Retrouvez Aude sur son site professionnel

 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Désensibilisation : un deuxième apprentissage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zaude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 16633
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Désensibilisation : un deuxième apprentissage   Ven 28 Déc 2012 - 1:31

Je remets ici le post de blog du jour suite à la lecture du dernier livre de JC ameisen.... Smile


En équitation éthologique, la désensibilisation consiste à faire comprendre au cheval que la bonne réponse à un stimulus inquiétant au départ est l'immobilité et non la fuite. On espère qu'ensuite le cheval restera immobile car il n'aura plus peur du stimulus en question.


La méthode utilisée est celle du conditionnement opérant en renforcement négatif :


  • On part d'une situation inquiétante pour le cheval mais pas suffisamment pour déclencher une réaction de fuite. Ex : Avec le
    parapluie fermé, face au cheval à 1m50 de lui
  • On agite un petit peu le parapluie, on sent le cheval se tendre, et on arrête avant qu'il ne bouge. On retire le stimulus désagréable (on ne sait pas dissocier désagréable d'inquiétant dans cette approche) alors que le cheval est immobile. On lui apprend ainsi :

    • Que la bonne réponse est de rester immobile
    • Que le parapluie à 1m50 de lui en face ne mange pas

  • Et on corse progressivement.
  • Si on va trop loin, le cheval se met à bouger, alors on garde le stimulus à la même intensité (= même mouvement et même distance) et on
    laisse le cheval bouger latéralement ou en marche arrière. Quand il se rend compte que son déplacement n'a aucune influence sur le stimulus le cheval propose de s'arrêter. On arrête à ce moment le stimulus et on lui enseigne donc encore que la bonne réponse c'est l'arrêt.

Ça c'est la pratique en mode conditionnement opérant. Sauf que l'on ne travaille pas sur la simple acquisition d'un comportement comme ça serait le cas si on voulait enseigner le pas espagnol, on travaille à remplacer une réaction de peur et de fuite par une autre réaction.

On sait que la mémoire d'un évènement est associée avec un certain schéma neuronal (connexions synaptique, organisation spatiale). Le nouvel apprentissage va-t-il détruire le schéma précédent?


En lisant le dernier livre de J-C Ameisen, on apprend que non, le nouvel apprentissage consiste en fait à apprendre à réprimer le resurgissement du souvenir de la peur.
L'étude porte sur des souris dressées en conditionnement pavlovien à craindre un stimulus : un flash lumineux est associé à un évènement
désagréable. On présente ensuite à ces souris le flash lumineux sans l'évènement désagréable et la souris désapprendra à avoir peur. Si une
fois que la souris ne présente plus de réaction de peur, on associe de nouveau le flash lumineux à un évènement désagréable d'une autre nature que celui initialement associé au flash (il faut suivre Wink ), alors la peur resurgira immédiatement et la nouvelle association s'inscrira beaucoup plus vite dans la mémoire que la première association.
JC Ameisen conclue :


<blockquote class="tr_bq">
Le souvenir ancien de la peur ne s'était pas effacé : il avait été enfoui, intact, prêt à resurgir plus vite et plus fort encore, sous une forme nouvelle.

</blockquote>

Ces résultats sont à rapprochés de ceux sur le stress-post-traumatique comme le montre bien JC Ameisen dans son livre.


Ce résultat questionne beaucoup nos pratiques de désensibilisation, sans donner de solutions évidemment, ça permet d'éclairer certaines situations comme les retours fulgurants en arrière dans la progression (ça me fait penser en particulier à Ody ou à la pie d'élo).


Il pose aussi certaines questions :


- Les réactions de peur du cheval face à des stimulus qu'il ne connait pas sont elles innées ou acquises par les expériences antérieures avec d'autres stimuli?
- Peut on différencier des peurs acquises qui ne seraient donc pas effaçables de peurs innées sans apprentissage qui seraient elles bien
effaçable car l'apprentissage de la réaction à ce stimulus serait le premier apprentissage à lui être associé?

- On sait par expérience que certains chevaux sont plus inquiets que d'autres, il semble qu'il y ait une part de génétique ou tout au moins d'épigénétique ou d'acquis sous la mère. Est ce que la désensibilisation à un grand nombre de stimuli diminue l'anxiété rémanente du cheval?

Biblio : J-C Ameisen, Sur les épaules de Darwin : les battements du temps, éditions les liens qui libèrent, chap V


Par contre, dans la biblio de JC Ameisen, je n'arrive pas à voir à quel article ce passage du livre réfère, si qq trouve, je suis preneuse!

_________________

http://nel-and-co.blogspot.com
Pensez à mozilla pr avoir la correction d'orthographe automatique quand vs rédigez un post... c'est plus agréable pr tt le monde!
Revenir en haut Aller en bas
http://nel-and-co.blogspot.com
Marie & Tango



Féminin
Nombre de messages : 7271
Age : 23
Localisation : Aube
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: Désensibilisation : un deuxième apprentissage   Ven 28 Déc 2012 - 10:24

C'est drôle, je connaissais ces résultats pas l'expérience en elle même mais le fait qu'un souvenir laisse toujours une trace mais je n'avais jamais pensé à l'analyser de cette façon. Smile

Je pense qu'il faudrait compléter l'expérience des souris par un groupe qui a apprit à avoir peur du flash lumineux puis qu'on a ensuite apprit à aimer ce même flash lumineux (apport de nourriture).

Si on remet après ça un flash lumineux + la situation désagréable de départ, ce n'est peut être pas si évident que les souris reprennent tout de suite ce mauvais souvenir, je pense qu'il y a une période charnière de quelques flash.

Ca permettrait de tester l'effet du renforcement positif sur une peur apprise.

Sinon, je pense que la plupart des peurs sont acquise ou en tout cas, se développent extra-utéro.
Pourquoi ? Parce que les animaux des pôles qui n'ont jamais vu l'homme n'en ont pas peur.
ours polaire et camera:
 
Et aussi parce que si on laisse un parapluie ouvert au milieu du pré d'un troupeau de chevaux, ils vont venir voir, avec curiosité et méfiance mais sans peur car ils pourront aller à leur rythme et laisser le plus téméraire aller voir en premier et se laisser rassurer.

Avez vous déjà vu un cheval avoir peur de quelque chose dont il ne devrait pas et qu'il a découvert par lui même ?
Revenir en haut Aller en bas
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5450
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: Désensibilisation : un deuxième apprentissage   Ven 28 Déc 2012 - 10:39

Les ours sont des prédateurs donc je ne sais pas si les chevaux ont les mêmes "comportements génétiques"

Sinon, OK pour la curiositéet l'effet de groupe. les chevaux les plus anxieux mettront plus de temps et auraont besoin de l'exemple de leurs congénères mais au final, sur un objet découvert à son rythme et inoffensif, le cheval n'acquiert pas de peur.

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
Alastyn
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 9123
Age : 29
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: Re: Désensibilisation : un deuxième apprentissage   Ven 28 Déc 2012 - 11:59

Moi je ne serais pas aussi optimiste niveau peurs innées. Je pense qu'elles sont tout aussi facile à réactiver qu'une peur apprise. Leur instinct leur a sauver la mise depuis quelques centaines d'années (populations redevenues sauvages surtout).



_________________
conseils et astuces TREC : http://trec-28.e-monsite.com/
blog de Val : http://apprentie-treckiste.blogspot.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://trec-28.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Désensibilisation : un deuxième apprentissage   Aujourd'hui à 12:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Désensibilisation : un deuxième apprentissage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Désensibilisation aux injections
» Apprentissage au pieu
» Problème avec Quitch (irrespect, désensibilisation, problème physique ?)
» APPRENTISSAGE DES APPEAUX
» Balle sur tee autorisée pour un deuxième coup ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aude et Etoile :: Pratiques et techniques équestres :: Autour des méthodes-
Sauter vers: