Retrouvez Aude sur son site professionnel

 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Education et conditionnement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Education et conditionnement   Mer 23 Fév 2005 - 18:23

Le mot est lâché.
Conditionnement. Amener des automatismes, pourrait on dire...
Créer des boutons qui engendrent chez le cheval des réflexes permettant de le contrôler ou du moins d'entrer en communication avec lui.

L'objectif de départ est celui qui reste la ligne conductrice est d'éduquer le cheval, animal si attrayant pour l'homme si différent. Il faut que ses deux individus entrent en communication et que le cheval accepte le leadership de l'homme.

L'homme peut il arriver à ce résultat sans conditionnement?
Eduquer est il différent de conditionner?
Si je regarde l'humain, j'ai l'impression que dès l'enfance, je pourrais dire dès la naissance, tout n'est que conditionnement. Ca commence par le fait de nous apprendre à nous inhiber, à respecter des conventions, contrats, à nous contrôler. Et ceux qui n'y parviennent pas son rejetés par la société qui les enferme en général loin de la population.

Pensant que le conditionnement est (un mal) nécessaire, on voit partout fleurir des méthodes pour engendrer des réflexes acquis (et donc non pas naturels) chez le cheval. Faut il s'en réjouir ou au contraire les rejeter en bloc? Et s'il faut faire le tri, comment l'opérer pour le bien de tous?
Et finalement tout cela ne nous conditionne t il pas à conditionner le cheval et tout être vivant? A quel point sommes nous conditionnés?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Mer 23 Fév 2005 - 18:48

Naturellement, le cheval cède à une pression physique... Sam Powell prend pour expliquer cela l'image d'un troupeau en fuite qui doit passer dans un canyon... Peu de place, donc les chevaux se bousculent, si l'un d'eux cède à la pression, il doit alors s'écarter, laisser les autres passer, et être le premier à être mangé. Donc naturellement, autant un cheval cède à une pression mentale (menace du dominant), autant il va contre une pression physique.

Or, pour monter, on n'utilise dans un premier temps que des pressions physiques (à moins de monter avec un stick) : jambes, mains... Même le poids du corps, qui va se fermer d'un côté et pousser de l'autre.

Donc on doit apprendre à un moment donné à un cheval à céder à une pression physique. Cela ne parait pas "barbare", ou "traumatisant", puisque c'est fait dès le jeune âge en apprenant au cheval à céder à la pression du licol, et pourtant cela va contre l'instinct du cheval. En demandant au cheval d'avoir quelqu'un sur son dos, on va contre sa nature, c'est tout sauf naturel pour lui...

Donc je ne sais pas s'il faut appeler ça éducation, apprentissage, conditionnement, lobotomisation ou autre, mais à partir du moment où on demande au cheval de mener une vie de monture, et non de cheval sauvage, alors il faut modifier son comportement naturel, et lui demander d'acquérir des réflexes contraires à ceux qu'il aurait s'il était dans la nature.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Mer 23 Fév 2005 - 19:25

Pour moi le conditionnement est présent....
TOUT LE TEMPS

Quoi que l'on fasse, on conditionne le cheval (meme en general)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Mer 23 Fév 2005 - 20:35

ta question contient sa réponse....sans conditionnement pas de société , pas d'animaux domestiques .
L'évolution n'est-elle pas une forme de conditionnement ? chaque forme de vie s'adapte et s'autoconditionne pour mieux survivre ...
Je ne vois pas comment on pourrait obtenir quelque chose d'un animal sans conditionnement (sinon par la force) ; imaginons que demain nous nous mettions à parler réellement cheval fumeur ben s'il nous dit non moi je ne te porte pas , il faudra le conditionner comme un humain , en le payant , le réduisant en esclavage ou faisant de la politique avec lui ...
Ca ne veut pas dire qu'on ne puisse pas dépasser le conditionnement pour enrichir la relation !
Revenir en haut Aller en bas
MaM



Masculin
Nombre de messages : 1692
Localisation : BORDEAUX (33)
Date d'inscription : 10/02/2005

MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Mer 23 Fév 2005 - 20:50

et oui, bizarremetn, tout ce que je viens de lire dans ce post, c'est ce que je dis quand je parle d'étho ... lol
tout est conditionnement, et le pincipe de céder à la pression est exelent .. je vais le compléter en montrant comme de nature un cheval va contre le contact.. quand on marque au fer rouge un cheval, on pense qu'il faut l'enfermé, le tenir super fort.. en réalité, non .. mon mono m'a raconté que ct "super " facile: au moment ou on applique le fer, le cheval s'appuye contre celui ci ... jusqu'a ce qu'il sente que ça brule .... masi c'est trop tard ....
tout est conditionnement, mais vaut-il mieux le contionné à être mieux avec nous que de s'opposé à nous? ... dans le premier cas, je sous entend l'éthologie, dans le second, on le "casse" par le physique, car on ne travail pas son mental (manipulation)
mais pour rejoindre mon cours de philo (mdr, je hais ça pourtant), l'homme est un être de culture ... tout notre comportement, nos gout, sont contionné par notre environnement ... on fait la meme chose avec les animaux domestiques ... mais la question que je me pose, c'est que durant l'éducation du poulain par le groupe (de chevaux) n'y a-t-il pas contionnement aussi? certe, nous, nous le poussons à "l'extreme", mais c'est logique . on ne lui demande pas quelque chose qui fait partie de sa nature ...

_________________
à ce grand cheval qui m'a tout apris,
à ce grand cheval qui m'a fait vibrer,
à ce grand cheval qui a temps donné,
je dis MERCI,
et désolé que tu n'es pu profiter d'une retraite pourtant largement mérité
Adieu fidèle destrier, Adieu compagnon...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Mer 23 Fév 2005 - 21:15

PM -> Que veux tu dire par dépasser le conditionnement pour enrichir la relation?
(je me demande si on n'a pas le setinement de progresser car tout simplement le cheval se complait dans les nouvelles habitudes bien rodées que nous lui avons données comme il se complairait dans n'importe quelle autre)

MaM -> je trouve intéressant ton idée de conditionnement au sein du troupeau. Tu as des exemples?

Donc, vous semblez tous dire que l'éducation est du conditionnement, n'est que?
Aussi pour dire que l'éthologie est une éducation par ce conditionnement qui se différencie des autres éducations par la force.
Mais, je me demande toujours si au sein des différents courants éthologiques, chuchoteurs ou autre, il n'existe pas des difrérences de conditionnement, des qui seraient mieux que d'autres ou moins nuisibles.

Je me souviens avoir étudier par exemple que pour l'homme, on avait fait l'expérience avec de jeunes écoliers de mettre sous leurs oreillers des dictaphones qui permettaient de passer les leçons en boucle pendant qu'ils dormaient. Le lendemain, on interrogeait ces jeunes élèves. Si on posait une question, pas de réponse. MAis si on commençait une phrase qu'ils avaient écouté pendant la nuit, ils la poursuivaient.
Ce n'est donc pas un conditionnement efficace. D'ailleurs, il n'apporte rien au niveau de l'intelligence.
Pouvons nous donc "classer" ou du moins distinguer les différents types de conditionnement en équitation?
Et le conditionnement rend il le cheval plus intelligent?
Modifie t il son mental? Ou autre chose?

Je repense aux poulains qui quand ils naissent, ils se lèvent instinctivement très rapidement, trouvent les mamelles, suivent leur mère, sont très proches d'elle, ne la perdent pas des yeux, ont peur de ce qui est étranger. L'instinct est il un conditionnement inné? Ou est ce autre chose?
Revenir en haut Aller en bas
MaM



Masculin
Nombre de messages : 1692
Localisation : BORDEAUX (33)
Date d'inscription : 10/02/2005

MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Mer 23 Fév 2005 - 21:48

oui, je pense que l'on peut classer les diférents courants étholgique au niveau du contionnement .... ce qui se servent de la personnalité du cheval, et ce qui instaure un "nouveau systeme" (inserre une disquette avec window dessus Wink ) qui là, modifie radicalement, me semble-t-il, la façon de penser du cheval
déf de conditionner: fait de susciter par l'éducation ou la publicité un comportement réflexe, des réactions prévisibles.... mais je pense que nous avons (et moi en grand partie, lol) un peu trop élargie le sujet ... ne voulons nous pas plutot parler du contionnement qui modifie pronfondément ses réactions? nous suivre joyeusement en liberté alors qu'il y a quelque mois, il serait allé brouté ...
il me semble que en grande partie, l'éthologie travaille beaucoup plus sur le psycologique du cheval... au lieu d'imposer à la masse une contrainte qui "conditionne" (c'est tout de meme le bon terme) l'esprit, nous (enfin ceux qui pratique l'éthologie) essayeons d'imposer notre avis à son esprit ... et du coup, la masse suit .... je sais pas si je suis compréhensible ... enfin c'est juste une idée .....
pour les exmples, j'y ai pas réfléchie, lol .. mais par exemple le join up qui est me semble t-il une réponse à un poulain qui casse les censuré ... et qui du coup ce calme
bon, là, mon raisonnement est surement faut, car mon cours de philo dit que les animaux ne pensent pas ... alors qu'un texte d'un philosophe du livre dit que oui (ça les fait parler, lol)... je sais meme plus pk j'ai marqué cette phrase... fumeur

_________________
à ce grand cheval qui m'a tout apris,
à ce grand cheval qui m'a fait vibrer,
à ce grand cheval qui a temps donné,
je dis MERCI,
et désolé que tu n'es pu profiter d'une retraite pourtant largement mérité
Adieu fidèle destrier, Adieu compagnon...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Jeu 24 Fév 2005 - 13:06

Pour moi ce n'est pas le conditionnement qui compte mais ce à quoi on conditionne et jusqu'à quel point : entre le cheval désensibilisé qui est sécurisant en promenade et le "robotisé" qui se cassera la figure pour obéir au cavalier , il y a la différence entre sujétion abêtissante et autonomie courageuse ; les numéros de cirque ne rendent pas un cheval plus intelligent ; un conditionnement leur apprenant à gérer leur corps en tout terrain oui car ils vont l'utiliser et aller plus loin d'eux-mêmes , c'est comme de donner aux élèves la méthode d'apprentissage ou de recherche plutôt que de leur farcir la tête avec des données formatées ; je pense que le conditionnement doit être un outil , une base , un point de départ pour se retrouver sur le fameux chemin ensemble au même moment , après , une fois débarrassé des peurs , de l'emprise trop forte de l'inné , le cheval peut être disponible pour une recherche en commun avec nous ; on ressent cela avec des chevaux assez âgés , qui ont été respectés et bien conditionnés , on voit parfois qu'ils agissent contre le conditionnement reçu parce que la réflexion leur dit que ce n'est pas judicieux ; quand ces chevaux refusent d'obéir il faut s'interroger prudemment , ils ont souvent une bonne raison .

Quand je parlais d'évolution ,je voulais dire que l'inné résulte de conditionnements acquis par les espèces dans un but de survie ce qui rejoint l'idée de Mam ; il serait intéressant de réfléchir afin de voir s'il y a autre chose que de l'inné dans l'éducation du poulain par les siens (par ex hiérarchie)

Il serait aussi intéressant de voir si les chevaux réfractaires au conditionnement le sont parce que l'inné est plus ancré en eux ou parce qu'ils sont plus intelligents .

Je pense donc que le conditionnement est bon ou mauvais pour l'intelligence selon le but qu'il poursuit .

Mam: il y a autant d'opinions que de philosophes concernant tous les sujets , c'est ça qui est intéressant , c'est moins le contenu de leur pensée que la démarche par laquelle ils y parviennent , en vous faisant étudier la philo on conditionne votre cerveau à comprendre les démarches intellectuelles des autres et à créer les vôtres , alors FORCE-TOI si tu veux avoir un cerveau bien conditionné scratch
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Jeu 24 Fév 2005 - 13:15

Citation :
il me semble que en grande partie, l'éthologie travaille beaucoup plus sur le psycologique du cheval... au lieu d'imposer à la masse une contrainte qui "conditionne" (c'est tout de meme le bon terme) l'esprit, nous (enfin ceux qui pratique l'éthologie) essayeons d'imposer notre avis à son esprit ... et du coup, la masse suit .... je sais pas si je suis compréhensible ... enfin c'est juste une idée .....

je pense plutôt que nous agissons sur les deux en même temps ; avant on séparait le corps et l'esprit et on travaillait sur l'un ou sur l'autre , la nouvelle approche considère le cheval dans son intégrité physique et psychique ; ainsi quand tu fais bouger de là selon un code basé sur l'éthologie , tu parles à la fois au corps et au mental , c'est pour ça que ça fonctionne bien ; pour l'humain aussi la tendance actuelle va dans ce sens , on commence à s'extirper de l'homme découpé en physiologique /psychologique/social/éduqué etc...pour se tourner (par ex en thérapie) vers l'être global .
Il n'est pas surprenant de retrouver ce principe avec les chevaux (ou les chiens etc...) il était dans l'air du temps .
Revenir en haut Aller en bas
MaM



Masculin
Nombre de messages : 1692
Localisation : BORDEAUX (33)
Date d'inscription : 10/02/2005

MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Jeu 24 Fév 2005 - 13:38

j'ai bien capté que la philo, ce qui était important, ct la démarche ... mais mon pb, c'est que je sais pas m'exprimé (donc pas doué dans ce genre de compo) mais il me semble que j'ai tj réfléchie (ça doit venir de mon éducation) et non avaler ce qu'on me dis .. je pense être quelqu'un d'ouvert, qui a envi de se faire une opinion sur beaucoup de chose, mais surtout ne pas suivre la masse ... ni m'opposer à tout ....
mon pb en philo, c'est que par moment, dans les cours, ils vont bien trop loin ... ou tourne en rond pour quelque chose qui me semblait logique depuis le début (dernierement, plus d'une pages doubles pour dire que ce qu'on avait écrit, ça n'allait pas ..... alors que dés le départ, j'avias remarqué les faiblesse de cette thése .... lol
en fiat, je pense uqe j'aime pas la philo, car j'y vois rien de plus que ce que je fais déjà ... pas tout le temps, lol . masi souvent (oups, dsl, ça n'a plus rien avoir avec le post Embarassed

_________________
à ce grand cheval qui m'a tout apris,
à ce grand cheval qui m'a fait vibrer,
à ce grand cheval qui a temps donné,
je dis MERCI,
et désolé que tu n'es pu profiter d'une retraite pourtant largement mérité
Adieu fidèle destrier, Adieu compagnon...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Jeu 24 Fév 2005 - 14:26

Ne rougis pas Mam, cette conversation est intéressante.
Bizarrement, je te rejoins pour la philo.
J'en parlais avec Aude.
Cependant, j'aime bien la philo. J'amais bien écouter mon prof. Mais pour moi, ça ne s'apprend pas. Je pense aussi que je réflechissais déjà à pas mal de choses. Il y a un point surlequel j'ai été en désaccord avec ce prof:
Pourquoi aime-t-on l'art?
...
Lui après nous avoir laissé chercher sans trouver:
parce que c'est beau.
Désolée, mais je n'aime pas bon nombre des oeuves de personnages pourtant célèbres. Certainement que c'est mon inconscient qui m'en empêche lol.
Pour en revenir à ce que je trouve de commun, c'est que je n'ai jamais travaillé cette matière. Quand j'avais une dissertation à faire pour le jour. Je me levais à 3h du matin à peu près, je prenais ma plume la tête dans le brouillard et j'écrivais. Je finissais parfois d'écrire dans le bus. Au final j'avais entre 13 et 15 alors que d'autres bossaient très sérieusement et tournaient autour de la moyenne! lol

Pour en revenir aux propos de petit matin. Effectivement en prend plus les individus dans leur globalité. Je pense que nos connaissances ont progressé sur les liens entre psychisme et physique.
Pour moi psychisme, social, éduqué sont liés. Un être socialisé a appris les codes de la société et en a fait siens. Il a l'identité de la société.
Un être éduqué a appris les usages et les respecte.
Tout cela demande une action sur son psychisme car finalement on modifie sa personalité.

Tu distingues sujétion abêtissante et autonomie courageuse. J'ai toutefois du mal à concrétiser cette différence.

Si je prends l'exemple du cheval qu'on va chercher à désensibiliser à différents objets en augmentant son autonomie. En fait, on lui amène l'objet dans son environnement pour qu'il s'autodésensibilise. On peut parfois influencer en imitant un congénère curieux et calme. Le cheval peureux au début finira par venir voir de lui-même ces nouveaux objets. Sa nature primitive ne sera plus. Mais le jour où il se trouve en présence d'un objet dangereux, comme un fil électrique, il va s'en saisir er se griller aïe. Bon, c'est une situation extrême. Mais je pense que dans cette désensibilisation où on laisse l'autonomie courageuse, on crée des automatismes, un conditionnement sur lequel le cheval ne réflechira plus.
Nous n'avons pas peur de grand chose. Et j'ai l'impression que les chevaux deviennent comme nous ce qui les place dans des situations périlleuses. J'ai une multitude d'exemples où un cheval m'a suivi tellement loin alors que je lui laissais cette autonomie et qu'on sait retrouver dans une situation négative. Mais peut être est ce que j'interprete mal.

Je comprends mieux ton exemple sur l'enseignement. Ayant fait fac éco, on m'a appris, n'est ce pas Aude, MV=PT... je ne comprenais pas pourquoi. M = masse monétaire V= vitesse de circulation P = Prix T = nombre de transactions. Si V et T constants, si M augmente alors T aussi. Il m'a fallu un an pour comprendre!

Et quand tu dis que le conditionnement doit être un outil pour se retrouver sur le même chemin ensemble, je repense à ses chevaux qui sont des éponges à émotion. Est ce moi qui me trompe? Mais tous les chevaux que j'ai connu ont fini par me ressembler. Le cheval prend nos émotions et nos habitudes. Alors, même quand on conditionne plus consciemment, n'y a t il pas conditionnement inconscient?

Divine avec l'âge ne me suivra plus partout car je me suis déjà trompée avec elle. Elle a appris à ses dépends qu'il ne fallait pas me suivre partout. Mais je ne l'avais pas conditionnée à ce qu'elle me suive partout... du moins pas consciemment.

A propos d'inné du poulain. J'ai un exemple qui m'a surpris. Perle avait quelques heures. Je la sors au pré Divine suivant. Là, je remets la barrière et le jus. Perle s'avançait en direction des fils. De suite, Divine s'est mise entre elle et les fils essayant doucement de la diriger de l'autre côté. Je n'ai pas tout de suite compris et ai été bluffée par la rapiditié à laquelle elle y a pensé. Elle s'est mise à la place de Perle et s'est doutée qu'elle aurait mal? La clôture électrique, ce n'est pas de l'inné. C'est de l'acquis par l'expérience que y toucher procure des chataignes. Elle a eu quand même ce réflexe de pousser Perle. Perle n'a pas compris et a quand même reçu une chataigne, Divine n'étant pas allée jusqu'à se coller contre la clôture pour l'empêcher.
Ensuite, le snapping est inné. C'est aussi impressionnant de voir combien ça influence les adultes. Ce qui est drôle c'est que chez moi, Perle, a bientôt 2 ans continue à le faire, et en fait fi lorsque Quorail marque sa soumission, elle le menace, le mord. Ceci dit, lui aussi n'est pas tendre avec elle et la fait bouger de là.

Pour les chevaux plus réfractaires au conditionnement, ne seraient ce pas des chevaux plus dominants, qui se sentent plus la responsaibilité du troupeau. Mais ils sont aussi plus intelligents je crois.

Je vais arrrêter là car mon cervau s'embrouille...

fumeur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Jeu 24 Fév 2005 - 16:42

l'exemple de la clôture c'est Divine qui transmet son conditionnement à son poulain pour sa sauvegarde (on peut dire que la châtaigne conditionne le cheval à s'écarter?) .
Quand Jam est née , sa mère vivait au pré avec Rohaïa et Djahila ; le premier jour déjà Jam se lance au galop vers la clôture : Jouvence a juste henni pendant que les deux autres s'interposaient entre la clôture et lapouliche puis la redirigeaient vers sa mère ; et ça a été ainsi jusqu'au sevrage : Jouvence allaitait et puis basta , les deux autres surveillaient et pouponnaient ... Very Happy division du travail chez les équidés ça existe :wink:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Jeu 24 Fév 2005 - 17:23

D'ac pour la division des tâches.
Divine ne fait qu'allaiter. Mais elle ne supporte pas la séparation.
Middle et Perle jouent et papouillent avec Quorail.
Mais surtout Perle n'hésite pas à mordre.
En revanche, je n'ai jamais vu l'un deux empêcher Quorail d'aller dans la clôture!
De toute façon, les premires temps, ils n'ont même pas le droit d'approcher!
Revenir en haut Aller en bas
MaM



Masculin
Nombre de messages : 1692
Localisation : BORDEAUX (33)
Date d'inscription : 10/02/2005

MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Jeu 24 Fév 2005 - 22:38

pk en bossant j'ai pas la moyenne à mes controles de philo???????... c'est pas juste ! ! ! :s .... ptdr
et me parle pas de l'art .... pitié! ! pas ça! !! ... mdr

par contre, rassure moi ... l'égalité que tu as mis un an à comprendre, ça dat epas de la fac????? mdr .... car là, on peut parler de math ! !! (ptdr, je suis en spé math Smile )
sinon, dak avec le reste, lol (merci pour l'exmple du fil électrique ... il est mieux que le mien ,lol

_________________
à ce grand cheval qui m'a tout apris,
à ce grand cheval qui m'a fait vibrer,
à ce grand cheval qui a temps donné,
je dis MERCI,
et désolé que tu n'es pu profiter d'une retraite pourtant largement mérité
Adieu fidèle destrier, Adieu compagnon...
Revenir en haut Aller en bas
Aude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 4671
Age : 28
Localisation : Toulouse (31)
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Ven 25 Fév 2005 - 9:00

Bon je vois que j'arrive un peu tard, vous avez déjà beaucoup réfléchit là dessus et mon neurone n'est pas de taille à rivaliser tire langue

C'est quoi ça CDN : MV=PT ??? J'ai jamais vu ça moi lol ! Sérieux on l'a pas vu... Bon à vrai dire de toute façon... M'en fiche un peu (bcp ?)... Moi sérieux l'éco ça me gonfle à peine Wink lol. J'espère que la socio ça sera mieux parce que là... 'Fin bref.

Bon je vous laisse à vos réflexions car vous avez déjà repris ce que j'aurai dit Wink. Bisous. Aude.
Revenir en haut Aller en bas
http://aude-equitation-ethologique.jimdo.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Ven 25 Fév 2005 - 9:01

Si l'exemple de l'égalité date de la fac DEUG1 mais j'ai des élèves qui le voient aussi en TES.
Alors je leur explique plutôt qu'ils apprennent une formule bêtement.

Pour l'anecdote j'avais un prof, doyen de la fac, qui disait de l'évolution des élèves:
au début de sa carrière: ils se levaient, écoutaient sérieusement et n'écrivaient que les propos pertinents
ensuite: ils ne se levaient plus mais écrivaient toujours ces propos pertinents
maintenant: ils ne se lèvent plus et écrivent tout mot à mot ce que le prof dit y compris "bonjour!" MDR.
Nous avons été conditionnés à tout écrire sans restriction!

Autre exemple, dans un cours d'histoire le prof parle de [sanseur] en ortho.
Moi et d'autres comprenons cent soeurs sans comprendre ce qu'elles venaient faire là. D'autres comprennent des censeurs. Et le prof de nous dire après l'exam que ce n'est pas malin d'avoir recopié sur les autres des fautes d'othographe!
Et ça m'embêtait lorsque j'apprennais cette histoire de soeurs!
Revenir en haut Aller en bas
MaM



Masculin
Nombre de messages : 1692
Localisation : BORDEAUX (33)
Date d'inscription : 10/02/2005

MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Ven 25 Fév 2005 - 12:24

répondre, lol, c'est clair que l'on copie tout maintenant ... meme quand on comprend pas ... (et surtout quand on comprend pas)
çà me faire rire ton égalité, car il me semble qu'en seconde, je l'aurais déjà compris (enfin je parle pas de ce que représente les lettres, mais que si il y en a une de fixé de chaque coté, si l'une des 2 autres restante augmente, la derniere augment ... c'est comme si tu dis que si tu as les deux du pmeme coté fixé, si l'une des deux autres augmente, l'autre diminu .... mais bon, j'ai peut être trop tj aimé les maths (et je parle de plus en plus français ... j'arrive meme plus à me relire ....)

_________________
à ce grand cheval qui m'a tout apris,
à ce grand cheval qui m'a fait vibrer,
à ce grand cheval qui a temps donné,
je dis MERCI,
et désolé que tu n'es pu profiter d'une retraite pourtant largement mérité
Adieu fidèle destrier, Adieu compagnon...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Ven 25 Fév 2005 - 13:04

MaM, tu raisonnes mathématiquement.
Bien sûr que j'ai compris le fonctionnement matghématiques MDR! Quand même!
Mais ce que je ne comprenais pas c'était la logique, ce que ça amenait.
Ben oui, si la banque centrale européenne décide d'augmenter la masse monétaire en circulation sans qu'il n'y ait augmentation de la production ou du nombre de transactions, alors ça se traduira par de l'inflation. L'inflation est mauvaise, pénalise le commerce intérieur, amène une balance commerciale déficitaire. Le pays doit de l'argent. Il y a une moindre demande vers les entreprises nationales qui licencient en conséquence et ce d'autant que les salariés ne cessent de demander des hausses de salaire afin de maintenir leur pouvoir d'achat ce qui maintient le cercle vicieux.
C'est la politique de F Mittérant en 1981 _> catastrophique!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Ven 25 Fév 2005 - 13:47

NE ZAPPEZ PAS vous êtes bien sur le forum Aude et étoile , consacré au cheval et à ses adeptes
Revenir en haut Aller en bas
MaM



Masculin
Nombre de messages : 1692
Localisation : BORDEAUX (33)
Date d'inscription : 10/02/2005

MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Ven 25 Fév 2005 - 21:18

lol, je comprend mieux, lol ... j'ai eut peur tout de meme, mdr
bon, il parait que je suis modo ... en plus, j'ai meme été administratrice ...si si, pendant quelques heures, mdr
bon, alors, j'essaye de ramener le post dans son chemin d'origine ... on parlait du conditionnement ....
ben je sais pas quoi rajouté la dessus, lol ... l'éthologie me semble être vraiment un contionnement "profond" je pourrais pas l'espliqué car je sais meme pas pk je resens ça ... mais je trouve que c'est mieux que de l'éduquer au baton, car on vit mieux avec des règles qu'on a apprit à respecter et qu'on veut respecter, que des règles posé comme ça, et que ç la premiere occassion, on cherche à passer outre ...

_________________
à ce grand cheval qui m'a tout apris,
à ce grand cheval qui m'a fait vibrer,
à ce grand cheval qui a temps donné,
je dis MERCI,
et désolé que tu n'es pu profiter d'une retraite pourtant largement mérité
Adieu fidèle destrier, Adieu compagnon...
Revenir en haut Aller en bas
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5455
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Jeu 3 Mar 2005 - 22:04

l'histoire des poulains et des adultes face à la cloture est touchante !

pour en revenir à la cloture =

lotus sait que ça fait mal, et il se méfie de tout ce qui y ressemble = les rubans balncs et rouges de travaux par ex.

pourtant, régulièrement, 2 ou 3 fois par an, il teste la cloture. quand il me voit la manipuler (pose de nouvelle cloture) notamment.

au fil des heures, je le vois se rapprocher... tendre le nez... hésiter... il me regarde, je vois bien q'il réfléchit...

alors quand il se fait plus insistant, je sais que j'ai intéret à me grouiller de finir la pose car le test ne va pas tarder....

en général, je me dépêche autant que je peux et le courant est à peine mis que lotus y met le nez ! et OUILLE ! là il n'y comprend rien !! pourquoi lui et pas moi lol !

mais cela ne l'empêchera pas de recommencer l'année prochaine ! c'est acquis mais pas bêtement, avec réflexion s'il vous plait !

ensuite, le conditionnement prenant en compte le physique et le mental =

les zones de notre cerveau jouent des roles différents et sur le lobe frontal il y a la place de l'inhibition.

quand on a détérioré cet endroit, par trop de coups sur la tête par ex (c'est la maladie des boxeurs et certains joueurs de foot professionnels l'ont aussi = trop de ballons sur la tete)

et bien l'inhibition sociale ne fonctionne plus. donc l'individu n'a plus aucune retenue, de ce q'il dit, à qui il le dit... etc... c'est assez impressionnant, un de mes amis cotoyait un ex boxeur et il disait des gros mots, sans s'en rendre compte; ou bien, il faisait des propositions sexuelles à des femmes inconnues... ou alors, sortait son zizi dans la rue.... en fait, il faisait tout ce qui lui passait par la tête, tout ce q le commun des mortels peut penser, mais ne dira jamais....

par ex, on se dit "tiens, celle là, elle est canon" et bien lui, il disait tout haut q'il avait envie de la s***ter... plus aucune inhibition sociale... boxeur

il y a aussi les dosages hormonaux,

qui font q'on se sent bien, gai, déprimé... les chevaux ont p e de tels problèmes similaires aux notres, ou le physique influe sur le mental, par ex les chaleurs des juments...

ou peut-être q'il y a une "hormone du stress " présente en plus grande quantité dans les races près du sang, et qui est dosée moins fortement chez les chevaux peu nerveux, froids ? l'alchimie du cerveau recèle encore tellement de mystères !

enfin, une chose est sure, on ne conditionnera jamais un cheval à grimper aux arbres... sauf, le mien, si on lui promettait des granulés !
tire langue

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Ven 4 Mar 2005 - 9:41

Très intéressant le cerveau.
Il me semble aussi que les races proches du sang sont plus nerveuses dans le sens où elles ont plus de ramifications nerveuses.
Ceci dit, j'en reviens à une question que je me pose souvent:
Dans toutes les méthodes qui se disent naturelles, éthologiques ou autres de tous ces nouveaux maitres, pouvons nous distinguer des méthodes meilleures que d'autres sur le plan conditionnement?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Ven 4 Mar 2005 - 10:11

c'est pour cela que j'essaie de lire un max mais comme il en sort sans cesse de nouvelles c'est pas gagné ! Rolling Eyes
en fait on a l'impression que la plupart des méthodes optent pour des conditionnements , des automatismes , mais c'est peut-être parce qu'elles sont expliquées pour des débutants , pour être claires et bien comprises , après c'est à nous de moduler et d'ouvrir une porte à l'autonomie , la sensibilité du cheval ; il me semble que même très conditionné , un cheval pourra toujours "s'exprimer" si on lui en donne l'occasion ; je vois ça avec des vieux , on est parfois étonné de voir le caractère et le tempérament qui se cachent sous le conditionnement .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Ven 4 Mar 2005 - 10:17

J'ai commencé la lecture de Lanature du cheval de Miller.
J'avais déjà lu de lui "imprégnation comportementale du poulain".
Je ne suis pas favorable à ce genre de conditionnement aussi poussé en aussi bas âge. Je croyais même savoir que des effets néfastes avaient été démontrés. Je pensais donc qu'il aurait changé d'avis à ce sujet mais non.
Que pensez-vous de ce genre de conditionnement sur le poulain nouveau-né, comme par exemple le fait de l'empêcher de se lever, d'introduire nos doigts dans ses orifices...
Aussi dans son ouvrage, je remarque une préface de Parelli et qu'il cite dans son ouvrage Natural HorsemanShip.
Réel intérêt équin ou intérêt économique?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Ven 4 Mar 2005 - 10:25

avant j'étais contre l'imprégnation précoce du poulain ; depuis que j'ai lu les principes de base de Miller sur le cheval en général , je trouve cela beaucoup plus justifié mais pas plus praticable (être là au bon moment , mère qui accepte etc ...) ; une chose est sûre , j'ai compris pourquoi il y a des ratages : il faut le faire à fond ou pas du tout , ne pas chipoter sinon effet contraire .

Pour le reste , Miller a une vision très pragmatique et claire des applications possibles de l'éthologie scientifique , je trouve que cet ouvrage pourrait servir de base de départ à toute personne se dirigeant vers une approche naturelle ou empathique .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Education et conditionnement   Aujourd'hui à 7:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Education et conditionnement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Conditionnement d'air ou climatisation ?
» Education au montoir
» EDUCATION DES FEMMES EN 1960
» [69 et limitrophes ] [Tasmin Roberts - Education du cheval]
» atelier de conditionnement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aude et Etoile :: Pratiques et techniques équestres :: Autour des méthodes-
Sauter vers: