Retrouvez Aude sur son site professionnel

 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18649
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Jeu 26 Aoû 2010 - 22:08

Citation :
ENsuite, je pense que la "critique" au sens littéraire Wink visait plutôt obtenir l'éducation et le respect de l'espace personnel au seul renforcement personnel...

Ne voulais-tu pas dire renforcement positif plutôt? (ça chauffe là-haut ce soir!)

Quant à la différence travail/non travail elle est dure dure...

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
zaude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 16647
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Jeu 26 Aoû 2010 - 22:11

Voilà un lien sur le circuit de la récompense... moi j'ai parlé de mémoire, donc jai peut être dit des bêtises Wink

première erreur : c'est la dopamine le neuro bidule (je sais déjà plu ce que j'avais dit!)

c'est assez interessant, mme si ça parle de souris lol
http://psychobiologierouen.free.fr/Biologie/Circuit_de_la_Recompense.pdf


bon, c'est un peu petit, mais les slides sont en grand dans le lien Wink
Je pense que c'est aussi la base du fonctionnement du clicker...

steph : euh.... si
(je vais rééditer!)

_________________

http://nel-and-co.blogspot.com
Pensez à mozilla pr avoir la correction d'orthographe automatique quand vs rédigez un post... c'est plus agréable pr tt le monde!


Dernière édition par zaude_c le Jeu 26 Aoû 2010 - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nel-and-co.blogspot.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Jeu 26 Aoû 2010 - 22:23

Heu, les filles vous écrivez en même temps trop vite trop lol
Bon alors a steph, puisqu'elle a été la prem's !
Je comprend tout a fait ce que tu décris dans ta pension. C'est ce que je vis tout le temps depuis que j'ai une bête qui de toute façon "ne peut pas se travailler", on m'a même sorti un jour que les shet pouvaient physiquement pas faire des épaules en dedans fumeur
Par contre, pour moi, ton cheval travaille bel et bien. Par exemple, si tu l'emmenais juste brouter tout en lui curant les pieds, là pour moi il ne travaillerait pas, mais ce n'est pas le cas.

Zuade je vais regarder dans le livre "sommes nous cruels" s'ils parlent de la pyramide. Moi je l'avais étudiée en marketing et j'ai étée surprise de la voir employée par Dianne Chrétien au sujet des animaux.

Par contre je ne comprend pas trop ta phrase, surtout la fin :
ENsuite, je pense que la "critique" au sens littéraire visait plutôt obtenir l'éducation et le respect de l'espace personnel au seul renforcement personnel...

Je reprend ta liste, ce serait intéressant que tout les intéressés de ce topic donnent leur vision de la liste !

ranger sa chambre (pas un travail)

respecter ton EP(pas un travail)

reculer quand tu le demandes, tenir un arrêt (pas un travail)

faire ses devoirs le soir (travail)

donner les pieds (pas un travail)

se rouler sur commande, faire une jambette (travail)

faire un DL en liberté (pas un travail)

te porter (ou te tirer ) pour une ballade (travail)

supporter les caresses en tout point du corps (désensibilisation) (pas un travail)

mettre la table le soir (travail)

aller faire une activité sportive proposée/choisie par les parents (pas un travail)

aller à l'école ( travail)

travailler pour gagner ses sous à 16 ans pour se payer un scooter? (travail)

Alors ce ne fut pas si simple que ça en a l'air, car pour certains, je trouve que selon les circonstance il peut etre en double classement. j'ai parfois du mal a comparer le "travail" d'un enfant et le "travail" d'un cheval.
L'enfant a des apprentissages nécéssaires pour mener sa propre vie, quoique, quelle vie mènerait-il s'il n'allait pas a l'école, tout dépend de la société dans laquelle il est né ?(je réfléchis en moi même là...)
Par exemple, quel intérêt pour la vie du cheval de sauter 1.20m a part la satisfaction de son cavalier, quel est l'intérêt d'un travail scolaire a part d'obtenir une vie meilleure?

Je réfléchis là, sans donner des réponses réellement affirmées, car je trouve que c'est un débat plus compliqué qu'il n'y parait.


Revenir en haut Aller en bas
zaude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 16647
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Jeu 26 Aoû 2010 - 22:29

Je pense que dans le livre sommes nous bla bla, je suis pas sure qu'elle dise Wilson, mais je me souviens d'une hiérarchisation des besoins.. mais j'ai plus le livre, alors je lui fait dire ce que j'ai envie!

Pour les catégories, ben je m'en doute que c'est dur, car moi aussi ça me pose question...


genre ranger sa chambre, c'est pas un travail selon toi, mais je ne vois pas ce que ça apporte à l'enfant à court ou moyen terme, s'il l'a fait une fois, il sait faire, s'il doit le faire plusieurs fois, c'est que sinon maman râle très fort car elle aime pas le bazar (enfin, c'était chez moi ça....) finalement elle avait décidé qu'on faisait ce qu'on voulait dans notre chambre... et que donc c'était à nous de gérer le ménage.... mais si on est pas obligé de le faire, on va vivre dans une chambre dégueu à souhait, et c'est plus top niveau santé publique... du coup, pour moi, ça serait l'équivalent de donner les pieds. Le cheval dans la vraie vie quand il a les pieds en pas top état, il reste comme ça, et nous on décide que pour sa santé il faut qu'il prenne sur lui, garde un équilibre "précaire", et nous fasse confiance que c'est mieux pour lui...

bon, faut que je bosse un peu d'ici demain, mais je vais réflechir à mes propres questions lol!

_________________

http://nel-and-co.blogspot.com
Pensez à mozilla pr avoir la correction d'orthographe automatique quand vs rédigez un post... c'est plus agréable pr tt le monde!
Revenir en haut Aller en bas
http://nel-and-co.blogspot.com
zaude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 16647
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Jeu 26 Aoû 2010 - 22:30

Noblesse, jai réédité, renforcement personnel, ça voulait rien dire fumeur


je voulais dire renforcement positif!

_________________

http://nel-and-co.blogspot.com
Pensez à mozilla pr avoir la correction d'orthographe automatique quand vs rédigez un post... c'est plus agréable pr tt le monde!
Revenir en haut Aller en bas
http://nel-and-co.blogspot.com
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18649
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Jeu 26 Aoû 2010 - 22:32

Pourquoi tu mets "ranger sa chambre" dans pas travail et "mettre la table" dans travail? Les deux doivent être faits dans l'intérêt de celui qui le fait non?

Sinon moi je sais bien que Nello travaille. En revanche j'estime que même en liberté dans la carrière il travaille, puisque jusqu'à présent je "m'acharne" pour obtenir au moins un truc quand il a pas envie, que je mets de l'inconfort (je reste avec lui et continue à toucher ou solliciter visuellement, sans augmenter les phases mais j'attends qu'il réagisse quoi). Par contre quand il vient jouer au pré, malgré l'herbe, les copines, l'absence de bonbons, de licol, de badine, de longe, là j'estime qu'il joue car je ne le force à rien et il le sait par expérience que dans ce cadre là s'il veut partir il en est libre, la seule limite reste (en permanence!) le respect de mon intégrité physique.

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
zaude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 16647
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Jeu 26 Aoû 2010 - 22:35

Au fait, tu as le livre de dianne chrétien noblesse?

_________________

http://nel-and-co.blogspot.com
Pensez à mozilla pr avoir la correction d'orthographe automatique quand vs rédigez un post... c'est plus agréable pr tt le monde!
Revenir en haut Aller en bas
http://nel-and-co.blogspot.com
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18649
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Jeu 26 Aoû 2010 - 22:41

Quant à l'intermède chambre à ranger ma mère est affligée de quatre filles dont trois bordéliques. Moi je suis un peu bordélique au sens où mon bureau, ma commode, mon classeur sont couverts de papiers, livres, stylos... Mais mon linge propre est rangé correctement, le sale va au bac à linge sale, rien ne traîne par terre (sauf parfois une paire de chaussures). Donc ça va. Et de temps en temps (on va dire 4 fois par an) j'ai une crise, je vide tout, trie, range, nettoie à fond, et on va dire une fois par mois (peu peut-être mais je suis quasi jamais dans ma chambre) je nettoie le sol à l'eau-produit et fais mes poussières, ça me suffit. Mes soeurs elles sont bordéliques comme moi+sol jonché de vêtements sales, propres et repassés mais roulés en boule par terre, armoires ouvertes laissant voir un bazar dingue, on peut pas y marcher. Là ma mère crise je pense savoir pourquoi: chez moi c'est elle qui fait les lessives (nous on aide à accrocher le linge et le trier après lavage), et ça l'insupporte évidemment de voir le fruit de son travail (tri, lavage, repassage, pliage) jeté nonchalamment par terre avec le linge sale. Donc là elle explose et tlm file ranger sa chambre et passe un sale quart d'heure. Par contre moi j'ai pas eu de remarque sur ma chambre depuis des années parce que j'ai jamais été dans un tel état, les fringues sont rangées, on peut marcher sur le parquet, ce qui traîne est à moi et ne s'abîme pas ni ne gêne. (Encore heureux parce que ma chambre sert de pièce pour les siestes des petits qu'elle garde donc bon elle accepterait pas que je dérive trop mais de toute façon moi non plus alors...). Bref donc selon moi c'est pas du travail (limite de temps en temps j'aime bien tout ranger dans ma chambre avec de la musique et zou c'est parti), mais pour mes soeurs à mon avis c'est du vrai travail.


Par contre mettre et débarrasser la table on trouve pas que ce soit du travail. Si j'ai fait à manger les autres mettent la table, chacun débarrasse sa place, si maman a fait nous on met la table, bref roulement quoi.

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Jeu 26 Aoû 2010 - 23:00

Le livre c'est : entre chiens et nous... apropos de la hierarchie. Par contre je suis embétée car je le trouve plus dans ma bibliothèque, et je voudrais vérifier, car elle l'a inversée pour le chien, mais je me demande si elle pourrait etre inversée pour le cheval. Je vous en dirais plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Jeu 26 Aoû 2010 - 23:01

Y a un de mes messages qui n'apparait pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Jeu 26 Aoû 2010 - 23:02

Flutte, un de mes messages s'est barré je ne sais où... quoi?
Revenir en haut Aller en bas
zaude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 16647
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Jeu 26 Aoû 2010 - 23:04

les aléas d'internet!!!

oui, j'ai vu qu'elle blablatait un peu pour sa promo, mais du coup, elle rentre pas dans les détails... arf

_________________

http://nel-and-co.blogspot.com
Pensez à mozilla pr avoir la correction d'orthographe automatique quand vs rédigez un post... c'est plus agréable pr tt le monde!
Revenir en haut Aller en bas
http://nel-and-co.blogspot.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Jeu 26 Aoû 2010 - 23:52

Comment ça le blabla promo ? Je vais mieux réfléchir a tout ça pour affiner ma réponse a propos de la liste.
Revenir en haut Aller en bas
Cha



Féminin
Nombre de messages : 1673
Age : 22
Localisation : Nantes-France
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Ven 27 Aoû 2010 - 9:03

Tiens moi le DL en liberté, je le mettrais dans "travail". Sinon, je crois que je suis plutôt d'accord avec toi. Ce qu'il y a c'est que respecter l'EP, reculer, tenir l'arrêt, donner les pieds c'est un peu les deux car en fait c'est de l'ordre du respect (selon moi) donc c'est comme nous avec un supérieur, il y a des fois où ses ""ordres"" vont être une corvée pour -diverses raisons (mal luné, problème dans la vie etc.)- et des fois où ça nous fait plaisir d'obéir.

Je reprends une idée dont vous avez parlé : le fait que lorsqu'on vienne uniquement pour soins/câlins, au bout d'un moment si on ne travail pas réellement il finit par s'en lasser.
Ça me turlupine, je ne vois pas tellement de changement mais même qu'on bosse, Hermine n'est pas très démonstrative quand on vient la voir. Donc je ne sais pas trop quoi penser, je vais essayer de voir ça de plus près ^^

_________________
L'or ne brille ni ne teinte, il luit dans le soleil et hennit dans l'obscurité ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Ven 27 Aoû 2010 - 10:05

Bon alors hier j'ai bien réfléchis avant de m'endormir, très tard du coup...

Je passe vite fait donc je reviendrais ce soir plus longuement en parler, mais ma première idée est de me demander pourquoi vouloir transposer la pyramide de Maslow aux animaux ? et la 2ème, mettons qu'on la transpose, pourquoi une forme pyramidale, l'animal peut avoir des besoins en fonction du moment. Par exemple, un animal peut faire passer un besoin de base avant ou après un autre suivant l'intensité du moment, comme un animal en stress qui se prive de manger ou de boire.

Cha le DL je le mettais pas dans travail dans l'idée où il peut etre intéressant de demander au cheval de se pousser de cette façon.

Je trouve que la barrière est mince entre travail et non travail, je pense qu'il faut d'abord définir ce qu'est le travail.
Revenir en haut Aller en bas
Cha



Féminin
Nombre de messages : 1673
Age : 22
Localisation : Nantes-France
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Ven 27 Aoû 2010 - 10:30

noblesse a écrit:
Bon alors hier j'ai bien réfléchis avant de m'endormir, très tard du coup...

Je passe vite fait donc je reviendrais ce soir plus longuement en parler, mais ma première idée est de me demander pourquoi vouloir transposer la pyramide de Maslow aux animaux ? et la 2ème, mettons qu'on la transpose, pourquoi une forme pyramidale, l'animal peut avoir des besoins en fonction du moment. Par exemple, un animal peut faire passer un besoin de base avant ou après un autre suivant l'intensité du moment, comme un animal en stress qui se prive de manger ou de boire.

Cha le DL je le mettais pas dans travail dans l'idée où il peut etre intéressant de demander au cheval de se pousser de cette façon.

Je trouve que la barrière est mince entre travail et non travail, je pense qu'il faut d'abord définir ce qu'est le travail.

Oui mais c'est quand même un travail, je ne sais pas, j'arrive pas trop à te suivre sur cette idée.
Mais oui, je pense aussi et on doit tous avoir une notion différente de ce qu'est le travail en fait.

Je suis plutôt d'accord sur le fait qu'un animal puisse faire passer un besoin de base avant un autre et je pense que ça l'est tout autant pour un humain...

_________________
L'or ne brille ni ne teinte, il luit dans le soleil et hennit dans l'obscurité ...
Revenir en haut Aller en bas
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18649
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Ven 27 Aoû 2010 - 10:48

Bon, donc nouvelle question épineuse: que veut dire le mot "travail" en général?

Quelle(s) définition(s) du terme dans l'univers équin? Y a-t-il différentes idées de "travail"? Comment les renommer dans ce cas pour avoir les idées plus claires?

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18649
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Ven 27 Aoû 2010 - 11:12

Spoiler:
 

Définitions de dictionnaires:

Travail en général: on a déjà évoqué ça sur un post, je ne sais plus si c'est ici, mais j'avais regardé et étymologiquement, "travail" c'est tout d'abord les souffrances de l'accouchement. Donc associé tout à la fois à: un effort important, des douleurs, voire même un danger (puisque pendant assez longtemps si je ne m'abuse les femmes couraient le risque plus élevé qu'aujourd'hui de mourir lors de la naissance de leur bébé).

Citation :
travail, travails
nom masculin
(bas latin trepalium, instrument de torture, du latin classique tres, trois, et palus, pieu)
* Sorte de cage dans laquelle on place les grands animaux pour les immobiliser afin de pouvoir les opérer.

Citation :
travail, travaux
nom masculin
(de travailler)
* Activité de l'homme appliquée à la production, à la création, à l'entretien de quelque chose : Travail manuel, intellectuel.
* Activité professionnelle régulière et rémunérée : Vivre de son travail.
* Exercice d'une activité professionnelle ; lieu où elle s'exerce : Le travail en usine.
* Ensemble des opérations que l'on doit accomplir pour élaborer quelque chose : Cette réparation demandera deux jours de travail.
* Toute occupation, toute activité considérée comme une charge : Les enfants, ça donne bien du travail.
* Ouvrage réalisé ou à réaliser, manuel, artistique, intellectuel : Il a publié un travail sur la littérature provençale.
* Manière dont un ouvrage ou une œuvre ont été exécutés : Le fin travail d'une miniature.
* Technique permettant de travailler une matière, d'utiliser un outil ou un instrument : Apprendre le travail du bois.
* Exercices accomplis pour acquérir la maîtrise d'une activité : Le travail d'un gymnaste aux anneaux.
* Activité laborieuse de l'homme considérée comme un facteur essentiel de la production et de l'activité économique : Le capital et le travail.
* Effet, résultat utile produit par le fonctionnement de quelque chose : Évaluer le travail d'une machine.
* Action continue produite par un élément ou un phénomène naturel ; modification subie par un milieu, une matière qui en est l'objet : Le gauchissement d'une poutre dû au travail du bois.
* Modification, évolution lente due à une cause extérieure : Laisser faire le travail du temps.
* Médecine
Phase de l'accouchement marquée par l'association de contractions utérines douloureuses de plus en plus rapprochées et par le raccourcissement et la dilatation du col de l'utérus
.
* Physique
Quantité d'énergie reçue par un système matériel se déplaçant sous l'effet d'une force, et égale au produit scalaire de la force par le vecteur déplacement.




Dans le Littré:

Citation :
1° Nom donné à des machines plus ou moins compliquées, à l'aide desquelles on assujettit les grands animaux, soit pour les ferrer, quand ils sont méchants, soit pour pratiquer sur eux des opérations chirurgicales. Au plur. Des travails.
2° Par extension du sens d'instrument qui assujettit, gêne, fatigue; c'est le sens primordial comme le montre l'historique. (En cette acception, le pluriel est travaux, tra-vô ; l'x se lie : des travô-z immenses.)
4° Inquiétude.
5° Travail d'enfant, ou, simplement, travail, douleurs de l'enfantement, ou, techniquement, succession de phénomènes violents et douloureux dont l'ensemble caractérise la fonction de l'accouchement.
6° Peine qu'on prend pour faire quelque chose. Le travail du corps. Le travail de l'esprit.
7° Service auquel on soumet les animaux. Bêtes de travail, les boeufs, chevaux, etc. employés au travail. Terme de manège. Se dit des différents exercices du cheval. Travail de plate-longe, exercice auquel on assujettit généralement les élèves, dans les premières leçons.
13° L'ouvrage même qui est le résultat du travail. Un beau travail.
18° Travail libre, le travail des hommes libres, par opposition à travail servile, dans les pays à esclaves. Travail attrayant, se dit, dans le système fouriériste, du travail librement choisi, alternant, distribué par courtes séances, par séries et par groupes, tel qu'il devra être organisé dans le phalanstère. Travail forcé, travail auquel on ne peut se soustraire. Travaux forcés, peine afflictive et infamante à laquelle on condamne les criminels.

Je poste et reviens dessus pour discuter...

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18649
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Ven 27 Aoû 2010 - 11:27

J'ai omis ce qui ne me semblait pas du tout lié à notre réflexion (genre l'ambition, euh je crois pas que ça fasse partie du panel de caractères équins ça...)


Donc là ce qu'on voit de lié évidemment au cheval: le travail-outil d'assujettissement, les occupations et activités pouvant être considérées comme une charge (je pense aux chevaux qu'on fait tourner en rond pendant 3/4 d'h enrênés par exemple), techniques (on essaie d'apprendre à certains chevaux comment mieux sauter, s'économiser etc), exercices accomplis pour atteindre la maîtrise d'une activité, service auquel on soumet les animaux, différence entre travail forcé et libre.


On peut déjà voir une certaine ambivalence du "travail":

d'un côté contraint, dur, utilitaire (par lequel l'homme est supposé peut-être affirmer sa supériorité sur les autres vivants)

de l'autre il peut être libre, apprécié, utile.

Evidemment je présente ça de manière très manichéenne mais en réalité faut toujours nuancer...


Je pense, moi, qu'on peut séparer au moins deux catégories (je dis ça d'après mes expériences vécues):

*le travail que des gens comme nous (je pense) mènent AVEC leur cheval, dans un but: son aisance et son bien-être dans une activité que nous avons choisie de pratiquer avec lui tout en prenant en compte ses capacités, ses envies, son caractère, ses dispositions, ainsi que nos propres possibilités (endurance, CCE, CSO, dressage, randonnée, TREC, attelage, cirque... tout cela, même mené - et je dirais même plus surtout mené - dans le respect du cheval, nécessite un gros travail de préparation, lent, long, accompagné de moult réflexions et remises en cause de soi)

*le travail que certains accomplissent parfois malgré leur cheval/poney, le contraignant autant que faire se peut à entrer dans un moule idéal (le parfait sauteur, le parfait dresseur, le PSA fougueux et indomptable dont on préserve la nervosité, le stress... hum).



Bref je pense que certains travaux ne rebutent pas le cheval, à la limite j'ai tendance à penser qu'étonnamment ils sont si généreux que rien ne peut les rebuter, TANT QUE ca leur est présenté dans la LOGIQUE, COHERENCE, RESPECT... Les chevaux me semblent prêts à tout accepter de notre part du moment que nous leur assurons une vie un minimum confortable (là encore une expression énigmatique) et que nous sommes cohérents et "humains". De sorte que je pense que si tout le monde se préoccupait du respect de l'intégrité physique, morale, psychique du cheval, même les courses et les épreuves les plus difficiles de cross seraient appréciées des chevaux, d'ailleurs certains chevaux les apprécient peut-être, pour cela il leur faut cependant des bonnes conditions de vie, une préparation physique et mentale adéquate...


dès lors, et ça a déjà été dit, il est de notre devoir de cavalier de travailler notre cheval afin de le rendre parfaitement capable d'accomplir les tâches que nous voulons pouvoir lui demander, ainsi je pense que moi je serais un monstre d'engager Nello demain sur un officiel de saut ou une épreuve d'endurance, tout comme ma voisine serait mal avisée d'inscrire sa jument de sang belge accoutumée aux parcours de saut à 1m20 à un concours de TREC.


Je dois aller cuisiner lol je reviendrai, désolée si je suis brouillonne je fais ce que je peux là...

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
Marie & Tango



Féminin
Nombre de messages : 7276
Age : 23
Localisation : Aube
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Ven 27 Aoû 2010 - 11:41

Eh bien, vous avez beaucoup parlé hier soir !
La différence entre travail et éducation n'est pas facile c'est sûr...

Définition du mot :
éduquer
Verbe
- former, développer les aptitudes de quelqu'un
- apprendre les usages à quelqu'un
- développer un sens, une faculté (éduquer son oreille)

Donc celui qui éduque, donne un travail à celui qui reçoit... (?) à nous de rendre cette éducation attractive, que ce soit comme le disait Steph, un travail "libre, apprécié, utile" et non "contraint, dur, utilitaire"
Revenir en haut Aller en bas
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5455
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Ven 27 Aoû 2010 - 12:06

Zaude-C je plussoie tes messages !
Je vote pour toi si tu veux être présidente !

Travailler n'est pas éduquer, eduquer n'est pas travailler.
Pour moi c'est la même chose. A partir d'un moment où tu contraries l'envie du cheval (tu l'empêches de rentrer dans ta zone, de te marcher sur les pieds) tu lui demandes quelque chose. OK c'est pas quelque chose de physique, mais de mental si je puis dire. Pour moi le mental est lié au physique, surtout chez un animal qui ne peut pas abstraire, raisonner, parler.

Ce que tu appelles "travail" c'est porter un cavalier ? Obéir à des ordres ? Faire un tour de cirque c'est un travail ou pas ?
Comme je l'ai dit plus haut, pour un cheval entraîné, 3h de balade ne seront pas un effort pénible physiquement, ni mentalement, si l'entraînement a été correctement mené. Par contre pour Ohana, la jument de ma DP, rester hors de ma zone de sécurité est une épreuve. Elle se fait indiquer qu'elle n'a pas le droit, puis menacer, puis invariablement, elle se prend un coup de longe dans le nez, (car elle avance contre le moulinet) puis elle bondit en arrière avec un air tragique, courroucé, peiné et outré à la fois. Ca la choque !

Alors je lui demande "trop" dans ce cas-là ou pas ? C'est un travail ou pas ? si on mesure le concept de "travail" au degré de pénibilité, oui c'est un travail ! !

La gestation d'une jument au naturel c'est une épreuve physique pénible, mais pas un travail, l'animal ressent des changements hormonaux, corporels, des besoins, une fatigue, sans parler de la mise-bas, c'est bien plus difficile à mon avis que le transport d'un humain sur le dos, avec un entraînement bien mené... Pourtant Mère Nature ne leur épargne pas ça !

Enfin je repense à un truc, vis à vis de l'animal qui ne nous a rien demandé :
Jusqu'à 2 ans et demi, Max le poney aimait bien se faire gratter, mais il restait assez indifférent ; à partir de 2,5 ans, il s'est mis à nous suivre, vouloir mettre le nez dans le licol, observer les autres chevaux au pansage, au travail, essayer de sortir en même temps qu'eux par la porte.
Un poulain élevé en groupe de 5 (différents sexes et âges) 8 ha de pré vallonné et on ne lui a rien demandé... Moi, voyant son envie d' "être débourré" j'appelle ça comme ça, un peu pour rire, un peu pour de vrai, j'ai fait l'effort de prendre de mon temps pour le débuorrer. C'est clair que s'il n'avait pas été "demandeur" ou avait été difficile, j'aurais laissé les proprios se dém*rder Smile
Faut croire que sa vie pseudo-sauvage ne lui suffisait plus !

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18649
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Ven 27 Aoû 2010 - 12:17

Je pense que ce que Noblesse voulait dire quand elle a différencié éduquer et travailler, c'est qu'on n'a pas besoin de monter son cheval, l'atteler ou le travailler au sens classique généralement accepté du terme, pour l'éduquer quand même à un minimum vital qui est "on n'écrase pas les gens" par exemple.


je suis dég' mon intermède cuisine m'a coupée dans mon élan de réflexion et j'ai tout perdu maintenant lol

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5455
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Ven 27 Aoû 2010 - 12:17

Pour ce qui est du travail scolaire compris -ou perçu- ou pas comme travail, des fois je demande aux enfants "montre-moi ton travail" et ils me disent "c'est un puzzle pas un travail" ! "c'est une construction pas un travail" !
Et je dois leur expliquer ce qu'on apprend en faisant un puzzle (observer les motifs, la forme des pièces, réfléchir etc ; faire une construction demande de lire le plan, rechercher les éléments qu'il faut (la bonne forme, taille, le nombre adéquat) puis les assembler...

Ca dépend avant tout de la perception que le "travailleur" humain ou animal en a, certaines personnes adorent leur travail, pour eux c'est une gratification qui leur est payée en plus par un salaire, pour d'autres, c'est une corvée, ils y vont pour gagner leur croûte. Pour les chevaux (et les autres bêtes) je suis sûre que c'est pareil.

Et comme je l'ai ditplus haut ce qui sera difficile pour l'un (donc, à défaut du mot "travail" je dirais "corvée" = quelque chose de ch***) ne le sera pas pour 'lautre.
Dans l'exemple que je cite plus haut, respect des zones de sécurité, ce qui est "naturel" car appris, acquis et habituel, pour Lotus, est une corvée pour Ohana.

Les débuts de déplacements latéraux, avec Lotus furent laborieux, maintenant, il aime bien, les fait les doigts dans le nez, si je monte en total freestyle, il me les fait spontanément (plus spontanément que le galop par ex, pourtant, au naturel, le cheval galope mais ne fait pas de DL !)

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5455
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Ven 27 Aoû 2010 - 12:25

Dans la liste donnée par Noblesse là encore tout dépend de l'individu concerné !
pour toi donner les pieds n'est pas un "travail"
Au débourrage de Max, pourtant, moi j'en ai conclu que c'était une activité pénible :
rester sur place sans bouger +
se tenir en équilibre sur 3 pattes quand on est un petit poney tout rond et pataud +
se laisser prendre le pied (confiance) +
tenir le pied levé pednant qu'on lui fait des "trucs" (sensations du sure-pied) que le cheval ne peut pas voir

Pourtant ya pas grand effort physique à faire (lui qui gambade au galop d'un bout à l'autre du grand pré)

Si le "travail" est en fonction de la pénibilité, oui donner les pieds, pour tel cheval, à tel moment, est un travail.
Rester dans un box, par ex, peut être comparé à l'enfant qui apprend à rester assis sur sa chaise à l'école : c'est pas inné, c'est pas physiquement fatiguant, c'est pourtant une corvée pénible. Pourtant quelques années plus tard, ça lui semblera tout naturel (à l'humain, hein) mais aussi à certains chevaux qui vivent en box... et le vivent bien... (aussi bien que possible s'entend)

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Ven 27 Aoû 2010 - 15:43

Je pense que ce que Noblesse voulait dire quand elle a différencié éduquer et travailler, c'est qu'on n'a pas besoin de monter son cheval, l'atteler ou le travailler au sens classique généralement accepté du terme, pour l'éduquer quand même à un minimum vital qui est "on n'écrase pas les gens" par exemple.
Oui, c'est tout a fait ça.

La gestation d'une jument au naturel c'est une épreuve physique pénible, mais pas un travail, l'animal ressent des changements hormonaux, corporels, des besoins, une fatigue, sans parler de la mise-bas, c'est bien plus difficile à mon avis que le transport d'un humain sur le dos, avec un entraînement bien mené... Pourtant Mère Nature ne leur épargne pas ça !
Oui, c'est vrai, mais c'est la nature, ce n'est pas un autre etre qui leur impose.

Ca dépend avant tout de la perception que le "travailleur" humain ou animal en a, certaines personnes adorent leur travail, pour eux c'est une gratification qui leur est payée en plus par un salaire, pour d'autres, c'est une corvée, ils y vont pour gagner leur croûte. Pour les chevaux (et les autres bêtes) je suis sûre que c'est pareil.
Oui, c'est vrai, je pense aussi.


Donc, ce qui me vient là, faut-il imposer ou motiver a faire effectuer un travail physique ou intellectuel a un animal ?

La notion de jeux avec le cheval est-elle réellement un jeu pour lui.

Tout a l'heure je jouais dans le pré a la course poursuite, elle s'amusait vraiment, partait comme une fusée revenait piler, faisait des sauts de moutons etc... Son oeil est alors vif, on lit sur tout son corps le plaisir de bouger et interagir avec moi, je pense accélère elle accélère, je pense stop, elle stop, c'est un super moment.
Mais dès que je lui demande un exercice de "travail", comme les jambettes, son oeil change, elle se concentre, mais la joie de vivre est moins là.
Quel serait l'intéret de continuer a demander ce type d'exercice ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?   Aujourd'hui à 5:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pourquoi faire travailler un cheval ? débat ?
» faire tourner un cheval en longe
» faire travailler un jeune poney
» Diminuer la FC de son cheval après l'effort
» Travailler un cheval de son près.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aude et Etoile :: Pratiques et techniques équestres :: Autour des méthodes-
Sauter vers: