Retrouvez Aude sur son site professionnel

 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 C'est dur de trouver sa voie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: C'est dur de trouver sa voie...   Dim 18 Oct 2009 - 13:47

J'avais envie de parler de ça avec des personnes ayant la même passion que moi qui pourraient me comprendre... Beaucoup de personnes sont dans le même cas que moi...

Depuis toute petite, je veux travailler dans les chevaux. J'aimerais suivre une formation pour être instructrice en équitation éthologique et par après, quand j'aurais de bonnes compétences, j'aimerais être instructrice en équitation western...

Je me rends bien compte qu'il faut un métier de base pour que je puisse subvenir à mes besoins et aux besoins de mon cheval car ce que je veux faire n'est pas toujours un métier d'avenir...

Le problème c'est que je n'arrive pas à trouver un métier qui me plait... Je sais ce que je veux faire dans la vie mais voilà j'arrive pas à trouver ce qui pourrait me lancer là-dedans...

Je fais des études d'institutrice primaire. Me voilà en deuxième année et je n'ai plus que deux ans à faire. Mais ce n'est pas ma vocation, je n'aime pas ça. Cette année est l'année ultime, c'est là qu'on sait si on est fait pour ça ou pas... C'est l'année de "tri" des élèves... Beaucooup de travail quotidien... Je vais à l'école avec des pieds de plomb et pareil pour le travail... Je n'aime pas être comme ça, je veux faire un métier qui me plaise et dont je prends du plaisir à aller à l'école... Et là c'est l'horreur...
Quelqu'un est dans le mm cas que moi ?

J'en ai déjà parlé à ma famille et ils sont pas très compréhensifs (je les comprends aussi...)... Je continue ce que je fais aussi pour eux...

Ce diplome me servira juste pour trouver du travail, pas dans l'enseignement mais juste pour une aide pour trouver ailleurs.

C'est dur de trouver une motivation surtout que c'est un métier qui me plait pas... Il sera juste là pour "au cas où" et pour trouver du boulot quand je me lancerai...
Car pour mon cas, je n'ai pas d'installation déjà tout fait à m'acceuillir comme pas mal de gens qui sont dans le monde des chevaux... Je dois tout construire moi-même....

J'aimerais quand mm savoir s'il y a des personnes qui se sont lancés dans les chevaux directement, s'ils ont réussi...
Quel est leur niveau ? Arrivent-ils à subvenir à leurs besoins ?

Y-a-til vraiment de l'avenir la-dedans ?

Quels formations sont possibles ? (en belgique pour ma part)

Je suis un peu perdue... Je sais pas ce que je veux... Je suis continuellement en questionnement et ça me perturbe car principalement, j'ai toujours su ce que je voulais...

Merci à vous de bien vouloir m'aider...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Dim 18 Oct 2009 - 15:03

Une fois ton diplôme obtenu, tu pourrais peut-être t'orienter vers du social: l'equithérapie...
Il n'y a pas longtemps, j'ai passé une simple annonce dans leboncoin:
demande d'emploi:
JF cherche travail dans milieu animal. Etudie ttes propositions sérieuses.
Je n'ai eu qu'un coup de fil, mais il m'a bcp intéressée, un éleveur de trotteurs en normandie cherche qqu'un et lui propose 50/50 sur la vente des chevaux, de plus si la personne a moins de 40 ans, il y a aide à la création d'entreprise (qque chose comme ça)
Malheureusement, pour raison financière, je ne peux pas aller travailler à l'opposé de chez moi (mon crédit relai étant en cours et ma ferme, loin d'être vendue)
Mais qd on n'a pas d'attache, c'est une proposition qui ne peut pas se refuser...
Si tu bossais dans le milieu des courses, tu adoucirais leur techniques d'approche grâce à ton "penchant" pour l'éthologie, qui ne rend pas forcément l'approche et la compréhension d'un cheval plus longues...Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Dim 18 Oct 2009 - 15:46

Je compte faire une formation en hippothérapie, ça c'est sur...

Mais bon, il faut que je puisse avoir mon diplome... J'ai bientot des stages et pas envie d'y etre...

Si je continue mes études, je compte m'ouvrir a pleins de choses pour acquérir pleins de compétences dans le monde du cheval pour etre un max polyvalente...

C'est vrai que apporter mon approche dans différents domaines seraient surement bénéfique pour les chevaux... Comme tu dis dans le monde des courses...

Et toi ? Tu travailles dans le domaine des chevaux ?
Revenir en haut Aller en bas
Marie & Tango



Féminin
Nombre de messages : 7273
Age : 23
Localisation : Aube
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Dim 18 Oct 2009 - 16:22

En voyant le titre j'ai dis "oh oui !"
Moi aussi, j'avoue que je me questionne pour mon futur... bon j'ai deux années à faire en me laissant aller, sans avoir vraiment de choix à faire si ce n'est quelles spécialités pour le BAC mais ça reste un choix facile.
Je ne sais même pas encore si je veux travailler dans les chevaux ou dans autre chose mais qui me laisse du temps et de l'argent pour vivre à fond ma passion. Seulement le problème c'est que, à part le cheval, rien ne me plait... et dans le cheval, peu nombreux sont les métiers où on est en contact directe avec le cheval. (donc ni sellier, ni maréchal, ni vétérinaire, ni ostéopathe, dans "directe" j'entends le suivit quotidien du cheval, personnellement, c'est ce qui me plait)
Donc, c'est encore très dure pour moi. Ce qui semble le plus évident c'est de passer son monitorat. Ca je pense que c'est possible de trouver un emploi. Après, ce n'est peut être pas forcément simple d'évoluer...
Bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Dim 18 Oct 2009 - 16:58

On en avait déjà parlé lors de notre balade =) Et j'avoue que je me pose les même questions que toi, je me lance dans 6 années d'études en médecine vétérinaire tout en sachant que ce n'est pas ça que je veux vraiment faire. Mon envie étant d'aider les chevaux "à problème", débourrer, un élevage ...

Mais le métier de vétérinaire m'interesse quand même, même si cela va être 6 années avec énormément de travail pour un métier que je ne pratiquerais (je l'espère) que peu à l'avenir.
Mais ici j'ai l'impression que tes 2 futures années vont te paraitre extrêment lourdes, plus encore les années où tu pratiqueras vraiment ce métier en attendant de trouver ta voie tu iras avec des pieds de plombs et travailler dans ces conditions... =/

Je suis désolée je ne t'aide pas réellement, je suis dans la même impasse et j'ai peur de me lancer à fond dans ma passion pour vivre par la suite dans la "galère" ...A la différence que tu as déjà un très bon niveau et que je crois en ton avenir dans cette direction =)

Désolée de ne pas t'aider plus encore =/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Dim 18 Oct 2009 - 18:42

Merci à vous...

Julie, moi aussi j'ai peur que cela ne marche pas... Meme si j'ai un diplome... Mais bon le diplome sera là pour que je puisse manger lol

Je n'enseignerai jamais... Mon diplome me servira à autre chose comme par exemple etre une possibilité pour pouvoir passer la formation d'hippothérapeute dont je compte plutot travailler dans ce domaine... Et en mm temps passer les niveaux...

Je pense que ça peut marcher non ? Je pense que c'est facilement réalisable...

Différentes idées arrivent dans ma tete, il faut que je trouve quelque chose pour me motiver à réussir mes études...

Julie, on va se soutenir mutuellement, ça peut nous aider ! lol
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Dim 18 Oct 2009 - 19:20

Oui =) On va se soutenir mutuellement c'est certain Very Happy

Pourquoi ne pas avoir pris la formation d'éducateur qui je pense peut te diriger très vite vers l'hyppothérapie ...?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Dim 18 Oct 2009 - 19:26

Est-ce que je travaille dans le milieu équin ?
Plus maintenant, je ne travaille plus du tout...Mais, qd j'étais en région parisienne, j'ai massé et fait du stretching aux trotteurs de Grosbois (enfin, j'avais 6 patients) puis 3 galoppeuse à Chantilly. Mais je préfère les trotteurs, l'entraîneur était complètement gaga de ses chevaux...Il a perdu le sien qd je suis venue pour la première fois, il en a pleuré longtemps...J'ai commencé par pratiquer le shiatsu sur les humains, puis, au bout de 3ans ça m'a gonflée, j'ai décidé de ralentir les "humains" et d'essayer de ne faire que les chevaux, mais il n'y a pas assez de "clients" pour vivre de ça... Ou alors, il faut du piston, du temps pour te faire ta réputation et faire marcher "le bouche à oreille" Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Lun 19 Oct 2009 - 19:41

J'ai pensé à faire éducateur mais tu n'es pas bien reconnu... Tu fais un travail assez dur pour rien...

J'apprends à etre pédagogue donc c'est tout bon pour l'hippothérapie...
Revenir en haut Aller en bas
Yopanne



Féminin
Nombre de messages : 3889
Age : 63
Localisation : Hauts-de-Seine
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Lun 19 Oct 2009 - 20:10

Mais pourquoi passer un diplôme professionnel si tu ne veux pas exercer cette profession ?
Visiblement l'enseignement ne te plait pas, ne passe pas le diplôme d'enseignant même en équitation !
Par contre si tu veux être thérapeute passe un diplôme de psychomotricienne, d'ergothérapeuthe ou de kiné ou bien encore d'éducateur spé.
Enfin, si tu ne sais vraiment pas quoi faire, va bosser et ensuite, tu sauras davantage ce que tu ne veux pas faire voire ce que tu veux faire.
Bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Mar 20 Oct 2009 - 18:52

J'y ai pensé en effet...

Enseigner en équitation est différent d'enseigner à l'école...

Enfin voilà, pour l'instant je réfléchis et je me dis que j'ai à peine deux ans à attendre et à mordre sur ma chique... Je vais donner tout de moi pour réussir...
Revenir en haut Aller en bas
Yopanne



Féminin
Nombre de messages : 3889
Age : 63
Localisation : Hauts-de-Seine
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Mar 20 Oct 2009 - 20:22

Je ne suis pas d'accord avec toi : enseigner, c'est enseigner !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Mar 20 Oct 2009 - 20:39

Il y a certaines choses qui restent les mêmes mais d'autres non...
L'école est l'école...

Enfin ça, c'est mon avis...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Mar 20 Oct 2009 - 20:41

Je veux dire, l'école en milieu scolaire...
Pas l'école au sens large (qui pourrait faire allusion aux écoles d'équitation)
Revenir en haut Aller en bas
Marie & Tango



Féminin
Nombre de messages : 7273
Age : 23
Localisation : Aube
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Mar 20 Oct 2009 - 20:57

@Yopanne a écrit:
Je ne suis pas d'accord avec toi : enseigner, c'est enseigner !

Je reprends juste ça rougi1
Enseigner à l'école, les élèves ne choisissent pas et n'ont pas tous envie de faire des efforts. Cette relation là avec ses élèves peut être pénible pour les enseignants je pense.
Alors qu'enseigner un sport, un loisir, c'est complètement différent, en général les élèves sont motivés, ont envie de progresser et de bien faire. Et on a pas la même relation entre le prof qui nous enseigne notre passion ou notre loisir qu'avec notre prof d'école qui nous apprend ce qu'on est obligé d'apprendre.
Donc certes, les capacités demandés sont les mêmes, mais cependant le côté relationnel avec les élèves n'est pas du tout le même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Mar 20 Oct 2009 - 21:04

Toute la méthodologie est différente, le type d'enseignement est différent, il y a vraiment un coté où ça n'a rien avoir.

Mais je ne dis pas que certains principes sont les mêmes. La manière d'aborder l'enfant peut être la même chose.

Etre dans le constructivisme en milieu équestre est tout à fait possible. Justement, ça me donne des outils pour plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Yopanne



Féminin
Nombre de messages : 3889
Age : 63
Localisation : Hauts-de-Seine
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Mer 21 Oct 2009 - 0:40

vio : lorsque les cavaliers prennent des cours, c'est pour leur plaisir, enfin leur loisir en grande majorité. Du coup, ils ne sont pas davantage prêt à faire des efforts, à passer par des exercices contraignants, peu intéressants.
Je peux même affirmer (je suis enseigante en élémentaire mais ai également eu des adultes et des ados) que parfois les cavaliers sont bien plus ch****s que les élèves. Combien de fois ai-je entendu les cavaliers critiquer parfois même contester leur moniteur parce que l'exo proposé ne leur palisait pas ou bien qu'ils ne le réussisaient pas... et je ne parle pas de papa ou, plus souvent, maman qui râle auprès du directeur du centre équestre ou du moniteur parce que leur petit chéri n'avait pas THE poney, ou bien en concours n'était pas arrivé premier... Retournez observer les parents lors d'une reprise.
Ne croyez surtout pas que parce que les gens choisissent et paient pour une activité ils se montreront mieux disposés pour faire des efforts !
Revenir en haut Aller en bas
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18647
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Mer 21 Oct 2009 - 8:24

Hélas Yopanne a raison, les gens qui pensent "comme nous" et ont du respect et daignent faire des efforts, c'est plutôt l'exception que la règle...

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Mer 21 Oct 2009 - 20:29

oui, mais, sauf si le moniteur d'équitation décide d'enseigner les exos de façon ludique...Chose que ne peut pas se permettre un prof de math et en général tous les profs, je ne me souviens que de 2 profs qui nous enseignaient d'une manière anecdotique (l'histoire) et vivante, et une prof de français qui fonctionnait bcp en nous faisant faire des exposés sur ce qu'on voulait, donc nous donnait la liberté de nos choix, nous laissait réfléchir par nous même et ne nous jugeait pas....Ah, oui et une prof d'anglais que l'on a eu que pendant 3 mois qui m'a appris à m'intéresser à ses cours en cherchant des paroles de musique que la classe aimait bien et que l'on devait traduire, et si on voulait les chanter on pouvait Smile...Mais, malgré ces 3 profs, j'ai qd mme été dégoûtée des études par des profs inintéressants... J'étais là, je ne séchais pas, mais, je regardais plus souvent le plafond ou le tablo les yeux dans le vide ou l'animation dans la cour...
Revenir en haut Aller en bas
Yopanne



Féminin
Nombre de messages : 3889
Age : 63
Localisation : Hauts-de-Seine
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Mer 21 Oct 2009 - 21:52

Non, Nathalie, dans tout apprentissage, il y a des moments où on doit apprendre des choses qui nous plaient moins. Et puis ce qui plait à l'un ne plait pas à l'autre. Or sauf à donner des cours aprticuliers, il y aura toujours des enseignés que l'élément à apprendre ne plaira pas.
C'est, hélas, la facilité qui fait reposer le manque de motivation sur l'enseigant ou la matière. Or la motivation est quelque chose d'interne à chacun. Même s'il est vraiq u'il y a des profs qui sont plus souvent passionnants que d'autres. Ou qui ont un vrai don de la pédagogie.
Tu décris des expériences de courte durée. On n'apprend pas la finesse d'une langue avec des chansons. Et dans l'histoire, il n'y a pas que des anecdotes, il y a des questions politiques, économiques, relationnelles... enfin tout un faisceau d'éléments qui font que ce qui est arrivé s'explique. Même s'il est vraiq eu pour faire découvrir une discipline, il est important au début "d'appâter" le jeune "client".
Enfin, je veux dire que quand on veut apprendre quelque chose de manière approfondie, il n'y a pas que des choses faciles ou amusantes.
Par ex, moi, j'aimais beaucoup les maths et la physique mais je n'aimais pas trop les maths modernes ni la géométrie dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Jeu 22 Oct 2009 - 8:13

Oui, alors autant essayer de rendre le plus ludique possible les choses les plus ennuyeuses à apprendre, non ? Plutôt que le prof continue de lire son livre à la classe... Rendre vivantes les choses qu'on t'enseigne... Qd un élève dit qu'il ne comprend pas, ne pas répéter la même phrase avec les mêmes mots et à la même vitesse, serait plus judicieux de la part du prof, non ? Et puis, je pense que l'on peut faire du bon travail sans se prendre au sérieux, on peut enseigner les maths ainsi que tout le reste avec de l'humour et des anecdotes...Quand on est décontracté, on a l'esprit plus ouvert et les infos rentrent mieux.
Les profs coincés n'ont jamais été de bons pédagogues.
Je n'ai jamais aimé les maths ni la physique, mais, j'ai une amie qui était douée en tout et qui m'a tout appris (j'avais rien fichu pour le bepc), elle a mme réussi à m'apprendre le théorème de thalès et à me prouver qu'il est juste (oui, je ne le trouvais pas juste et je n'apprend pas ce que je ne comprend pas), du coup j'ai eu mon bepc, alors que j'avais 5,5 de moyenne générale avant... Je n'avais rien retenu en science nat alors que j'ai eu 14 au bepc, grâce à cette amie...Elle, c'est un bon prof...Après avoir fait math sup, math spé et été sollicitée pour faire polytechnique(elle n'a pas voulu car elle ne voulait pas être avec des fils à papa), toujours avec une moyenne générale de minimum 19.5, elle est prof au Vésinet (enfin, il y a 22 ans, maintenant, je ne sais pas où elle est)...Je suis sûre que ses élèves comprennent tout ce qu'elle leur explique...C'est la grosse tête qui ne se prend pas au sérieux et qui sait, parce qu'elle cherche, capter l'attention des autres, pourtant, elle est tout en discrétion!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Mar 3 Nov 2009 - 21:08

J'ai traversé le même sentiment que toi pendant tout cet été. Je devais aller en psychologie, mais malgré le fait que c'était mon choix, cela ne me plaisait pas. Disons que je n'étais pas prête à déplacer des montagnes pour un truc qui me plaisait, mais sans plus. J'ai donc eu une espèce d'illumination, je voulais travailler avec les chevaux, et ce toute ma vie. D'un côté, je suis contente que mon moi "profond" soit moins lâche que moi, qui ait voulu faire plaisir aux autres en allant en psycho... Je me demande encore ce qui a bien pu me passer par la tête tiens.
Tu as beaucoup de chance : tu as une passion. Tu n'es pas comme les jeunes adultes de mon âge qui se laissent vivre chez eux ou à la FAC et qui à la question "c'est quoi ta passion ?" répondent "j'en ai pas". Perso, ça me fait froid dans le dos ce genre de réponse. Tu as de la chance d'avoir, dans la vie, un truc qui te fait vibrer, pour lequel tu sacrifierais certaines choses. Ma solution à ton problème, c'est fonce ! Je sais que je sors les grands mots, mais après tout on a qu'une seule vie, et elle est fichtrement trop courte. Tu t'imagines enfermée dans un bureau ? Moi non, et malgré le fait que certaines professions du cheval sont dures et pas forcément bien payées, mon choix a été vite fait.
Avant de faire un choix quelconque, je réétablirai l'ordre de mes priorités. J'espère t'avoir aidée.
Bonne continuation =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Jeu 5 Nov 2009 - 18:37

Brifon a écrit:
J'ai traversé le même sentiment que toi pendant tout cet été. Je devais aller en psychologie, mais malgré le fait que c'était mon choix, cela ne me plaisait pas. Disons que je n'étais pas prête à déplacer des montagnes pour un truc qui me plaisait, mais sans plus. J'ai donc eu une espèce d'illumination, je voulais travailler avec les chevaux, et ce toute ma vie. D'un côté, je suis contente que mon moi "profond" soit moins lâche que moi, qui ait voulu faire plaisir aux autres en allant en psycho... Je me demande encore ce qui a bien pu me passer par la tête tiens.
Tu as beaucoup de chance : tu as une passion. Tu n'es pas comme les jeunes adultes de mon âge qui se laissent vivre chez eux ou à la FAC et qui à la question "c'est quoi ta passion ?" répondent "j'en ai pas". Perso, ça me fait froid dans le dos ce genre de réponse. Tu as de la chance d'avoir, dans la vie, un truc qui te fait vibrer, pour lequel tu sacrifierais certaines choses. Ma solution à ton problème, c'est fonce ! Je sais que je sors les grands mots, mais après tout on a qu'une seule vie, et elle est fichtrement trop courte. Tu t'imagines enfermée dans un bureau ? Moi non, et malgré le fait que certaines professions du cheval sont dures et pas forcément bien payées, mon choix a été vite fait.
Avant de faire un choix quelconque, je réétablirai l'ordre de mes priorités. J'espère t'avoir aidée.
Bonne continuation =)

Désolé de répondre seulement maintenant mais j'ai plus beaucoup le temps...

Ben oui je sais bien... J'aimerais foncer mais bon... J'ai peur de me planter... Ma prof me comprend parfaitement dans ce que je veux faire mais elle me conseille de rester dans les études... Elle dit que j'ai un avantage par rapport aux autres car je vais etre pédagogue... Par rapport à ce que j'aurai appris, je pourrai construire de très bonnes leçons enrichissantes... C'est vrai que quand je réfléchis, pas besoin de passer les examens de péda... Je saurai établir un meilleur contact avec mes élèves, je saurai les motiver d'une manière différente par rapport à chacun...
Le truc, c'est que j'ai peur de me planter aux études aussi et de me retrouver sans rien à part toujours l'idée de faire dans les chevaux... Personne ne me suivra...

Il y a du pour et du contre en tout....

J'avais pensé peut-etre en attendant... Etait déjà de trouver un tit boulot ou bénévole pendant les stages pour enseigner aux enfants par exemple, le travail de chevaux,... Il faudrait que je demande à ma prof, il y a peut-etre moyen que je fasse ça... J'aimerais déjà essayer de construire quelque chose maintenant... Je fais le salon du cheval de ciney... Un bon moyen pour me faire "connaitre"...

Et toi tu fais quoi au faite ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Ven 6 Nov 2009 - 8:23

"J'aimerais foncer mais j'ai peur de me planter"
Je te répond, il n'y a que celui qui ne fait rien qui est sûr de ne rien casser...
Et c'est pareil dans le domaine amoureux que dans le travail: Si tu as peur de te planter, tu ne pourras jamais t'investir à fond ou aimer l'autre à fond, tu auras tjrs ce mouvement de recul qui compliquera ton existence... Pourtant bien assez compliquée...
Si tu ne fais jamais rien de peur de te planter, tu ne pourras jamais vivre...Si, mais comme un légume... Je suppose que ce n'est pas ça que tu cherches ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Ven 6 Nov 2009 - 9:35

Ben non, je sais, il faut savoir prendre des risques, on vit qu'une fois...

Mais il y a toujours le "mais"...

La vie devient dure et si jamais ça marche pas, j'aurai quelque chose sur quoi me reposer pour pas me retrouver avec rien...

C'est pas facile de trouver un juste-milieu car il y a du pour et du contre en tout... J'arrive pas à clarifier ça dans ma tete...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est dur de trouver sa voie...   Aujourd'hui à 1:26

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est dur de trouver sa voie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cônes, séparateurs de voies... Où trouver ?
» La voie du sud
» vos avis pour rabaissé et mettre elargisseur de voie sur mon croco
» trouver la miss de votre région....
» Ou trouver des gicleurs?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aude et Etoile :: Pratiques et techniques équestres :: Autour des méthodes-
Sauter vers: