Retrouvez Aude sur son site professionnel

 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ma réflexion du moment sur l'apprentissage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marjolaine



Féminin
Nombre de messages : 6693
Age : 22
Localisation : Oise (60, France)
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Ma réflexion du moment sur l'apprentissage    Sam 20 Avr 2013 - 13:19

Bonjour les forumeurs,

je voulais vous faire part de ma petite réflexion duf moment.
En voyant ma patronne et d'autres cavaliers ou professionnels que j'ai eus l'occasion de croiser j'ai vraiment l'impression qu'il y a un problème vis à vis de l'apprentissage avec les chevaux.
Ou peu être est-ce moi qui ne réfléchis pas comme il faut?
Bref. Je vous expliquer. Disons que X apprend à reculer à son cheval en faisant des vagues avec la longe pour mettre son cheval dans l'inconfort. Je précise que le cheval ne connait pas du tout l'exercice. Comme le cheval ne connait pas, l'inconfort augmente jusqu'à devenir très fort et le cheval finis donc par faire un pas de reculer.
Après quelques essais, le cheval comprends le demande.
On peut donc dire que le cheval à compris l'exercice, la méthode utilisée à fonctionnée. Cependant, voici ma réflexion : pourquoi avoir agité la longe et avoir mis le cheval dans l'inconfort alors qu'il ne connait pas l'exercice? Pourquoi ne pas lui avoir expliqué avant ce qu'on attend de lui? Par exemple en agitant un peut la longe (sans aller dans l'inconfort) tout en le poussant au poitrail pour qu'il assimile le marche arrière au mouvement de la longe? Car au final, ce n'est pas dans les gênes du cheval de reculer quand on lui fait vibrer le licol sur la tête.
Ma réflexion n'est peut être pas la bonne, je suis peut être trop "babacool" avec les chevaux mais je trouve ça un peut "sadique" avec les chevaux de demander quelque chose qu'il ne connait pas sans lui expliquer, sachant qu'on devra forcement dans ce cas monter fort en inconfort pour avoir la bonne réponse.
Dans le travail avec mon cheval, j'essais du mieux que je peux, à chaque nouvel exo, de trouver des "astuces" pour qu'il comprenne ce que j'attends de lui au début sans monter en phase. Je cherche déjà la "méthode" qui peut lui convenir. Je suis loin de dire que j'ai la bonne méthode ou la bonne manière de fonctionner mais je trouve ça plus logique.

Qu'en pensez-vous?

_________________
31/12/09 = my dream

"Apprends à sentir,
nos sens sont endormis,
ton cheval les réveilles pour toi ..."
[Andrea Mischianti]




dessin par Gaea

○ Mon compte Facebook ○ Mon compte CavalEquia ○
Revenir en haut Aller en bas
Marie & Tango



Féminin
Nombre de messages : 7278
Age : 23
Localisation : Aube
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: Ma réflexion du moment sur l'apprentissage    Sam 20 Avr 2013 - 13:33

Je partages ton avis, "expliquer" n'est pas encore généralisé dans le monde de l'équitation mais on va y venir petit à petit, pour l'instant on est dans une période Stimulus/Réaction, on oublie volontairement que le cheval est capable de comprendre des choses plus légères que ça, parce que c'est plus facile de travailler de cette façon.
Revenir en haut Aller en bas
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5455
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: Ma réflexion du moment sur l'apprentissage    Sam 20 Avr 2013 - 18:13

Pourquoi ne pas lui avoir expliqué avant ce qu'on attend de lui? Par exemple en agitant un peut la longe (sans aller dans l'inconfort) tout en le poussant au poitrail pour qu'il assimile le marche arrière au mouvement de la longe?
oui, d'accord avec ça, mais pour ça il faut que le cheval ait appris à reculer sur l'appui au poitrail, donc qu'on l'ait mis ds l'inconfort, etc... Very Happy

Enfin pour moi la méthode "agiter la longe" n'est pas assez précise, le cheval peut essayer de fuir,se détourner, lever la tête, acancer, tournicoter, bref ya 10 mauvaises réponses qu'il peut donner avant de trouver la bonne, c'est dommage.

Quand j'apprends un truc nouveau j'essaie de faciliter les choses pour que la bonne réponse vienne vite et être en situation de réussite.

Quitte à morceler un maximum.

En fait je crois qu'il faut penser les apprentissages avant la séance, se demande rquel uotil, pourquoi, quel mouvement, comment le demander, comment l'obtenir, quand cesser l'exo : se fixer une limite dans la réalisation mais aussi dans le temps. Par ex, pour monter en van : qu'il mette un antérieur sur le pont, mais si, au bout de 30 min je n'ai pas réussi, arrêter tout et faire un bilan.
Sinon, quand ça foire on peut s'acharner stérilement, quand on est "dedans" on est parfois dans l'affectif et mal placé pour réfléchir. Et quand ça réussit, on peut être tenté d'en faire, refaire, trop faire... Ce qui met le cheval en inconfort et dégoût.

Mais ça aussi, "adapter la séance à l'apprentissage" c'est pas rentré ds les moeurs. Si tu travailles les cessions par ex : au sol, puis monté, le cheval te donne un beau chasser de hanches, des 2 côtés, tu descends, durée de la séance : 10 min, durée de la monte : 5 min, la plupart des gens trouvent cela débile, le cheval n'a pas travaillé, vous n'avez rien fait...

Du côté du cheval au contraire, on est resté dans le vif du sujet : réviser un mouvement connu (au sol) ressortir de mouvement avec l'aide "en selle" (la jambe), faciliter la compréhension (en tapotant avec la badine là où, d'habitude, on tapote quand on demande le mouvement au sol), faire l'exo aux 2 mains (important), fixer la bonne réponse en donnant un "avalanche" de récompenses (pied à terre, félicitations, caresses, friandise, arrêt du travail).

Ca fixe drolement mieux la leçon que de détendre aux 2 mains, aux 3 allures, faire quelques exos d'assouplissements, des transitions, des cessions diverses, puis faire comprendre au cheval l'action de la jambe isolée, puis faire X fois des cessions à la jambe aux 2 mains, youpi ça marche, il a compris, tiens j'en rajoute une couche en faisant quelques longueurs de manège hanches-en-dedans....
A la fin de l'heure le cheval a bien travaillé, bien sué, il s'est bien musclé, bien assoupli, mais est-ce que la prochaine fois il aura l'idée/ l'envie de chasser les hanches au moindre effleurement de la jambe isolée ? Pas sûr.

Je pense que notre meilleur outil, c'est notre cerveau, donc on devrait être plus vigilant car combiné à notre sensibilité, c'est un super atout !

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
létoile



Féminin
Nombre de messages : 254
Age : 42
Localisation : 30 km du Mont Saint Michel
Date d'inscription : 28/08/2012

MessageSujet: Re: Ma réflexion du moment sur l'apprentissage    Lun 22 Avr 2013 - 21:27

tu as complètement raison.....
on apprend à reculer d'abord, au licol ou par le chanfrein, puis à distance, c'est carrément logique.....
et encore, dans l'apprentissage à distance on remet des étapes : reculer le cheval en utilisant sa bulle perso...

monter les phases avec un cheval irrespectueux oui, tu es obligé, mais pas pour un premier apprentissage.....

c'est du bon sens...... bien vu pour toi en tout cas.....
Revenir en haut Aller en bas
http://leriage.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma réflexion du moment sur l'apprentissage    Aujourd'hui à 1:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Ma réflexion du moment sur l'apprentissage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Étude des moments quadratiques
» Un petit moment de réflexion!
» Apprentissage au pieu
» Quel est le meilleur moment pour pêcher à la mouche ?[Saison, Horaire]
» en ce moment minikiki chez quick !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aude et Etoile :: Pratiques et techniques équestres :: Autour des méthodes-
Sauter vers: