Retrouvez Aude sur son site professionnel

 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
philosophi



Féminin
Nombre de messages : 7066
Age : 37
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Ven 28 Mar 2014 - 15:25

Avec Sampa, j'ai pas besoin de descendre, j'attends un peu, je redemande et généralement ca passe... enfin je me rappelle pas la dernière fois que je suis descendue, en revanche je n'ai aucun problème de descendre. Je préfère 1000 fois descendre que d'attendre 1h et de la forcer.

Nymeria pour les enfants:
Citation :
Disons que généralement, si un enfant fait des caprices c'est qu'il y a un problème avec les parents
Moi je suis sure que tout les gosses font des caprices, c'est un processus normal de leur évolution, c'est pas à cause des parents tire langue faut bien qu'ils essayent voir si ca marche. Et parfois ca marche, parce qu'on est pas des machines et que parfois, ben on laisse passer des choses, et heureusement...


  

Revenir en haut Aller en bas
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18649
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Ven 28 Mar 2014 - 20:09

Beaucoup de choses intéressantes et je suis pas assez "éveillée intellectuellement" pour retenir qui a dit des choses avec lesquelles je suis d'accord.

Je vais juste citer ça:

@Alastyn a écrit:
Pour les comportements dangereux, elle sait me demander de descendre poliment. Par contre est-ce que je sais toujours l'écouter? Je ne pense pas, là par exemple elle m'avait demandé plusieurs fois sans que je ne le prenne en considération. Là on a un peu deux solutions, soit on considère que le cheval est dans son droit et l'on descend quand il le demande poliment, ce qui évite le conflit mais en génère peut être d'autres (cf le cheval qui demande à son cavalier de descendre tout le temps, ce qui veut aussi dire peut être qu'il n'aime pas ce qu'il fait, mais c'est un autre problème), soit on considère arbitrairement que c'est jouable et l'on force le cheval à faire (le côté "lui montrer qui est le chef" dont parle Zaude), dans ce cas, on prend le risque de générer des comportements dangereux de peur, fuite, rebelion, etc...


Peut-être que certaines s'en souviennent, je crois pouvoir dire que j'ai eu un bon quota d'expérience là-dessus à mon été de retour en France avant de ramener Nello ici, donc je pense en 2012 si je compte bien. Après des mois d'absence, retour maison, j'ai plutôt choisi d'ignorer les demandes polies puis pressantes de Nello de ralentir la cadence, de ne pas monter dessus, de ne pas partir en balade. Oui, j'ai vraiment très très mal calculé. Je doute que quiconque ici aurait calculé aussi mal que je l'ai fait.

Ceci dit l'accident super grave qu'on a frôlé, où j'ai vraiment vu notre mort en face à tous les deux, m'a plutôt bien recadrée. Et ben moi, entre potentiellement générer un cheval qui me demande tout le temps de descendre - ce en quoi je ne crois pas, cf expériences mentionnées ci-dessus et mes expériences suivantes avec Nello - et potentiellement générer un comportement ultra-dangereux du genre fuite plein pot, je choisis sans l'ombre d'un doute la première option. Depuis l'été 2012 et le moment noir, je crois que je n'ai plus jamais, et je touche du bois, poussé Nello dans le rouge en ignorant ses demandes polies de ne pas avancer. On a eu des oranges en LR mais il n'avait pas demandé à ne pas y aller, au contraire. Mais en selle, s'il s'arrête, s'inquiète, s'angoisse, je ne cherche même plus à comprendre, je descends.

D'une, il a presque toujours été plus sûr à pied - depuis que je l'ai "redébourré" avec les conseils du forum en oubliant les bonnes âmes classiques. En selle, il m'a déjà oubliée plusieurs fois, par panique pure ou excitation. A pied, je crois que la dernière fois qu'il m'a oubliée c'était quand il avait trois ans, donc il y a neuf ans, et qu'il sortait de 15 jours d'immobilité pure et dure debout attaché au box à cause d'une blessure. A pied, qu'il le veuille ou non, je suis sensoriellement là: il m'entend, il me voit, il me sent (odorat) et si nécessaire me sent (tactile). Je suis dans son champ visuel. D'ailleurs la plupart du temps s'il est vraiment en panique, je descends et il se cache derrière moi ou fourre le nez dans mon cou ou mon coude pour y souffler jusqu'à être prêt à regarder le danger.


Et en fait, je pense que régulièrement pour lui, de savoir que je suis prête à descendre s'il le demande, il est plus posé. Si j'ai les étriers, qu'il se fige, crispé, et que je sens qu'il n'est pas sûr d'être prêt, je déchausse. Je ne change rien d'autre, mais c'est juste ma façon de lui dire "si tu veux, je descends". Généralement ça lui suffit à baisser la tête, respirer, et observer. Parfois il pose le nez sur mon pied, ce qui est devenu notre code pour "oui, en fait, faut que tu descendes, là j'ai peur". Le plus souvent le simple fait que je lui montre que s'il a besoin de moi à pied en soutien je suis là le ragaillardit et lui donne l'assurance nécessaire.


On verra quand je pourrai de nouveau le monter mais c'est la leçon que j'ai tirée de l'été 2012 et ça nous avait bien réussi.


Je pense que j'essaie en fait de suivre ce que zaude dit, avec plus ou moins de succès. Je suis les codes comportementaux qu'on a mis en place et je sais d'expérience que son nez sur mon pied veut dire zone rouge en approche et que descendre le désamorce, alors je le fais, basta.

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
lou0502



Féminin
Nombre de messages : 571
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/10/2013

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Ven 28 Mar 2014 - 21:14

zaude, je sais qu'elle peut passer parce qu'elle est déjà passée au dessus de cette rigole. Et je vois bien qu'elle ne teste pas, elle est réellement impressionnée mais étant donné qu'elle est déjà passée, j'estime qu'elle en est capable.

Pataclop, j'adhère à tout ce que tu dis. et, mais ça ne tient qu'à moi ^^, j'apprécie le principe de "tu prends le temps de comprendre mais le seul chemin c'est là". J'ai l'impression, les filles, que vous utilisez souvent cette expression "zone rouge". Vous entendez quoi par là exactement ? J'ai pas la sensation d'avoir les mêmes expériences que vous. En fait, je pense ne jamais avoir été confrontée à des situations comme les vôtres..Quand mon cheval refuse de passer quelque part, c'est comme pataclop, je le laisse réfléchir, il hésite, s'arrête à nouveau mais ça ne dure pas 15 min non plus. il finit par y aller. Après en discutant avec vous, j'en viens à penser que comme très souvent, c'est plus une histoire de constance que de stratégie. Si tu agis tout le temps de la même manière, ça ne pose pas de problème. Mais si tu commences à changer d'avis tout le temps..je dis ça parce que vous avez l'air d'avoir toutes des stratégies qui fonctionnent sans avoir des chevaux qui en profitent non plus. De mon côté, je ne descends pour ainsi dire jamais et c'est pas pour ça que j'entre en conflit avec mon cheval non stop. Elle gère son truc, elle sait bien qu'elle va devoir y aller et ça n'occasionne aucun stress en plus ou quoi. Je lui laisse le temps, elle fait ce qu'elle veut et ça nous convient bien comme ça. Je fais pas comme ça parce que ça favorise mon égo, que je veux gagner ou quoi. On fonctionne comme ça et je ne pense être à son écoute malgré le fait que je reste en selle.
Revenir en haut Aller en bas
FoolMax



Masculin
Nombre de messages : 3591
Age : 29
Localisation : La Rochelle (17)
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Ven 28 Mar 2014 - 21:24

Même VSV dit que descendre peut aider, à condition de le faire au bon moment, c'est-à-dire après une demande réussie (un pas en avant vers l'objet de la peur, en particulier).

Moi je descends assez souvent. Parce que franchir la difficulté en main, c'est toujours la franchir et que le cheval apprend autant en main que monté donc il aura moins peur la prochaine fois et je pourrais passer sans descendre. Aussi parce que les derniers mètres de l'approche sont les plus durs et que mettre pied à terre quand le cheval a déjà fait l'effort de s'approcher sensiblement de l'objet de sa peur, c'est une manière de récompenser sa bonne volonté et de l'encourager.
Et enfin, parce que j'ai pas un emploi du temps extensible, que je n'ai pas forcément 20 minutes à passer devant un container bleu à attendre que mon cheval veuille bien faire le dernier pas en avant, et pas envie non plus d'entamer un conflit en le pressant. Mettre pied à terre sur un signe de bonne volonté, c'est une manière de régler rapidement et efficacement la question tout en enseignant au cheval la conduite à tenir pour la prochaine fois.
Après, j'ai un petit cheval et pas de problème pour descendre et remonter en balade, ça aide aussi !

Et si l'objet de la peur du cheval me fait également peur (camion à toute berzingue, train et autres machins qui font du bruit en arrivant rapidement) ou si le franchissement de la difficulté ne peut pas se faire en sécurité (pas assez de place, voitures pas loin, etc.) je ne me pose même pas la question : je descends. Je préfère douze mille fois rater l'éducation de mon cheval que d'avoir un accident.
Revenir en haut Aller en bas
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18649
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Ven 28 Mar 2014 - 21:30

ben tu vois moi je crois que c'est pas parce qu'il est déjà passé qu'il est cap de le refaire. parce que suffit qu'aujourd'hui y ait de l'orage dans l'air, ou plus de vent, ou des chasseurs que moi je n'entends pas encore, et pour lui ça ajoute un truc flippant avec lequel il doit composer et moi pas.

Chacun fait comme ça marche dans son couple, lou.

Moi la zone rouge c'est celle où je sens que le moindre détail va envoyer le cheval en orbite. Normalement ça ne devrait pas arriver, on est d'accord. Mais dans un monde idéal on ne ferait jamais d'erreur. Or on est pas dans ce monde.

Perso après les presque accidents, je cherche pas. En orange je stoppe tout et s'il me demande de descendre, je descends, ne serait-ce que parce que s'il est orange, moi je flippe et vois rouge. Maintenant je dis ça mais ce n'est pas arrivé depuis des lustres - aussi parce qu'il a été en convalescence les 4 derniers mois lol. Mais je connais ma position, je connais mes failles, et je suis pas prête de recommencer.

Inzemoon: rapport à ta première phrase, pour moi, si Nello est en flip, juste le fait qu'il s'immobilise et pose poliment le nez sur mon pied au lieu de se monter la tête, c'est un signe de bonne volonté et ça mérite récompense. Comme tu dis, aujourd'hui il demande et c'est assez, demain il se posera et réfléchira sans que j'aie besoin de descendre.

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
hellyse



Féminin
Nombre de messages : 1003
Date d'inscription : 22/05/2012

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Sam 29 Mar 2014 - 0:24

Pour ajouter mon petit grain de sel au débat, je suis complétement pour descendre de cheval si besoin. Pour moi c'est pas contre éducatif, au contraire. Je tente toujours en insistant un peu en selle et bien souvent ça finit par passer (pause, décomposition, voix rassurante etc) mais si c'est pas le cas je descend. Je met pied à terre seulement après un premier comportement dans le sens de ce que je veux (faire un pas vers l'objet par exemple) pour que ce soit le bon comportement, la bonne volonté du cheval qui génère la récompense (piéton qui descend) ce qui permet d'éviter d'enseigner au cheval par exemple que faire demi-tour = piéton qui descend.
Dès que je met pied à terre, Gao me suit comme un toutou, je lui montre la voix^^.
J'insiste tout de même sur le fait que je tente d'abord sérieusement par une première phase en selle car descendre tout de suite à la première occasion ne vas pas apprendre au cheval à essayer de prendre sur lui et à dépasser ses limites et sa zone de confort, du moins c'est mon avis. Et parfois, il faut savoir différencier la peur des autres sources possibles car je sais par exemple qu'avec Gao je dois parfois passer par une phase où j'insiste un peu une fois et après il sera bien toute la balade car pour moi c'est un peu un test, une façon de me montrer que les balades seuls s'il peut éviter ça l'arrange^^ donc quand il faisait souvent demi-tour lors de nos sorties en tête à tête j'ai dû un peu insisté au début et maintenant tout roule.
Après chaque cheval est différent mais avec Gao ça se passe bien comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Pataclop



Féminin
Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 11/04/2012

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Sam 29 Mar 2014 - 1:13

P'tite précision : je n'ai jamais dit qu'il ne fallait pas descendre.  Wink Exemple : je n'ai jamais eu l'occasion de passer un passage à niveau ou un tunnel (sous un pont) avec mon cheval mais il est évident pour moi qu'on fera ça avec moi devant lui,  à pied.
Comme l'a dit Steph_Nello : Chacun fait comme ça marche le mieux dans son "couple".

Il faut savoir anticiper et estimer le + finement possible les compétences de notre duo, pour ne pas retrouver de zone rouge dans la mesure du possible. Développer la confiance aide grandement pour cela, notamment avec l'ordre "Touche".

Pour répondre à Steph_Nello : en selle on est aussi présent "sensoriellement" pour le cheval :  avec la position de ses yeux, il nous voit sur son dos en tournant à peine la tête. Et il sent notre poids sur son dos (puisqu'il peut répondre à l'assiette), il sent très bien aussi quand on se crispe ou qu'on est détendu. Et l'ouîe : la voix est une aide extrêmement précieuse et trop souvent négligée dans l'équitation dite éthologique. Pourquoi s'en priver puisque le cheval peut parfaitement acquérir un grand vocabulaire ? C'est un outil pour le rassurer extraordinaire : le "ouiiiii, c'est bien !" a très souvent aidé mon cheval au cours du débourrage à comprendre qu'il agissait dans le bon sens. Je voyais qu'après ces mots magiques il s'apaisait/se rassurait. Toujours très utile en selle pour l'encourager à chaque mini progrès.

Je dis juste que la confiance peut naitre en restant en selle aussi. On obtient un cheval qui sera + sûr + vite que si on descend dès qu'il y a une situation stressante. On l'arrête à distance, on avise, et soit on change d'itinéraire (ça m'arrive si je trouve que ce serait trop dur pour nous - mais ça arrive de moins en moins puisque la confiance augmente), soit on va approcher tranquillement, avec des arrêts pour comprendre la scène si besoin.
Je n'avais que la nature pour débourrer Tabou, pas de carrière, pas de piéton pour "pousser" ou jouer les poissons-pilote. Il a fallu s'adapter. Pour cela, au début en selle on ne passait que par des endroits où je l'avais emmené plein de fois en balade en main avant. Donc bien sûr : commencer en main pour montrer un maximum de choses c'est primordial.  Les 1ères fois où j'ai monté Tabou, pour faire 100 mètres on mettait... 30 minutes.  woowoo Mais comme dit JFPignon : il n'est pas question de temps avec le cheval. Tabou qui passait les yeux fermés partout si j'étais devant cherchait constamment à se rassurer en sentant mes pieds : il lui manquait son ouvreuse de route ! C'est là que j'ai compris l'importance de lui apprendre à me faire confiance autrement qu'en me voyant devant lui. (bonjour la moyenne en rando sinon !!!  mdr ) Désormais il peut avoir un super pas de Trec si besoin.

Je constate après 3 ans de sorties qu'avec un bon dosage, on peut obtenir une belle augmentation de la confiance du cheval en "nous deux" en restant souvent en selle quand même.
Je n'y mets aucune question d'ego (je m'en fous complètement), juste une question de praticité  (rando avec matériel, éviter de monter/descendre X fois, etc...). Chose importante : un de mes objectifs aussi c'est l'attelage, et là le cheval doit d'autant + savoir faire confiance aux indications du meneur, s'en remettre à lui, le groom, s'il y en a un, n'ayant pas toujours la possibilité de "sauter à la tête" en cas de problème. Je travaille pour notre relation sur du long terme, ça prendra le temps que ça prendra. Mon cheval a 7 ans, on va seulement commencer à travailler régulièrement (plusieurs fois par semaine) cette année. L'objectif premier c'est toujours la sécurité, ne pas "se mettre dans le rouge", apprendre tranquillement et développer l'expérience/la confiance sans se faire peur.
A ce jour on peut sortir seuls en forêt comme en "ville" au milieu de la circulation, avec des chiens qui sautent sur le grillage, la musique à fond dans la cour, les véhiculent qui nous suivent et croisent, etc... sans qu'il s'inquiète + que ça. Et en cas de doute, en général les hésitations ne prennent plus très longtemps à être dépassées. Quelques secondes d'analyse -> quelques pas en avant  -> re-pause demandée par moi (pas choisie par lui : je les propose avant qu'il en éprouve le besoin en général) -> et c'est reparti. Du coup très peu de pression puisqu'on a anticipé.
Le bonus : on développe l'intelligence/l'analyse du cheval qui ne va pas se réfugier "dans les jupes de son chef" qui est passé devant pour ouvrir la voie, sans trop chercher à comprendre. Au contraire il apprend à évaluer la situation, il cherche à comprendre et il apprend à "prendre sur lui" comme dit Hellyse.

D'accord encore avec Hellyse : il y a aussi les blocages qui sont des tests du genre : "Naaan aujourd'hui j'veux pas aller par là !" : mon dominant est spécialiste...  Laughing  Mais ça ne marche plus/pas et en insistant directement, ça passe.


Dernière édition par Pataclop le Sam 29 Mar 2014 - 1:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nymeria



Féminin
Nombre de messages : 2830
Age : 31
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 01/08/2013

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Sam 29 Mar 2014 - 1:27

Citation :
Je dis juste que la confiance peut naitre en restant en selle aussi. On obtient un cheval qui sera + sûr + vite que si on descend dès qu'il y a une situation stressante. On l'arrête à distance, on avise, et soit on change d'itinéraire (ça m'arrive si je trouve que ce serait trop dur pour nous - mais ça arrive de moins en moins puisque la confiance augmente), soit on va approcher tranquillement, avec des arrêts pour comprendre la scène si besoin.

Exactement ce que je voulais dire, bien sûr que je descends si besoin, mais je tente toujours de débloquer la situation en selle avant ! Et idem, je peux faire passer le Loulou par plein d'endroit qu'il ne connait pas sans qu'il soit en grand stress ni ne nous mette en danger (ceci dit, il n'est pas stressé de nature, je vous l'accorde).

Et à chacun de ressentir ce qui marche le mieux avec son cheval et jusqu'où on peut aller en restant en selle et dans le cas d'Alastyn, je ne suis pas sûre que c'était un mauvais choix de rester en selle puisque visiblement une fois que la jument a accepté d'avancer, elle s'est calmée...
Revenir en haut Aller en bas
Pataclop



Féminin
Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 11/04/2012

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Sam 29 Mar 2014 - 1:44

Oui ça dépend de chacun : moi par exemple, si je dois sauter vite de la selle, avec mon agilité débordante, ptdr je risque de m'étaler par terre façon patate.    trop lol Pas sûre que mon cheval m'attende si c'est dans un moment délicat, même si on a beaucoup travaillé le mode "pause".
Revenir en haut Aller en bas
lou0502



Féminin
Nombre de messages : 571
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/10/2013

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Sam 29 Mar 2014 - 8:36

Steph: j'ai dit qu'elle était "capable" de le faire, pas que ça ne l'inquiétait plus. Si elle a déjà franchi cette grille, elle "sait" le faire, mais c'est pas pour ça que c'est forcément facile.

Seulement je ne sais même pas si j'ai déjà visité la zone rouge avec Maëlle, enfin si avec l'histoire du van mais ça n'a rien avoir Very Happy. Pour commencer avec elle, j'ai procédé comme pataclop, sauf que c'était un autre cheval devant au lieu de moi. Et au fer et à mesure je lui demandais de temps en temps de passer devant et aujourd'hui, elle passe pour ainsi dire partout. Et si elle hésite, ça ne dure jamais plus de 20 secondes.

Maintenant, je le redis, vos stratégies ont l'air de bien fonctionner et j'imagine donc que le principal c'est d'être constant dans son mode de fonctionner.

Hellyse: je suis d'accord avec toi, quand je descends, même si c'est rare, c'est toujours après une comportement positif.

Revenir en haut Aller en bas
zaude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 16647
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Sam 29 Mar 2014 - 8:36

En attelage, tu es toujours a 2, donc quand ça stresse le groom passe devant, c'est encore plus facile qu'en selle et faut encore moins réfléchir sinon cata assurée!! Et l'approche retrait en attelage c'est encore plus compliqué!!!

Après je suis d'accord qu'en restant a cheval on peut apprendre au cheval a dépasser certaines peurs...

_________________

http://nel-and-co.blogspot.com
Pensez à mozilla pr avoir la correction d'orthographe automatique quand vs rédigez un post... c'est plus agréable pr tt le monde!
Revenir en haut Aller en bas
http://nel-and-co.blogspot.com
zaude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 16647
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Sam 29 Mar 2014 - 8:38

Et pour le comportement positif, si le cheval fait demi tour mais que je l'arrête, moi je considère ça aussi comme positif : il aurait pu continué, donc a fortiori si il reste arrêté, sachant que son envie c'est demi tour, je considère ça aussi comme un effort Wink

_________________

http://nel-and-co.blogspot.com
Pensez à mozilla pr avoir la correction d'orthographe automatique quand vs rédigez un post... c'est plus agréable pr tt le monde!
Revenir en haut Aller en bas
http://nel-and-co.blogspot.com
hellyse



Féminin
Nombre de messages : 1003
Date d'inscription : 22/05/2012

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Sam 29 Mar 2014 - 9:28

zaude_c a écrit:
Et pour le comportement positif, si le cheval fait demi tour mais que je l'arrête, moi je considère ça aussi comme positif : il aurait pu continué, donc a fortiori si il reste arrêté, sachant que son envie c'est demi tour, je considère ça aussi comme un effort Wink

Oui selon la situation je suis assez d'accord mais dans l'ensemble, je vais quand même plutôt demander qu'il soit face au chemin où je souhaite aller (quitte à ce que ce soit plus loin de la zone où il ne veut pas aller)
Revenir en haut Aller en bas
hellyse



Féminin
Nombre de messages : 1003
Date d'inscription : 22/05/2012

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Sam 29 Mar 2014 - 9:31

Oui je suis ok avec Nymeria et Pataclop, c'est bien de d'abord vraiment essayer en selle (la méthode de VSV est très bien d'ailleurs à ce sujet) pour développer la confiance du cheval lorsqu'on est en seul et tout les bénéfices que ça a.
Et pour les grosses peurs, quand la pression est forte etc, ne pas hésiter à descendre à pied.
Petit à petit, le cheval va avoir bcp moins besoins de cette présence à pied.
Revenir en haut Aller en bas
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18649
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Sam 29 Mar 2014 - 10:12

Tout dépend des chevaux et gens mais moi je suis beaucoup plus efficace et sûre à pied et Nello m'a déjà oubliée plusieurs fois monté (quand son cerveau de course prend le dessus comme je dis, si on me passe l'expression) mais à pied non, parce qu'il n'a même pas besoin de tourner la tête pour me voir.

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
Pataclop



Féminin
Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 11/04/2012

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Sam 29 Mar 2014 - 12:34

zaude_c a écrit:
En attelage, tu es toujours a 2

Ca ce sont les recommandations théoriques, après... mon grand-père (et tous les autres dans le temps) faisait ses livraisons seul avec sa jument dans les campagnes. J'ai déjà fait 4 jours de rando avec 2 attelages de 1 jument + 1 meneuse seulement, et on n'avait pas eu de problème (chevaux d'expérience il est vrai).

zaude_c a écrit:
Et l'approche retrait en attelage c'est encore plus compliqué!!!

Ah oui ça c'est sûr : c'est même quasi impossible, c'est bien pour ça que je forge l'expérience de mon cheval monté.
Revenir en haut Aller en bas
trotte-84



Féminin
Nombre de messages : 3716
Age : 27
Localisation : 42
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Sam 29 Mar 2014 - 16:55

zaude_c a écrit:
j'ai pas des gamins et c'est pas au programme, mais je me dis que ça doit pas être évident de projeter ce qui est du caprice de ce qui est de la vraie angoisse (je pense par exemple aux gamins qui chouinent le soir pour s'endormir car ils ont peur tous seuls... ma mère était simple là dessus, on ferme la porte et on laisse courir, il va forcément s'endormir.
Aujourd'hui je sais pas si je réagirais pareil, mais ouf, néli n'a pas peur le soir avant d'aller dormir!)


 fumeur fumeur 


J'ai pas grand chose de plus à ajouter que ce qu'il a déjà été dit..
Je crois que moi je considère que toutes les situations sont différentes (notre cheval peut effectivement avoir passer 10 fois à un endroit et en avoir peur à la 11e, est ce qu'on ne pourrait pas plutôt se dire, que c'est qu'il doit réellement y avoir quelquechose qu'il bute cette fois là? Plutôt que "il se fout de ma gueule il est déjà passé là" et sont facteurs d'apprentissage, descendre ne me dérange nullement, comme m'arrêter 100 fois si il faut que mon cheval regarde quelquechose qui l'intrigue, et je pense avoir des chevaux qui sont cools en extérieur, je ne descend effectivement que très très rarement aujourd'hui...

Je pense effectivement qu'il est difficile pour un cheval de simuler une peur...
Effectivement, il peu aussi ne pas avoir envie, mais pourquoi du coup n'a t-il pas envie?
Et même si on "insiste" une fois, je pense qu'après la situation ça pose question quand même...

Après pas de vérité vraie à donner, simplement mon expérience et mon avis...

_________________

Mon site sur mon activité de pareuse équin et éducation du cheval http://elodie-leclercq.wix.com/parage
Revenir en haut Aller en bas
http://elodie-leclercq.wix.com/parage
Magali



Féminin
Nombre de messages : 4474
Age : 43
Localisation : Albi, Tarn
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Sam 19 Avr 2014 - 15:15

Bon, j'ai ultra-survolé le sujet, donc je vais probablement redire plein de trucs...
Perso, je suis une grosse faignasse, et surtout, sans montoir il m'est maintenant impossible de remonter sans arracher trois vertèbres à ma jument, donc je reste tant que faire ce peut sur Volute! Ceci dit, en cas de frayeur à gérer, elle est ultra-éduquée à la méthode VSV dira-t-on en raccourci, donc je lui laisse le temps qu'il faut pour passer sa trouille, et elle fait ça comme une chef . Vital qd on a un chv quasi aveugle...
Dans la construction de notre relation, de notre confiance, du fait du grand nombre de balades à pieds partagées, il est évident que qd je passe devant à pied, je lui diminue le stress en partageant le poids de la trouille à gérer. Cependant, la méthode VSV permet d'avoir un chv qui réfléchit devt la peur, donc ce n'est pas parce que je suis à pied devant qu'elle va mettre sa peur de côté et me suivre aveuglément, elle n'a pas appris à se cacher de sa peur ainsi. Ca va simplement la débarrasser des contraintes que j'exerce sur son dos et sa mobilité, (ce qui est rassurant pr elle car elle prend grand soin de ne pas me déséquilibrer, ce qui j'imagine doit être une réelle préoccupation!), et alléger par ma présence et notre fonctionnement la lourdeur de la charge émotionnelle à gérer, donc l'aider à mieux réfléchir et analyser les choses, pour trouver une façon d'aborder l'objet de frayeur.
J'en conclus que si je peux actuellement l'aider à gérer et apprendre de ses frayeurs en restant majoritairement à chv, c'est bien parce que tte l'éducation avant à pied a été importante, riche et longue, et que nous la poursuivons, apportant de l'eau à son moulin analytique et son lot d'expériences.
Donc descendre de chv, bien sûr, pour en faire un moment éducatif, et là c'est notre état d'esprit qui en fera la teneur. (D'où peut-être l'idée d'anticiper et descendre en prévoyant la frayeur qd c'est possible et la transformer en petite frayeur à travailler à pied plutôt qu'en grand stress monté aboutissant à descendre pour gérer.)
Et accepter que si nous-mêmes avons des peurs irraisonnées au point que nous soyons en panique totale à la vue d'une araignée inoffensive ou d'un serpent, ou autre phobie où nous avons bien besoin de l'aide de qqu'un tellement nous nous sentons tous seuls dans notre panique, notre partenaire a besoin lui aussi que nous lui tenions la main pour lui apprendre à gérer sa peur, en descendant s'il y en a besoin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mareva



Féminin
Nombre de messages : 3476
Age : 48
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Dim 20 Avr 2014 - 2:16

Descendre ou pas en extérieur ??

Je répondrai OUI ... si c'est plus bénéfique de mettre pied à terre plutôt que de rester en selle !

Parfois, c'est plus sécurisant/pratique/rapide/éducatif de descendre que de rester à cheval; mais ça, ça dépend du cheval et du cavalier ...
Comme Magali, je pense que toutes les expériences de travail à pied et sorties en main sont bonnes pour développer une relation de confiance avec son cheval ...

Avec Sim-ko, d'un naturel calme et froid, si un truc lui fait peur (y'a plus grand chose qui fait peur  tire langue  .... ah si: les joints en métal du pont suspendu de Vernaison, en "dent de scie", genre dents de requin  trop lol !) , j'utilise la méthode VSV, toujours les mêmes mots et la même approche: rène longue, sans pression de jambe : "c'est rien, va voir" ... gratouille au garot "va voir" ... au 1e pas " ooouuiiii ! c'est bien, va voir" ... etc, de pas en pas, puis "touche" quand on est à côté puis carotte dès qu'il a touché l'objet dangereux (au début, il y a 4 ans, on pouvait ainsi passer 15 mn à approcher une boite à lettre, une borne à incendie, un caterpilar etc ... et on mettait + d'1h pour aller au club, à 2,5 km du pré !! mais ça a payé ! pour les quads, les arroseurs automatiques qui font "pchit-pchit", les ânes ... etc);
Quand ça marche pas (il n'avance pas d'1 pouce, essaie de contourner large ou de faire demi-tour (quand il y a du soleil sur les dents de requin du pont, par exemple  trop lol ) , je descend: là, il me suit sans soucis; quand il a vu/senti/touché, c'est bon on passe ...

mais comme dit Trotte, c'est pas parce qu'on est passé 10 fois que le 11e passage est assuré ... il y a tellement de circonstances différentes qui peuvent changer les conditions (ombres, soleil, bruit imperceptible pour nos oreilles mais pas pour celles d'1 cheval, idem pour 1 odeur ...etc); la peur du cheval, n'est peut-être pas explicable pour nous, mais elle existe bel et bien, donc il faut bien en tenir compte ...
Chaque cheval a sa limite de peur qu'il peut supporter avant de disjoncter: à chaque cavalier de trouver cette limite (c'est plus facile à trouver avec son propre cheval); cette limite peut être variable en fonction des circonstances (vent fort, balade avec des chevaux "chauds", ambiance de concours ... etc); chaque cheval est différent: il y a les flippés de la vie qui sursautent à la moindre feuille qui tombe et les imperturbables comme Sim-ko ... et entre ces 2 extrèmes, tous les autres  lol! 
descendre de cheval n'est pas déshonorant: vaut mieux un cavalier à pied de son plein gré qu'un cavalier à terre par accident !  fumeur 

Comme SK et moi, on se connait bien maintenant (4 ans de vie commune !), je sais ce qui ne lui fait plus peur ou ce qui l'effraie encore un peu ... et j'évalue (c'est une estimation rapide à chaque fois !) si une situation peut être source de peur ou pas ... si j'estime que la situation n'est pas flippante, il doit me faire confiance pour faire ce que je lui demande: par exemple, en balade, un chien caché dans une haie qui aboiera au dernier moment ne doit pas lui faire faire un écart sur la route, tout comme un juge de TREC assis au bord de la ligne des allures ne doit pas le faire sortir du couloir; à force de rencontrer des situations un peu flippantes et de lui demander de respecter des consignes qu'il est capable de réaliser (dans ces 2 cas, continuer à avancer droit en maintenant l'allure), il réussit à surmonter ces petites peurs (il regarde le chien/le juge de travers en passant, mais il ne s'arrête pas ni ne fait d'écart) et c'est une victoire pour augmenter son courage et la confiance qu'il m'accorde (d'ailleurs, je le préviens en lui disant "le chien" avant qu'il ait peur; puis quand le chien a aboyé je redis ce nom pour qu'il associe le mot à l'animal/l'aboiement; j'ai pas encore essayé avec " le juge"  tire langue ) ...

bref, la gestion des peurs du cheval, descendre ou pas, dépend beaucoup, je crois du tempérament et de la relation qu'on a avec son cheval ...

_________________
« Les mystères de la vie, les plus beaux cadeaux de l’existence arrivent bien souvent sur le dos d’un cheval noir… » Linda Kohanov –Le Tao du cheval
Revenir en haut Aller en bas
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5455
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Dim 20 Avr 2014 - 9:37

Entre "à pied" et "en selle" ya une bonne transition, les longues-rênes.

En longe on est devant, le cheval n'a qu'à suivre.

En selle on est dessus, le cheval est "devant", on se fait "juste" porter.

Avec un autre cheval devant, faut bien travaller les passages de peur avec : copain devant, copain à côté, copain derrière, copain loin devant, (donc le cheval affronte "seul" le passage difficile) mais des fois ça pose plus de pb que cela n'en résout : par ex quand mon cheval sort avec sa copine, en cas d'inquiétude ils se font des politesses et aucun ne veut passer en 1er, c'est ultra ch*** alors qu'au même endroit, seul le mien de se prend en charge  boulet 1 

En LR le cheval est devant mais il nous a à côté de lui, comme point de repère, de plus on peut être à différents endroits pour l'encourager, le rassurer, s'il faut passer à côté d'un truc on peut se placer à la cuisse entre le cheval et le monstre, en étant derrière on est plus perçu comme "impulsif" (qui donne de l'impulsion), en étant à pied on a + de facilité à passer devant, en cas de panique on peut facilement mettre le cheval en cercle...

Pour le mien je sais que aux LR on fait prend les risques moitié-moitié, alors qu'en longe il se repose entièrement sur moi (ce qui est génial ds les passages dangereux, difficiles, où il doit suivre aveuglément et moi le guider au cm près) en selle il se sent "responsable" entièrement, donc des fois se bloque car il ne se sent pas capable... En LR il y a plus d'union, de partage, le côté tactile + visuel (donc un mix des aides monté et des aides à pied) c'est vraiment intéressant.

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5455
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Dim 20 Avr 2014 - 9:41

Anecdote, une fois en LR on s'est retrouvé nez à nez avec des sangliers. Le Gros a fait un demi-tour foudroyant.

En longe il n'aurait pas fait demi-tour mais moi j'aurais eu la peur de ma vie. En selle je serais peut-être carrément tombée, ou alors il y aurait eu au moins un début de fuite.

Là on s'est retrouvés nez à nez, face à face avec cet air de dire "hein ? qu'est-ce qui se passe ?" aussi surpris l'un que l'autre, les sangliers se barrant en arrière-plan, dans les sous-bois  trop lol Ce jour-là j'étais contente qu'on se balade en LR.

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
Nymeria



Féminin
Nombre de messages : 2830
Age : 31
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 01/08/2013

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Dim 20 Avr 2014 - 10:23

Pas mal l'idée des LR je n'avais jamais pensé à la possibilité de partir en balade avec ! Par contre , il va falloir que je prenne des cours parce que je n'en ai fait qu'une seule fois !
Revenir en haut Aller en bas
Mareva



Féminin
Nombre de messages : 3476
Age : 48
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Dim 20 Avr 2014 - 10:35

avec Sim-ko, j'utilise une longe de 3,8O m et je passe régulièrement derrière lui ...

en montée, ça permet de s'accrocher à la queue de son poney pour s'aider à gravir la côte   trop lol : c'est 50/50 : je descend pour le soulager dans une forte montée, mais il m'aide  Wink  (c'est un travail d'équipe, quoi !)

en rando, en descente, avec les rènes à mousquetons, ça marche aussi :
(et si Poney glisse, il ne me tombe pas sur le dos !)

_________________
« Les mystères de la vie, les plus beaux cadeaux de l’existence arrivent bien souvent sur le dos d’un cheval noir… » Linda Kohanov –Le Tao du cheval
Revenir en haut Aller en bas
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5455
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Dim 20 Avr 2014 - 16:25

Entièrement d'accord avec toi, dans les endroits "encadrés" , passer derrière ça le fait !

Par contre une balade entière avec la seule longe, ça va pas, le cheval finit par comprendre qu'il peut faire ce qu'il veut, et il en profite.

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?   Aujourd'hui à 5:01

Revenir en haut Aller en bas
 
Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Faut-il descendre ou non de cheval en extérieur ?
» Cheval d'extérieur, comment le choisir?
» TROUVE - Cherche hongre cheval d'extérieur
» Cherche cheval fiable pour sorties en extérieur
» Cheval qui embarque (prend la main) en extérieur, solution !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aude et Etoile :: Pratiques et techniques équestres :: Le cheval au travail :: Equitation d'extérieur, trec, ...-
Sauter vers: