref en fin de compte quand je suis partie F. marchait à côté de la ju montée, apparemment calmement, mais qu'est-ce qui s'est passé pendant les 5 minutes invisibles? Parce que bon je l'ai vu la monter cette ju et ça a été montoir atroce, la selle tourne et il tire sur la bouche, je suggère un montoir "non faut qu'elle apprenne à rester immobile" ben oui mais tu lui démontes le dos et les côtes c'est pas facile... Hum bref


Loin de généraliser bien sûr, il y a des hommes qui vont réfléchir et penser cheval, et des femmes qui vont rentrer dedans. Mais bon jusqu'à présent pour ma part j'ai vu des filles et des femmes être méprisées et remballer (et oui j'en fais partie) parce qu'elles sont trop gentilles, parce qu'elles savent pas s'imposer, parce qu'elles anthropomorphisent: ben oui c'est clair quand je dis "la ju a peur du chien qui gueule" j'anthropomorphise mais quand lui dit "elle veut faire sa chieuse elle aime bien emmerder le monde" il a cerné le caractère équin par excellence... enfin bref voilà encore une fois on me dit "ouaou tu montes en licol, ouaou tu fais des LR en licol, ouaou il est sage ton cheval, ouaou on vous voit jamais vous battre", et après on me dit "tu dis des conneries". Ah bon... Si c'est ça je la boucle... Parce que je saute pas 1m10 avec mon cheval, que je l'enrêne pas en pessoa pour longer 3/4 d'h et que je ne me retrouve jamais à me battre physiquement avec de manière évidente et visible, je comprends donc rien à l'équitation...




Déprimée... Bon je vais aller raconter les exploits de mon nounours de cheval qui n'en est pas un vrai vu qu'il répond à mes prévisions et a ce caractère naturellement si docile et calme... Ca va me remonter le moral ça.

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Lun 5 Avr 2010 - 21:00

gloups pas glop....
Revenir en haut Aller en bas
Alastyn
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 9137
Age : 29
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Lun 5 Avr 2010 - 23:20

Je crois que ce type de mentalité "rentre dedans" est encore dominante dans le monde du cheval. Il faut se dire que des gens comme vous font petit à petit bouger les lignes et que ce sont les chevaux qui au final en seront bénéficiaires.

Hier j'ai participé à un TREC et pour faire monter les chevaux dans le camion, le propriétaire de la pension se fâche très fort au début, c'est à dire en gueulant super fort et en faisant tout pour mettre le cheval en avant quitte à lui foutre un coup de pied au cul. Au début j'étais très perplexe, mais en réalité, il ne le fait qu'au début, apres les chevaux savent et il a juste besoin d'être là voir de crier et tout le monde monte dans le camion. Au final, les chevaux sont assez peu stressés car ils montent rapidement et comprennent tout de suite. Ils ont d'ailleurs la même technique pour les chevaux qui tirent au renard.

Sur cette même épreuve, il y avait une monitrice d'un autre club qui gueulait à tout bout de champs, résultat tout le monde en stress, nos chevaux encore plus car pour eux, quant ça cri c'est qu'il y a un problème ou qu'ils font une connerie.
Revenir en haut Aller en bas
http://trec-28.e-monsite.com/
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5455
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Mar 6 Avr 2010 - 10:13

Pour revenir à ce que dit Steph-Nello
j'ai connu et monté une jument comme ça, sa patronne gueulait, tapait n'importe quand et comment, bah la jument était blasée.
Tout simplement elle faisait ce qu'on lui demandait, passait quand on lui mettait un coup sur le cul, obéissait d'un air de penser "moins je me fais remarquer, plus vite je serai rentrée au pré"

Ok c'est super agréable, le cavalier n'est jamais remis en question, n'importe quel problème se résuit par un coup decravache ferme sur le cul (j'ai pas dit une volée, hein) la jument est obéissante, mais
d'un autre côté, c'est un peu comme un robt, elle ne dit pas "oui, chouette" mais "ok, comme tu veux, commande et j'obéirai"

Un état d'esprit sans aucune joie, initiative, complicité, sans cette envie de bien faire ni ce contentement de soi qu'a mon cheval quand il a réussi et que je le félicite... Juste faire ce qu'on attend d'elle et retrouver son pré avec la plus grande joie...

Ensuite :
hier Lotus m'a fait tomber et je lui ai mis une volée...
J'étais partie à cru avec le poney en dextre, tout allait bien, ô joie, bonheur, jusqu'à ce que Max se mettre à mordre les jarrets de Lotus, ce dernier s'est énervé, (En + en tenant un autre en dextre ça fait aussi des déplacements et fautes d'assiette... sad )

du coup j'ai du reprendre les rênes dans les 2 mains, ce qui m'a fait faire des fautes de main (une main qui tient longe + rêne = pas glop) ensuite il y a eu une accalmie, mais Lotus avait envie de rentrer en vitesse....
Arrivé à la côte, il voulait trotter, mais vu le sol boueux, c'était dangereux, je l'en ai empêché, ça ne lui a pas plu, il a commencé à faire une espèce de rodéo, je lui ai mis la fessée, il s'est calmé et on est reparti dans le calme...

enfin il méditait un mauvais coup, il a voulu brouter, je l'en ai empêché, en lui relevant la tête, du coup il est parti au grand trot... Bon je l'ai poussé au trot, pour lui montrer que son idée était mauvaise, fatiguante et qu'il glissait des postérieurs... et il s'est remis à bronquer, cette fois en tournant sur lui-même, et j'ai recommencé à lui cravacher les fesses , rougi mais à cru j'avais aucune chance, j'ai glissé sur le côté, même pas peur (je voyais l'humus, la boue etles feuilles mortes en dessous, un doux matelas lol) Du coup Lotus s'est méga fait eng**ler et s'est pris une volée rougi1

certes son comportement était inexcusable mais après coup j'ai regretté, trop d'émotions sans doute, ça fait plusieurs années qu'il ne m'avait pas fait ça ! j'étais hyper déçue, je ne l'ai pas supporté !
Car il avait quand même des circonstances atténuantes, supporter le poulain derrière, qui imposait son allure, pas de trot, pas de galop (bref pas très fun) supporter mes gesticulations (surveiller le jeune, me retourner, raccourcir la longe, la rallonger, lui sortir de sous la queue quand elles e coinçait.... )
Tout ça a dû l'énerver, en plus quand j'ai 4 choses dans les mains (rênes, longe, baguette) il sait bien que je suis "handicapée", je n'ai pas d'aisance ni de rapidité pour contrer ses défenses, plus de timing, du coup il en a profité ! arf

bref je ne sais pas si ça vaut le coup que je continue de sortir le poulain comme ça, si ça me désunit de mon cheval, nous dégoute tous les 2, + le poney a vu de vilaines choses ( "regarde, petit, ce qu'il faut faire si un cavalier te fait ch**" lol et de ma part "regarde ce que l'humain peut faire, quand il perd le contrôle de soi" " boulet3 )
Bref ça faisait très, peut-être trop, longtemps qu'on n'avait pas eu d'altercation, et là je me regarde, et je vois bien que je n'ai pas autant progressé que ce que je croyais... Car tous mes progrès de self-control, c'est bien beau quand tout va bien (cheval qui est lent, ne comprend pas, s'énerve tout seul) mais mes belles résolutions n'ont pas tenu dans un affrontement face à face... une confrontation .... j'ai perdu... help

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18652
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Mar 6 Avr 2010 - 10:19

Courage SDE ça arrive, personne n'est parfait mais tu restes quand même un beau modèle en tout cas pour moi.

Ensuite le souci avec ce gars c'est que les chevaux justement ne comprennent rien. Sa jument a une peur panique de lui, même quand il veut juste la caresser, elle est tendue de partout, enfermée sur elle-même et prend les coups sans piger pourquoi ça commence ou ça s'arrête. Pas de timing quoi. Un rentre-dedans qui rentre dedans à bon escient soit ça robotise mais après tout le cheval comprend les grandes lignes, là sa jument ne comprend rien du tout. C'est ça qui me révolte!

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Mar 6 Avr 2010 - 12:49

Je ne crois pas qu'il faille culpabiliser autant que cela après avoir "mis une volée" à son cheval ; ce sont des choses qui arrivent, et je n'y vois pas de drame tant que cela reste rare ; c'est sûr que si c'est à chaque sortie, il y a un problème (sauf si c'est au tout début et au cours de l'instauration d'une bonne relation cheval/cavalier).
Revenir en haut Aller en bas
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18652
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Mar 6 Avr 2010 - 13:01

C'est pour ça que pour SDE c'est pas dramatique je pense. En revanche celui dont je parlais c'est avec chaque cheval à chaque sortie, même au pansage. Il sait pas demander gentiment au cheval, d'ailleurs ça choque Nello quand j'ai pas le temps de voir venir et faire bouger mon lou parce qu'il s'en prend direct une bonne claque dans les côtes avec un gros cri "dégage", et il bondit et se bouge vite mais super tendu et après je dois le calmer car il est stressé... Il comprend pas pourquoi il s'en prend une alors qu'on lui a pas donné la possibilité de répondre avant puisqu'aucun avertissement. Alors le mien se remet car c'est exceptionnel mais sa jument elle est du coup tendue en permanence à se demander quand elle va s'en prendre une...

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5455
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Mar 6 Avr 2010 - 20:29

Je vois ce que tu veux dire Steph ! Bref le mec qui n'a rien compris (et ses "élèves" non plus pff)
Ca me rappelle le jour où un mai (G6) est venu monter lotus, il a commencé par le placer en tirant sur les rênes (à peine monté) puis lui donner un grand coup de talon pour démarrer... Mon cheval était stressé, epiné et outré, il se sentait puni mais il ne comprenait pas pourquoi, il était tout effaré le pauvre.

Bon aujourd'hui, Lotus ne m'en voulait pas, il ne m'a pas fait la g**le et il a été sage toute la balade, sans me craindre (contrairement à ton gars, Steph) donc je pense qu'il a compris que la fessée était méritée.

Ce qui m'a le plus chagrinée, c'est pas tant de le taper (la punition à la mesure de la bêtise... Il m'a quand même vidée quoi...) mais de perdre mon sang-froid et brailler comme ça dans les bois rougi1 Les pauvres petits oiseaux ; lol
Bref j'ai dû être sous le choc, ça faisait plusieurs années que le Gros n'avait pas cherché à m'éjecter... Je ne pensais pas que ça se reproduirait un jour...

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: femmes et cheval...   Aujourd'hui à 1:17

Revenir en haut Aller en bas
 
femmes et cheval...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» ... et elle roula les cheveux aux vents... nan mais ca va pas oui !
» femmes et cheval...
» cheval a confier
» comment savoir si son cheval est heureux???
» poulain 2009 pie noir croisement cheval x poney à vendre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aude et Etoile :: Pratiques et techniques équestres :: Autour des méthodes-
Sauter vers: