Retrouvez Aude sur son site professionnel

 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Motiver un cheval sans impulsion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Marie & Tango



Féminin
Nombre de messages : 7278
Age : 23
Localisation : Aube
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Motiver un cheval sans impulsion    Sam 27 Oct 2012 - 13:25

Ou le club de de la dépulsion.
Spoiler:
 

Votre cheval s'arrête quand vous déchaussez vos étriers, quand vous sortez quelque chose de votre poche, ou tout simplement pour brouter ?
Il traîne en extérieur et prendre l'allure d'un escargot en carrière ?

Adhérez au club de la dépulsion !

Nos mots clefs sont impulsion et motivation.
Le but est de redonner aux chevaux l'impulsion, c'est à dire l'envie d'aller de l'avant.

Proposez vos exercices et partagez vos expériences Smile
Revenir en haut Aller en bas
Marie & Tango



Féminin
Nombre de messages : 7278
Age : 23
Localisation : Aube
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Sam 27 Oct 2012 - 13:29

Pour Tango, pour l'instant je prends le temps de décomposer mes phases pour la demande de mouvement en avant : voix, assiette, cuisse, mollet, stick.
En plus de ça, j'ai des rondelles de carottes que je distribue quand il a un pas ou un trot actif et aussi quand il me fait une transition dynamique.
Aussi, je varie souvent mes demandes : si je demande un pas actif, je lui demande uniquement sur quelques foulées et c'est moi qui donne l'ordre de rétrograder. Au fur et à mesure, le nbr de foulées augmentent.

Je trouves aussi que les activités avec repères visuels le motive plus (slalom, barres au sol, barres en U, point à point avec plot ect...).

J'ai déjà un premier résultat : après la friandise, mon cheval reprend le pas de lui même ! Avant, si on était arrêté, ça lui plaisait bien et il ne bougeait pas de son propre chef. Il fait moins la tête dans les transitions montantes et me semble être plus dynamique, sauf quand je reprends mes rênes....
Revenir en haut Aller en bas
trotte-84



Féminin
Nombre de messages : 3716
Age : 27
Localisation : 42
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Sam 27 Oct 2012 - 19:24

Ma petite contribution.... (j'avais écrit un pavé qui s'est effacé!!)

Puisque je peux prétendre au club de la dé-pulsion quoi qu'on commence à en sortir, avec Naka...

En faite Naka, le manque d'impulsion, n'est pas forcément due à une fainéantise chronique, mais aussi à une petite trouille au ventre qui lui fait dire à quel sauce on va me mangé? Si je bouge pas peut être que ça passera... Ca me fait penser un peu à ce que VSV appelle la "résignation acquise"...

Et du coup forcément peu de choses a été assimilé à du positif, et donc pas d'envie d'être avec l'humain et encore moins d'avancer avec lui...
Sauf en extérieur en selle... En attelage ce n'était pas le cas...

J'ai essayé de régler ça en le secouant un peu, en me disant "il se fou un peu de ma gueule", et je pense qu'on est rentré dans un engrenage, jusqu'à ce qu'il explose, qu'on perde et plaisir et confiance...

De là, j'ai été je pense forcée de reprendre à 0...

Donc on a fait pendant un temps quasiment que du "à pied", objectif: motivation, plaisir, confiance...

Je commence toujours par le laisser aller à son pas planplan du début (celui là j'y ai le droit même en extérieur sur les premières minutes), je ne force pas, je félicite certaines jolies choses, et je passe à des petits exos ludiques, qu'on avait fait en R+ et que je sais que c'est du gâteau pour lui, que ça lui plaît: jambette, aspi, etc...

Et de là, je partais sur l'objectif: pas actif... Je monte mon énergie, essaye de le motiver, à la voix notamment, sans monter en phase, et dès qu'il me donnait une once de bonne réponse, je félicite beaucoup plus longue pause...
Et on a continué comme ça, en demandant un peu plus jusqu'à ce qu'il comprenne de lui même, prenne ce pas actif de lui même...

De là on a attaqué la même chose, au trot, félicitations des départs au trot, puis de quelques foulées tenues, désengagement et récompense + longue pause...
Jusqu'à ce qu'il anticipe mes demandes de trot, je ne demande plus, j'espère... Et ça fonctionne plutôt bien, pas de pression sur ses épaules, je lui laisse le temps de me donner la bonne réponse... Et finalement il me l'a donne de plus en plus vite...

Puis quelques foulées de plus dans un bon trot, jusqu'à avoir un trot tenu et dynamique...

Et là on en est au même stade pour le galop, ça y est il anticipe mes demandes de départ au galop, c'est juste extra...!

En selle, on a fait un long moment du travail quasi qu'au pas, pareil, objectif plaisir...
A peut près calqué sur la même chose qu'à pied... Pour le moment, à part en extérieur, je ne demande pas le galop en carrière, car c'est trop tôt... Quoi que je pense qu'on va pas tarder, vu ce que j'ai eu à pied ses derniers temps...

Pour l'attelage, j'ai repris pareil tout à 0... Je n'avais aucune impulsion en attelage, même en extérieur... On a repris toute la mise à la voiture en R+, des micro séances, aujourd'hui j'ai un Naka avec de l'impulsion en extérieur attelé, mais aussi en carrière sur la mania!! Il me bluffe!

Je pense qu'il y a aussi mon attitude qui a changé, je n'attends plus les choses comme je les voudrait, j'attends qu'il me les donne... Je suis calme et posée, comme je n'ai pas d'attente particulière, pas de pression sur ses épaules, il me donne les choses plus facilement...
Je suis un peu calme comme si je sortais d'une séance de yoga, mais sûre de moi comme un maître kung fu! fumeur

Par exemple, l'avant dernière séance il a été super, dynamique, des départs au galop que je n'avais même pas encore demandé, banane en avant, content le Mr Naka, j'étais ravie...

Hier il était raplapla, pas dans son assiette, si je l'avais bougé à ce moment là, je ne pense pas que ça aurait avancé les choses, on a donc vu d'autres choses, des choses qui demandent moins de dynamisme, qui lui convenait pour ce jour là, on s'est bien amusé, et à la fin, il m'a donné un petit trot gaiement...

Je pense que des chevaux comme ça, on leur a certainement dit souvent "non", et plus rarement "oui", et faut réussir à inverser la donne... Car plus on dit "non", plus ils apprennent à répondre "non" eux aussi, et c'est un cercle vicieux, avec tout l'énervement, la frustration et la fatigue qui va avec...
Quand on commence à inverser la donne et à dire "oui" plus souvent, récompenser ce qu'il nous donne, alors il y a bien plus de chance qu'eux aussi disent "oui"...


Ce sont des chevaux aussi que l'on doit je pense souvent attendre, car ils sont long aussi à la réflexion, à savoir si ils vont tenter quelquechose ou pas, si ça vaut le coup ou pas, si on monte trop vite en phase, y a souvent une incompréhension, car là où nous on se dit qu'il aurait déjà du nous donner la réponse, eux en sont à se dire qu'ils vont essayé quelquechose, et souvent c'est là qu'il se vexe... (je parle surtout pour de l'apprentissage)


Voilà mon expérience, ça paraît certainement laborieux, mais je vois maintenant mon cheval réellement se révéler, c'est super agréable pour moi et pour lui...

_________________

Mon site sur mon activité de pareuse équin et éducation du cheval http://elodie-leclercq.wix.com/parage
Revenir en haut Aller en bas
http://elodie-leclercq.wix.com/parage
philosophi



Féminin
Nombre de messages : 7070
Age : 37
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Sam 27 Oct 2012 - 20:38

intéressant tout ce que tu dis. Je rajoute ma sauce...

Sampa c'est pas vraiment qu'elle manque d'impulsion, si on lui demande elle va le faire, mais elle va le faire de mauvaise humeur...

Si on monte en phase, ça la vexe encore plus... Et je ne crois pas que ca soit un manque de respect puisque que quand Pandora (la dominante) la chasse, elle a aussi les oreilles couchées et les naseaux pincés et elle se barre vite. Comme quand moi je lui demande de partir sur le cercle par exemple.

En gros ce que tu dis, c'est de faire que du R+, sans stimulation du stick même, juste suggérer poliment et attendre... faut avoir l'espoir que le cheval propose, c'est pas pour les impatients ce truc....
A ma connaissance, personne des gens de chevaux connus (Parelli, cence, Corbigny, etc...) ne parlent de cette méthode. Est du au fait qu'ils ne privilégient pas le relationnel? Mais même Pignon fait pas pareil, lui il "chasse" quand le cheval fait la tronche, non?

Sultan qui s'était fait un peu secouer les puces lors du dernier stage de Nariane, ca avait eu plutôt un bon impact sur son attitude je crois. Est-ce que parce que dans ce cas c'était une histoire de respect pas clair? ou la manière différente de faire l'a agréablement surpris???

Du coup je suis hyper partagée.... mais je vais essayer quand même....
mais en fait on dérive un peu du sujet de départ, quoique quelque part ca se rejoint...

je suis impatiente de lire les autres commentaires.

Revenir en haut Aller en bas
philosophi



Féminin
Nombre de messages : 7070
Age : 37
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Sam 27 Oct 2012 - 21:40

en fait ca y est, je sais pourquoi je suis incertaine.

- les exos que Sampa me fait de bonne humeur sont les exos que en R+: révérence, etc... => ca confirme ce que dit Trotte.

mais, et il y a un mais:...

- chaque fois qu'elle est entre des mains de pros ou presque pro qui lui demande plus plus vite, elle a aussi une meilleure attitude.

donc 2 alternatives:

1. c'est moi qui avec mon mauvais timing et mes mauvaises demandes la vexe et elle remet en question.

2. lors des interventions des pros... elle est comme surprise et sous le choc et du coup ca se passe bien. (style, les démos des nouveaux maitres dans le rond de longe)

bon je sors et laisse la place aux autres et au vrai sujet de ce topic, dslée Marie...
Revenir en haut Aller en bas
Mareva



Féminin
Nombre de messages : 3477
Age : 48
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Sam 27 Oct 2012 - 23:57

@Marie & Tango a écrit:
Sur une idée originale de Philosophi, grâce à de Sampa, Sim-ko, Sultan, Sisko et Tango:

Votre cheval s'arrête quand vous déchaussez vos étriers, quand vous sortez quelque chose de votre poche, ou tout simplement pour brouter ?
Il traîne en extérieur et prendre l'allure d'un escargot en carrière ?

Adhérez au club de la dépulsion !


Oui, oui, je m'inscris au club trop lol !

à ta liste des raisons de s'arrêter (tout à fait véridiques !), il y a aussi : le téléphone portable qui sonne ou un crottin dans le sable bique !!

en ce moment, ma recherche de motivation en carrière pour Sim-ko et pour améliorer son impulsion m'a poussé a prendre des cours de 30 minutes en carrière ou RDL (après, ça le saoule !) avec le clicker + un sac de rondelles de carottes ... en liberté dans le RDL, ça a plutôt bien marché pour obtenir des allures actives ... mais en selle, ça a été plus dur (difficile d'avoir la cravache dans une main, le cliker dans l'autre et de cliquer exactement au bon moment lol! !)

monté, Sim-ko est encore moins motivé qu'à pied :ben oui, en plus, faut qu'il me porte boulet 1 !

_________________
« Les mystères de la vie, les plus beaux cadeaux de l’existence arrivent bien souvent sur le dos d’un cheval noir… » Linda Kohanov –Le Tao du cheval
Revenir en haut Aller en bas
Marie & Tango



Féminin
Nombre de messages : 7278
Age : 23
Localisation : Aube
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Dim 28 Oct 2012 - 8:09

Si, ça va ensemble pour moi les zoreilles et 'impulsion dans le sens où oui, on cherche l'impulsion mais pas à n'importe quel prix Wink

Sinon, Mareva j'avais vu dans ton post les séances au clicker mais j'y pense maintenant, peut être que pour les séances monté, ta prof pourrait prendre le clicker et clicker elle, ça permettrait à Sim ko d'être clicker au bon moment et à toi d'apprendre à savoir quand il faut clicker ?
Revenir en haut Aller en bas
Mareva



Féminin
Nombre de messages : 3477
Age : 48
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Dim 28 Oct 2012 - 10:15

@Marie & Tango a écrit:
peut être que pour les séances monté, ta prof pourrait prendre le clicker et clicker elle, ça permettrait à Sim ko d'être clicker au bon moment et à toi d'apprendre à savoir quand il faut clicker ?

oui, j'y avais pensé ... je lui proposerai la prochaine fois ...

_________________
« Les mystères de la vie, les plus beaux cadeaux de l’existence arrivent bien souvent sur le dos d’un cheval noir… » Linda Kohanov –Le Tao du cheval
Revenir en haut Aller en bas
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5455
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Dim 28 Oct 2012 - 12:45

Le mien il a bien compris que s'il fait vite et bien, la torture (entendez : l'exco) s'arrête plus vite.
Avant, en longe il me fallait 3 plombes pour le motiver, maitnenant qu'il est rocdé, il fait ses 2/3 tours de pas, puis au trot direct, ensuite dès que je le demande, galop, il sait qu'il n'y a que 1 ou 2 tours à faire donc il y va de bon coeur.

Le problème c'est que je ne peux plus utiliser la longe pour metre un débutant en selle, le cheval est trop speed, le débutant se casse la figure quand Lotus prend le trot (un mal piour un bien car certes il a de l'impulsion, mais hélas un mal fou à redescendre aux allures lentes non non )

Du coup il fait allures rapides ou arrêt mais les transitions lent/ rapide/ etc sont hyper difficiles. pas de bol

Pour le travail en carrière je fais plein plein de changements et trransitions d'allures, direction, ça l'oblige à rester connecté, vif et léger mais avec le corollaire qu'au bout d'un moment ça l'énerve, il essaie d'anticiper, il s'excite un peu trop, se précipite...

En balade soit je fais des balades calme/ allur slentes/ travail de terrain pour les pieds, soit je pars sur bons terrains aux 3 allures et là pareil, transitions, excitations et hop il rentre dans le jeu !

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
trotte-84



Féminin
Nombre de messages : 3716
Age : 27
Localisation : 42
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Dim 28 Oct 2012 - 18:25

@philosophi a écrit:
intéressant tout ce que tu dis. Je rajoute ma sauce...

Sampa c'est pas vraiment qu'elle manque d'impulsion, si on lui demande elle va le faire, mais elle va le faire de mauvaise humeur...

Pour moi c'est un peu équivalent... Enfin je pense que si un cheval nous donne mais pas dans la bonne attitude c'est qu'il ne nous donne pas le meilleure de lui même...
L'impulsion, on dit souvent, c'est l'envie de se porter en avant... Je pense que cette envie est plus bénéfique quand elle est guidé par le plaisir que par la "contrainte" (puisque quelquepart si mauvaise attitude = pas de plaisir). Et je pense que même si ça fonctionne un temps, sur le long terme, et plus tard dans certaines de nos recherches en dressage on sera coincé si on ne cherche pas ça... Et puis tu le dis toi même, si tu es obligée parfois de la maintenir constamment avec les jambes au trot c'est qu'il y a quelquepart manque d'impulsion...


Si on monte en phase, ça la vexe encore plus... Et je ne crois pas que ca soit un manque de respect puisque que quand Pandora (la dominante) la chasse, elle a aussi les oreilles couchées et les naseaux pincés et elle se barre vite. Comme quand moi je lui demande de partir sur le cercle par exemple.

Je pense que parfois on peut utiliser le fait de monter en phase, mais on a tendance à le faire trop souvent à tout bout de champ, sans jamais attendre notre cheval... Et que finalement monter en phase pour obtenir "l'envie de se porter en avant" on revient à l'histoire de la "contrainte"...


En gros ce que tu dis, c'est de faire que du R+, sans stimulation du stick même, juste suggérer poliment et attendre... faut avoir l'espoir que le cheval propose, c'est pas pour les impatients ce truc....
A ma connaissance, personne des gens de chevaux connus (Parelli, cence, Corbigny, etc...) ne parlent de cette méthode. Est du au fait qu'ils ne privilégient pas le relationnel? Mais même Pignon fait pas pareil, lui il "chasse" quand le cheval fait la tronche, non?

Oui faut être patient, mais honnêtement pour moi ça a fonctionné... Attendre qu'il me propose et féliciter ce qu'il me donne... Plutôt que de le pousser et féliciter derrière, ce qui ne fonctionnait pas aussi bien car pas la bonne attitude...
Effectivement ça ne vient pas d'un courant étho particulier...
Et Pignon, chasse lorsque la mauvaise attitude se produit, par contre je pense que lui ne cherche pas à avoir ses oreilles en arrière, enfin je sais pas comment dire, je pense pas qu'avec un cheval qui manque d'impulsion il irait le titiller jusqu'à provoquer une mauvaise attitude... Par contre si elle se produit il fait comprendre au cheval qu'il ne veut pas de ça... Je suis pas sûre de moi hein...


Sultan qui s'était fait un peu secouer les puces lors du dernier stage de Nariane, ca avait eu plutôt un bon impact sur son attitude je crois. Est-ce que parce que dans ce cas c'était une histoire de respect pas clair? ou la manière différente de faire l'a agréablement surpris???


Je pense que pour les chevaux qui manque de respect et font leur feignasse, parfois secouer un peu pour remettre les choses en place, ça peut aider... Mais sur le long terme c'est pareil, je ne pense pas qu'on puisse obtenir de plaisir ainsi...
J'ai tenté ça avec Naka ça avait fonctionné un temps, il était attentif à moi, mais j'ai perdu énormément de sa confiance, je pense que je n'étais plus juste à ses yeux, que j'ai déséquilibré la balance confiance/respect...


Du coup je suis hyper partagée.... mais je vais essayer quand même....
mais en fait on dérive un peu du sujet de départ, quoique quelque part ca se rejoint...

Je pense pas que ça dévie puisque le but reste l'impulsion quand même ^^

je suis impatiente de lire les autres commentaires.


@philosophi a écrit:
en fait ca y est, je sais pourquoi je suis incertaine.

- les exos que Sampa me fait de bonne humeur sont les exos que en R+: révérence, etc... => ca confirme ce que dit Trotte.

C'est aussi de ce constat là que je suis partie... Je me suis dit quand dans ses exos aussi souvent on suggére, on agit un peu, mais rarement les gens montent fort en phase pour obtenir une jambette, monter sur un piédestale ou autre, il suggéré, titille et attende...

mais, et il y a un mais:...

- chaque fois qu'elle est entre des mains de pros ou presque pro qui lui demande plus plus vite, elle a aussi une meilleure attitude.

donc 2 alternatives:

1. c'est moi qui avec mon mauvais timing et mes mauvaises demandes la vexe et elle remet en question.

2. lors des interventions des pros... elle est comme surprise et sous le choc et du coup ca se passe bien. (style, les démos des nouveaux maitres dans le rond de longe)

bon je sors et laisse la place aux autres et au vrai sujet de ce topic, dslée Marie...



Moi je pense que sur le coup ça fonctionne par l'effet de surprise et de "hooo j'ai plutôt intérêt à répondre juste parce que là il y a du répondant"... Je pense même que ça pourrait fonctionner sur le long terme, mais question relationnel je demande à voir ce que ça donnerait sur le long terme aussi...

_________________

Mon site sur mon activité de pareuse équin et éducation du cheval http://elodie-leclercq.wix.com/parage
Revenir en haut Aller en bas
http://elodie-leclercq.wix.com/parage
trotte-84



Féminin
Nombre de messages : 3716
Age : 27
Localisation : 42
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Dim 28 Oct 2012 - 18:29

Je pense aussi pour Pignon que lui est rarement confronté à des chevaux qui manquent d'impulsion, vu qu'il travaille essentiellement avec des entiers et dit les choisir en partie pour ça, pour cette vivacité naturelle, et le "rien est acquis"...

Du coup lorsqu'il a des oreilles en arrière, je pense qu'effectivement il y a peut être un manque de plaisir, une remise en cause de la hiérarchie, un espèce de jeu de la dominance, mais rarement un "j'ai pas envie d'avancer"

Du coup je ne sais pas si il a vraiment pu creuser la question, mais ça serait intéressant de savoir...

_________________

Mon site sur mon activité de pareuse équin et éducation du cheval http://elodie-leclercq.wix.com/parage
Revenir en haut Aller en bas
http://elodie-leclercq.wix.com/parage
trotte-84



Féminin
Nombre de messages : 3716
Age : 27
Localisation : 42
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Dim 28 Oct 2012 - 20:33

Je papote toute seule, je suis en train de lire "quand le cheval a peur" de VSV et finalement, c'est aussi cette méthode qu'on utilise pour désamorcer les situations de peur: attendre que notre cheval soit prêt mentalement, et lui proposer la piste d'avancer vers sa peur, sans monter en phase, juste suggérer...
Et dès que le cheval fait une esquisse de mouvement en avant, baisse sa tête pour sentir ou autres, un début de bonne réponse, on félicite le moindre mouvement de bravoure de notre cheval, la bonne attitude...

Et ça c'est quelquechose que je pense on a toute expérimentée, et qui fonctionne...

Ben je pense que quelquepart c'est un peu la même chose que je fais avec Naka, mais pas pour désamorcer une peur, mais un manque d'impulsion...

_________________

Mon site sur mon activité de pareuse équin et éducation du cheval http://elodie-leclercq.wix.com/parage
Revenir en haut Aller en bas
http://elodie-leclercq.wix.com/parage
Nariane



Féminin
Nombre de messages : 3331
Age : 35
Localisation : Lyon / ouest lyonnais
Date d'inscription : 16/11/2009

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Dim 28 Oct 2012 - 20:36

Super ce post!

je reviendrai plus longuement,mais en ce moment, je procède ainsi avec Sussu, donc en extérieur:
* montée très vite en phase les 5 premières minutes = bonjour, je te cause
* puis demandes "polies", c'est à dire que quand je serre les mollets, je lui laisse le temps de répondre, je ne demande pas une réponse immédiate
*pendant les allures, le le laisse dans son rhytme, je ne demande pas toujours plus. En revanche, je fais une sorte de point à point cad que je demande d'avancer jusqu'au point A /pause broutage/ puis point B, idem.Au bout de qques tronçons ainsi, il avance TB.

Pour l'instant, ca marche du feu de dieu. Concernant la cas de sussu , la sous impulsion est tres clairement un manque de respect, en mode "cause toujours".

J’intercale aussi des mini exos qu'il aime bien (arret, reculers, avec des récompenses gustatives pour rester dans le positif.

j'ajoute que depuis:
il a les oreilles ne avant
il n'a plus "peur" du tout
il est bcp plus volontaire


Revenir en haut Aller en bas
Magali



Féminin
Nombre de messages : 4474
Age : 43
Localisation : Albi, Tarn
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Lun 29 Oct 2012 - 11:18

Je n'ai pas ce problème de "dépulsion", mas j'y réfléchis régulièrement depuis que je monte Volute, car je ne veux surtt pas créer une juju dépulsionnée, justement et conserver son impulsion naturelle. Je vais donc expliquer ce que je fais avec Volute, 3 ans et 4 mois.

Donc je demande le trot à partir du pas ou de l'arrêt quand je sens qu'elle y est prête, je tente de ne pas forcer le départ dans l'allure supérieure (à pied ou montée).
J'ai prohibé l'emploi d'outils divers d'enrênements qui prennent complètement sur l'impulsion, réduisent l'amplitude des allures, raidissent le cheval, et finalement supprime le désir de se porter en avant.
Le travail monté se fait au pas et au trot, les départs au galop sont réservés pour les moments où elle en manifeste l'envie en extérieur. Donc pour le moment, 2 en tout! Pas de travail au galop car très fatiguant pour le cheval, ds son dos et ses jarrets notamment.
Bien sûr, les pauses/arrêts rênes longues avec friandises.
Je démarre tranquillemet le travail autour de la recherche de l'allure la mieux adaptée, càd ds laquelle on sent le cheval porteur, l'assiette n'est pas heurtée, le cheval est mobile, l'amplitude est raisonnable. J'essaie de travailler ds ces allures-là, pour fixer un repère d'exigence d'allure si vous préférez. En extérieur, je me pose moins la question, j'y bosserai plus tard.
D'autre part, je n'exige pas d'elle de travailler au-dessus de ses allures, je ne pousse pas, car c'est comme ça entre autres qu'on éteint un cheval, et je ne commencerai montée le travail d'allongement-raccourcissement d'allures que lorsqu'elle esra ds des allures bien "normalisées" avec la musculature adéquate.
Il me semble que Pradier tient ce discours-là, il parle d'allures "crantées" si je me souviens bien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Magali



Féminin
Nombre de messages : 4474
Age : 43
Localisation : Albi, Tarn
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Mar 30 Oct 2012 - 9:31

@philosophi a écrit:
faudrait dire à VSV qu'elle nous sorte le livre "quand le cheval manque d'impulsion", parce que nos dépulsionnés c'est souvent pas les plus peureux... ca nous aiderait bien tire langue
Les dépulsionnés sont souvent des chevaux assez zens et cools dans leur tête, qui ne voient pas l'intéret et l'utilité de se faire tirer sur le dos pour devoir avancer, ni d'avancer tout court pour certains, donc souvent vraiment pas des peureux mais des chevaux à intéresser au boulot...d'où du bref, du très récompensé, favoriser le R+ en récompensant immédiatement toute proposition allant ds le sens vers l'avant; même si le fait de donner une friandise stoppe le cheval, il doit être récompensé de ce qu'ila fait juste avant, donc je donne et je remets gentiment en avant, il n'y a pas de souci! Par contre, de l'exigence, on fait qque chose de très bref mais avec du pas actif. Ca dure 3 foulées de pas actif, stop, super.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
hellyse



Féminin
Nombre de messages : 1017
Date d'inscription : 22/05/2012

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Mer 31 Oct 2012 - 9:36

Je n'ai pas eu le temps de lire tout le post, mais je penserai à le faire car c'est un sujet très intéressant!
J'apporte ma petite contribution. Gao est un cheval d'un naturel mou... mais pas tant que ça car à l'extérieur il est beaucoup plus allant en général (ça lui arrive même d'embarquer l'hiver, c'est pour dire ^^ et de vouloir faire la course avec les copains dans les champs il adore). Donc clairement il n'est pas motivé par la carrière. Mais petit à petit j'arrive à le mettre dans l'impulsion, voila comment je procéde :
- Exercices variés
- Travail sur la réponse à la jambe : voix pour prévenir, jambe, si pas de réponse léger stick derrière la jambe... j'ai lu dans le début du post de ne pas monter en phase car sinon c'est fait dans la contrainte, je suis assez perplexe sur la question mais je pense qu'il faut passer par là pour susciter l'envie de se porter en avant et devenir peu à peu naturel (car c'est une forme d'irrespect des demandes) et c'est la méthode préconisé par ma prof.
- Beaucoup de transitions (entre les allures et dans les allures): les transitions améliorent sensiblement son temps de réaction et son envie de se porter en avant.
- Des pauses régulières pour ne pas perdre sa concentration et le blaser
- Récompenser (voix, caresse, arrêt) les bonnes attitudes

En longe, beaucoup de sollications à la voix et avec le corps pour le stimuler, & demander des allongements.

Pour l'instant ça marche plutôt bien... on verra comment ça évolue
Revenir en haut Aller en bas
zaude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 16659
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Mer 31 Oct 2012 - 11:36

irrespect des demandes = vision classique

Tu penses que c'est lui le fautif qui ne s'execute pas assez vite. peut être se demander pourquoi il n'a pas envie de s'executer?

_________________

http://nel-and-co.blogspot.com
Pensez à mozilla pr avoir la correction d'orthographe automatique quand vs rédigez un post... c'est plus agréable pr tt le monde!
Revenir en haut Aller en bas
http://nel-and-co.blogspot.com
hellyse



Féminin
Nombre de messages : 1017
Date d'inscription : 22/05/2012

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Mer 31 Oct 2012 - 11:48

zaude_c a écrit:
irrespect des demandes = vision classique

Tu penses que c'est lui le fautif qui ne s'execute pas assez vite. peut être se demander pourquoi il n'a pas envie de s'executer?

Que préconises-tu alors? quelle est ta vision?
Ma prof est pourtant trés axée éthologie, travail à pied, en liberté ;-).
Et même lors d'exercices à pied (méthode La Cence notamment), on retrouve cette notion de "phase" pour obtenir une réponse.
Pourquoi il n'a pas envie? tout simplement car pour lui son confort c'est être à l'arrêt tout simplement ^^, comme je l'ai dit la carrière ça ne le motive donc si il peut en faire le moins possible pour ne pas sa fatiguer il ne va pas se gêner ^^. Mais après il se met dedans petit à petit.
Revenir en haut Aller en bas
Nariane



Féminin
Nombre de messages : 3331
Age : 35
Localisation : Lyon / ouest lyonnais
Date d'inscription : 16/11/2009

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Mer 31 Oct 2012 - 11:55

Citation :
Je n'ai pas eu le temps de lire tout le post, mais je penserai à le faire car c'est un sujet très intéressant!

Citation :

Que préconises-tu alors? quelle est ta vision?


les débuts de réponse sont dans les1eres pages du post justement! fumeur

Revenir en haut Aller en bas
zaude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 16659
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: TEMP"   Mer 31 Oct 2012 - 12:33

Je plussoie évidemment ariane, le post a pas mal dévié ces dernières pages, retourne lire au début... Smile


Ce que l'on dit ici, c'est que la méthode étho classique type la cense est aussi, comme le classique, une méthode qui voit le cheval comme un executant, comme un de nos employés, et pas comme un partenaire.

Et dans cette vision, on motive le cheval par l'inconfort, ce qui, comme chez les humains, ne crée pas forcément des êtres très épanouis et motivés by themselves...

Ici on n'a pas la solution, mais ce post a pour but de partager nos expériences pour trouver ensemble des pistes de solutions... Smile

_________________

http://nel-and-co.blogspot.com
Pensez à mozilla pr avoir la correction d'orthographe automatique quand vs rédigez un post... c'est plus agréable pr tt le monde!
Revenir en haut Aller en bas
http://nel-and-co.blogspot.com
Magali



Féminin
Nombre de messages : 4474
Age : 43
Localisation : Albi, Tarn
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Mer 31 Oct 2012 - 12:40

Oui, finalement, il faut savoir vraiment doser R+ et R-, et plus ça va, plus je trouve que le juste amour porté à nos partenaires équins est le moteur du bon feeling pour pouvoir ajuster ce dosage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
zaude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 16659
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Mer 31 Oct 2012 - 13:46

je viens de voir ton post passé Nariane, je vais diviser le sujet cette aprèm en rentrant de réunion... Lolita, si tu apsses par là, donne moi un titre Wink

_________________

http://nel-and-co.blogspot.com
Pensez à mozilla pr avoir la correction d'orthographe automatique quand vs rédigez un post... c'est plus agréable pr tt le monde!
Revenir en haut Aller en bas
http://nel-and-co.blogspot.com
hellyse



Féminin
Nombre de messages : 1017
Date d'inscription : 22/05/2012

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Mer 31 Oct 2012 - 15:13

zaude_c a écrit:
Je plussoie évidemment ariane, le post a pas mal dévié ces dernières pages, retourne lire au début... Smile


Ce que l'on dit ici, c'est que la méthode étho classique type la cense est aussi, comme le classique, une méthode qui voit le cheval comme un executant, comme un de nos employés, et pas comme un partenaire.

Et dans cette vision, on motive le cheval par l'inconfort, ce qui, comme chez les humains, ne crée pas forcément des êtres très épanouis et motivés by themselves...

Ici on n'a pas la solution, mais ce post a pour but de partager nos expériences pour trouver ensemble des pistes de solutions... Smile

Je trouve ça super de réfléchir ensemble les pistes de solutions pour travailler avec son cheval d'une manière différente ;-) où l'on place son bien être et son épanouissement en premier!
J'a lu les première pages.... Effectivement le travail étho classique est essentiellement basé sur l'inconfort donc en R -. Donc peut être que travailler R + (clicker, friandises...) pour obtenir un cheval qui a envie de se porter en avant est une alternative bien meilleure... Je vais réfléchir à tout ça. Du moins, alterner les 2.

Au jour d'aujourd'hui, j'ai parfois du mal à voir comment répondre à mon envie de progresser en dressage sans passer par ce style de méthode en R+/inconfort. Car je ne crois pas vraiment, au cheval qui propose les solutions sans qu'on les lui demande... Je ne trouve pas que cela détruise la relation ou l'épanouissement du cheval de travailler de cette façon tant que cela est fait de manière juste & raisonnée avec des remises en question systématiques et en ayant toujours en tête la recherche des meilleurs solutions pour le bien être du cheval.

VSV, qui a, selon moi, rien à voir avec la méthode classique éthologique, et est toujours dans la recherche du bien être du cheval, parle elle même de cette façon :


"- Faire précéder chaque indication des aides d'une demande ultra-douce (ordre vocal, pesée d'assiette, ou petit geste), toujours semblable. Très vite, le cheval apprend à la reconnaître et se met à obéir sans attendre la suite.
- Mais s'il n'a pas obéi à l'aide douce, il ne faut surtout pas la répéter. Dans la seconde qui suit, faire intervenir des aides plus contraignantes, qui donneront une confirmation claire et efficace de votre volonté. Ainsi l'aide ultra-douce marchera mieux... la prochaine fois !"
Revenir en haut Aller en bas
Alastyn
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 9137
Age : 29
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Mer 31 Oct 2012 - 15:33

Citation :
Oui, finalement, il faut savoir vraiment doser R+ et R-, et plus ça va, plus je trouve que le juste amour porté à nos partenaires équins est le moteur du bon feeling pour pouvoir ajuster ce dosage.

J'aime beaucoup cette pensée Smile

Citation :

VSV, qui a, selon moi, rien à voir avec la méthode classique éthologique, et est toujours dans la recherche du bien être du cheval, parle elle même de cette façon :


"- Faire précéder chaque indication des aides d'une demande ultra-douce (ordre vocal, pesée d'assiette, ou petit geste), toujours semblable. Très vite, le cheval apprend à la reconnaître et se met à obéir sans attendre la suite.
- Mais s'il n'a pas obéi à l'aide douce, il ne faut surtout pas la répéter. Dans la seconde qui suit, faire intervenir des aides plus contraignantes, qui donneront une confirmation claire et efficace de votre volonté. Ainsi l'aide ultra-douce marchera mieux... la prochaine fois !"

Typiquement, je pense que quelqu'un comme VSV met des années à tisser des liens très forts avec ses chevaux.
En même temps, elle foit facilement s'imposer en chef calme, rassurant et très fiable (comme Frédéric Pignon). Auprès duquel n'importe quel cheval à envie de se retrouver, et de se réconforter et duquel il acceptera sans soucis l'autorité bienfaisante.
Cf débat sur le reportage d'equidia (à partir p14) : http://aude-et-etoile.forumactif.com/t9230p210-equidiawatch-la-lecon-indispensable-de-monty-roberts

_________________
conseils et astuces TREC : http://trec-28.e-monsite.com/
blog de Val : http://apprentie-treckiste.blogspot.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://trec-28.e-monsite.com/
Camille
Modérateur
Modérateur


Féminin
Nombre de messages : 6000
Age : 32
Localisation : St Quentin
Date d'inscription : 01/05/2005

MessageSujet: temp   Mer 31 Oct 2012 - 16:30

@hellyse a écrit:
[Car je ne crois pas vraiment, au cheval qui propose les solutions sans qu'on les lui demande... !
Mon cheval propose beaucoup de choses en liberté à la recherche du oui + récompense et il y met beaucoup d'énergie lol ! Je pense néanmoins que je n'ai pas poussé l'exercice assez loin car il propose des choses qu'il a apprises, je n'ai pas encouragé d'apprentissages nouveaux par ce biais là. Mais ça me semble tt à fait possible.
Ensuite, j'ai tendance à penser que la plupart du temps on laisse le cheval proposer mais qu'on l'oriente tout de même un peu au départ.
Je sais que Pignon a cette philosophie de travailler sur ce que le cheval lui propose mais je ne sais pas jusqu'où il va et également dans quelle mesure il procède comme cela ds le travail monté.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Motiver un cheval sans impulsion    Aujourd'hui à 1:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Motiver un cheval sans impulsion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» plusieurs questions sur l'impulsion
» ou est le cheval sans tete????
» Approche de la kinésithérapie du cheval par Denoix et Paillo
» haflinger x frison???
» Cherche cheval fiable pour sorties en extérieur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aude et Etoile :: Pratiques et techniques équestres :: Autour des méthodes-
Sauter vers: