Retrouvez Aude sur son site professionnel

 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Suis-je "trop" sévère" ? Exigeante ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5454
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Suis-je "trop" sévère" ? Exigeante ?   Dim 6 Déc 2009 - 12:06

Hier je me suis rendue au téléthon.
Une association de cavaliers faisait faire des tours à cheval et les bénéfices sont reversés au téléthon.
J'y suis allée avec Lotus,, sellé et muni d'un licol cordelette car avec du public + des enfants +d'autres chevaux je préfère avoir un contrôle maximum, on ne sait jamais (même s'il obéit, nickel, avec son licol biothane)

Lotus a été très sage. Il a bien voulu renifler les autres chevaux, mais je lui ai interdit, et il a attendu sagement.

Pendant ce temps je me suis assise sur un banc, il est resté à 1m50 ou 2m de moi, sans bouger. Pourtant ça sentait bon les gaufres, les crêpes et il était à côté d'une poubelle, chose tentante pour lui qui adore y mettre le nez (à ma grande honte) LOL
(Pour promener les enfants, aucun problème, je l'y ai habitué. )

Comme les enfants étaient , pour la plupart, tenus à la jambe par un de leurs parents, je le faisais marcher à droite ou à gauche, de sorte que la personne soit au sec au milieu du chemin, à l'aise et ne se fasse pas coincer contre les haies ou les murailles.

Par deux fois j'ai dû le laisser seul quelques secondes et il m'a attendue sans bouger ni queue ni patte.

Evidemment vous vous doutez bien que ça ne s'est pas fait tout seul. Ca fait 7 ans que j'ai Lotus et je ne lui passe absolument rien. Si je dis "reste là", ça veut dire LA et pas faire un pas en avant ou en arrière. Il obéit à la moindre indication gestuelle ou de longe pour se décaler à droite, à gauche, reculer... Quand il y a un enfant de 3 ans dessus tenu et ses parents le long des flancs c'est tout de même sécurisant d'avoir le contrôle maximum.

Ce qui m'a étonnée c'est que j'étais la seule à faire ça.
Il y a des meneurs qui tenaient le cheval d'une main et la jambe d'enfants vraiment petits (2 à 3 ans) en même temps. Du coup, le cheval largement en avant de celui qui le tient, faisait 'nimporte quoi, ne marchait pas droit, tournait parfois en rond au gré de sa fantaisie, rasait les murs... Dans une telle situation, si un événement imprévu se produit, comment maitriser le cheval ET empêcher l'enfant de tomber, en même temps ?

D'autres chevaux n'étaient pas nickel au licol... tractaient leur meneur en essayant de ratrapper le cheval devant, dépasser...

Enfin j'ai trouvé que la plupart des proprios ne respectaient pas les normes élémentaires de sécurité : respect des distances notamment.
Quand des chevaux ne se connaissent pas, et que de la foule se balade autour d'eux, des enfants caressent, se mettent en selle, on ne les colle pas à 1m l'un de l'autre ! ! Eh bien si...
boulet 1
plusieurs foie je me suis mise à l'écart d'un cheval déjà à l'arrêt... Bah il a fallu qu'un cavalier place le sien entre les deux, bien serrés comme des sardines ! Même si les chevaux sont gentils un coup de pied peut partir, et avec un enfant sur la trajectoire ça peut devenir mortel...

Au départ il était convenu que tous les chevaux partiraient à la queue leu leu, faire le petit tour. J'en ai eu vite marre d'être devant car le cheval derrière ne respectait pas les distances, lui reniflait le c**, Lotus couchait les oreilles, cherchait à s'arrêter... Avec un petit sur le dos, un papa ou une maman à côté et le meneur du cheval juste derrière lui qu'est-ce qui se serait passé s'il avait décidé de ruer ? J'ai râlé !!! Je me suis fait passer pour une ch*** acariâtre !!!

ensuite je me suis placée derrière, Lotus gardait bien ses distances, mais devant ça s'arrêtait pour brouter par-ci, renifler un crottin par-là... Bref toute la caravane pilait net pour des prétextes fallacieux....

Finalement je me suis sentie plus en sécurité en empruntant un autre itinéraire, seule avec Lotus, sa précieuse charge de bambin et le parent accompagnateur...

Alors buen sûr, lors de cette après-midi, j'ai entendu des commentaires !
"ho là là elle est drôlement sévère" !
"mais pourquoi tu ne le laisses même pas brouter un peu le pauvre"
"il n'a même pas le droit de renifler les crottins, pourtant c'est son instinct"
"pourquoi tu le grondes il voulait juste renifler les gaufres"
(ya une fille dont la jument lui mangeait carrément sa crêpe presque dans la bouche) boulet repéré

Et pis bien sur les explications rationnelles
"normal c'est un hongre, les hongres ne discutent pas les ordres"
"moi c'est une jument, les juments c'est moins obéissant"
"ce n'est pas un cheval de sang, normal ils sont plus placides et obéissants"

Ce qui est d'autant plus bizarre que quand un merens fait une bêtise on me sort le contraire
"normal les merens c'est des têtes de mule" et autres amabilités pas de bol

Bon j'ai quand même rigolé un peu : dès que Lotus voyait quelqu'un mettre la main à la poche, il s'arrêtait pour regarder si on ne lui sortait pas une friandise trop lol mais non, juste des gants ou un tel portable...

Bref pendant quelques heures j'ai eu l'impression d'être au pays des bisounours où tous les chevaux sont gentils, pardonnent les fautes de leur maître, ne provoquent aucun accident malgré le non-respect des consignes de sécurité...

Et aussi l'impression d'être le fille brimatrice, sévère, avec un cheval si gentil et obéissant, que malgré sa bonne volonté, je le "vissais" à mort sans qu'il ait le droit de rien contester... (bref personne n'a compris le lien de cause à effet... un cheval éduqué, vissé et encadré devient gentil et obéissant comme si ça coulait de source... )

Suis-je normale ?
Comment vous auriez réagi à ma place ?

Personnellement je suis capable de tolérer des approximations lors d'une balade en groupe... mettant en cause des cavaliers conscients des risques... Mais pas lors d'une manifestation avec un public ne connaissant pas les chevaux et plein d'enfants en bas âge

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18647
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Suis-je "trop" sévère" ? Exigeante ?   Dim 6 Déc 2009 - 12:23

Tu as eu raison. Je trouve aussi que là c'est abusé, que c'est ton comportement qui est le bon. Et bien sûr qu'on n'a rien sans rien. Avec Nello au début on me sortait "c'est normal qu'il soit chiant, qu'il galope pas, qu'il embarque, c'est un trotteur", maintenant pour certains c'est "bah oui les trottou c'est gentil comme tout alors c'est normal que tu fasses tout ça, et c'est calme alors c'est normal qu'il ait peur de rien". On n'en est pas à ton niveau du tout, il y a des approximations. Mais avec les petits, il doit être irréprochable et il l'est, et si j'ai un doute je refuse que les petits s'en approchent, point barre.


Enfin vaut mieux passer pour la méchante et ne pas causer de blessures que d'être bisounours et laisser un petit se faire blesser ou pire!

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
jennifer



Féminin
Nombre de messages : 705
Age : 27
Localisation : Dans le morbihan (Guidel)
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Suis-je "trop" sévère" ? Exigeante ?   Dim 6 Déc 2009 - 13:10

Je suis complétement d'accord avec toi, même si un cheval peut être un gros nounours, il reste un animal qui peut vite devenir dangereux, aujourd'hui il y a des rêgles quand on se balade à cheval ou que l'on est côté de lui, et puis quand il y a pleins d'enfants en plus on doit redoubler d'effort et d'attention, un cheval pourra être le plus gentil du monde il pourra toujours avoir des réactions auquel on ne s'attendait pas.

C'est super ce que tu fais justement, tu as eu raison de piquer ta crise ^^ !

_________________
Nouveau ===>>> x-bella-dream-x
Revenir en haut Aller en bas
http://x-bella-dream-x.skyrock.com/
MarineBorg



Féminin
Nombre de messages : 20672
Age : 29
Localisation : Longes
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: Suis-je "trop" sévère" ? Exigeante ?   Dim 6 Déc 2009 - 13:20

Bien sure que non, tu n'es pas trop sévère, tu es juste normale Wink
Revenir en haut Aller en bas
Aude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 4671
Age : 28
Localisation : Toulouse (31)
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: Suis-je "trop" sévère" ? Exigeante ?   Dim 6 Déc 2009 - 13:41

Non mais de tte façon quoiqu'on fasse y a toujours des gens pour critiquer ou pour dire des conneries...

Moi je crois que Lotus n'est pas brimé ni martyrisé et qu'il a une patronne tout à fait juste Wink

_________________
Tu m'as conquis,
Sache me garder
Je te servirai
Si tu es juste et respectueux,
attentif à mon humeur
Si tu sais me parler,
mesurant ma peine
n'oubliant jamais,
que le cheval est plus
de la moitié du cavalier.
Revenir en haut Aller en bas
http://aude-equitation-ethologique.jimdo.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Suis-je "trop" sévère" ? Exigeante ?   Dim 6 Déc 2009 - 15:59

Si tu serrais trop la vis, tu le sentirais toi-même je pense ! Vu la façon dont tu sais te remettre en question avec ce message, je me fais pas de souci pour ton loulou ! Si il était "brimé" tu verrais son caractère s'éteindre, etc...
Non je pense que tu as eu la bonne réaction. Les gens ouvrent tout le temps bien grand leur bouche au lieu de regarder et d'écouter. Ils peuvent pas s'empêcher de faire des généralités, ça fait genre ils s'y connaissent. Je sais pas pourquoi les gens ont peur du silence comme ça. Pourtant ça nous ferait des vacances tire langue .
Il y avait des touts petits près de ton cheval. Un cheval ça a de la force, des sabots parfois ferrés, ça court vite. Enfin bon, si le cran de sécurité se barre, c'est la panique à OK Corral. Tu as pris les mesures de sécurité nécessaires, et le cheval va pas mourrir de se tenir à carreau une après-midi ou même une journée entière ! Il aura bien l'occasion de se changer les idées au pré, va. C'est plutôt les autres gens qui font n'importe quoi. C'est comme avec les enfants. On leur laisse tout faire sous le prétexte "mais non il faut pas les taper". J'ai déjà pris des fessées dans ma vie et je suis pas une serial killer cannibale xD. En plus, ce qu'il faut se dire, c'est que lorsque le cheval (ou l'enfant) connaît ses limites, ça le rassure. Ca veut dire que quelqu'un dirige, quelqu'un prendra les risques avant lui, quelqu'un le protège et l'aime.
Parce que les gens que tu as vu tout passer à leur cheval ne se gênent pourtant pas pour planter les éperons dans les flancs de leur cheval quand ce dernier n'obéit pas ! Le cheval voit sa position hiérarchique contestée, et c'est là qu'il stresse en se posant cette question : Mais, le chef, c'était pas moi à la base ?
Et c'est là que ça devient dangereux. Parce que si ils ont fait cette erreur avec un cheval naturellement dominant bah... C'est ballot !

Tu as eu le bon comportement selon moi. Tu as été prudente, les limites ont été clairement fixées pour Lotus, et il avait pas l'air plus malheureux ou stressé que ça !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Suis-je "trop" sévère" ? Exigeante ?   Dim 6 Déc 2009 - 18:13

J'ai trouvé la solution pour ne pas avoir à faire à ce genre de personnes:
Je ne participe à aucune manifestation où il y a du monde autours des chevaux, surtout les enfants...J'ai juste fait, 1 fois, le défilé du carnaval d'une petite ville... (participé au défilé) Smile
Revenir en haut Aller en bas
philosophi



Féminin
Nombre de messages : 7053
Age : 37
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: Suis-je "trop" sévère" ? Exigeante ?   Dim 6 Déc 2009 - 20:18

Les gens trouvent toujours que les chevaux des autres sont de naissance plus dociles et faciles que les leurs. Sinon, ils faudraient qu'ils remettent leur facon de faire, l'éducation de leur cheval en question... et ca c'est beaucoup plus dur que de dire: "oh, c'est parce qu'il est gentil"... Nuance, il n'est pas gentil, il est bien éduqué !! :-)
En tout cas, moi j'aimerais bien être aussi conséquente que toi dans l'éducation de mon cheval.
Revenir en haut Aller en bas
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5454
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: Suis-je "trop" sévère" ? Exigeante ?   Dim 6 Déc 2009 - 20:51

Bon je vois que je ne suis pas la seule à être sévère sur ce forum.
D'ailleurs à quoi bon ne pas être sévère si c'est pour faire du ski nautique derrière la longe tire langue ou se faire bouffer sa propre crêpe par son cheval.

J'aimerais bien élargir le débat sur la relation du cheval avec son cavalier en tant que leader. Clairement je veux être et je fais tout pour ça, le leader de Lotus. A pied, il est nickel, en selle aussi même si le cheval n'est jamais parfait et que notre vie comune vise perpétuellement l'amélioration.

Comme base je travaille avec les livres de Véronique de St Vaulry et les fascicules Parelli (de quand il était à LaCense) : beaucoup de travail à pied, progression du sol vers la monte et du simple vers le complexe.

Autour de moi je vois beaucoup de cavaliers ou proprios que je trouve dépassés par les événements sans en avoir conscience. N'en ayant pas conscience ils ne voient donc pas pourquoi remédier au problème, puisqu'il n'y a pas de problème.

un exemple, je débourre un poney, lors de la dernière leçon, il était belliqueux : cherchait à s'appuyer vers moi, était lourd à la cession, ne voulait pas me donner ses deux yeux. Au lieu de continuer le programme, j'ai travaillé sur le respect des distances, le reculer, chasser les épaules, le faire revenir à moi, équilibrer les 2 côtés.
Quand j'en ai parlé à la proprio elle n'a pas compris pourquoi le poney était "en défense" puisqu'il n'a pas rué, ne s'est pas cabré, ni n'a tiré au renard.

D'autres fois le proprio me voit faire et commence à comprendre qu'il a des problèmes, mais fait un ou 2 exos à moitié pour les résoudre. Ex une dame qui travaille le respect des distances avec une longe d'attache de 1m50 et, sous le nez de sa jument, la fait reculer d'un pas. Du coup la jument se trouve à 60 cm d'elle au lieu de 30 cm, et les problèmes ne sont pas réglés... Cette jument qui marche allègrement sur les pieds des autres se tient bizarrement à 1m de moi même quand elle pique une crise d'énervement... (suis-je magique ? LOL)
Cette attitude, je trouve ça dommage, car soit le cheval ne va pas progresser, donc la méthode (bonne à la base mais mauvaisement appliquée) va être jetée aux orties sad

Enfin il y a ceux qui ne prennent que ce qui les intéresse dans la méthode. "faire renifler l'objet de la peur et s'appliquer à passer rênes longues"
"bah je l'ai fait passer devant un tas de bois bâché, plusieurs fois mais ma jument n'est pas tranquillisée pour autant"
Evidemment car le bouquin de VSV préconise aussi : du travail au sol pour se mettre en position de leader ; désensibliser le cheval à la bâche ; passer à pied, laisser sentir, PUIS on passe au taf monté...
mais bon, "tout ça prend trop de temps, et pis même pas la peine d'imaginer ma jument avec une bâche sur le dos, elle pèterait un cable, etc... "
sans avoir essayé...

Les gens sont-ils trop bêtes ? Trop pressés ? (mais établir les bases n'est-ce pas gagner du temps ?)
ou bien peut-être qu'ils n'ont jamais vu de cheval complice et léger, et que ce genre de relation ne leur avait jamais effleuré l'esprit ? (comme en club, où se faire marcher sur les pieds est "normal"... ?)

Que pensez-vous de cela ? voyez-vous des gens qui montent sans que leur cheval les reconnaisse vraiment en tant que leader ? cela leur pose-t-il des pb ?

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
Marjolaine



Féminin
Nombre de messages : 6692
Age : 22
Localisation : Oise (60, France)
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Suis-je "trop" sévère" ? Exigeante ?   Dim 6 Déc 2009 - 21:07

J'aurais eu la même réaction que toi. Avec des enfants en bas âge, des parents loins de connaitre les chevaux, d'autres chevaux inconnus, du bruit et tout le reste, j'aurais fais la même. Et encor, je ne sais pas si je serais restée!

_________________
31/12/09 = my dream

"Apprends à sentir,
nos sens sont endormis,
ton cheval les réveilles pour toi ..."
[Andrea Mischianti]




dessin par Gaea

○ Mon compte Facebook ○ Mon compte CavalEquia ○
Revenir en haut Aller en bas
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18647
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Suis-je "trop" sévère" ? Exigeante ?   Dim 6 Déc 2009 - 22:26

Pas mal de gens n'ont effectivement pas conscience du problème. D'autres estiment qu'une telle relation n'est souhaitable que dans un cadre loisirs, que tout ce travail qu'ils estiment comme un jeu de dada à sa mémère est un amusement inutile pour les performances. D'autres pensent que c'est parce que "ton cheval est sympa" ou "il te connaît" ou "le mien jamais il accepterait ça". Certains voient ce que ça apporte, la relation, mais eux ne veulent que des résultats et ne pensent pas qu'établir une relation saine fasse partie intégrante du chemin vers la réussite. A la ferme les gens me disent qu'ils trouvent ça bien ce que je fais avec Nello, et reconnaissent qu'ils ont rarement vu cheval si attentif à son humain (et pourtant y aurait beaucoup à y redire, j'ai conscience de n'être pas le quart de ce que SDE est pour Lotus). Ils trouvent ça sympa, pratique, sécurisant. Mais aucun n'a jamais fait un pas vers ce travail, aucun ne s'est dit "moi aussi je pourrais le faire, j'en tirerais profit". Pour eux, c'est un autre monde, une autre équitation, une équitation de jeune fille en mal d'affection qui vit dans un monde de bisounours où elle établit une relation avec son cheval, complice et équilibrée, où on dialogue. Pour eux, à quoi ça rime de dialoguer et d'être le leader respecté et rassurant quand faut enchaîner un parcours ou une reprise?


J'avoue que leur logique me dépasse. Mais j'ai l'impression que c'est ça. Sur Nello et moi, on me dit "vous formez un beau couple, ce que vous faites c'est génial, ça VOUS va bien", sous entendu "c'est parce que toi tu t'en fiches des résultats et de la technique, nous on bosse sérieusement notre cheval, on en fait un vrai athlète, pas un copain de jeux". Sauf que moi je considère (à tort peut-être) que vu mon petit niveau technique, mieux vaut m'atteler au mental, mon cheval a le corps pour faire ce que j'attends de lui, pas plus, pas moins, et le mental pour faire tout ce que je lui propose. Eux veulent un sportif de haut niveau, pas un pote de jeux, moi je ne conçois pas Nello comme un pote de jeux, mais comme un compagnon sur lequel je dois pouvoir me reposer entièrement, tout comme lui sait qu'il peut se reposer sur moi. C'est pas un simple copain, et je ne suis pas une simple copine. C'est un partenaire...


Désolée pour cette diatribe un peu HS lol j'étais motivée.

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Suis-je "trop" sévère" ? Exigeante ?   Dim 6 Déc 2009 - 23:20

T'inquiète pas steph_nello, ça nous fait de la lecture ^^
En plus j'adhère à ta vision des choses.
Pour la relation homme cheval avec l'homme en tant que leader et les gens qui se moquent de la vision qu'on peut avoir des chevaux, surtout sur ce forum, je pense qu'il faut laisser courir. Ils n'y comprennent pas grand chose, et le pire est qu'ils ne veulent rien apprendre. Ah si, peut-être savoir comment sauter des puissances où exécuter un piaffer devant les copines. Ca c'est utile. Le reste ? Un aveu de notre part qu'on est même pas cap de sauter 1m20.

Ca me fait penser à l'article du cheval magazine de décembre concernant l'Homme de cheval. Ces gens là n'aiment pas les chevaux. Ouais, c'est marrant. Mais on va pas se faire chier pour un animal qui marche sur les pieds et qui fait du crottin après tout. Il y a des gens qui sont sceptiques mais qui ont l'esprit adapté, ouvert, pour mieux s'occuper de leur chevaux si on leur en donne l'occasion. C'est comme ceux qui se permettent de faire des généralités au bord de la carrière sans aucune humilité (aucune quoi ?) et avec la conviction qu'ils savent tout.

Ca me fait mal au coeur parce que ce sont les chevaux les premiers qui en pâtissent. Pour la majorité des gens un cheval ça permet de sortir en concours de CSO ou de support à chouchous roses bonbon, un peu comme les têtes à coiffer qu'on donne aux petites. Ils n'aiment pas leur cheval pour ce qu'il est mais ce qu'il représente. Une fois j'ai vu une phrase d'une femme qui avait tout résumé : "La plupart des gens n'aiment pas les chevaux mais l'équitation". Je crois qu'elle a tout dit.

Je pense que les gens qui n'essaient pas de comprendre leur cheval sont un peu comme ça dans tous les aspects de leur vie. Je veux dire, vouloir connaître son cheval à fond, vouloir construire avec lui une relation où chacun peut avoir une confiance absolue dans l'autre, ça ne s'apprend pas comme une épaule en dedans ou un départ au galop. C'est un état d'esprit, qu'on a, ou qu'on a pas. Il y a des cavaliers bornés qui peuvent aller très loin (question niveau), mais ils n'atteindront jamais cet espèce de quatrième dimension où ton cheval est ton meilleur partenaire, un peu comme le décrit Pierre Durand quand il parle de Jappeloup de Luze. Et des cavaliers qui montent en étant pas le leader de leur monture, j'en ai vu une tripotée... Et ce, qu'ils soient propriétaires ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Suis-je "trop" sévère" ? Exigeante ?   Lun 7 Déc 2009 - 8:26

"la plupart des gens n'aiment pas les chevaux, mais, l'équitation" Merci pour cette phrase, je ne savais pas résumer ce que je pensais de ces gens...
Je bossais pour qqu'un qui avait des chevaux, et je disais tout le temps: "je fais du cheval"
il me reprenait tjrs en disant: "non, on dit, je monte à cheval"...
Je répliquais: "non, je tiens à cheval, mais, je fais du cheval"...
Il n'a jamais compris la nuance... Et, malheureusement, il n'est pas le seul!
Ceux là, en plus, te regarde avec mépris si tu n'es pas "cavalier".... Et moi je les méprise parce qu'ils n'aiment pas leurs chevaux, mais juste ce qu'ils représentent....
Revenir en haut Aller en bas
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18647
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Suis-je "trop" sévère" ? Exigeante ?   Lun 7 Déc 2009 - 13:39

Bien dit tout ça!

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
Cha



Féminin
Nombre de messages : 1673
Age : 22
Localisation : Nantes-France
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Suis-je "trop" sévère" ? Exigeante ?   Lun 7 Déc 2009 - 17:16

Brifon, il me semble te l'avoir déjà dis mais j'aime beaucoup ta façon de parler !
Et je suis bien sûr d'accord avec tout ce qui a été dit !

J'en ai un exemple à la maison : ma soeur jumelle (et oui...) [enfin on est fausse-jumelle donc je suppose que c'est pour ça qu'on n'est jamais sur la même longueur d'onde]

_________________
L'or ne brille ni ne teinte, il luit dans le soleil et hennit dans l'obscurité ...
Revenir en haut Aller en bas
Marie & Tango



Féminin
Nombre de messages : 7272
Age : 23
Localisation : Aube
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: Suis-je "trop" sévère" ? Exigeante ?   Lun 7 Déc 2009 - 18:04

J'ai arrêtée ma lecture au dernier message de SDE.
Ce que j'ai à dire c'est que personne n'éduque son cheval de la même façon. C'est comme les enfants ! Quand on voit certains parents qui n'autorisent rien à leurs enfants, d'autres qui leur laissent tout passer etc... ça fait aussi la diversité.

Sur ce forum, ce qu'on aime, c'est surtout le cheval. Mais je pense que plus souvent qu'on ne le croit, les gens aime l'équitation, le sport. Alors si on fait passer le sport avant le cheval et qu'on aime sauter (c'est l'exemple le plus facile) alors ça ne sert à rien de passer par le dressage ! Je peux travailler mes courbes sur mon parcours sans forcément passer par du plat. Et si je ne fais pas de dressage, pourquoi ferais-je du travail à pied ?!

Certaines personnes acceptent que leur cheval marche sur leurs pieds, pourquoi pas. C'est un choix qu'on fait, par facilité ou par temps qu'on veut y passer ou par envie ou encore car on ne sait pas comment faire autrement.

EDIT : j'ai lu la suite et en faite, on se rejoint tous ! (il manque quelqu'un pour contredire !! C'est ça qui est parfois dommage sur les forums car on reste sur ceux (les forums) qu'on aime et tous les membres du forum ont un peu les mêmes idées et ceux (les gens cette fois) qui pourraient nous faire réfléchir s'en vont...)

Quant à la question première : trop sévère, non, je ne pense pas. Trop exigeante ? Non, tu exiges ça, c'est peut être plus que les gens que tu as vu là bas mais chacun voit l'éducation différemment. (ou le dressage, encore une fois, les avis divergent, ma grand mère parle même encore d'enfants bien ou mal dressé alors que moi je parle d'éducation de mon cheval, c'est un peu -beaucoup- décalé !)
Revenir en haut Aller en bas
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5454
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: Suis-je "trop" sévère" ? Exigeante ?   Lun 7 Déc 2009 - 19:52

Steph-Nello
je trouve ce que tu dis, au contraire, tout à fait dans le sujet.
C'est vrai que peu d e gens voient le lien entre recouvrir leur cheval avec une bâche (exercice de cirque bêbête) et le fait que leur cheval fait un écart, si le jour du concours un papier s'envole.

C'est dommage de se fermer à cela sous prétexte de vouloir être compétitif car justement, quand on arrive à un point où les chevaux en ont marre, de courir, sauter, dresser... C'est justement le mental qui fait la différence, le cheval d'endurance qui est resté serein , connecté, et qui a encore des réserves, ou le cheval autonome qui peut ratrapper la faute du cavalier sur un obstacle... Et tout ça ne se fait pas en entraînant un cheval comme une mobylette...

ce sont les chevaux les premiers qui en pâtissent
C'est hélas bien vrai...
Enfin en plus, je trouve que si j'étais restée comme une cavalière de cluib lambda, et que je me faisais encore marcher sur les pieds (si j'avais une monture au lieu d'avoir un partenaire, quoi !) bah j'ai l'impression que je m'ennuierais vraiment plus qu'aujourd'hui !

Devenir et demeurer le leader, c'est un challenge de tous les instants et je dis merci à mon cheval de ne pas être un bête béni oui oui soumis et obéissant.
J'avais un tel cheval, adolescente, c'était très bien car j'aimais bien être obéie, et j'étais en sécurité, mais maintenant que je suis une adulte je suis contente que mon cheval me forme à être une "femme de cheval" accomplie et m'oblige à ne pas être une simple "cavalière" Smile
(merci Lotus) !

Nathalie,
ha oui "faire" du cheval, moi aussi je le dis... ça englobe tout Smile

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5454
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: Suis-je "trop" sévère" ? Exigeante ?   Lun 7 Déc 2009 - 19:53

LOL Marie
des fois je dis à ma directrice que je vais lui "débourrer" ses vilains élèves (elle me refile tous les cas... je suis en maternelle)

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Suis-je "trop" sévère" ? Exigeante ?   Mar 8 Déc 2009 - 15:49

@Cha a écrit:
Brifon, il me semble te l'avoir déjà dis mais j'aime beaucoup ta façon de parler !
Et je suis bien sûr d'accord avec tout ce qui a été dit !

J'en ai un exemple à la maison : ma soeur jumelle (et oui...) [enfin on est fausse-jumelle donc je suppose que c'est pour ça qu'on n'est jamais sur la même longueur d'onde]

Ah ben... Marci Mr. Green rougi1

Pour la phrase de SDE : "C'est dommage de se fermer à cela sous prétexte de vouloir être compétitif car justement, quand on arrive à un point où les chevaux en ont marre, de courir, sauter, dresser... C'est justement le mental qui fait la différence", ça me fait penser à la phrase d'un philisophe dont j'ai oublié le nom et qui a dit à propos des hommes que leur liberté était tellement facile à conquérir qu'ils ne le faisaient pas. C'est paradoxal, mais ça me fait exactement penser aux proprios qui dès la première minute posent leur royal postérieur sur leur monture sans connaître un centième de leur personnalité. Cette démarche comporte évidemment des obstacles. Et pourtant, ce sont ces mêmes gens qui regardent des couples hommes-chevaux fusionnels (dans les films, à la télé, parfois même dans leur propore club !) et qui bavent d'envie. Ca leur fait envie, mais ils ne se donnent pas la peine de "conquérir" l'amour de leur cheval. C'est bizarre, mais bon. Je suis la première à trouver ça affreusement stupide, mais ça a malheureusement l'air d'être un lieu commun dans énormément de clubs.
Apparement beaucoup de cavaliers préfèrent passer le temps qu'ils auraient pu dépenser utilement à tomber, se faire peur, punir leur cheval...
Faudrait qu'on forme une secte et qu'on aille recruter les cavaliers xD, Aude serait notre Gourou prière trop lol
Revenir en haut Aller en bas
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5454
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: Suis-je "trop" sévère" ? Exigeante ?   Mar 8 Déc 2009 - 19:36

LOL la secte Smile
bonne idée, pourquoi pas.

Bon j'avais raison de m'inquiéter car finalement, j'ai appris que, samedi lors des balades, quand j'ai eu la bonne idée de partir toute seule dans mon coin, un cheval en a tapé un autre (rien de bien grave, juste de l'intimidation)

parce que la fille "n'a pas fait attention et a laissé son cheval renifler celui de devant", du coup celui de devant, ça ne lui a pas plu...

Alors tout est bien qui finit bien mais un cheval, un meneur, voire pire un spectateur ou un enfant aurait pu être accidenté !
et l'image de l'équitation dans tout ça ? bcp de gens trouvent cela dangereux, ont peur des chevaux... bah elle n'en sortira pas grandie sad

je vais me plaindre pour que l'an prochain les "n'a pas fait attention" se réveillent un peu... ou restent chez eux... (dommage, déjà qu'on arrive à réunir que peud e chevaux... sad )

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Suis-je "trop" sévère" ? Exigeante ?   Aujourd'hui à 13:17

Revenir en haut Aller en bas
 
Suis-je "trop" sévère" ? Exigeante ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma 6R est super mais elle chauffe "trop"au ralenti
» "Trop parlé !" du forum
» Comme rien n'est trop beau pour notre "forum" j'ai besoin de votre - avis -
» "Trop de réflexion peut inhiber....
» Bakary Koné: "Je suis Burkinabé,je viens servir ma nation"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aude et Etoile :: Pratiques et techniques équestres :: Résoudre un problème-
Sauter vers: