Retrouvez Aude sur son site professionnel

 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 imbéciles heureux.. éthologues malheureux...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Lun 9 Jan 2006 - 18:35

Vous connaissez cette phrase qui dit "heureux les simples d'esprit" ou encore celle qui dit "imbécile heureux"... Et bien, ces maximes, je les trouve très vraies appliquées au domaine équestre et aux savois éthologiques...
En effet, plus je plonge dans ces connaissances, plus je comprends, plus je vois à quel point ma relation avec mon bonhomme, relation que je croyais bonne, est souvent faites de conflits et de mésentente.
Avant de m'essayer à l'éthologie, j'entrais rarement en conflit ouvert avec Nedjari. J'acceptais à peu près tout, il me pardonnait énormément. Les choses ont bien changé aujourd'hui: je me rends compte de mes lacunes, de nos manques de compréhension mutuelle, de ses mauvaises humeurs, de ses refus de communiquer, de mes défauts de "justesse" à son égard, j'ai tout le temps l'impression d'être brouillon et qu'il me toise d'un air éffaré en me prenant pour une idiote, moi qui ne sait pas "parler" cheval.

C'est un peu comme si pendant des années, j'avais appris une langue et que, enfin plongée dans le pays où l'on parle cette langue, personne ne me comprenait.

Je me sens nulle, idiote et ma relation avec Nedjari s'en trouve enlaidie. Je traduis ses gestes, ses attitudes, ses regards et comme il me teste souvent et que mon autorité est sans cesse remise en question... on est souvent en conflit tous les deux. Je ne me trouve vraiment pas à la hauteur. J'en viens très sérieusement à me dire que ce cheval est trop intelligent, trop fin et donc difficile pour moi.

Je ne me posais pas ces questions avant et comme une idiote, j'étais heureuse avec Nedjari. Aujourd'hui, je ne suis plus que doutes. Mon cheval d'avant l'éthologie me manque.
Revenir en haut Aller en bas
MaM



Masculin
Nombre de messages : 1692
Localisation : BORDEAUX (33)
Date d'inscription : 10/02/2005

MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Lun 9 Jan 2006 - 18:43

s'interresser au méthode "éthologique" ne veut pas dire renier notre façon de fair d'avant ni notre relation avec cet animal
On dit pas que le cadre noir de saumur fait de l'étho, et pourtant, je pense que les personnes qui ont suivi la série de reportage dde la semaine dernier confirmeront qu'ils travaillent dans cet esprit ....
et puis si tu veux pousser si loin la réflection, un cheval n'est pas intelligent (aie, je risque encore de me faire frapper) ... ça cherche ou est son confort, c'est "tout" (sinon, ça ferait bien longtemps qu'ils aurait compris que tout les chevaux de mon club sauterais la cloture (elle est pas plus hautes que des barres qu'ils sont capable de sauter avec nous sur le dos ... alors sans nous ...)
on peut ne pas tj être en phase avec son cheval et pourtant être heureux avec (aussi bien cavaliere que partenaire équin ... et j'en ai la preuve à mon club, lol)
reprend là où tu en étais, sans te poser de question ... tu vas voir que ce que tu appris va te servir, mais il ne faut pas TOUT remettre en question d'un coup ... laisse toi le temps d'évoluer Wink
allez courage !

_________________
à ce grand cheval qui m'a tout apris,
à ce grand cheval qui m'a fait vibrer,
à ce grand cheval qui a temps donné,
je dis MERCI,
et désolé que tu n'es pu profiter d'une retraite pourtant largement mérité
Adieu fidèle destrier, Adieu compagnon...
Revenir en haut Aller en bas
Camille
Modérateur
Modérateur


Féminin
Nombre de messages : 6000
Age : 32
Localisation : St Quentin
Date d'inscription : 01/05/2005

MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Lun 9 Jan 2006 - 20:30

Citation :
On dit pas que le cadre noir de saumur fait de l'étho, et pourtant, je pense que les personnes qui ont suivi la série de reportage dde la semaine dernier confirmeront qu'ils travaillent dans cet esprit ....
Oui je confirme! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Lun 9 Jan 2006 - 20:41

J'ai suivi les reportages sur le Cadre Noir moi aussi et j'ai aussi constaté que leurs méthodes tiennent compte d'une longue observation du comportement des chevaux. L'affection que la plupart des écuyers et élèves écuyers ont pour leurs chevaux m'a beaucoup touchée aussi.

Mais je pense sincèrement, MaM qu'on ne peut plus faire comme avant une fois qu'on a compris certaines choses. Je ne peux pas ignorer ce que me dit Nedjari, mais je me sens souvent impuissante face à son exigence...
Revenir en haut Aller en bas
MaM



Masculin
Nombre de messages : 1692
Localisation : BORDEAUX (33)
Date d'inscription : 10/02/2005

MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Lun 9 Jan 2006 - 21:04

Ned a écrit:
Je ne peux pas ignorer ce que me dit Nedjari, mais je me sens souvent impuissante face à son exigence...
Bon, là, je crois que je vais réellement me faire frapper mais bon tant pis.
Faut pas tomber dans l'inverse! bien sur que je ne souhaite pas que tu oublies ce que tu as appris, mais ça doit te servir à avancer, pas à bloquer .
Faut pas retourner le pb non plus, un cheval est un cheval, et on a le "droit" de finir par se dire que "là c'est bon, tu vas arréter tes revendications et tu vas faire ce qu'on te demande"! si je puis me permettre, ça reszte un cheval, et si on veut répondre à leurs exigence ont les laisses vivre dans une pature immence et on cherche meme pas à les approcher.... à ce moment là, on sera peut être à la "hauteur" dont tu parles ... masi c'est pas le but!!
je suis pas un cavalier trés bon, et j'ai bo m'interresser à mieux communiquer avec mon cheval, je n'en reste pas ferme et par moment, je monte "sans aucun sens éthologique".
quand 24 me donnait 1 pas de reculer car je lui avais demander de reculer (à peine à la voix), mais qu'il s'arréter là, car voilà, il a obéit .. j'ai fini par lui rentrer dedant pour lui dire que ct pas un pas que je voulais, masi qu'il recule réellement ... j'ai jamais complétement réglé ce pb, et il avait bo me dire " je sais reculer pk j'en ferais plus?" et ben j'ai continué à y aller un peu de force. et il n'en est pas mort !
et puis comme l'a dit mon mono (lors de la fin du débourrage d'un cheval) "bon, il est temps que ce cheval devienne un peu plus fonctionnel !!" (cheval super, mais qui en exterieur quand il avait peur de quelque chose y faisait face et y avancer prudemment ... ça c'est l'apprentissage, mais à la fin, le but est bien qu'il continu dnas la direction meme en ayant une crainte ....

arrete de vouloir donner raison à ta jument. c'est pas parce qu'on dit qu'ils nous disent "tj la vérité" qu'il faut rien faire ...
sinon, on les mets au pré, et on arrete tous l'équitation Wink

_________________
à ce grand cheval qui m'a tout apris,
à ce grand cheval qui m'a fait vibrer,
à ce grand cheval qui a temps donné,
je dis MERCI,
et désolé que tu n'es pu profiter d'une retraite pourtant largement mérité
Adieu fidèle destrier, Adieu compagnon...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Lun 9 Jan 2006 - 21:31

Comme je ne veux pas que Marc soit le seul à se faire taper je mets mon grain de sel.

Ecouter son cheval est très important certes, s'oublier pour ne penser qu'au cheval non.

Personnellement je ne fais pas d'équitation éthologique au sens où je ne suis pas un courant donné à 100%.
Oui il y a des choses qui me plaisent dans la méthode parelli mais je n'ai pas forcément envie de tout faire. Je n'ai pas fais les 7 jeux, ni Norstar ni moi n'en sommes mortes.
Pourtant j'écoute ma juju, je l'observe.

Je fais ma toutouille entre le classique et l'étho va t on dire. C'est à dire que j'essaie d'améliorer ce qui me déplait dans le classique pur et dur mais je ne vais pas pour autant arrêter le dressage avec mors etc etc

Et finalement j'utilise mon bon sens. En lisant les livres de VSV je me suis aperçue (en extérieur en tout cas) que je n'étais pas si mauvaise que ça juste à l'instinct. Après en se documentant, on peut également s'améliorer.

Mais si c'est pour te mettre dans un état pareil non. Tu dois t'épanouir avec ton cheval, t'amuser avec lui. Ecoute le certes mais écoutes toi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Yopanne



Féminin
Nombre de messages : 3889
Age : 63
Localisation : Hauts-de-Seine
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Lun 9 Jan 2006 - 21:47

D'accord aussi avec la plupart des réponses.
j'adore ma jument, j'aime le contact mais j'aime aussi la monter.
Si j'ai choisi ces méthodes "éthologiques" c'est qu'elles correspondent à ce que je suis et à mes capacités. Je n'avais pas le niveau pour entrer en conflit avec un cheval et gagner. Donc, il fallait "négocier", manipuler.
La plupart des chevaux que je cotoie et qui ont été dressés et débourrés par les méthodes habituelles (les plus répandues actuellement) ne sont pas des chevaux malheureux. Les proprios les aiment vraiment et les soignent bien. Et pourtant nulle "éthologie" dans leur approche mais respect, oui, développement de la confiance, oui.
HS : MaM, ce n'est pas parce qu'il manque d'intelligence qu'un cheval ne saute pas la clôture de son pré mais plutôt parce qu'il n'y trouve aucun intérêt ni aucun confort ! Je connais des chevaux sauteurs de clôtures quand ils ont envie de l'herbe verte d'à côté, qu'ils veulent retrouver leur copain ou... leur box !!! (eh oui, j'ai connu une jument de sport qui faisait cela).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Lun 9 Jan 2006 - 23:40

Moi j'au eu la même reflexion aun moment, le moment difficile on on doit etre ferme et passer un cap pour etre un peu cosidéré comme un leader.
Le moment où on dit non, non, ne rentre pas dans la bulle va derrière, ou rien ne marche, ou on se sent nul. grrr

Parallèlement plus j'apprenais a observer et lire ma jument plus elle me disait des trucs, plus elle me semblait compliquée. Dire que l'année d'avant je ne faisais que des balade et que je trouvais ma jument super facile et super sage !!

Bref je me suis demandé ou est le plaisir, ou est le résultat ? ,

Et j'ai persévéré et aujourd'hui je ne regrette pas !! Je pense que t'arrives à un palier un peu dur et ingrat ou tu penses mais continue ton boulot et tu verras.

Par contre seul c'est parfois plus facile d'avoir une methode. Sinon va faire un stage en auditeur libre, ou achete toi un DVD pour te redonner des idées...

Courage !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Mar 10 Jan 2006 - 11:06

La petite déprime post fêtes de fin d'années... Ca ne rate pas, chaque année je broye du noir à cette époque. Et évidemment, ma relation avec Nedjari occupe une telle place dans ma vie que mon humeur s'y répercute directement.
Tout n'est pas parfait, mais je sais bien qu'il y a des tas de points positifs et des progrès. C'est juste que, comme tu le dis estebantao, là, je suis dans une phase de doutes.
De plus, avec le froid, la neige et le gel, Ned n'est guère sorti ailleurs qu'en paddock ces deux dernières semaines et ça ne favorise pas son calme. Et quand il est très excité comme en ce moment, la communication est difficile à établir.

Je dois en faire des tonnes pour obtenir son attention et je n'ai pas l'impression d'exister (sauf quand les carottes sont de la partie arf ).

Là où vous avez raison, c'est que je ne vois plus trop Ned comme un cheval, je lui attribue trop de sentiments "humains". Paradoxal quand on veut baser son travail sur l'éthologie équine, non?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Mar 10 Jan 2006 - 11:23

non l'humain est compliqué et le désir de vouloir bien faire nous fait douter très souvent.
Rassures toi, je pense que tout le monde a un jour connu ce sentiment.
Je doute tout le temps concernant Norstar et je culpabilise énormément.
Il est clair que l'après fête ne favorise pas l'humeur joyeuse, rajoute à ça l'hiver ... arf

Ne t'inquiète pas, ne te mets pas la pression non plus. Et profites de ton dadou sans te poser de questions.
Bon courage à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Mar 10 Jan 2006 - 11:38

C'est vraiment un cap à passer je pense... Moi l'hiver dernière c'était la cata avec taiga et là un an plus tard y'a pas mal de progrès qui me font me dire que je ne regrète pas...

Il y a des moments ou on déprime, je me souviens de moi qui me disais que je n'arriverais jamais à m'en sortir avec le carrot stick et la longe et aujourd'hui ben on s'en sert machinalement. Je me souviens de nima qui me disait : "c'est dingue je suis obligée de tout reprendre à 0, je ne savais même pas tenir un cheval en longe en fait, c'est dur" mais aujourd'hui naturellement elle tient sa jument en longe sans jamais tirer sur sa longe, cela ne lui viendrait même pas à l'esprit.

moi j'arrivais pas à travailler en liberté à 1 oeil, aujourd'hui j'obtient les mêmes choses des 2 cotés. J'arrivais pas à bosser seule en carrière, aujorud'hui taiag ne bronche plus d'etre seul ou même si un cheval sort en cours de séance du manège !!

Et tout ça ben ça prend du temps et du boulot mais finalement un jour tu te rends compte que t'as réussi. Et je suis sur que l'hiver prochain t'auras moins de mal à avoir son attention et que tu te diras : ah ben en fait fallait de la patience, du boulot et renforcer la relation !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: .   Mar 10 Jan 2006 - 12:00

Comme je te comprends, Ned !!

Pas facile de se sentir comme une débutante, avec un paquet de paramètres en plus à prendre en compte ! Estebantao a tout à fait raison, et ça m'arrive encore pour d'autres choses....
Pour moi, le plus difficile est certainement ce sentiment dont tu parles de ne pas être à la hauteur de ce cheval, avec ce paradoxe de respecter au plus près possible sa nature et donc de lui demander son avis sans cesse, tout en essayant de lui faire accepter notre présence (si peu naturelle) avec plaisir et interêt. Ca prend un peu de temps pour trouver son equilibre dans ce mélange, sans compter que l'évolution est en dent de scie, et que les doutes et questions ne sont pas loins (douloureux à accepter, parfois ! Mais pourtant, c'est bien ce choix de la remise en question que nous avons fait en nous interessant à l'étho ?)
Mais rien à regretter en revanche, je pense, parce que le cap passé, la gratification est immense. (et encore, je n'en ai vu que quelques bribes, je n'en suis pas au stade de certains ici !)
Il m'est déjà arrivé, alors que je me sentais si nulle d'être incompréhensible pour ma jument, d'envier l'espace d'1/2 seconde le cavalier d'à côté qui s'éclate avec son cheval sans se poser de question, avec ses acquis classiques qui permettent d'étouffer tout conflit (à court terme peut être...), mais il m'a suffit de regarder ce cheval éteint et qui ne s'éclatait pas du tout, lui, pour me réveiller !
Je suppose que ce doit être moins difficile pour quelqu'un qui plonge directement dans une perspective etho du cheval que pour quelqu'un qui a à remettre en question pas mal d'automatismes aquis...
En même temps, si tu en est venue à ça, c'est que tu te posais déjà des questions, non ?! (en d'autres termes, t'étais déjà fichue !! Laughing )
Aller, je nous souhaite du courage sur ce chemin qui est le bon, j'en suis sûre !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Mar 10 Jan 2006 - 21:56

Ned et Nima, je suis dans votre cas aussi!
La dernière fois que j'ai monté Nella, je m'en suis tellemend voulu de "pas bien la monter" que j'ai du descendre et j'ai pleurer pendant un bon moment, toute seule, assise par terre dans un champs....

J'ai un gros pb : je m'énerve trop vite! Par exemple quand je veux lui faire faire un petit galop, puis ensuite la passer au trot, au pas puis a l'arret, ben j'ai trop de mal a la freiner et ça m'agace qu'elle refuse de s'arreter et ducoup je tire plus fort et jen viens a me dégouter de la monte...
C'est terrible!
Avant, je montais sur un cheval et zou! au pas, au trot, au galop et je me posais pas de question "est ce que il est d'accord?, est ce que je tiens pas mes renes trop tendues?, est ce que mes ordres sont clairs?" etc...

Je suis d'accord avec toi Ned quand tu dis qu'avant l'étho, tu avais une relation plus "saine" même si c'était superficielle.... Et même si l'étho apporte bcp, je pense qu'avant de faire de l'étho, il faut d'abord avoir un bon niveau d'équitation classique.
Revenir en haut Aller en bas
Aude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 4671
Age : 28
Localisation : Toulouse (31)
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Mar 10 Jan 2006 - 22:20

c'est l'hymne de la déprime de nos cavaliers et cavalières (à chanter sur l'air de l'hymne de nos campagne de Tryo trop lol )

Bon ok avec la plupart des réponses. Moi je crois qu'il ne faut pas se prendre la tête et rester positif ! lol. Bon moi j'ai un avantage je suis blonde donc c'est plus facile mdr. Moi je vous dis ce que je fais maintenant (parce que j'y suis passée aussi à ces périodes de doutes mais je trouve cela fort intéressant de travailler sur soi) : j'ai un exo en tête, ensuite j'essaye et j'observe le comportement d'Etoile vis à vis de ce que je lui demande et comment, si ça passe ça passe si ça passe pas ça passe pas ! Et j'essaye autrement ou je reprend... De toute façon c'est en faisant des erreurs qu'on apprend et que justement on peut arriver à se corriger et à devenir équilibré si je puis dire. Il marrive des faire des conneries, ou il m'est arrivé de m'énerver (plus maintenant j'ai pris mes résolutions mdr et puis à vrai dire s'en n'en vaut pas la peine...) et ça a toujours été rattrapable. Donc vous prenez pas la tête, garder les principes de base en tête mais suivez votre feeling et votre coeur, observer votre cheval, n'hésitez pas à essayer et tant pis si vous faites des conneries, et si vous rencontrez un obstacle ne vous découragez pas, au contraire prenez ça comme une mission : il faut réussir, donc réfléchir, essayer, essayer, essayer et vous trouverez bien la solution et là vous serez fier d'avoir réussi. Moi je ne me frustre plus, je ne me décourage plus je me dis que tout est occasion d'apprendre, que je suis humaine, que je ferai encore des tonnes d'erreurs ou de maladresses mais ce n'est pas grave ! Quand à Etoile je la prend vraiment en compte, j'essaye de toujours appliquer les principes essentiels, je m'adapte un maximum, mais de toute façon si je fais mal elle me le fait savoir, on se respecte, on apprend mutuellement, c'est comme ça que ça marche, qu'on progresse et qu'on est heureuse de travailler !

Donc là aussi y a un juste milieu à trouver, un équilibre entre "je m'en fous de mon cheval je m'éclate un point c'est tout" et "ah non je vais pas faire ça, parce que c'est pas si c'est pas ça, ou encore pire parce que je n'en suis aps capable (alors ça excusez moi mais ça m'énerve quand on est négatif lol) je vais laisser mon cheval au pré pour ne pas le déranger"

Bon c'est un peu exagéré ce que je dis parfois mais c'est ce que j'ai cru comprendre malgre que ça ne fasse pas très longtemps que je fonctionne comme cela Smile

Sur ce à bientôt rester positifs et motivés, demain est un autre jour et vous avez normalement plein encore pour rattraper les erreurs vous corriger et progresser au travail comme dans votre relation ! Wink

Et surtout la perfection ne peut être atteinte, vous n'avez qu'une vie pour essayer malgré tout d'atteindre des sous palliers de cette perfection, alors ne vous posez pas trop de questions, montez sur votre licorne et envolez vous vers celle ci. (Waou que je m'épate moi même quelle phrase poétique et philosophique j'ai sorti là, celle là retenez là ! trop lol )

Bisous ! bon courage ! Aude.

_________________
Tu m'as conquis,
Sache me garder
Je te servirai
Si tu es juste et respectueux,
attentif à mon humeur
Si tu sais me parler,
mesurant ma peine
n'oubliant jamais,
que le cheval est plus
de la moitié du cavalier.


Dernière édition par le Mar 10 Jan 2006 - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aude-equitation-ethologique.jimdo.com
MaM



Masculin
Nombre de messages : 1692
Localisation : BORDEAUX (33)
Date d'inscription : 10/02/2005

MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Mar 10 Jan 2006 - 22:22

Citation :
je pense qu'avant de faire de l'étho, il faut d'abord avoir un bon niveau d'équitation classique.
je sais pas, mais pour moi, l'étho est n'est pas une displine, c'est juste poser "clairement" des principes (et avoir des exos "facile") que les grands maitre ont tj compris et appliqué ... alors je vois pas pourquoi, partant de ce constat, il faudrait un bon niveau avant de s'interresser à comprendre plus clairement ces concepts Wink
Dans mon club, on esplique à des débutants ces principes "éthologiques" mais ils (on) ont (a) le droit de faire des erreurs .. le pb se trouve, il me semble, principalement avec des chevaux travailler par un nombre trés réduit de personne (1 ou 2) et qu'on "passe" dans les mains d'un "débutant" ... là oui, le cheval va pas comprendre, et ayant apris de la réactivité et pensant que le moindre signe de l'homme est une indication, ça risque d'être dur .... mais avec des chevaux de club qui "passent entre toutes les mains", ils sont capable de s'adapter et de "ne pas réagir aux erreurs des débutant" tout en restant parfaitement sensible aux indications d'une personne d'un meilleur niveau

mais ce qui est sur, faut pas non plus se prendre constamment la tete;)

p.s: les chevaux pardonnent parfaitement, alors n'aller pas croire que ce n'est pas parce que vous ne vous êtes pas poser 5000 questions à vous demandez comment vous auriez du faire que vous êtes le diable incarné pour lui...

_________________
à ce grand cheval qui m'a tout apris,
à ce grand cheval qui m'a fait vibrer,
à ce grand cheval qui a temps donné,
je dis MERCI,
et désolé que tu n'es pu profiter d'une retraite pourtant largement mérité
Adieu fidèle destrier, Adieu compagnon...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Mer 11 Jan 2006 - 0:03

Il y a des hauts et des bas. Et souvent, des régressions avant de prochains progrès.

Ne pas oublier aussi que cette approche "éthologique" commence par ouvrir les "boîtes de pandore", de vrais sacs de noeuds à défaire un à un, pour établir les bonnes bases.

Parfois ceux qui disent qu'ils n'ont aucun problème avec leur cheval, c'est parce qu'ils n'ont pas encore eu l'occasion de le rencontrer, le problème.
Il se peut qu'il ne fasse jamais surface, mais sera peut-être à l'origine d'un blocage quelque part sur un mouvement qu'on n'arrive pas à parfaire par exemple.

Si ton cheval s'exprime maintenant, c'est normal : tu établis une communication bilatérale dans son langage, c'est normal qu'il dise ce qu'il pense maintenant qu'il sait que tu l'entends ou que tu essayes. On comprend pas encore toujours tout, mais on est sur la bonne voie.
Allez, reste dans le train, y va pas faire grève très longtemps Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Mer 11 Jan 2006 - 21:15

Ben oui, tout ce que vous dites est très juste...
Mais parfois (svt même), j'ai l'impression que ma jument n'est pas satisfaite de sa maitresse, qu'elle était mieux avant, dans son pré, avec sa demie soeur qu'elle n'avait jamais quitté, et avec la dame qui la montait "bien"....

De plus ma jument estde moins en moins bien a monter, et je sais que c'est de ma faute (elle s'arrete mal, elle tourne mal etc...)
Revenir en haut Aller en bas
Yopanne



Féminin
Nombre de messages : 3889
Age : 63
Localisation : Hauts-de-Seine
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Mer 11 Jan 2006 - 23:09

Je crois Anaïs que le regret est un sentiment uniquement humain. Cesse de te culpabiliser parce que tu ne te trouves pas parfaite !
Pourquoi ta jument serait-elle mal avec toi ? Tu ne lui donnes pas à manger ? Elle reste enfermée ? Tu la frappes injustement ? Elle n'est pas en sécurité ? Elle est en situation d'isolement sensoriel ?
Tes projets, tes demandes sont-elles claires ? Pour toi déjà. C'est vrai que lorsqu'on est en relation avec un être vivant, on doit sans cesse se remettre en question mais pas culpabiliser, ne pas abandonner ! Si on ne réussit pas, on doit se demander ce qui ne va pas. Est-ce que le projet est pour le moment trop ambitieux et le cheval n'a pas encore les capacités physiques ou mentales d'y répondre ? Est-ce que simplement la demande n'était pas assez bien précisée ou faite ?... Parfois, pour "débloquer" une situation, il suffit de pas grand chose : un regard, une posture, une exigence, un timing...
C'est un challenge perpétuel, un problème sans solution finale, c'est ce qui fait que nous aimons nos chevaux et travailler avec eux. Nous aimons cette difficulté. Nous sommes tous capables de réussir un certain nombre de choses. Il faut en être persuadés et continuer à chercher la solution au problème actuel tout en sachant que cela n'est qu'une étape et qu'un autre problème nous sera posé.
Ce qui est fait est fait. Le regretter c'est se complaire dans un certain misérabilisme, du masochisme facile. Assumer est plus difficile mais permet de progresser. Et puis, c'est ça la vie : assumer ses choix ou son "destin".
Revenir en haut Aller en bas
vsv



Nombre de messages : 356
Localisation : Ain
Date d'inscription : 02/09/2005

MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Jeu 12 Jan 2006 - 8:24

Anaïs, si ta jument te donne l'impression de régresser, ce n'est effectivement pas normal. Il ne faut surtout pas te décourager, mais plutôt essayer de comprendre où ça coince dans ta façon de faire, en t'intéressant de plus près à la nature ou au timing des récompenses. Le renforcement négatif (relâchement des pressions) n'est pas suffisant.
Est-ce que tu te sers de la voix ("c'est bien" et "non")? Est-ce que tu lui donnes des friandises pour la récompenser? Je sais que c'est mal vu du PNH, mais ça rend les chevaux heureux de travailler.
Il y a plein d'articles sur ces deux sujets sur mon site.
www.saintvaulry.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saintvaulry.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Jeu 12 Jan 2006 - 15:24

Véronique, bien que ton message s'adresse à Anaïs et non pas à moi, j'aimerais te poser une question: j'ai souvent recours aux friandises avec Ned, c'est le seul artifice qui fait qu'il s'intéresse à moi. Mais justement, son intérêt n'est qu'artificiel.
Alors, dois-je chercher une autre façon d'être intéressante ou dois-je continuer avec ses friandises...?
Je suis en pleine relecture de ton premier ouvrage pour parvenir à mieux le comprendre et à essayer de voir là où je pourrais ne pas être claire... Tu n'aurais pas un petit voyage planifié en Belgique? Smile On peut rêver, non?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Jeu 12 Jan 2006 - 18:15

ça me rassure de lire tout ça... je me sens bien moins seule.
Effectivement je me pose des tas de question... Et il y a des moments, ou j'ai presque l'impression d'être nulle et de brutaliser mon cheval, bien loin de l'étho ou en effleurant la fesse du cheval, il doit tourner...
Pourtant, je sens que mon cheval est bien, à l'écoute, motivé (euh, je ne suis pas très friandise, mon cheval me mangeant les poches et ne respectant plus trop mes demandes au sens propre lorsque je lui en donne un peu).
J'ai face à moi un Mutant de 900 kg, débourré à 5 ans, qui n'avait jamais vu un homme. On a appris à se connaitre, mais je fonctionne uniquement au feeling, et je peux dire comme Norstar, puisqu'en lisant VSV (communiquer... + cheval d'extérieur), je me suis apperçu que mon feeling m'emmenait au bon endroit.
Sauf que je suis ferme, parfois je m'énerve, parfois je passe en phase 4, parce que devant moi se trouve un machin ingérable, et qu'il se fou de ma tronche royalement...

Que ce soit dans mon apprentissage du cheval ou dans mes études (que j'ai aussi faite dans le cheval), j'ai été conditionné classique... J'ai des réflexes classique, je pense classique, j'aime la vrai monte classique des pros (pas des mecs qui tirent sur la bouche du cheval... non, ceux qui sont fins et qui sont complices avec leur animal)...
J'ai vu différentes méthodes et j'en ai fait ma sauce... Bien? pas bien? je ne sais pas... mais j'essaie d'être en harmonie avec mon cheval, et ça a l'air de fonctionner...

En étho, souvent quand je viens lire vos témoignages, j'ai parfois l'impression qu'il se joue une mini-guerre et un mini-jugement envers les autres. Il faut convaincre les gens à l'étho, proner le side ou la monte en licol, éviter la cravache, le mors, faire du free-machin...
Et quand je vais voir dadou, que je lui mets la selle, le filet, que je pars avec le stick de dressage, ben je me sens nulle. Quand je gueule car il ne lève pas le pied, ou que je lui toc le bout du nez avec le stick, ou qu'il ne vient pas quand j'arrive au pré... Je m'intéroge...
Pas envie de remettre ce que je fais en question ou étho trop compliqué? ou étho dans l'âme et bidouillage...? Je ne sais pas... Je sais que quand je dis Donne à mon cheval, il me file son pied, et quand je dis "Tourne", il bouge... Parfois, il m'embarque ou lève la tête, bouche grande ouverte, et je me sens nulle, bien loin du free-chose...
J'aimais l'étho parce que j'avais l'impression que c'était plus ouvert que les autres systèmes... Je ne sais pas... Mon instructeur me donnait une méthode, mais préférait que je fasse celle de mon feeling...

Je ne sais pas, si, finalement, j'ai envie de tout comprendre... Je crois que ça me demande un gros effort de tout remettre en cause, et finalement, le porc épic, je ne l'ai pas fait, et dadou bouge à la voix...

Bref, j'ai pas mal d'intérrogation, j'avoue ne plus savoir quoi penser....

Merci de m'avoir lu... en espérant n'avoir pas fait un hors sujet Wink
Revenir en haut Aller en bas
vsv



Nombre de messages : 356
Localisation : Ain
Date d'inscription : 02/09/2005

MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Jeu 12 Jan 2006 - 19:02

Pour Ned : en principe, si tu doses correctement tes friandises (extinction aléatoire, relais de la voix), ton cheval apprend le goût du travail bien fait sans te prendre pour un distributeur.
Mais l'équitation, c'est un peu artificiel, de toute façon. La plupart des chevaux ne la réclament que si elle fait partie de leur routine, que le pré est trop petit, qu'ils n'ont pas de vrai pote... Ils ne savent pas que c'est donnant-donnant (je te fais vivre, tu m'apportes un loisir. C'est pourtant comme ça que ça marche, et si on les respecte, il n'y a pas lieu d'avoir honte...

Pour le reste, étho ou pas, ce qui compte, c'est de s'auto-contrôler sans cesse: j'obtiens facilement (puis-je faire mieux?), j'obtiens difficilement (qu'est-ce qui cloche?), je n'obtiens pas (chercher l'erreur). C'est vrai que ça peut valoir le coup de trouver un observateur extérieur pour retrouver les rails plus facilement et progresser. Mais les cavaliers sont des gens qui aiment plutôt travailler perso. Bon!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saintvaulry.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Jeu 12 Jan 2006 - 20:58

Merci Yopanne! tu me remontes bien le moral!!

De plus, j'ai trouver une petite carrière a proximité de Nella et j'ai fais connaissance des proprio il y a quelques temps, et la denrière fois ils m'ont dit que je pouvais venir quand je voulais Smile

VSV: J'utilise beaucoup la voix avec Nella, peut etre trop même, au début, elle s'arreter bien quand je disais "hooolaa" et maintenant elle s'en fou, c'est ça qui m'énerve en fait....
Mais je la récompense souvent, je lui parle beaucoup en faisant attention a l'intonation, pour qu'elle comprenne bien mon état d'esprit.
Je luidonne des friandises aussi, surtout au travail en liberté! Quand je la monte, je dois lui en donner maxi 5 par heure lol alors qu'a pied je lui en donne tous les 2 ou 3 exo réussis.

Donc voila, je pense que mon principal problème, c'est que je veux faire un truc, sans savoir comment y parvenir, je place mes aides et me dis "je vais voir ce que ça donne" et comme ça marche pas, ça me décourage...
Mais il faudrait que je prenne des cours avec Nella quand même... Mais c'est impossible
Revenir en haut Aller en bas
vsv



Nombre de messages : 356
Localisation : Ain
Date d'inscription : 02/09/2005

MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Jeu 12 Jan 2006 - 21:06

c'est vrai qu'il vaut mieux ne rien demander si on n'a pas un projet précis : savoir quel petit début de mouvement on attend, savoir comment renforcer sa demande si elle ne donne pas de réaction, savoir la prolonger si le cheval se trompe et donne une mauvaise réponse. Il faut travailler sur sa LOGIQUE. Et le cheval devient régulier et bienveillant, parce qu'il y comprend quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saintvaulry.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Jeu 12 Jan 2006 - 21:38

oui sûr! Mais deja pour demander un exercice et le réussir, il faut un minimumde base (placer bien ses aides et tout) tant moi je les places pas bien!
J'ai problème, par exemple, pour faire une épaule en dedant vers la gauche, je décale ma jambe droite vers larrière et jetend ma rene gauche, ben ça marche pas, donc ça doit pas etre ça, mais je sais pas ce que c'est.... que des trucs dans le genre arf arf
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: imbéciles heureux.. éthologues malheureux...   Aujourd'hui à 5:57

Revenir en haut Aller en bas
 
imbéciles heureux.. éthologues malheureux...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» booster 3.2 S de coiffeur... "flamby"
» COUP DE GUEULE CONTRE LES IMBECILES!!!!!!
» comment savoir si son cheval est heureux???
» Peut-être un joli poilu à rendre heureux ...
» Bientôt Rtiste et j'en suis heureux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aude et Etoile :: Pratiques et techniques équestres :: Autour des méthodes-
Sauter vers: