Retrouvez Aude sur son site professionnel

 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Motiver un cheval sans impulsion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
trotte-84



Féminin
Nombre de messages : 3716
Age : 27
Localisation : 42
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Jeu 3 Oct 2013 - 11:00

Ben les galops dans le pré, y a toujours eu Trotte, et ça n'a jamais été son "dada"... Sauf depuis qu'on a beaucoup travaillé, c'est pour ça que je fais le rapprochement avec le physique!

Après c'est clair que bosser en paire, même si ça a ses inconvénients (temps de préparation, gestion des deux chevaux), pour l'aspect motivation, y a rien de mieux!

_________________

Mon site sur mon activité de pareuse équin et éducation du cheval http://elodie-leclercq.wix.com/parage
Revenir en haut Aller en bas
http://elodie-leclercq.wix.com/parage
Nymeria



Féminin
Nombre de messages : 2822
Age : 31
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 01/08/2013

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Jeu 3 Oct 2013 - 15:21

En tout cas c'est chouette ce que tu fais avec tes chevaux Trotte ! Et c'est vrai qu'à pied j'utilise plus le R+ que monté, faut dire que c'est plus facile...

Sinon, un autre truc pour motiver les loulous flemmards et qui marchait ultra bien avec Roesti, c'est de matérialiser les zones de trot ou de galop et les zones de pas... Ça la faisait même chauffer lol! Alors qu'elle est plutôt du genre très froide dans sa tête et partisane du moindre effort... Mais j'ai l'impression qu'elle était tellement pressée de rejoindre la zone de pas, que ça ne la dérangeait pas de galoper à fond pour y aller ! Idem dans un champ, elle savait qu'il y avait le galop puis l'arrêt broutage au bout du champ, ben elle aimait ça...
Revenir en haut Aller en bas
Marie & Tango



Féminin
Nombre de messages : 7273
Age : 23
Localisation : Aube
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Jeu 3 Oct 2013 - 16:53

SDE c'est vrai ce que tu dis, mais concernant les pieds par exemple, même si il est capable de donner ses pieds relativement longtemps, il réclame quand même des pauses régulières ou reprend son pied de lui même.
Pour les longues balades, on a un rythme plus lent donc même si c'est plus long, ça correspond à sa personnalité.

Un trait de personnalité est +/- stable dans le temps, mais plus on vieillit, plus il devient stable et donc plus il devient difficile de le changer (et peut être impossible ?).

Ce que je trouve intéressant dans ce que tu dis Elodie, c'est que Naka a effectivement changé à pied mais aussi ensuite seul, au champs.
Ca montre que ça à un impact en dehors du contexte d'apprentissage, donc suppose un vrai changement de fond ?

A essayer de toute façon. En plus, en ce moment il perd en graisse et prend en muscle donc on est vraiment dans de bonnes conditions !
Revenir en haut Aller en bas
trotte-84



Féminin
Nombre de messages : 3716
Age : 27
Localisation : 42
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Jeu 3 Oct 2013 - 18:59

C'est ce que je me suis dit aussi pour le changement de fond...! A voir par la suite...

_________________

Mon site sur mon activité de pareuse équin et éducation du cheval http://elodie-leclercq.wix.com/parage
Revenir en haut Aller en bas
http://elodie-leclercq.wix.com/parage
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5454
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Sam 5 Oct 2013 - 11:21

mais concernant les pieds par exemple, même si il est capable de donner ses pieds relativement longtemps, il réclame quand même des pauses régulières ou reprend son pied de lui même.
Oui le mien aussi.
Mais ils ressentent peut-être une gêne, une crampe ou un inconfort qui les y amène. Et cela est indépendant du dressage.

Un trait de personnalité est +/- stable dans le temps, mais plus on vieillit, plus il devient stable et donc plus il devient difficile de le changer (et peut être impossible ?).
Oui c'est ce que je croyais. Mais le mien s'est subitement réveillé, super en avant, à 14 ans alors je sais pas vraiment pourquoi.
Une cure de mninéraux/ vitamines oligo-éléments ? (il est devenu très vif après 3 mois de cure)
le 3è passage de l'ostéo ? (ça faisait des mois qu'il était coincé, plus ou moins mais je le sentais pas "libre") --> donc la joie de se retrouver libéré ?
Ou bien la cure de chondroïtine-glucosamine (mais là, ça serait fort, genre le cheval se révzeillé dès le début - mois d'1 semaine - de la cure)

Bref tout ça ne réussit pas à expliquer le changement. Pas seulement un changement mental (il est bcp plus en avant, vif, impulsionné, que ce soit à pied, en "intérieur" ou en extérieur. ) Ya aussi un truc physique qui s'est débloqué.

Par ex mon cheval est un bon sprinter et démarre comme un boulet de canon puis il ralentit. (et se fait dépasser, lol) Et si le galop dure trop longtemps (on sort avec des chevaux plus fins, islandais, croisé epsagnol... plus endurants que lui et plus rapides. Moins lourds en tt cas. Alors que mon Gros est un mini cheval de trait, 1m44 de boudin) il repasse au trot, essouflé, et ratrappe ainsi, à son rythme.

Depuis son mystérieux "réveil" il ne reste pas plus en tête qu'avant mais continue à suivre les autres, au galop, sans se laisser distancer. Des fois il repasse au trot quelques foulées, reprend son souffle, puis les ratrappe comme une fusée, j'en reviens pas !

Alors que depuis sa naissance (d'après le naisseur, le débourreur, sa cavalière attitrée quand il; était petit... Et les 10 ans qu'on a passé ensemble) ça a toujours été un pépère tranquille. Avec le frein plus facile que l'accélérateur (bon on travallait là-dessus, tout le temps, mais j'en avais pris mon parti)

Et c'est pas corrélé à la graisse : ya eu des années où il était en muscles, entrainé très régulièrement, d'autrres où il a été vraiment "fit" je sentais les côtes (bon pas très souvent je l'avoue) d'autres où il a été bien en chair, parfois presque obèse, il n'a jamais changé de caractère pour autant.

Dans les situations de stress il lui venait des ressources insoupçonnées : randonnées organisées, rencontre de nouveau chevaux inconnus pour une balade... Là il était plus vif et endurant à la fatigue que d'habitude. Maintenant qu'il est quotidiennement "vif et endurant" je découvre le déplaisir d'être sur un étalon noir paiffant pendant des heures dans ces situtations-là, les yeux lançant des éclairs et les naseaux comme des soufflets de forge. C'est la face cachée de l'impulsion lol !

Ce que je trouve intéressant dans ce que tu dis Elodie, c'est que Naka a effectivement changé à pied mais aussi ensuite seul, au champs.
C'est pas un changement de fonds, mais le mien, après avoir appris les déplacements latéraux, en faisait le long des barrières quand le mouvement était opportun (pas par plaisir, mais il n'en faisait jamais de lui-même, il se retournait et partait, ou reculait) mais après que je lui ai enseigné je l'ai vu plusieurs fois se pousser de la sorte Very Happy

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
zaude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 16638
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Sam 5 Oct 2013 - 12:35

intéressant SDE Smile

_________________

http://nel-and-co.blogspot.com
Pensez à mozilla pr avoir la correction d'orthographe automatique quand vs rédigez un post... c'est plus agréable pr tt le monde!
Revenir en haut Aller en bas
http://nel-and-co.blogspot.com
philosophi



Féminin
Nombre de messages : 7053
Age : 37
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Sam 5 Oct 2013 - 18:57

Je pense aussi qu'on peut conditionner son cheval a avancer plus. Par exemple si tu galopes toujours sur le même chemin, de lui même sur ce chemin il va vouloir galoper. Donc si tu sors en balade en lui demandant d'avancer je pense qu'il va prendre cette habitude aussi. Si tu le laisses trainer, il va aussi prendre cette habitude. Clairement sampa plus je lui demande d'avancer et plus elle avance. Pas en allongeant l'allure. Mais si je demande beaucoup de trot et de galop elle se 'stresse' et est plus motivée a trotter et galoper!
Revenir en haut Aller en bas
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5454
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Dim 6 Oct 2013 - 9:36

C'est aussi ce que recommandent les bouquins de dressage lors de l'échauffement : pour les chevaux "excités" il faut faire du "long et lent", longuement dans la même allure pr détendre le cheval, et pour les "mous" il faut faire plein de transitions, pour les "énerver", les rendre réactifs, et finalement qu'ils bondissent dans l'allure supérieure.

En tt cas ça marche très bien, le cheval fait très bien la différence entre la balade sportive avec plein d'allures (où, à la fin, il accélère dès qu'on ajuste les rênes) et la balade pépère avec des petits galops rênes longues bucoliques Smile

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Aujourd'hui à 21:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Motiver un cheval sans impulsion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» plusieurs questions sur l'impulsion
» ou est le cheval sans tete????
» Approche de la kinésithérapie du cheval par Denoix et Paillo
» haflinger x frison???
» Cherche cheval fiable pour sorties en extérieur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aude et Etoile :: Pratiques et techniques équestres :: Autour des méthodes-
Sauter vers: