Retrouvez Aude sur son site professionnel

 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pas compté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alastyn
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 9134
Age : 29
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: Pas compté   Mer 27 Juil 2011 - 20:45

Suite au stage de Zaude chez Delgado/Pignon, je me pose pas mal de questions sur le pas compté...

Début de réponse grâce à Racinet :

Citation :
Un bon moyen d'acquérir cette position favorable au rassembler (au rassembler sans jambes.) et en même temps d'initier le cheval à l'attitude rassemblée consiste à pratiquer le pas compté.

Pour cela, il faut prendre au pas une piste intérieure et ralentir l'allure à la limite de l'arrêt, sans toutefois s'arrêter et en conservant le cheval droit. C'est la main seule, par une douce pesée, qui retient le cheval. Les jambes sont inactives et n'interviennent que pour démarrer le mouvement ou le redémarrer s'il s'est interrompu. Tant que le cheval pèse tant soit peu à la main, c'est qu'on va trop vite. Chaque pas doit être nettement distinct du précédent, procédant d'un instant de quasi-immobilité pour retourner à un instant de quasi-immobilité. C'est cependant dans cet instant de quasi- immobilité que se trouve contenue l'impulsion du pas suivant, comme dans la marche de parade des Grenadiers anglais, et l'on sent très bien qu'on est allé trop loin et qu'on a eu la main trop lourde quand tout à coup l'action s'éteint.

Quatre phénomènes accompagnent le pas compté quand il est réussi.

1. L'apparition de petites flexions de mâchoires spontanées.
2. Une importante remontée du garrot.
3. Une nette diagonalisation du pas.
4. Un renforcement de la secousse perçue au moment du poser des postérieurs.

L'apparition des flexions de mâchoires spontanées est un phénomène très intéressant et très fructueux pour le reste du dressage. Je l'explique ainsi : quand un cheval se déplace dans une attitude non rassemblée, il avance et recule rythmiquement sa tête, à raison d'une élongation tous les deux pas, exactement au moment où il « pousse » de derrière. Ceci crée des variations d'appui qui sont atténuées par le fait que la main du cavalier accompagne le mouvement. Si la main du cavalier se bloquait, essayant en quelque sorte d'obtenir par force la fixité de la tête nécessaire au rassembler, elle provoquerait un grand trouble chez le cheval qui aurait à chaque foulée à fléchir sans son dos, sa nuque et sa mâchoire sans y avoir été préparé. Comme, au pas compté, la poussée des postérieurs est forcément réduite, les variations de tension dans les rênes (la main du cavalier étant fixe par rapport au corps du cheval) sont également considérablement diminuées et le cheval, au lieu de se défendre, les entérine en cédant moelleusement.

L'élévation spectaculaire du garrot provoquée par le pas compté s'explique par le fait que, dans ce mouvement raccourci, l'engagement du postérieur au soutien est très faible. Requis d'aller très lentement, le cheval ne peut retenir sa masse que par un effort accru des antérieurs. Pour ce faire, il doit bander les muscles, de la base de son encolure, et pousser au maximum vers le bas sur ses antérieurs, ce qui, vu l'absence de clavicule, remonte par réaction le garrot. Ce n'est que lorsque le garrot est bloqué en position haute, que cette poussée vers le bas peut s'exercer à plein. Cette remontée du garrot est nettement perçue par le cavalier qui alors a l'impression que son cheval est, avec ses antérieurs, comme un danseur qui « fait des pointes ».

Parlons maintenant de la diagonalisation. Quand un cheval accélère le pas, il a tendance à latéraliser son allure (les deux sabots d'un même bipède latéral ont tendance à rapprocher l'instant de leurs posers). Quand le pas se ralentit, il a tendance à se diagonaliser (les deux sabots d'un même bipède diagonal ont tendance à rapprocher l'instant de leurs posers). C'est une loi aisément vérifiable de la locomotion équine (cf. chapitre XIX: le pas).

Le pas compté étant un pas très lent favorise évidemment la diagonalisation. Cette diagonalisation a un double intérêt.

Premier avantage : si l'on réussit à étendre le geste tout en conservant la cadence du pas compté qui crée la diagonalisation, on aboutit au pas d'École qui est une allure extrêmement belle.

Deuxième avantage : en raccourcissant à l'extrême le pas tout en conservant la cadence qui a permis la diagonalisation, on arrive à la « mobilité en place », esquisse d'un doux piaffer, et école du piaffer.

Il peut arriver au début avec certains chevaux qu'en ralentissant excessivement, on perde la diagonalisation. Autrement dit, avec certains chevaux, la diagonalisation du pas n'augmente avec la lenteur que jusqu'à un certain point au-delà duquel elle s'altère à nouveau. Le pas compté dans ce cas ne devrait pas être ralenti au- delà de cette limite.

Pour être conscient de cette diagonalisation, il faut soigneusement concentrer son attention sur le poser au sol des membres du cheval. Pour cela, il est utile de connaître la séquence particulière de ces posers, au pas (cf. chapitre XIX) et de se la représenter mentalement quand le cheval marche.

On y est grandement aidé par le fait que le poser des postérieurs devient, dans le pas compté, beaucoup plus énergique que dans le pas ordinaire, ce qui est la quatrième des caractéristiques du pas compté énoncée ci-dessus. Cela tient vraisemblablement à ce que, dans le pas compté, vu le raccourcissement des foulées, il y a peu d'engagement d'un postérieur et par conséquent peu de désengagement de l'autre. Cet autre postérieur ne peut donc se détacher du sol et se porter en avant à son tour qu'au prix d'un ploiement hâtif et accentué des articulations du grasset et du jarret, et c'est ce mouvement brusque que l'assiette du cavalier perçoit. Le poser du postérieur qui vient à l'appui est d'autant plus marqué que le transfert de poids d'un postérieur sur l'autre se fait dans un intervalle de temps plus court que dans le pas ordinaire, où ce transfert est plus progressif.

Notons que de ce fait le pas compté est un excellent éducatif du rassembler, puisqu'il permet de mettre en évidence deux de ses caractéristiques : relèvement du garrot et flexion des articulations du grasset et du jarret.

Cette importance prise par la battue des postérieurs est peut- être ce qui a fait nommer ce mouvement pas compté. Une image me permettra ici de tenter de faire partager une sensation. Imaginons un compte-gouttes plein d'un liquide quelconque. Si nous pressons trop fort, tout le liquide gicle en une seule fois. Si nous ne pressons pas assez, rien ne vient. Un tact spécial est requis pour détacher les gouttes une à une.

De la même façon, au pas compté, chaque pas est comme libéré par une cession judicieuse de la main et doit donner au cavalier l'impression d'une grosse goutte grasse qui s'écrase au sol. Les pas sont « comptés » comme avec un compte-gouttes.

Le pas compté offre, dans les débuts, trois sortes de difficultés : rectitude, légèreté et régularité.

Lors des premières séances de pas compté, le cheval tente d'échapper à la contrainte en se « tortillant », essayant constamment de placer son arrière-main d'un côté ou de l'autre. La réponse à apporter est très simple : si le cheval porte sa croupe à droite, il faut avancer la main gauche et vice-versa. Autrement dit, il faut amener la tête du côté de la défense en avançant la main extérieure. La croupe se replace alors derrière les épaules dans le sens du mouvement, mais il faut ensuite ramener la tête en place en cédant de l'autre rêne. Et comme on a cédé successivement de chaque rêne, il est vraisemblable que le cheval en profitera pour marcher droit certes, mais plus vite. Il faudra donc reprendre une douce action de main pour ralentir et revenir à la vitesse de référence. Sur quoi le cheval probablement essayera de se tortiller à nouveau et il faudra recommencer toute la manœuvre, jusqu'à ce que le cheval renonce à sa défense et se maintienne droit de lui-même.

Progressivement, à chaque ébauche de défense correspond une ébauche d'avancée de la main extérieure, qui suffit à maintenir le cheval droit, si bien que la rectitude est maintenue par le cavalier à l'aide de cessions infinitésimales sur l'une ou l'autre rêne. La légèreté est, du même coup, obtenue.

Un pas compté qui ne serait obtenu que grâce à une traction permanente notable des deux rênes n'aurait pas de valeur.

Nous avons vu au chapitre « séparation des aides » qu'il était de bonne école de s'exercer à n'agir que d'une main à la fois. Maintenir son cheval rigoureusement droit au pas compté par d'imperceptibles pesées de rênes isolées relève de l'Art et procure de grandes satisfactions.

Pour le cavalier qui ne serait pas familier avec ce maniement des rênes, l'exercice de base consiste à tourner par cession de la rêne extérieure. La maîtrise de cette façon de faire une fois obtenue, on effectuera des serpentines au pas, toujours par cession de la main extérieure, et enfin on resserrera les serpentines jusqu'à la ligne droite.

Le pas compté est un des exercices les plus fructueux qui soient. Il enseigne l'équilibre au cheval et en donne la notion et le goût au cavalier. Il enseigne le « main sans jambes » (et si le mouvement s'éteint, le « jambe sans main ») absolus. Il amène le cavalier à prendre instinctivement la « grande position » de l'écuyer, jambes inactives et relâchées a priori, buste légèrement en arrière, rein soutenu, mains dans une position moyenne, où les doigts ne sont ni complètement fermés, ni complètement ouverts.

L'équilibre exquis qu'il provoque chez le cheval peut être mis à profit pour lui enseigner différents mouvements, tels l'épaule en dedans, ou l'appuyer, les tournants autour des épaules ou des hanches, les pirouettes et pirouettes renversées. Placé dans l'équilibre du pas compté, le cheval cède spontanément aux actions de jambe isolée les plus fines.

Plus que l'amplitude des pas, c'est leur cadence que l'on essaie de ralentir dans un pas compté. Les bons chevaux, la première fois qu'on leur demande un pas compté, ont tendance à étendre leurs foulées de pas et à se mettre spontanément au pas d'école. Il ne faut évidemment pas s'y opposer. D'une façon générale, dans la progression du dressage, il faut chercher à développer progressivement l'extension du geste au pas compté.

Mais cette recherche d'amplitude ne doit pas se faire au détriment, si peu que ce soit, des trois caractéristiques fondamentales que sont la remontée du garrot, la diagonalisation du pas et la battue marquée des postérieurs. La régularité du pas compté est assurée quand ces trois éléments sont présents en permanence sans que la cadence du mouvement s'altère.

Je voudrais pour conclure ce chapitre avancer une explication de l'efficacité du pas compté.

D'une façon schématique, on peut considérer que le système musculaire du cheval comporte deux grands ensembles. Les muscles qui provoquent la locomotion d'une part ; ceux qui maintiennent la carcasse ensemble et fixent ses dispositions angulaires d'autre part.

Dresser un cheval, c'est essentiellement tenter de maîtriser et de tonifier ce deuxième système pour donner à la locomotion tout son éclat.

L'école ancienne, ainsi que l'école officielle moderne, cherche à atteindre le deuxième système au travers du maniement et du perfectionnement du premier.

L'école Bauchériste cherche à dissocier les deux, en travaillant d'abord le cheval à l'arrêt. Baucher pensait qu'un cheval arrêté pouvait moins se défendre parce qu'il avait ses quatre membres au sol. Cette opinion lui a été reprochée, à juste titre à mon avis. Ce qui est intéressant, dans l'arrêt, c'est l'absence de mouvement qui permet de travailler sur la seule position, mais le cheval, ancré sur ses quatre membres, est sans doute plus à même de résister, s'il le désire.

Introduisant le mouvement « au compte-gouttes », le pas compté conserve l'avantage de la quasi-immobilité qui permet de « dissocier la force et le mouvement » selon la formule Bauchériste, en lui ajoutant celui d'une base de sustentation mouvante, et par conséquent moins ferme que dans la station arrêtée.

En somme, il combine les avantages de l'arrêt et du mouvement.



En vidéo :




En images :

On passe de ça :



à ça :







Source : http://www.dailymotion.com/user/SarahNapo/1
Plus d'infos : http://equinethique.forumperso.com/t536-pas-compte?highlight=pas+compt%E9




_________________
conseils et astuces TREC : http://trec-28.e-monsite.com/
blog de Val : http://apprentie-treckiste.blogspot.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://trec-28.e-monsite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pas compté   Mer 27 Juil 2011 - 21:34

Magali m'a conseillé de travailler les pas compté avec ma jument. Vu qu'elle a le moteur pour avancer, ça peut lui faire du bien d'apprendre à marcher decontractée en decomposant le pas.
Pendant le stage avec Magali nous avons travaillé la decontraction du dos de Quieca...

De retour à la maison j'ai travaillé le pas compté avec ma monitrice, toute seule j'avais du mal à garder la decontraction tout en ralentissant le pas sans que Madame Quieca s'offusque et s'aggace de ne pouvoir avancer à son rythme!

en peu de temps (c'est marrant ça va toujours mieux et plus vite quand ma monitrice est là!!!) Quieca a ralenti le pas, monté son garrot avec un geste des anterieurs fabuleux à ressentir. Ma monitrice a regretté de ne pas avoir la camera pour la filmer.
J'ai senti la disponition de ma lusitanienne cherie pour le pas espagnol!!!

la sensation etait extraordinaire: legereté dans la bouche, maitrise de l'allure en symbiose avec un depart au trot à la suite en equilibre et dans la propulsion tout de suite...

Revenir en haut Aller en bas
philosophi



Féminin
Nombre de messages : 7068
Age : 37
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: Pas compté   Mer 27 Juil 2011 - 21:37

ca doit être difficile au début d'essayer ca tout seul sans personne pour guider.
Et le cheval doit surement déja avoir un certain niveau de dressage, non?
Revenir en haut Aller en bas
zaude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 16649
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Pas compté   Jeu 28 Juil 2011 - 10:28

non pas vraiment, t'es pas obligé de vouloir faire compliqué, tu peux juste chercher à ralentir ton cheval pour pouvoir compter chacun de ses posés d'antérieurs, dès que c'est bien/mieux, rênes longues, caresses...

En fait ça n'est pas très compliqué, mais je ne suis pas sure que ça rassemble vraiment, je me demande si souvent ça ne met pas justement le dos du cheval en baignoire... moi je suis pas encore convaincue/connaisseuse suffisamment...

_________________

http://nel-and-co.blogspot.com
Pensez à mozilla pr avoir la correction d'orthographe automatique quand vs rédigez un post... c'est plus agréable pr tt le monde!
Revenir en haut Aller en bas
http://nel-and-co.blogspot.com
SDE



Féminin
Nombre de messages : 5455
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 03/03/2005

MessageSujet: Re: Pas compté   Jeu 28 Juil 2011 - 11:06

Merci pour cet article, je ne connaissais pas !

_________________
http://ardennesacheval.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ardennesacheval.free.fr
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18650
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Pas compté   Jeu 28 Juil 2011 - 11:42

Mais est-ce faisable en licol aussi? (désolée si c'est con comme question). Et puis moi j'ai pas bien compris les aides à mettre en oeuvre, le comment de la chose parce qu'il parle des mains mais pas du reste, alors? LN sur équinéthique dit
Citation :
retenue de l'assiette,soutient des mains...

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
zaude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 16649
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Pas compté   Jeu 28 Juil 2011 - 11:46

peu importe la technique, tu te démerdes pour marcher le plus lentement possible , et tu vois ce que ça t'amène à faire Smile

_________________

http://nel-and-co.blogspot.com
Pensez à mozilla pr avoir la correction d'orthographe automatique quand vs rédigez un post... c'est plus agréable pr tt le monde!
Revenir en haut Aller en bas
http://nel-and-co.blogspot.com
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18650
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Pas compté   Jeu 28 Juil 2011 - 11:51

OK donc en licol aussi ça marche, cool!

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
Alastyn
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 9134
Age : 29
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: Re: Pas compté   Jeu 28 Juil 2011 - 12:48

sur la vidéo, Napo utilise un licol, d'ailleurs ya une autre vidéo où elle bidouille pour arriver à ça, en fait, elle demande et quant elle voit que la jument "précipite" elle l'a fait reculer 2/3pas etc... ça à l'air assez laborieux...

En fait, c'est un extrait de texte d'un livre de Racinet, mais pas trouvée lequel ni la référence exacte...

_________________
conseils et astuces TREC : http://trec-28.e-monsite.com/
blog de Val : http://apprentie-treckiste.blogspot.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://trec-28.e-monsite.com/
philosophi



Féminin
Nombre de messages : 7068
Age : 37
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: Pas compté   Jeu 28 Juil 2011 - 13:10

ca devrait aussi pouvoir se faire à pied.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pas compté   Ven 29 Juil 2011 - 21:49

@Alastyn a écrit:
sur la vidéo, Napo utilise un licol, d'ailleurs ya une autre vidéo où elle bidouille pour arriver à ça, en fait, elle demande et quant elle voit que la jument "précipite" elle l'a fait reculer 2/3pas etc... ça à l'air assez laborieux...

En fait, c'est un extrait de texte d'un livre de Racinet, mais pas trouvée lequel ni la référence exacte...

Je suis en train de le lire. Je vous trouve ça dès que possible.
Revenir en haut Aller en bas
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18650
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Pas compté   Ven 29 Juil 2011 - 22:26

Mes impressions d'aujourd'hui:


Citation :

Ensuite ébauche de pas compté, et au
lieu de focaliser sur un rythme ou une aide, j'ai juste imaginé que
moi je fonctionnais au ralentis et en vertical. Je me suis
verticalisée un max, j'ai pas hésité à prendre les rênes pour le
faire, mais en douceur, actions de doigts, pas de poignet ou de
biceps, et je laissais filer les rênes, j'ai vraiment essayer de
m'imaginer "flotter" pas à pas, en tendant mon dos et
limitant mes ischions qui glissaient. Bah c'est magique... Lou a
ralenti son pas d'une manière hallucinante, et sans jamais perdre
l'impulsion, il n'a fait qu'une fois mine de s'arrêter, mais un
souffle de jambe et d'assiette et ça repartait, jamais j'ai eu un
pas si lent, je m'en souviens pas en tout cas, et surtout sans
contractions, c'était zen, sans bataille, sans opposition, vu que
mes mains restaient douces et intermittentes, j'ai l'impression que
j'ai vraiment réussi à suggérer les choses et qu'il m'a prise au
mot. Bref formidable!!! Je sais pas si c'était beau, ni bon, ni
juste, mais à ressentir, c'était agréable. Je crois qu'il a même
commencé à monter le garrot... Bon je ne crie pas victoire mais ça
fait du bien!
Du coup j'ai essayé d'appliquer la même chose pour
poser son trot vu que j'arrive jamais à le faire en songeant rythme
etc. Bah ça a marché aussi!!! Bon là il a pas remonté franchement
le dos, mais en fait on a constaté que ej pouvais utiliser les rênes
franchement sans déclencher d'opposition ou d'encapuchonnement,
juste les utiliser ponctuellement, il remonte devant et ralentit, je
relâche, il part en extension et conserve le rythme doux sur
quelques foulées. Du coup de fil en aiguille on a eu des jolis trots
je crois, en tout cas pas speed ou à plat. On n'est pas là d'avoir
un trot avec attitude haute et zen en ligne droite mais bon.




_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
Alastyn
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 9134
Age : 29
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: Re: Pas compté   Lun 1 Aoû 2011 - 12:19

Citation :
peu importe la technique, tu te démerdes pour marcher le plus lentement possible , et tu vois ce que ça t'amène à faire

Oui en fait, j'ai l'impression que chacun fait ça à sa sauce, et y trouve des choses différentes, mais ça semble être un exercice qui apporte de bonnes sensations (et je n'ai pas trouvé de réelles contre indications pour le moment).


En ce moment je cherche des choses sur le demi-arrêt... (pour le moment je suis très peu convaincue j'ai vu ça dans le reportage sur la team Frédéricks et ça m'avait limite choquée, donc ça semble plus difficile comme exercice)

_________________
conseils et astuces TREC : http://trec-28.e-monsite.com/
blog de Val : http://apprentie-treckiste.blogspot.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://trec-28.e-monsite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pas compté   Lun 1 Aoû 2011 - 12:33

@Alastyn a écrit:
En ce moment je cherche des choses sur le demi-arrêt... (pour le moment je suis très peu convaincue j'ai vu ça dans le reportage sur la team Frédéricks et ça m'avait limite choquée, donc ça semble plus difficile comme exercice)

il y a un passage tres interressant dans le livre de Dominique Barbier sur les inconvenients du 1/2 arret. Si ça t'interresse je devrais pouvoir le retrouver
Revenir en haut Aller en bas
Alastyn
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 9134
Age : 29
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: Re: Pas compté   Lun 1 Aoû 2011 - 12:40

oui, je pense que je vais ouvrir un nouveau post, mais il sera surement plus sous forme de débat avec les pour et les contre du 1/2 arrêt (dans le courant de la semaine si je peux)

je pense que bien fait, ça peut aussi être intéressant, mais ça à l'air d'être beaucoup fait en force...

enfin ça m'intéresse et je cherche encore ^^

_________________
conseils et astuces TREC : http://trec-28.e-monsite.com/
blog de Val : http://apprentie-treckiste.blogspot.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://trec-28.e-monsite.com/
Magali



Féminin
Nombre de messages : 4474
Age : 43
Localisation : Albi, Tarn
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Pas compté   Lun 1 Aoû 2011 - 14:47

Alastyn: Je t'avais pas mis un truc ds le post SS sur le demi-arrêt?
Pour Betti, le pas compté a été un exo extraordinaire pour la cadencer et une aide précieuse pour le travail de déplacement latéral en général où on a pu décomposer le déplacement pied après pied plutôt que brouillonner par précipitation comme elle le faisait souvent.
Par compte, je le situe plus dans l'assiette que dans les mains. C'est vraiment l'assiette, l'accompagnement des ischions, qui va ralentir et raccourcir l'avancée des postérieurs, les mains vont accueillir en douceur les antérieurs et les ralentir à leur tour l'un après l'autre. Ce qui fait qu'on peut le pratiquer en filet comme en licol, pas de pbme. A mon avis, ça se fait aussi en cordelette d'ailleurs, puisqu'on le fait démarrer par l'assiette.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alastyn
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 9134
Age : 29
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: Re: Pas compté   Lun 1 Aoû 2011 - 15:06

Spoiler:
 


Il me semblait bien que tu avait utilisé le pas compté avec Betti ! Très positif en tout cas.

Quant tu dis l'accompagnement des ischions c'est que d'abord tu t’entraîne à bien sentir le mouvement de rétropédalage, et une fois que tu accompagne vraiment bien, tu peux agir avec tes ischions, dans le cas du pas compté en ralentissant la cadence/raccourcissement les foulées?

_________________
conseils et astuces TREC : http://trec-28.e-monsite.com/
blog de Val : http://apprentie-treckiste.blogspot.fr/


Dernière édition par Alastyn le Lun 1 Aoû 2011 - 15:35, édité 1 fois (Raison : je me suis gourée dans le spoiler!)
Revenir en haut Aller en bas
http://trec-28.e-monsite.com/
Magali



Féminin
Nombre de messages : 4474
Age : 43
Localisation : Albi, Tarn
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Pas compté   Lun 1 Aoû 2011 - 15:17

Ben en fait, quand tu maîtrises bien rétropédalage et tout le bazar, tu n'as plus besoin d'y penser. Par contre, tu peux dire exactement quand se déplace tel ou tel pied, tu sais exactement sur quel postr tu agis par ton assiette.
Donc, ensuite, effectivement, il te suffit de modifier l'amplitude de ton accompagnement ainsi que la vitesse de ton accompagnement. Tu vas raccourcir ton cercle de rétropédalage, ou l'agrandir, ainsi tu raccourcis ou agrandis ta foulée, tu vas ralentir ou accélérer ton rétropédalage et ainsi ralentir ou accélérer ta foulée.
Quand tu as ça, le truc pas évident à acquérir, c'est qu'accélérer n'est pas pousser, parce que tu fausses tout, que ralentir c'est pas perdre l'impulsion. Il faut s'entraîner et chercher un peu, ça vient.
Et bien sûr, tu dois être capable de sentir quand accueillir l'antérieur, mais si tu fonctionnes bien, tu le sens dans la suite du postr, et le retenir moelleusement ou l'accompagner un peu plus loin, selon si tu raccourcis ou agrandis ta foulée. Pour le pas compté, tu dois également sentir qu'à la fois tu retiens mais en même temps tu lui demandes de se monter.
Progressivement, assiette + mains, tu ralentis et tu transformes l'énergie de l'horizontale vers la verticale.
Quand toi-même et ton cheval êtes à l'aise dans cet exo, c'est très surprenant la légèreté et la maniabilité que tu gagnes. Il faut peu de choses ensuite pour que le cheval commence à vraiment prendre de la hauteur et du rebond.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
philosophi



Féminin
Nombre de messages : 7068
Age : 37
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: Pas compté   Lun 1 Aoû 2011 - 15:49

euh... y'a aussi une version pour les nuls? trop lol
Revenir en haut Aller en bas
steph_nello



Féminin
Nombre de messages : 18650
Age : 27
Localisation : Cappelle-La-Grande (59, France)
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Pas compté   Lun 1 Aoû 2011 - 17:14

Moi j'ai toujorus pas le rétropédalage, si ça pédale c'est en sens normal je crois... :'( mais bon j'ai les mouvements verticaux lol

_________________
... L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre ...
... ou la badine pour ne pas gêner le Cheval ...


~Herbert von Karajan~
Revenir en haut Aller en bas
http://stephnello.skyrock.com
zaude
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages : 16649
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Pas compté   Lun 1 Aoû 2011 - 20:19

Ben le demi arrêt, c'est comme pour beaucoup de choses en équitation, tu peux y mettre tout et son contraire, pour certains ça équivaut à un arrachage de gueule, pour d'autre ça veut juste dire serrer les abdos...

L'idée de base est tjs je crois de demander une presque transition descendante, et au moment où elle devrait passer, laisser le cheval repartir, et normalement, vu qu'il s'est préparé à transitionner, ben il est plus rassemblé...

_________________

http://nel-and-co.blogspot.com
Pensez à mozilla pr avoir la correction d'orthographe automatique quand vs rédigez un post... c'est plus agréable pr tt le monde!
Revenir en haut Aller en bas
http://nel-and-co.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pas compté   Aujourd'hui à 10:40

Revenir en haut Aller en bas
 
Pas compté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pas compté
» Je les ai comptées pour la première fois
» If Stockholm Open ATP 250
» [Rumeurs] Les jours de Cena en top face sont-ils comptés ?
» J'ai compté mes putts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aude et Etoile :: Pratiques et techniques équestres :: Le cheval au travail :: À cheval-
Sauter vers: