Retrouvez Aude sur son site professionnel

 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 d'où vient la sensibilité des pieds nus ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
zaude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 16639
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Lun 25 Avr 2016 - 11:55

Sur quoi tu te bases pour dire : "clairement la qualité de la corne .... "
J'y crois mais pour moi c'est pas du tout évident et j'ai pas encore vu de quoi être convaincue.

Edit Alastyn : Suite à cette question de Zaude sur la qualité de la corne, le débat c'est orienté sur les facteurs de sensibilité des pieds et les éléments comparatifs qu'on peut trouver à partir de nos expériences personnelles.

_________________

http://nel-and-co.blogspot.com
Pensez à mozilla pr avoir la correction d'orthographe automatique quand vs rédigez un post... c'est plus agréable pr tt le monde!
Revenir en haut Aller en bas
http://nel-and-co.blogspot.com
philosophi



Féminin
Nombre de messages : 7057
Age : 37
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Lun 25 Avr 2016 - 18:50

en fait quand je recoupe un peu toutes nos expériences du pieds nus, je dirais qu'en ordre de priorité décroissante, le plus important pour de bons pieds (= non sensibles) c'est: (je parle de pieds déjà ok, pas de pieds pathologiques)

1. le mouvement: plus le cheval fait de km et mieux iront ses pieds quelque soit le sol je pense.
2. le sol sur lequel il vit (plus il est dur et caillouteux et moins le cheval sera sensible)
3. le parage
4. l'alimentation

Du coup je pense qu'il vaut mieux un cheval dans un grand pré sur sol mou qu'un cheval dans un petit paddock sur sol dur (comme Sampa), et qu'il vaut mieux du mouvement qu'un bon parage...

mais c'est une impression, je peux me tromper évidemment, le mieux c'est d'avoir tout :-)
Revenir en haut Aller en bas
Marie & Tango



Féminin
Nombre de messages : 7273
Age : 23
Localisation : Aube
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Lun 25 Avr 2016 - 21:10

Dans l'alimentation si on englobe le poids/sur-poids du cheval, c'est aussi très important. Tango était le moins sensible la période où il avait un poids idéal, malgré le fait qu'il vivait dans un paddock boueux.
En tout cas je suis ok avec ces 4 facteurs, pour la priorité c'est vraiment difficile à déterminer puisque tout est lié (un cheval trop gros avec un mouvement régulier, c'est mois probable).
Revenir en haut Aller en bas
philosophi



Féminin
Nombre de messages : 7057
Age : 37
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Lun 25 Avr 2016 - 21:26

avec alimentation je pensais aux mineraux, oligo-eléments...
mais oui, je pense que la charge pondérale joue aussi.... entre 3 et 4 je dirais...
mais entre le 3 et le 4 je vois beaucoup plus de distance... je pense que les 3 facteurs vraiment important c'est les 3 premiers.
Et avec parage, j'entends un parage qui corrige les défauts du pied pour le rendre plus performant, pas juste qui l'entretient.
Revenir en haut Aller en bas
Alastyn
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 9126
Age : 29
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Mar 26 Avr 2016 - 11:06

Comme c'est du vivant, je suis de moins en moins sure qu'on puisse faire des généralités...

Donc concernant Val :
- vie au pré :
> aucune sensibilité et passe sur tous terrains (après je ne fais pas d'allures sur les cailloux)
- vie en paddock :
> petit paddock individuel boueux, alimentation concentrée = grosse sensibilité sur chemins durs
> paddock collectif boueux, foin à volonté seul = pas de sensibilité sur chemins durs
- vie au box, foin à volonté seul :
> pas vue de sensibilité, mais on marche peu sur les chemins en cailloux (quasi uniquement route)
- box + paddock + chemin en graviers (trajet sortie), foin à volonté seul :
> pas de sensibilité, mais pieds qui se déforment

Dans les mêmes conditions de vie (alimentation, sorties et lieu de vie) y'a 2 chevaux pieds nus depuis longtemps à la pension qui sont très sensibles en extérieur qu'ils soient au pré ou au paddock. Leur proprio les pare pourtant régulièrement seule (elle a appris auprès d'un MF).
Newa, mêmes conditions de vies, sortie 1 fois par semaine en carrière, pieds nu depuis toujours quasi sans entretien (2 parages MF "de pré" par an) : aucune sensibilité.

Donc je dirais comme philo que le critère qui à l'air de plus jouer c'est la distance vu que sur paddock boueux Val est moins sensible en groupe que seule (groupe elle bouge forcément plus). L'alimentation doit jouer aussi visiblement, mais on ne peut pas différencier nourriture et mouvement dans les cas que j'ai cité. Le fait que vivant au pré Val n'a pas de sensibilité à l'air d'abonder dans le sens de la nourriture à volonté + déplacements.

De la même façon le fait de sortir ou non régulièrement son cheval n'a pas l'air de jouer non plus. Je trouve ça assez logique que comparé au temps passé au pré ou paddock, des sorties hebdomadaires de quelques heures ne jouent pas ou très peu dans la balance. Val et les deux sensibles sortent à peu près autant (2 à 3 sorties en balade par semaine sur tous terrains), Val pas sensible, eux ne peuvent pas marcher sur des sols durs. Newa marchait sans soucis partout alors que jamais sortie en balade.

Concernant Val sauf parage raté qui créé "artificiellement" de la douleur, le parage n'a pas l'air de jouer dans la sensibilité. Au tout début elle avait des pieds cata et supers longs et marchait très bien. Par contre ça jouait sur les tendons et aplombs vu comment ça a merdé quand on y a touché la première fois, même si c'est surtout dû au fait qu'on s'y est pris comment des brèles. Le cas de Newa à l'air de confirmer ça : pieds cata (extrêmement longs, paroi cassée, fisurée, seimes, hauts talons, fourchettes riquiqui) pas de sensiblité, par contre beaucoup de problèmes d'aplombs (cagneuse, asymétries, molettes).
Mais le cas des deux chevaux (un fjord et un paint) qui ont les mêmes conditions de vie mais très grosse sensibilité nous montre que le parage doit jouer aussi sur la sensibilité au long terme. Vu leurs différences d'origines, on ne peut pas tellement mettre la sensiblité sur le dos de la génétique. Le seul critère qui change est le parage/entretien que fait leur proprio. Donc le parage pourrait avoir un effet désastreux sur la sensibilité des pieds en plus des aplombs et des membres si c'est pas fait correctement.

Concernant la génétique, on voit quand même que Newa et Val deux pur sang arabe ou presque s'en sortent mieux que les deux autres (fjord et paint). Mais avec 4 exemples ça ne me semble pas suffisant.

Pour le type de sol, je ne suis pas convaincue non plus. Je suis ok pour dire que la différence entre le type de sol où ils vivent et celui où ils sortent en balade peut être source de malaise. Mais dans le cas de Val, le seul moment où ses pieds ont été quotidiennement en contact avec un sol dur et irrégulier, ça n'a pas été positif, au contraire, ses pieds subissent trop d'agressions et se déforment au lieu de se renforcer. Alors que même vivant sur sol mous, elle n'avait pas de sensibilité en balade sur sols durs.
De même sur un autre forum, y'a un cheval (dans le Sud Est) qui est incapable de vivre pieds nus dans son pré car trop abrasif, ses pieds ne s'y font pas et il est dans une spirale descendante > douleur = pas de mouvements = pas de sollicitations = pas de pousse = douleur, etc...

Donc dans les critères qui influent sur la sensibilité je mettrais :
1- conditions de vie : mouvement ++ vie en groupe, espace le plus grand possible et nourriture à volonté (je ne peux pas différencier les deux de mon expérience)
2- parage : inadapté ça rend le cheval sensible de façon temporaire, mais visiblement ça peut aussi rendre sensible de façon chronique. Cependant le manque de parage n'a pas l'air de jouer sur sensibilité, mais uniquement sur aplombs et membres sur le long terme.
3- génétique ? > à confirmer

de ce qui n'est pas de mon expérience mais me semble aussi logique, j'ajouterais :
4- le surpoids, 60 kg (environ le poids d'un cavalier léger ou embonpoint) aggraverait une sensibilité.

_________________
conseils et astuces TREC : http://trec-28.e-monsite.com/
blog de Val : http://apprentie-treckiste.blogspot.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://trec-28.e-monsite.com/
Marie & Tango



Féminin
Nombre de messages : 7273
Age : 23
Localisation : Aube
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Mar 26 Avr 2016 - 11:37

Je vois aussi au pré on n'a que des chevaux pieds nus, sorties principalement sur chemins herbeux

- l'appaloosa : pas sensible du tout, galope sur toutes les surfaces sans problème, paré 2fois par an (bonne forme de pieds)
- le boulonnais : un peu sensible si allures sur cailloux, corne coupée 3/4 fois par an (évasements ++, accentués par un parage irrégulier et pas physiologique)
- l'irish cob : paré régulièrement par MF puis parage naturel : pas sensible (beaux pieds mais avec pousse très très rapide)
- Tango : paré régulièrement MF puis parage naturel : sensible sauf quand il était en paddock boueux, foin limité, concentrés +++ mais avec un poids idéal et des sorties régulières en carrière ou chemins de terre
- Nox : paré de façon irrégulière, pieds plats vraiment loin du modèle mustang, pas sensible (mais pas d'allures sur les cailloux et sorties uniquement à pied)

Donc des chevaux que j'ai pu voir, l'appaloosa qui fait presque de l'auto-parage et qui a une forme de pied qui se rapproche de l'idéal pieds nus est le plus à l'aise des chevaux que j'ai pu observer sur tous terrains.
Ensuite vient l'irish cob avec une très bonne concavité.
Après entre Nox et le boulonnais ça se vaut je dirais.
Et le plus sensible c'est Tango mais en ce moment, ça va plutôt bien, je peux faire un petit trot sur les cailloux mais il va chercher les bas côtés dès qu'il peut (peut être aussi par habitude).
Revenir en haut Aller en bas
Alastyn
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 9126
Age : 29
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Mar 26 Avr 2016 - 12:17

Du coup j'ai fait un nouveau post, je trouve ça intéressant de croiser nos expériences et voir quels sont les critères qui influent vraiment sur la sensibilité des pieds.

_________________
conseils et astuces TREC : http://trec-28.e-monsite.com/
blog de Val : http://apprentie-treckiste.blogspot.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://trec-28.e-monsite.com/
zaude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 16639
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Mar 26 Avr 2016 - 13:12

Smile

_________________

http://nel-and-co.blogspot.com
Pensez à mozilla pr avoir la correction d'orthographe automatique quand vs rédigez un post... c'est plus agréable pr tt le monde!
Revenir en haut Aller en bas
http://nel-and-co.blogspot.com
Alastyn
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 9126
Age : 29
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Mar 26 Avr 2016 - 14:59

Ce que je trouve intéressant dans les cas que j'ai observé et ceux de Marie c'est qu'à court terme le parage créé plus d'inconvénients et de douleurs qu'il n'en épargne (Newa et le tâchu sans parage ou presque et sans douleurs). Dans tous ces cas, ce ne sont pas ses pieds nus qui créés des douleurs, mais bien des parages inadaptés. 

Par contre (sauf le tâchu qui est peut être trop jeune ou vraiment bien conformé), le manque de parage semble entraîner une sollicitation trop importante des membres liés à des aplombs naturellement défectueux non corrigés (molettes tendineuses permanentes chez Newa par exemple). 

On en revient donc à la question : le parage naturel est-il forcément douloureux ? Doit-on considérer qu'un cheval "sensible" (pour moi clairement sensible ça veut dire qui a mal) est inévitable ?

En gros j'ai l'impression que ça revient à se demander : est-ce que tu préfère que ton cheval est mal un peu tout le temps, mais pas trop de problèmes à long terme ou l'inverse ? Avec tout ce que ça peut sous-entendre d'aléas entre interférences (type ossifications comme les mérens) ou pépins de santé sans rapport qui font que ton cheval a peu de chance d'atteindre un âge où que ça lui posera pas vraiment de problème à ce moment là d'être cagneux ou d'avoir des molettes... 

Franchement avec le cas de Val ou de Newa d'ailleurs (décédée d'un AVC), j'ai envie de me dire que moins j'en ferais niveau pieds, mieux elle se portera. Je ne pense plus qu'un parage où le cheval a mal est un mal "nécessaire", juste que c'est du vivant et que les pareurs se plantent, même très expérimentés. Ça ne veut pas dire qu'ils sont mauvais, ils font ce qu'ils peuvent, le parage naturel étant une discipline relativement jeune, on manque beaucoup d'info et d'études pour voir réellement ce qu'on fait. D'ailleurs ça évolue assez rapidement quand on regarde même 4-5 ans en arrière ce qui était considéré comme "bien", ce qui est plutôt très positif.

_________________
conseils et astuces TREC : http://trec-28.e-monsite.com/
blog de Val : http://apprentie-treckiste.blogspot.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://trec-28.e-monsite.com/
zaude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 16639
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Mar 26 Avr 2016 - 15:01

Citation :
Je ne pense plus qu'un parage où le cheval a mal est un mal "nécessaire", juste que c'est du vivant et que les pareurs se plantent, même très expérimentés. Ça ne veut pas dire qu'ils sont mauvais, ils font ce qu'ils peuvent, le parage naturel étant une discipline relativement jeune, on manque beaucoup d'info et d'études pour voir réellement ce qu'on fait. D'ailleurs ça évolue assez rapidement quand on regarde même 4-5 ans en arrière ce qui était considéré comme "bien", ce qui est plutôt très positif.

Je suis assez d'accord... Smile

_________________

http://nel-and-co.blogspot.com
Pensez à mozilla pr avoir la correction d'orthographe automatique quand vs rédigez un post... c'est plus agréable pr tt le monde!
Revenir en haut Aller en bas
http://nel-and-co.blogspot.com
trotte-84



Féminin
Nombre de messages : 3716
Age : 27
Localisation : 42
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Mar 26 Avr 2016 - 15:25

Intéressant toutes vos remarques...
J'ai pas bien suivi d'où ce post venait pas je ne crois as que la sensibilité vienne de la qualité de la corne, mais plutôt en premier lieu de l'épaisseur de la sole, de la qualité de l'arrière du pied dans l'amortissement: fourchette, talons, barres et donc leur fondation: cartilages ungulaires, coussinet digital.

Pour le reste je penses que le fait de voir beaucoup de chevaux au parage m'ont fait évoluer un peu mon point de vue sur l'importance des différents facteurs...

* L'alimentation: sur la qualité de la corne et la pousse.

* Le parage: avant de commencer je crois que j'étais sceptique sur certains aspect je me disais que si un cheval avait un parage adapté mais pas des conditions de vie idéale ça pouvait ne pas fonctionner... Je misais bcp sur l'environnement vu mon expérience.

Ça fait maintenant 9 mois que je suis à mon compte, j'ai eu des chevaux qui après un seul parage (où très honnêtement j'avais pas l'impression de faire des miracles) était réellement vraiment mieux dans leur pied avec des retours de clients hyper content de leur chevaux qui ne paraissait que très peu ou pas sensible par rapport à avant (c'est hyper gratifiant), j'ai des chevaux où ça s'est fait en plus de temps parce pied bien abîmé au départ...

Après je penses pas que tous les pareurs prônent la sensibilité comme mal nécessaire..Moi mon objectif quand je pare c'est d'avoir un cheval toujours mieux après qu'avant ou identique mais certainement pas plus sensible...
Et si c'est le cas alors au rdv suivant j'adapte mon parage!

* Le terrain: Clairement mes chevaux n'ont jamais était aussi à l'aise qu'à la période où ils étaient en pleine garrigue dans de la caillasse pourtant j'avais peu d'espace (mais je sortais souvent!)

* Le mouvement: Pour moi c'est primordiale! Y a l'espace de leur pré mais aussi les sorties!
Je l'ai vu avec mes chevaux depuis que je suis ici entre les périodes ou je sors peu et celle où je sors plus.
Avec Dadou que je sors très régulièrement en ce moment ses fourchettes ont pris en volume et les barres ont repris un aspect "normal" en peu de temps depuis qu'on sort.
Et sur les clients que j'ai également qui sortent pas mal (avec une utilisation faible d'hipposandales)

Du coup je suis pas du tout du même avis que toi Alastyn, pour moi les sorties jouent énormément sur le développement du pied et ça me paraît pas déconnant, si tu regardes les mesures de pré de Néli qui pourtant a un pré conséquent avec un copain, si on part sur 7km/jour, ça fait 49km par semaine.
Si tu fais 2 sorties de 20km par semaine, tu double presque  déjà son temps de marche et sur des terrains plus varié que le pré!

_________________

Mon site sur mon activité de pareuse équin et éducation du cheval http://elodie-leclercq.wix.com/parage
Revenir en haut Aller en bas
http://elodie-leclercq.wix.com/parage
trotte-84



Féminin
Nombre de messages : 3716
Age : 27
Localisation : 42
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Mar 26 Avr 2016 - 15:44

Ah et niveau surpoids moi je suis convaincue du réelle impact déjà parce qu'effectivement plus le poids est important plus la force exercée sur les pieds est importante...
Et dans ma clientèle cet hiver j'ai eu qautre 4 d'abcès, 3 sur chevaux en surpoids; proportionnellement, plus de soucis de fourchette et de fourmilière sur ces chevaux là!

_________________

Mon site sur mon activité de pareuse équin et éducation du cheval http://elodie-leclercq.wix.com/parage
Revenir en haut Aller en bas
http://elodie-leclercq.wix.com/parage
zaude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 16639
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Mar 26 Avr 2016 - 15:45

c'est une piste vraiment intéressante ça aussi Smile

(le poids, ou bien le "diabete"?)

_________________

http://nel-and-co.blogspot.com
Pensez à mozilla pr avoir la correction d'orthographe automatique quand vs rédigez un post... c'est plus agréable pr tt le monde!
Revenir en haut Aller en bas
http://nel-and-co.blogspot.com
Alastyn
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 9126
Age : 29
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Mar 26 Avr 2016 - 15:46

C'est intéressant ton point sur les structures interne qui jouent sur la sensibilité. De mon côté, le parage qui a fait le plus de mal à Val c'était quand j'ai trop touché au talon > surexposition des parties arrières du pieds. Pourtant j'avais pas beaucoup baissé les talons en terme de mesures, là aussi je me suis rendue compte qu'une intervention même légère pouvait avoir beaucoup de répercutions.

J'ai pas dit que les sorties étaient inutiles, j'ai dit que de mon expérience, sortir son cheval 2-3 fois par semaine, ça n'était pas suffisant pour faire une réelle différence avec un cheval qui ne sort pas du tout : 
Citation :
des sorties hebdomadaires de quelques heures ne jouent pas ou très peu dans la balance. Val et les deux sensibles sortent à peu près autant (2 à 3 sorties en balade par semaine sur tous terrains), Val pas sensible, eux ne peuvent pas marcher sur des sols durs. Newa marchait sans soucis partout alors que jamais sortie en balade.


Parce que c'est ma seule expérience perso. La seule fois où j'ai sortie Val tous les jours pendant une longue période sur sol durs, c'était sa ré-éducation donc vie au box > dans je ne peux pas comparer vue que les conditions de vie ont changé.

_________________
conseils et astuces TREC : http://trec-28.e-monsite.com/
blog de Val : http://apprentie-treckiste.blogspot.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://trec-28.e-monsite.com/
Nymeria



Féminin
Nombre de messages : 2823
Age : 31
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 01/08/2013

MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Lun 9 Mai 2016 - 17:03

Du coup, j'aimerais bien garder Vanish pied nus, mais là où on a déménagé, les sols sont très caillouteux et elle est très clairement sensible des pieds ! (Au point de boiter au pas sur les cailloux). 
Ça fait une semaine que je l'ai déménagée, avant elle a toujours été un peu sensible (plutôt au niveau des antérieurs), mais c'était pas cata. Elle vivait dans un paddock en boue où elle ne bougeait pas beaucoup. Les chemins étaient peu caillouteux (mais il y avait un peu de cailloux quand même) et je la sortais en balade 1 fois par semaine (environ 1h). Je peux trotter sur le bitume sans soucis avec.
Là, ça fait donc 1 semaine qu'elle vit au box avec 1/2 journée dans un paddock en herbe à brouter... Elle est complémentée en granulés ce qui n'était pas le cas avant. 
Il y a une allée en cailloux à la sortie des écuries pour aller jusque sur la carrière avec une partie en gros cailloux et une en petits cailloux. Sur la partie en gros cailloux, c'est l'horreur, elle marche vraiment comme une handicapée et elle ne veut plus aller dessus (en même temps on n'a pas le choix, il n'y a pas d'autres passages). Hier, on a fait une balade d'un peu plus d'1h, mais presque que du pas à cause des cailloux (c'est vraiment très caillouteux dans le coin), à un moment j'ai eu peur qu'elle ne boite vraiment parce que même de retour sur un sol normal elle ne marchait pas normalement, mais en fait si, c'est juste qu'elle se méfiait tellement des cailloux qu'elle mettait un petit moment à revenir à la normale quand le sol revenait à la normale.
Je l'ai donc laissée repasser au pas au moindre cailloux et j'ai trotté et galopé dans les champs (sans que ça ne lui pose souci). 
Du coup qu'est-ce que vous me conseillez pour pouvoir la garder pieds nus sans qu'elle n'est trop mal non plus, parce que là, elle me fait vraiment mal au coeur ! Aujourd'hui, elle m'a même fait une grosse frayeur en carrière en se mettant subitement à boiter en carrière au trot, juste parce qu'elle a marché sur un cailloux dans la carrière...
Est-ce que je limite les balades pour l'instant ? Au contraire, je la fais marcher (au pas), le plus souvent possible (mais pas longtemps), pour qu'elle s'habitue ? 
Ça fait un moment qu'elle n'a pas été parée, mais ceci dit, je trouve que ses pieds n'ont jamais été aussi bien depuis que je l'ai, elle marche toujours sur la paroi mais de moins en moins, on se rapproche de la ligne blanche (sans que j'y touche). Par contre, clairement, elle n'a plus de fourchette avec l'année passée dans son paddock en boue, est-ce que ça peut expliquer le problème ? Donc il y a bien sûr un parage de prévu bientôt (mais pas par un pareur naturel malheureusement, mais ceci dit, il a l'habitude de faire de cheval pied nus). 
Revenir en haut Aller en bas
zaude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 16639
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Lun 9 Mai 2016 - 17:04

J'ai pas de conseils à donner niveau entretien (les autres auront surement un avis), mais tu veux pas lui prendre des hippo pour tes sorties?

_________________

http://nel-and-co.blogspot.com
Pensez à mozilla pr avoir la correction d'orthographe automatique quand vs rédigez un post... c'est plus agréable pr tt le monde!
Revenir en haut Aller en bas
http://nel-and-co.blogspot.com
Nymeria



Féminin
Nombre de messages : 2823
Age : 31
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 01/08/2013

MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Lun 9 Mai 2016 - 17:05

Pourquoi pas ! c'est ce que je me disais, par contre, je suppose qu'il faut que je mesure les pieds après le prochain parage pour les hippo...
Revenir en haut Aller en bas
zaude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 16639
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Lun 9 Mai 2016 - 17:08

Dans l'idéal je crois que c'est ce qu'il faut faire oui Smile

TU peux déjà les prendre là pour te faire une idée de la taille de ses pieds en "fin de ferrure" car ça sera ta limite haute et puis tu reprendras aussi les mesures après parage pour avoir la limite basse Smile

_________________

http://nel-and-co.blogspot.com
Pensez à mozilla pr avoir la correction d'orthographe automatique quand vs rédigez un post... c'est plus agréable pr tt le monde!
Revenir en haut Aller en bas
http://nel-and-co.blogspot.com
Nymeria



Féminin
Nombre de messages : 2823
Age : 31
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 01/08/2013

MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Lun 9 Mai 2016 - 18:00

ah ben oui, bonne idée !!! Et vous me recommandez quoi comme hippo ?
Revenir en haut Aller en bas
zaude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 16639
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Lun 9 Mai 2016 - 18:20

ça va vachement dépendre des mesures de pieds Wink

_________________

http://nel-and-co.blogspot.com
Pensez à mozilla pr avoir la correction d'orthographe automatique quand vs rédigez un post... c'est plus agréable pr tt le monde!
Revenir en haut Aller en bas
http://nel-and-co.blogspot.com
Alastyn
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 9126
Age : 29
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Jeu 26 Mai 2016 - 12:06

Ca apporte pas trop à la question du post, mais l'idée qu'avoir un cheval qui a mal pieds nus, surtout après un parage commence doucement à me révolter.

Je trouve qu'on a tellement peu d'éléments "surs" = vérifiés via études, sur les pieds nus que c'est logique que les pareurs qui agissent tous de manière empire, cad par essais-erreurs-correction, rendent les chevaux parfois sensibles. Mais c'est pour autant qu'on doit considérer ça comme normal.

Et je trouve ça dangereux que maintenant un cheval qui a des difficultés à se déplacer après un parage bah ça ne choque plus vraiment quoi. Voir qu'on encourage un proprio dont le cheval est mal pieds nus à continuer (généralement en le culpabilisant bien au passage).
En fait c'est une petite phrase d'un pareur qui m'a interpellé, il a sortit un truc du style "ah c'est normal qu'après le parage, il soit un peu sensible sur les cailloux". Bah non c'est pas normal ! Les proprio ont raison de s'inquiéter !

_________________
conseils et astuces TREC : http://trec-28.e-monsite.com/
blog de Val : http://apprentie-treckiste.blogspot.fr/


Dernière édition par Alastyn le Jeu 26 Mai 2016 - 14:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://trec-28.e-monsite.com/
flora



Féminin
Nombre de messages : 2848
Age : 26
Localisation : marseille
Date d'inscription : 01/01/2011

MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Jeu 26 Mai 2016 - 12:23

Moi je me demande aussi si c'est vraiment possible d'avoir un cheval ok pied nu partout sans entretenir entre 2 passage du pareur?

Les miennes, je donne 1 coup de rape +/- après chaque sortie pour que lorsque la pareuse passe elle n'ai que très peu à raper et donc qu'il n'y ai pas grand changement et donc j'espère pas de sensibilité.

Je vais voir au prochain parage car j'ai pas fait ça sérieusement jusque la et les après parage ont toujours été compliqué pour l'instant, ce qui me déprime à chaque fois

Je me demande aussi si raper très peu régulièrement ne permet pas plus facilement de tester des choses (on rape peu pour voir, si le cheval est moins ok qu'avant alors c'est qu'on a mal fait).
Revenir en haut Aller en bas
Gaea
Modérateur
Modérateur


Féminin
Nombre de messages : 3837
Age : 41
Localisation : In the middle of the sea, près de La Rochelle
Date d'inscription : 28/05/2012

MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Jeu 26 Mai 2016 - 14:45

Ta question Alastyn est pertinente, je me la pose souvent. Dans l'absolue je ne trouve pas ça normal mais tout dépend de quels pieds on parle. Si tu prends un cheval dont il faut juste faire un parage d'entretien cad il a des pieds suffisamment développer pour son environnement même si il y a quelques petites corrections à apporter, il est clair qu'il n'a pas à douiller après chaque parage.

Par contre si on parle d'un cheval dont on vient d'enlever les fers, il est en période de transition, il a tout son pied à fortifier et à développer (bien souvent en cumulant plus ou moins ces paramètres : sole trop fine, arrière de pied trop faible, paroi fine, fourchette atrophiée). La sensibilité est quasi une étape obligatoire, sauf cas exceptionnel. Et malheureusement je ne vois pas comment contourner ce moment sachant que dans ce cas, la sensibilité nous indiquera l'état réel des pieds et donc de ces structures internes. Ca permet de savoir jusqu'où aller dans le parage et savoir quoi stimuler pour ne pas le rendre trop sensible non plus mais suffisamment pour qu'il "se fasse des pieds".

Le pied nu partout est un peu utopique dans le sens où pour l'avoir il faudrait que le cheval vive dans l'environnement sur lequel il part en balade. "Bed your horse on the terrain you ride" phrase que j'aime bcp de Dr Bowker qui résume bien tt. Or c'est rarement le cas. Le cheval se fait donc un pied idéal sur le terrain sur lequel il vit le plus et quand on le sort, souvent les terrains ne sont pas les même et il devient sensible. Et ça, ça ne me choque pas.

Après je pense que donner un coup de râpe régulièrement comme tu dis Flora ça ne peut qu'aider à garder un pied optimal donc qui se stimule correctement et régulièrement et donc il pourra être moins sensible.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.humeurs-equines.com
zaude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 16639
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Jeu 26 Mai 2016 - 14:59

@Alastyn : je suis totalement d'accord avec toi...

_________________

http://nel-and-co.blogspot.com
Pensez à mozilla pr avoir la correction d'orthographe automatique quand vs rédigez un post... c'est plus agréable pr tt le monde!
Revenir en haut Aller en bas
http://nel-and-co.blogspot.com
Alastyn
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 9126
Age : 29
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Jeu 26 Mai 2016 - 15:16

Oui bien sur le pied nu c'est pas magique, y'a des moments où le cheval est sensible. En soit ça ne me choque c'est pas qu'un pro se "trompe", comme je l'ai dit, en parage tu tâtonne et parfois tu te plante, mais c'est bien faire passer cette douleur générée volontairement comme "normale". Je ne trouve pas ça pro, je préférerais qu'ils disent : "si le cheval à mal, me prévenir, j'ai été trop loin, faut que je rectifie mon parage" que "s'il est sensible, c'est normal". Genre c'est normal qu'un cheval pieds nus soit sensible. Je trouve ça dangereux que ça rentre dans les mentalités.

Je sais pas trop comment on en est arrivé là, mais dans mon écurie je dirais 90 % des chevaux qui sont pieds nus et suivis par des pros régulièrement sont mal après les parages. Et c'est devenu "normal" qu'ils se traînent sur le chemin qu'ils font 2 fois par jour pendant plusieurs jours à plusieurs semaines. Franchement, je ne trouve pas ça normal justement^^ Et c'est pas le fait d'un pro en particulier et ce ne sont pas des chevaux en transition. Du coup ça m’interpelle. Est-ce qu'à force de rassurer leurs clients, les pareurs ont oublié qu'un cheval ne doit pas être sensible, même (surtout) après parage ? Est-ce qu'ils ont totalement perdu cet objectif de vue ? Est-ce qu'il ne font pas passer la "durée" du parage ou les corrections d'aplombs avant le confort ? 
Genre c'est quasiment impossible de dire à un pro "je veux pas que mon cheval soit sensible" sans qu'il t'explique que ça ne marche pas comme ça ou que s'il le cheval est sensible c'est tout (environnement, sorties, etc...) sauf de sa faute. Quand bien même le cheval n'est pas sensible avant le parage et douille après. 

Fin ça me pousse à continuer d'entretenir seule le plus possible les pieds de Val, même si je fais des conneries et que je passe à côté de pleins de trucs, au moins je ne la rend pas sensible. Là j'en suis à me dire : ok 1 à 2 fois par an, je veux bien qu'un pro y touche et qu'elle douille pour rectifier mes conneries, mais pas plus. C'est pas normal, je devrais pouvoir la confier à un pro pour qu'il corrige les aplombs et asymétries sans qu'elle douille derrière, non ? On peut pas dire qu'elle soit en transition ou sans entretien.

_________________
conseils et astuces TREC : http://trec-28.e-monsite.com/
blog de Val : http://apprentie-treckiste.blogspot.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://trec-28.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: d'où vient la sensibilité des pieds nus ?   Aujourd'hui à 13:32

Revenir en haut Aller en bas
 
d'où vient la sensibilité des pieds nus ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Perte de sensibilité dans les doigts de pied
» Grimper pieds nus !
» Pb de freins avant....le levier vient en butée...
» catamaran nacra 5.5 - 18 pieds (----> VENDU)
» le nouveau street monster vient de sortir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aude et Etoile :: Autour du cheval :: Histoires de pieds-
Sauter vers: