Retrouvez Aude sur son site professionnel

 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une question de domination...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
picla



Féminin
Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Une question de domination...   Sam 31 Jan 2009 - 12:12

http://ourworld.compuserve.com/homepages/laurentlourdin/ethologie_du_cheval/McLeanAS2P1.html Je viens de lire ça (lien piqué sur le topic de Miralda), que j'ai trouvé très intéressant.
Cependant je me suis posée une question en lisant : en gros on nous dit qu'on doit être le dominant de notre cheval pour qu'il soit bien dans ses baskets. Jusque là ok, pas de problème! Mais on nous dit aussi que quand on met seulement deux chevaux ensemble, celui qui va se retrouver dans la position du dominé va avoir tendance à "se venger" sur autre chose "personne ou animal". Or, si on prend l'exemple classique du cheval qui vit au box, ou même qui sort au paddock, mais toujours seul...Le seul moment où il va pouvoir avoir des contacts avec ses congénères sera en passant devant les box des autres, ou à cheval quand la cavalière ou le cavalier va marcher en botte à botte pour discuter avec son pote... Réflexe naturel du cheval à ce moment là : aller sentir le compagnon, et tenter d'imposer sa hiérarchie en couchant les oreilles ou en faisant mine de mordre l'autre. Réflexe naturel du cavalier à ce moment là : gronder méchant cheval. Mais alors là il comprend quoi le cheval??!!
Quand dans la nature un dominant va-t-il engueuler un dominé de vouloir faire sa fête à un dominé encore plus bas dans la hiérarchie?!!
Est-ce que c'est pas un peu hypocrite de notre part d'autoriser nos chevaux à se sentir et à les gronder quand ils prennent une attitude naturelle d'agressivité?
La dernière phrase de l'article m'a vraiment dérangée : "Ces observations offrent aux entraîneurs énormément de possibilités pour obtenir la soumission du cheval sans force ni violence. Il leur suffit simplement d'imiter les gestuelles et les comportements naturels du cheval dominant, et d'exprimer cette dominance au cheval le plus tôt possible dans son existence, tout en ne lui permettant pas d'exprimer en retour ses propres comportements dominants"
Voilà c'est juste une question qui m'a traversé l'esprit, j'écoute vos idées sur le sujet!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une question de domination...   Sam 31 Jan 2009 - 13:12

A ta première question, je suis tentée de te répondre :
- Que le cheval ne comprend pas pourquoi on l'en empêche ! et que çà le frustre de ne pas pouvoir "parler cheval" à un autre cheval !

2ème question: Ben, je pense qu'il ne va pas l'engueuler, tant que sa propre bulle d'espace perso de dominant n'est pas concernée !

3ème question: ...concernant notre hypocrisie !
Ben, quand on sait pas, y pas de quoi culpabiliser !
Mais souvent on assure pas (même en le sachant par crainte aussi de se faire engeuler par les proprios des autres chevaux concernés
avec lesquels le nôtre tente de communiquer à leur "façon" donc, pas toujours avec une grande délicatesse à nos yeux d'humains tire langue

...et puis, la dernière phrase qui t'a vraiment dérangée comme tu dis... réflexion Je la trouve logique ! çà ne me choque pas je sais pas
Qu'est-ce qui te déranges à ce point, là dedans ?
réflexion...peut-être parce qu'il n'a pas précisé à la fin de cette phrase "... envers les humains !"
Revenir en haut Aller en bas
picla



Féminin
Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Une question de domination...   Sam 31 Jan 2009 - 16:07

Oui il ne précise pas "envers les humains", donc moi je comprends la phrase comme une globalité : interdiction pour le cheval d'exprimer ses comportements dominants envers qui que ce soit (et c'est bien ce qu'on fait en grondant un cheval qui fait mine d'en mordre un autre).
En fait ce qui me trouble c'est qu'ils disent dans l'article que c'est pas bon de mettre seulement deux chevaux ensemble car celui qui se fera dominé aura tendance à se venger sur autre chose faute d'avoir un congénère en dessous de lui dans la hiérarchie. Et si on considère la vie sociale de pas mal de chevaux en box qui ne sont pratiquement jamais en contact avec leurs congénères, si on considère que leur dominant est leur cavalier, sur qui ou sur quoi ils vont pouvoir exprimer leur propre besoin de domination? Si on leur interdit de le faire avec les autres chevaux, ils doivent se sentir très frustrés...

P.S : ma deuxième question n'était pas vraiment une question, plutôt une question réthorique : un dominant ne va jamais allé engueuler le cheval en dessous de lui dans la hiérarchie sous prétexte que l'autre est allé titillé celui d'encore en dessous en principe, ça l'intéressera pas.

En fait je me demande comment les chevaux comprennent le fait qu'on leur interdise de "se battre" (coups de culs, coups de dents, ou même simple intimidation sont sévèrement réprimandés dans les clubs en général). Autant ils peuvent comprendre qu'on veut pas qu'ils se conduisent comme ça avec nous, autant je sais pas si ils peuvent comprendre qu'ils doivent pas le faire avec leus congénères...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une question de domination...   Sam 31 Jan 2009 - 16:28

Picla a écrit :...En fait je me demande comment les chevaux comprennent le fait qu'on leur interdise de "se battre" (coups de culs, coups de dents, ou même simple intimidation sont sévèrement réprimandés dans les clubs en général). Autant ils peuvent comprendre qu'on veut pas qu'ils se conduisent comme ça avec nous, autant je sais pas si ils peuvent comprendre qu'ils doivent pas le faire avec leus congénères...

C'est en effet, incompréhensible pour le cheval et entraîne de nombreuses frustrations pour lui:
Je suis cheval et je suis empêché de vivre selon mon propre mode de fonctionnement naturel de cheval !
Après on voit des chevaux qui tiquent pour compenser leur ennui !
ou qui deviennent "difficiles"... voire pire carrément caractériels
Bah...faut pas s'en étonner les pauvres... !!!

Ensuite, on comprend mieux l'importance que cela revêt pour eux de vivre en troupeau...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une question de domination...   Sam 31 Jan 2009 - 16:55

Alors, une petite anecdote intéressante, lue dans un bouquin de Robert Vavra :
Ca se passe dans un groupe de jeunes étalons, et le plus haut placé dans la hiérarchie c'était pris "d'affection" pour un autre dadou placé plutôt bas. Eh bien quand un autre cheval venait embêter ce dadou, le dominant le protégeait des autres, et quand le dadou voulait interagir avec les autres, pareil le dominant intervenait. Tout ça pour dire que ce comportement peut exister, même si c'est pas le plus courant.
Bon, dans ce cas, le dominant était tellement exclusif avec son "chéri" (lol) que le dominé a fini par se barrer à la première occasion, car du coup il n'avait plus de contacts sociaux avec les autres, uniquement avec le dominant (qui lui demandait bien sûr de se soumettre).
D'où effectivement le fait que pour un cheval, n'avoir de contacts qu'avec une personne et avoir à s'y soumettre sans arrêt ne doit pas du tout être confortable !

Mais en même temps, vouloir faire de l'étho en ayant un cheval au box et sans contacts avec d'autres chevaux, c'est déjà ne pas avoir compris grand chose à l'étho, qui nous dit bien que le cheval a besoin de ses congénères, d'espace pour se mouvoir, de manger plusieurs heures par jour... ce qu'on offre rarement à un cheval en box...

Sinon, pour avoir été la dominante de mon El Quatar chéri (cheval de club très dominant), eh bien je peux vous dire qu'il comprenait très bien que je lui interdise d'attaquer les autres chevaux quand je le montais. Par contre l'interprétation qu'il en faisait, je ne sais pas trop, mais il savait que ça n'était pas le moment pour régler ses comptes avec les autres (comptes que malheureusement il ne pouvait pas régler par ailleurs, d'où tensions perpétuelles en reprises xD).
Revenir en haut Aller en bas
picla



Féminin
Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Une question de domination...   Sam 31 Jan 2009 - 19:53

Citation :
Mais en même temps, vouloir faire de l'étho en ayant un cheval au box et sans contacts avec d'autres chevaux, c'est déjà ne pas avoir compris grand chose à l'étho, qui nous dit bien que le cheval a besoin de ses congénères, d'espace pour se mouvoir, de manger plusieurs heures par jour... ce qu'on offre rarement à un cheval en box...
Je réagis juste deux secondes là-dessus car je me sens concernée : parfois on a pas vraiment le choix... Quand j'ai récupéré mon cheval il était complètement traumatisé du pré (je peux pas vous dire pourquoi, j'en sais rien!), et j'avais beau rêver de le mettre dehors, lui n'était bien que dans son box. J'ai pourtant longtemps fait de l'étho avec mon cheval en box, parce qu'avoir un cheval au box veut pas dire qu'on peut pas avoir envie d'établire une belle relation avec! Bon maintenant j'ai réussi à l'habituer à vivre dehors, il a énormément changé, et j'aurai même tendance à penser que c'est grâce au travail qu'on a fait tous les deux qu'il a évolué et a redécouvert le plaisir du pré, et le plaisir de communiquer avec d'autres chevaux (avant ses seuls contacts étaient en reprise, et sa réaction était la fuite systématique dès qu'un cheval entrait dans son champs de vision...).
Bref, on s'éloigne du sujet!

Je conteste pas le fait que les chevaux comprennent qu'on leur interdise de régler leurs comptes en reprise, je me demande simplement quelles sont les répercussions de cette frustration sur eux. A quels niveaux on peut voir cette frustration?
Enfin voilà, je m'étais jamais posé la question jusque là, je trouvais ça "normal" de gronder un cheval qui couchait les oreilles devant son voisin, mais en fait je me rends compte qu'il y a rien de normal à ça...
Revenir en haut Aller en bas
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18649
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Une question de domination...   Sam 31 Jan 2009 - 20:06

ben, moi je trouve ça normal si on est au travail, le boulot c'est le boulot et en plus si l'autre réagit violemment et fout son cavalier par terre... Par contre j'estime que quand on met des chevaux en liberté ou qu'ils sont au box avec possibilité de ocntact on n'a pas vraiment à intervenir. Le sgens paniquent souvent et séparent les chevaux qui se battent. Moi j'ai toujours pensé que si on les laissait jamais établir leur situation, bah ils continueraient à se battre dès qu'ils le pourraient parce que la situation ne serait pas claire. D'ailleurs quand gros est revenu au Clos il a été en pâture la première fois, il s'est bien bagarré avec Zuc. Ils m'ont fait peur et à un moment j'ai tenté de m'interposer parce que Nello s'était pris un coup impressionnant. Ils sont partis se battre plus loin et en trois minutes d eplus c'était réglé. Après ça ils se sont plus chamaillés, Zuc s'était effacé, Nello l'ignorait ou le chassait sans contact physique, aucun souci. Mais avant ça ils ont dû se battre un moment, et je suis persuadée que si la proprio de Zuc ou Caro avaient été là elles les auraient séparés de suite... Je pense qu'ils sont pas stupides les chevaux, ils vont pas non plus se blesser à mort pour la hiérarchie je pense... En tout cas j'ai jamais eu droit à un cheval gravement blessé par un autre au cours d'un "règlement de comptes" (j'ai aps trouvé de mot pour l'établissement d ela hiérarchie lol ou sa confirmation d'ailleurs).

euh dsl je suis partie loin là... lol

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une question de domination...   Sam 31 Jan 2009 - 20:09

Bah...allez Picla ! t'es pas la seule dans ce cas... Razz la plupart d'entre-nous n'ont pas non plus la possibilité de réunir toutes les conditions idéales même en sachant tout çà !

On parle ici "de règles générales"... Wink
Revenir en haut Aller en bas
picla



Féminin
Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Une question de domination...   Sam 31 Jan 2009 - 21:54

Steph, je suis d'accord avec ton point de vue. Mais comme tu dis souvent les cavaliers flippent quand ils voient les chevaux se battre, et les sépare. Après tous les chevaux ont pas forcément l'occasion de régler leurs comptes, car pas forcément lâchés ensemble justement parcequ'on a peur qu'ils se blessent en se tapant.
Par contre je suis pas d'accord avec toi sur le fait que les chevaux risquent pas de se blesser pour un règlement de compte. Un coup de pied mal placé peut faire des jolis petits dégats!
Dans mon ancien club les poneys étaient deux par box, donc par couple qui s'entendent bien, et une fois la mono avait changé un couple, elle avait mis une petite jument qui aimait bien faire sa loi avec un dominant sûr de lui, la petite jument s'est fait frappée violemment(elle était tremblante de peur le matin quand on est arrivés!!), et elle s'était pris un coup de pied juste au dessus de l'oeil, elle avait une gonfle énorme, et on était pas sûrs qu'elle garderait son oeil! Finalement ça a été (on a remis les couples normaux ensemble et tout est rentré dans l'ordre), mais bon, tout ça pour dire, si on en met deux plutôt dominants ensemble, je pense qu'ils sont capables d'aller assez loin!

Et pour en revenir au sujet de base, une scène m'avait vraiment choquée une fois : une palfrenière rentre un cheval dans son box, au passage le cheval commence à sentir son voisin, la fille le laisse le sentir, le cheval pousse un petit cri et couche les oreilles, et là bing elle lui met une baffe! Abusé! Je veux dire, soit tu laisses le cheval sentir, et donc réagir en conséquence, soit tu le laisses pas du tout! Mais le frapper pour ça, je me demande bien ce qu'il a pu comprendre!

Miralda : ya pas de soucis, c'était juste une petite précision au passage!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une question de domination...   Sam 31 Jan 2009 - 22:09

Pour moi l'établissement de la hiérarchie doit se faire en dehors du travail, c'est beaucoup plus sécuritaire de le laisser faire sans cavaliers sur le dos, forcément. Pour les chevaux qui se côtoient régulièrement, pouvoir les lâcher ensemble, si c'est pas au pré, au moins dans le manège, un paddock... Beaucoup de problèmes en reprise (ou autre) seraient évités comme ça. Et puis les chevaux accepteraient mieux de ne pas régler leurs comptes quand ils sont montés, ce qui est très utile quand on rencontre des chevaux inconnus (rando, concours...)

Dans mon premier club, les poneys qui étaient dans le même pré ne posaient pas de problème, on pouvait se mettre au botte à botte, faire la course, s'agglutiner... jamais de menaces, coups de sabot... Les seuls à poser problème : le dominant du groupe et l'étalon de la mono qui n'étaient pas dans le même pré et n'ont donc jamais établi de relation claire.

Dans mon second club, en 3 ans, toujours des problèmes entre les 2 forts caractères, qui n'ont jamais été lâchés ensemble et n'ont jamais pu savoir lequel prendrait le dessus. D'où attaques en pleine reprise, hyper dangereuses ! Une fois El Quatar qui a attaqué Nathan que je montais et a coupé net la sous-gorge (en cuir épais et neuf, donc heureusement qu'il n'a pas mordu ailleurs...). Une autre fois El Quatar que je montais et qui a attaqué Nathan et si je lui avais pas donné un coups de poing dans la joue (seule réaction que j'ai trouvée sur le moment xD) il mordait à l'aveugle, au risque de mordre la cuisse de la cavalière de Nathan. Et Nathan quant à lui aurait botté El Quatar à tout va, au risque de botter son cavalier...

Donc même si on ne peut pas avoir ses chevaux dans les conditions "idéales", y'a au moins quelques petites choses de bon sens qui peuvent être améliorées. En plus des moment de liberté avec les copains, c'est toujours très positif.

Les cavaliers qui flippent, je les comprends quand les chevaux sont ferrés des postérieurs, là ça me fait flipper aussi. Alors vive les pieds nus Mr.Red

Et picla, ne te sens pas "visée". Y'a des cas particuliers, des chevaux qu'il faut réhabituer à la vie en société, dehors... personne en demande à leurs proprios de faire des miracles Wink De même que certains chevaux préfèrent un certain confort, et dans ce cas pourquoi leur imposer une vie à la dure. Et puis bien sûr les proprios ne peuvent pas toujours offrir l'idéal à leur cheval, mais dans ce cas faut rester conscient des éventuels manques pour le cheval, essayer de faire au mieux... ce qui m'exaspère c'est surtout ceux qui refusent de voir les causes à leurs problèmes, parce que c'est plus "facile" que d'essayer d'y remédier au moins un peu avec les moyens du bord (et qui du coup ne résolvent jamais vraiment le problème...)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une question de domination...   Sam 31 Jan 2009 - 22:14

@picla a écrit:
Dans mon ancien club les poneys étaient deux par box, donc par couple qui s'entendent bien, et une fois la mono avait changé un couple, elle avait mis une petite jument qui aimait bien faire sa loi avec un dominant sûr de lui, la petite jument s'est fait frappée violemment(elle était tremblante de peur le matin quand on est arrivés!!), et elle s'était pris un coup de pied juste au dessus de l'oeil, elle avait une gonfle énorme, et on était pas sûrs qu'elle garderait son oeil! Finalement ça a été (on a remis les couples normaux ensemble et tout est rentré dans l'ordre), mais bon, tout ça pour dire, si on en met deux plutôt dominants ensemble, je pense qu'ils sont capables d'aller assez loin!
Ca c'est le coup classique dû à la méconnaissance chez les humains. Pour que le rapport hiérarchique se mette en place, le dominé doit avoir la place de s'en aller, loin s'il le faut. Sinon, même si il se soumet, le dominant se dit "mais il se bouge pas de là celui là ?" et il monte en phase, jusqu'à le violence :S
Les petits espaces, ça va pour des chevaux qui n'ont plus de remises au point à faire. Sinon, il vaut mieux les lâcher dans un grand espace ou le dominé pourra fuir les morsures et coups de sabots (ou menaces) facilement. Ca limite grandement les risques, même si le risque zéro n'existe pas (mais est-ce que pour autant on doit faire vivre nos chevaux dans un cocon où ils seront tellement mal dans leur peau qu'ils exploseront, avec encore plus de risques de blessures... ?)
Revenir en haut Aller en bas
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18649
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Une question de domination...   Sam 31 Jan 2009 - 22:22

c'est vrai Picla, ils peuvent se blesser oui. Mais là ce sont des chevaux qui se connaissent depuis cinq six ans, ils s'étaient pas vus pendant un an mais je connaissais les deux caractères. Les autres, s'ils ne sont pas forcément lâchés ensemble, se côtoient via les communications entre els boxes ou alors quand on passe devant, là où je suis on est assez "lâches" là-dessus, enfin je sais que si Nello veut saluer sa copine ou le ptit nouveau, je laisse faire. Là où je mets le holà c'est si c'est un cheval stressé dans le box et qu'ils commencent à se chauffer, parce que dans un box un mouvement brusque de la tête et c'est l'embrasure d el aporte qu'on se prend... je me suis mal exprimée, excuse-moi. Ce que j'ai voulu dire c'est que dans le cas de notre structure j'ai du mal à comprendre qu'on refuse de voiur les chevaux se chamailler au sens où ils se voient toute l'année! certains sont lâchés souvent ensemble, passent 6 mois dans le même pré, ou 6 mois côte à côte dans les écuries. Donc dans un cas comme ça je pense que, se connaissant, ils connaissent aussi leur lumite et ont moins tendance à se blesser gravement. Depuis que Nello est là, donc cinq ans et demi, il n'y jamais eu de blessures graves des chevaux entre eux. On commençait par les lâcher au paddock pour observer les ententes et on faisait les prés enf onction, bon quelquefois on séparait parce qu'un proprio craignait pour son cheval, mais généralement ils avaient le temps d'établir une hiérarchie avant le pré.

D'ailleurs le seul hic qu'on a eu c'est entre Nello et Marin justement, deux trotteurs à peu près le même âge et même caractère chieur entre chevaux... Eux on n'a jamais pu se résoudre à les laisser jusqu'au bout: Marin est ferré des quatre et très violent quand il veut, Nello inconscient et têtu... Donc eux ben on les met pas ensemble. Mais quand on bosse, monté ou à pied, alors là pas de règlement de comptes. Ils peuvent clarifier en liberté, au pré, alors monté non. C'est vrai que c'est bien plus sécurisant.

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
picla



Féminin
Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Une question de domination...   Dim 1 Fév 2009 - 15:40

Je suis tout à fait d'accord avec ce qui a été dit.
Little Mule : t'inquiète pas je me sens pas "visée", c'est juste que j'ai tellement lu de "de toute façon un cheval au box est un cheval malheureux" et "faire de l'étho avec un cheval au box c'est une aberration", et autre, que bon à force ça agace un peu!

Donc conclusion : règlements de compte au pré, avec des chevaux qui se cotoient déjà depuis un certain temps, et de préférence pas ferrés, ok, et règlements de compte à cheval non (logique!). Dans ce cas idéal, en effet le cheval doit pas se sentir lésé.

Et sinon une petite question : quand je mettais mon cheval au paddock, il jouait avec son voisin de paddock a essayer de se choper le licol : vidéo (le mien c'est le bai à gauche) : http://www.youtube.com/watch?v=aRxXPVHhcrg
Alors ne faut-il y voir qu'un petit jeu innocent entre deux potes, ou y -t-il aussi là dedans une volonté de hiérachisation selon vous?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une question de domination...   Dim 1 Fév 2009 - 16:17

D'après ce que je peux voir sur la vidéo, il s'agit de jeu uniquement, il n'y a aucun signe d'agressivité !
PS: Ceci-dit, même lors de simple "jeu" il me semble que malgré tout il y a un cheval qui cesse le jeu avant l'autre...la hierarchie est quand même bien là !
Je pense même que c'est d'ailleurs par de simples jeux qu'une hierarchie peut s'établir en douceur sans trop de bobos !


Par contre, je déconseille le port du licol au paddock (au box idem !).
Il est arrivé trop d'accidents graves par accrochement du licol avec quelques fois une fin tragique par étranglement.

Il arrive aussi que le cheval (étant ferré aussi des postérieurs) se gratte l'oreille et que le fer s'accroche à un montant de licol...le cheval panique et je te laisse imaginer les conséquenses...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une question de domination...   Dim 1 Fév 2009 - 16:39

En regardant plus attivement...c'est le tien (à gauche) qui vient demander pour jouer
mais l'autre lui signifie "hey t'arrêtes hein ! " ou du genre " vas-y un peu plus mollo !=> il lui couche les oreilles par plusieurs fois !
Revenir en haut Aller en bas
picla



Féminin
Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Une question de domination...   Dim 1 Fév 2009 - 19:24

Oui, je pense aussi que le jeu permet d'établir la hiérarchie de manière moins violente. Et justement, le fait que ce soit chaque fois le mien qui vient chercher l'autre, alors que l'autre a un peu l'air de dire "bon t'arrêtes là!" me laisserait penser que le mien serait au-dessus de lui dans la hiérarchie. Mais comme tu dis, c'est l'autre qui couche le plus les oreilles, alors je sais pas trop. J'ai l'impression que le mien agit presque comme un poulain qui connaitrait pas trop les codes! Exemple : on passe devant un box, le cheval claque des dents avec les oreilles méchamment couchées (aucun doute d'interprétation possible ça veut clairement dire "dégage de là mon gros") et le mien il va bêtement le voir avec les oreilles en avant comme s'il avait rien remarqué!!

Pour le licol je préfère lui enlever aussi, mais les palfrenières de mon écurie les laissent toujours pour pas galérer trop à rattraper les chevaux... Et comme au début on était pas trop sûr de le rattraper sans problèmes, on préférait aussi lui laisser le licol. Au box par contre il l'a jamais. Après quand je suis sûre que c'est moi qui le met dehors et qui irait le rattraper, je lui enlève, mais je peux pas imposer ça aux palfrenières...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une question de domination...   Dim 1 Fév 2009 - 20:04

C'est le supérieur hierarchique qui va baisser les oreilles pour dire à l'autre "çà suffit ! tu va trop loin !" => donc sur ta vidéo l'alezan (celui de droite).
Tout comme le cheval qui est dans le box et qui lui dit clairement " dégage de là !"

Il se peut que ton loulou ne sache pas reconnaître les codes s'il n'a jamais connu la vie de groupe mais en principe ces codes sont appris par le poulain auprès de la mère en tout premier ! Aurait-il été separé de sa mère beaucoup trop tôt ???

Dans le cas contraire, il tente de trouver "sa" place, sa propre position devant chaque cheval rencontré.... puisque comme tu le sais sans doute déjà,
n° A domine n°B... mais n°B, lui va devoir se positionner pour dominé n°C...donc n°B va tatonner pour savoir "qui" va devenir son n°C.

réflexion Est-ce que tu me suis ?
Revenir en haut Aller en bas
picla



Féminin
Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Une question de domination...   Dim 1 Fév 2009 - 20:22

Oui oui je suis tout à fait!
A priori son ancien proprio m'a dit qu'il avait vécu en troupeau, donc il doit avoir connu la vie de groupe, et les codes que ça engendre... Mais parfois quand même il me surprend un peu...
En revoyant la vidéo, en effet on sent bien que l'alezan a le dessus.
Je crois que le mien c'est le dernier des dominés dans un troupeau boulet 1
Genre une fois on passe devant le box d'un poulain (un an environ), mon cheval va le sentir, le poulain se met à claquer des dents pour dire "attention je suis petit, me fais pas mal", le mien reste gentillement là à le sentir, et là le poulain couche les oreilles et tente de mordre mon gros! A croire que même les yearlings ont le dessus sur lui ange
Après j'ai pas encore eu l'occasion de le lâcher réellement avec un autre cheval (le mieux qu'on ait pu faire pour l'instant c'est comme sur la vidéo, un cheval dans le pré mittoyen), mais tout me laisse penser qu'il est du genre méga dominé ! triste
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une question de domination...   Dim 1 Fév 2009 - 21:05

Ben...théoriquement, l'avantage pour le proprio d'un méga dominé c'est que son cheval s'effacera trèèèès facilement devant un supérieur hierarchique, ce qui lui évitera de grands bobos contrairement à ceux qui lui tiendront plus longtemps tête !!!
Revenir en haut Aller en bas
picla



Féminin
Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Une question de domination...   Lun 2 Fév 2009 - 11:47

Oui. Je viens de revoir une autre vidéo que j'avais faite ce jour là quand il jouait avec son voisin : à un moment le voisin couche les oreilles une fois de plus pour dire "c'est bon tu me saoûles", et mon gros s'en va, il va se rouler un peu plus loin. Donc en effet, je pense qu'il s'effacerait vite fait si je le mettais avec un autre!! J'espère pourvoir le faire cet été, mais bon pour l'instant ça me parait à des années lumières! J'attends déjà avec impatience le jour où je vais pouvoir le ressortir de son box, alors le pré, on est pas prêt d'y retourner de si tôt!! rougi
Revenir en haut Aller en bas
Magali



Féminin
Nombre de messages : 4474
Age : 43
Localisation : Albi, Tarn
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Une question de domination...   Lun 2 Fév 2009 - 19:13

Dans un groupe de chevaux, la relation de dominance est qd même qque chose de très fluctuant (je ne parle pas de troupeau sauvage, mais d'un groupe de chevaux au pré à l'année, se connaissant), même si des constantes règnent.
Dans notre groupe de mâles, par exemple, il y a deux dominants: le "fier-à-bras", qui domine par sa force, qui fait la police, et le "rusé", qui est le "vrai" dominant, càd, celui que les autres suivent quand il y a souci. A l'intérieur, les relations fluctuent, les très dominés restant dominés, mais plus ou moins selon la forme, la saison, le terrrain, la météo, .....
Dans le groupe de ma juju, elle a démarré ultra-dominante à tendance "mauvaise" (genre agressive), pour se socialiser énormément après deux mois de travail en encadrement randos et ballades. La dominace a alors fluctué entre les trois jujus de ce groupe, un coup l'une, un coup l'autre. Ma juju est par contre la copine que voudraient avoir les deux autres que pour elles, donc tensions parfois sur ce plan-là. Puis j'ai démarré les relations "éthologiques" (je mets les guillements parce que je fais un mix de tout ce que je trouve), et ma juju qui ne supportait pas les mâles et les chargeait à vue a commencé à se calmer à partir de là sur ce point. Elle faisait des grimaces et menaçait de mordre, mais ne chargeait plus.
Cependant, je faisais toujours très attention en l'attachant dans l'écurie devant le box d'un mâle, car après couine, c'était je t'arrache un bout si je le peux!
Depuis les avancées de notre travail, avec une meilleure assise de ma dominance, il est très amusant de voir que lorsque je suis là, elle s'efface , donc ne cherche pas à soumettre le cheval du box. Si je m'en vais, elle remet ça, mais lorsque je suis là, elle me confie la gestion du statu quo relationnel à établir, je n'ai pas à la "brimer" dans ses rapports, elle a décidé ça de son propre chef. Le mâle n'étant pas agressé, il ne cherche pas lui-même de relations plus approfondies qu'une sniffe rapide, et je peux faire mon pansage paisible, sans devoir intervenir, ou juste un regard appuyé.
Cette anecdote m'a assez surprise et me paraissait en rapport avec le sujet, bien que je n'ai pas encore eu le temps de zieuter le lien vidéo.
Revenir en haut Aller en bas
picla



Féminin
Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Une question de domination...   Lun 2 Fév 2009 - 19:33

Quand tu dis mâle, tu parles d'un étalon? Tu panses ta jument devant le box d'un étalon??

Sinon c'est intéressant ce que tu racontes. Notamment le fait qu'elle change de comportement vis à vis des autres quand tu es là et quand tu la laisses.
Revenir en haut Aller en bas
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18649
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Une question de domination...   Mar 3 Fév 2009 - 14:23

j'ai eu une expérience un peu proche de ça Petit Jaune avec mon gros dimanche. Un autre proprio est venu papoter, il avait son frison en main, devant le box. On les laisse se dire bonjour, je veille car Nello ests ouvent agressif, enifn joueur brusque. Et puis au bout de quelques secondes de sniffage tranquille je me suis dit OK je peux m'éloigner il va pas l'emmerder trop, et puis j'aimais pas trop être à portée de sabot s'ils se chamaillaient quand même. Ben sans que j'aie rien dit Nello a suivi mon mouvement et s'est éloigné tranquillement du frison. Avant quand il faisait connaissance ou disait bonjour à un dadou j'existais plus vraiment, mais là ça fait quelques temps que j'air emarqué un changement, il me prend plus en compte et me suit plus facilement, il est aussi moins chiant avec les autres chevaux... Est-ce que ce serait aussi lié au rapport plus clair entre nous deux? pourquoi pas...

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
picla



Féminin
Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Une question de domination...   Mar 3 Fév 2009 - 17:59

Oui je pense que votre lien joue beaucoup là dessus. S'il te considère comme son dominant, logique qu'il te suive quand tu t'écartes et prête plus attention à toi qu'au frison à côté.
Le mien c'est un peu le contraire de vous, il avait une peur bleue des autres chevaux (à tel point qu'avec mon prof on pense qu'il a du se faire tabasser dans un pré dans sa jeunesse ce qui expliquerait sa peur du pré et des autres chevaux). Du coup forcément c'était pas dur de prendre la place du leader, ce qui était dur c'était de lui faire prendre confiance en moi. Par contre une fois cette confiance vraiment solide, c'est là qu'il a commencé à s'ouvrir aux autres, à me faire confiance quand je lui disais qu'il pouvait passer à côté d'un cheval sans bondir, à ne plus sauter en l'air dès qu'un cheval arrivait derrière lui.
A posteriori c'est intéressant de voir l'évolution : il est passé du stade complètement terrorisé par un cheval à l'autre bout de la carrière qui faisait vraiment rien d'impressionnant, et absolument incapable de croiser un cheval (qu'il soit en piste intérieur ou extérieure), au stade intermédiaire où il acceptait de le faire si je lui demandais, mais c'était vraiment pour me faire plaisir parce que ça lui coûtait manifestement beaucoup d'efforts, puis petit à petit de moins en moins d'efforts, et le déclic réel où il a totalement arrêté d'avoir peur des autres s'est fait à partir du moment où il a pu vivre un peu dehors et avoir donc des contacts avec ses congénères(d'abord visuels, puis parfois tactiles par dessus la clôture). Mais je pense que cette dernière étape n'aurait pas pu être atteinte sans passer d'abord par une vraie mise en confiance avec moi. Je pense que sa relation avec moi lui a permis de se rendre compte qu'il pouvait avoir un leader qui ne lui fasse pas de mal, et puis d'une manière générale il a appris à prendre confiance en moi pour finalement prendre confiance en lui, il s'est rendu compte que le monde qui l'entourait n'était pas si agressant que ce qu'il croyait, et s'est apaisé, ce qui lui a permis d'aller vers les autres.
Revenir en haut Aller en bas
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18649
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Une question de domination...   Mer 4 Fév 2009 - 8:30

je trouve que c'est une bonne analyse, je suis d'accord avec toi.

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une question de domination...   Aujourd'hui à 19:17

Revenir en haut Aller en bas
 
Une question de domination...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Question ampoules de phares
» Question sur pot akrapovic
» question permis E
» question pour le black
» [Pollution] Question CO2 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aude et Etoile :: Pratiques et techniques équestres :: Autour des méthodes-
Sauter vers: